forum du cercle maux d'auteurs Forum Index

forum du cercle maux d'auteurs
Ouvert à tous les passionnés de lecture et d'écriture!

 FAQFAQ   SearchSearch   MemberlistMemberlist   UsergroupsUsergroups   RegisterRegister 
 ProfileProfile   Log in to check your private messagesLog in to check your private messages   Log inLog in 

IT MUST BE HEAVEN, d'Elia SULEIMAN

 
Post new topic   Reply to topic    forum du cercle maux d'auteurs Forum Index -> COIN CULTURE -> Allons au théâtre ou au cinéma
Previous topic :: Next topic  
Author Message
ysiad
Conjonction volubile

Offline

Joined: 11 Jun 2010
Posts: 328
Féminin Balance (23sep-22oct) 鼠 Rat

PostPosted: Sat 14 Dec - 11:33 (2019)    Post subject: IT MUST BE HEAVEN, d'Elia SULEIMAN Reply with quote

Avec Elia Suleiman dans le rôle principal

A défaut de rencontrer le paradis sur terre, Elia Suleiman n’a pas son pareil pour tourner notre époque en dérision. Que ce soit à Nazareth, Paris ou New-York, qu’il s’agisse de relations de voisinage, de rendez-vous professionnels, de surveillance policière, de fêtes païennes, de lutte pour avoir une chaise dans un jardin public ou de rêverie à la terrasse d’un café, tout tourne très vite à l’absurde, voire au grotesque, telle la scène qui se déroule dans un supermarché new yorkais, où chaque consommateur porte un fusil en bandoulière, cette autre où un petit oiseau têtu cherche à tout prix à déranger Suleiman qui travaille en sautillant sur un clavier d’ordinateur, cette autre encore où un producteur arrogant explique très sérieusement à Suleiman pour quelles raisons il se refuse à financer son prochain film, dont le scénario n’est pas assez « palestinien » à ses yeux…

Si Suleiman force parfois le trait, sa vision aiguë du comportement du citadin prouve qu’il l’a suffisamment étudié pour pouvoir s’en moquer : la lutte pour avoir une chaise dans un jardin public fait référence à la règle du « chacun pour soi » qui régit les comportements en ville. La scène est drôle et juste. Dans une douce lumière de printemps, des gens sont assis autour d’un bassin, sans aucun doute celui du Palais-Royal. Sur fond de jets d’eau en éventail, certains lisent, d’autres bavardent, il fait bon et doux, l’endroit est poétique ; mais voici qu’une chaise se libère, et que la tranquillité de l’endroit est troublée par la lutte silencieuse de malotrus qui convoitent le même siège. Autre scène, celle du métro avec Grégoire Colin en loubard tatoué résume à elle seule l’oppression ressentie dans une rame suffisamment vide pour que le regard d’autrui se mette à peser. Autre scène encore, filmée en contreplongée, qui montre des flics circulant sur leur monoroue, à la poursuite d’un petit voleur de fleurs. Absurde, vous avez dit : absurde ?

J’ai beaucoup aimé ce film pour la réflexion que Suleiman propose sur nos façons de vivre aujourd’hui, pour le regard à la fois malicieux et froid que porte le cinéaste sur les mœurs de ses contemporains, pour les magnifiques images des jardins à Nazareth, New York ou Paris, qui donnent envie d’aller se balader sous les arbres.
Back to top
Publicité






PostPosted: Sat 14 Dec - 11:33 (2019)    Post subject: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Back to top
Lemmingway
Conjonction volubile

Offline

Joined: 27 Jun 2019
Posts: 286
Localisation: Alsace
Masculin

PostPosted: Sun 19 Jan - 23:21 (2020)    Post subject: IT MUST BE HEAVEN, d'Elia SULEIMAN Reply with quote

Il y a un peu de Tati dans ce cinéma où le gag est visuel et le personnage impassible. Très joli.
_________________
Ne pas confondre fromage de tête et calcul emmenthal
Back to top
Visit poster’s website
Display posts from previous:   
Post new topic   Reply to topic    forum du cercle maux d'auteurs Forum Index -> COIN CULTURE -> Allons au théâtre ou au cinéma All times are GMT + 1 Hour
Page 1 of 1

 
Jump to:  

Index | Create my own forum | Free support forum | Free forums directory | Report a violation | Cookies | Charte | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group