forum du cercle maux d'auteurs Forum Index

forum du cercle maux d'auteurs
Ouvert à tous les passionnés de lecture et d'écriture!

 FAQFAQ   SearchSearch   MemberlistMemberlist   UsergroupsUsergroups   RegisterRegister 
 ProfileProfile   Log in to check your private messagesLog in to check your private messages   Log inLog in 

Le lycée français de Londres

 
Post new topic   Reply to topic    forum du cercle maux d'auteurs Forum Index -> ARCHIVES générales -> Archives des jeux d'écriture -> Critiques constructives Jeu N°173
Previous topic :: Next topic  
Author Message
danielle
Administrateur

Offline

Joined: 21 May 2010
Posts: 12,508
Localisation: St Etienne
Féminin Poissons (20fev-20mar)

PostPosted: Tue 1 Oct - 18:11 (2019)    Post subject: Le lycée français de Londres Reply with quote

Depuis que Karen avait annoncé la nouvelle à ses parents, les querelles se succédaient à l’exploitation familiale entre le père et la mère. Karen avait fait acte de candidature pour le lycée français de Londres et obtenu une bourse d’un an. Bonheur et fierté de la mère qui voyait un rêve cher à sa fille se réaliser. Mauvaise humeur et colère du père qui ne manquait pas d’arguments pour opposer un non ferme et définitif à cette « fantaisie ».
Les repas du soir en particulier furent particulièrement animés pendant une semaine, les mêmes arguments revenant, chaque fois un peu plus amers.
La mère tentait une percée, doucereuse :
– Alors, chéri, tu as réfléchi ? à laquelle le père rétorquait immanquablement :
– D’abord, vous ne m’avez pas informé de cette demande. C’est un peu fort de café, non ? Vous me mettez toutes les deux devant le fait accompli.
– D’accord, vieux râleur, on voulait te faire la surprise en cas de réponse positive.
– Vous parlez d’une surprise, pauvres inconscientes ! Karen n’a que seize ans, c’est bien trop jeune pour partir seule une année à l’étranger. Et chez les angliches, ces faiseurs d’histoires, y a qu’à voir comment ils pagaillent avec leur Brexit !
– Elle sera interne, ce n’est pas comme si elle partait à l’aventure. Et puis, toi qui te vantes partout des bons résultats scolaires de ta fille, qui paies la tournée au village chaque fois que » prix d’excellence » est inscrit sur son bulletin trimestriel, tu devrais être heureux qu’elle soit récompensée de ses efforts. Je me suis renseignée auprès du Proviseur : ces bourses pour Londres sont vraiment distribuées au compte-gouttes, c’est un honneur d’en bénéficier.
– Moi aussi, figure-toi, grosse maligne, j’ai pris mes renseignements et d’après mes sources, ce prestigieux lycée est surtout fréquenté par des enfants de diplomates, de familles fortunées du monde entier et les boursiers y ont du mal à faire ami-ami avec ces jeunes gens friqués. Karen est la fille d’un exploitant agricole très à l’aise, je ne vous apprends rien, mais je suis pas Rothschild, encore moins Pinaut ou le roi du pétrole !
– Ce que tu es buté quand tu t’y mets.
– Bornée, toi-même ! Suffit, mangez. La blanquette refroidit.
Karen, qui avait tenté tous les « petit papa chéri, papa d’amour » et mots doux de sa collection sans succès, demeurait muette pendant les échanges de ses parents.
Après une mauvaise nuit passée à sangloter, elle se prépara pour le lycée le matin où elle devait donner sa réponse ferme et définitive et alla trouver sa mère avant de partir.
– Ça suffit, maman, j’en peux plus de vous voir vous chamailler tous les deux comme des chiffonniers. Et Dieu sais ce qui se passe quand je ne suis pas là. On ne vit plus dans cette maison, et c’est de ma faute. Il faut que ça finisse, cette histoire, ça n’a que trop duré. Je vais dire au proviseur que je refuse la bourse.
– Tsssss, ne fais pas ça, fais-moi confiance, je te promets que je ne vais pas le lâcher de la journée mon Jérôme, je vais le travailler au corps.
Lorsque Karen entra dans la cour vers 18h, elle aperçut sa mère sur le pas de la porte, un tranchoir dans une main, essuyant l’autre, rouge de sang, sur son tablier de plastique.
Elle laissa échapper son sac de cours et hurla un énorme « NON ! »
Le cri attira le père qui apparut à son tour sur le perron en clamant d’une voix joviale :
– Alors, Marianne, tu te presses un peu. C’est pas à Londres que ta fille va en manger du lapin à la moutarde ! »
_________________
Rêve de grandes choses, cela te permettra d'en faire au moins de toutes petites. J. Renard
http://danielle.akakpo.over-blog.com/
Back to top
Publicité






PostPosted: Tue 1 Oct - 18:11 (2019)    Post subject: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Back to top
chuchoterie
Conjonction volubile

Offline

Joined: 26 Dec 2018
Posts: 231
Localisation: Grand Est
Féminin

PostPosted: Wed 2 Oct - 14:41 (2019)    Post subject: Le lycée français de Londres Reply with quote

La chute est excellente. Le récit est bien mené. Je trouve que les dialogues sont parfois trop réalistes, ça fait un peu "littérature réalité" (// avec les émissions de télé réalité).
Back to top
Alain Kotsov
Conjonction volubile

Online

Joined: 25 Jan 2016
Posts: 1,753
Localisation: Paris
Masculin

PostPosted: Wed 2 Oct - 15:23 (2019)    Post subject: Le lycée français de Londres Reply with quote

Ce texte respire l’autobiographie. C’est probablement inspiré d’une histoire vraie ; et, si je ne me trompe pas, c’est cela qui rend l’histoire un peu faible. La décision d’envoyer ou non la fille à Londres et les bisbilles que ça provoque dans le couple n’ont pas l’intensité dramatique qui empreindrait un texte fort. De plus, je n’ai pas bien compris la fin, et la signification de ce NON. Et le lapin à la moutarde m’a laissé sur ma faim.
_________________
La terre est plate ?
Pour liseuse et ordi, en Epub, en mobi, mes textes gratu-its.
Back to top
Visit poster’s website
danielle
Administrateur

Offline

Joined: 21 May 2010
Posts: 12,508
Localisation: St Etienne
Féminin Poissons (20fev-20mar)

PostPosted: Wed 2 Oct - 17:34 (2019)    Post subject: Le lycée français de Londres Reply with quote

Non, rien d'une histoire vraie. Mais ça aurait pu ! Manque d'intensité dramatique? C'est possible.! Je reconnais que mon inspiration aime bien s'approvisionner dans la vie réelle, mais "télé réalité", je déteste. Pour conclure, le fait d'avoir bricolé cette histoire à la hâte n'est en rien une excuse ! Mr. Green
_________________
Rêve de grandes choses, cela te permettra d'en faire au moins de toutes petites. J. Renard
http://danielle.akakpo.over-blog.com/
Back to top
Jodie
Conjonction volubile

Offline

Joined: 21 Jul 2011
Posts: 1,896
Localisation: Forêt profonde
Féminin Scorpion (23oct-21nov) 虎 Tigre

PostPosted: Wed 2 Oct - 18:10 (2019)    Post subject: Le lycée français de Londres Reply with quote

Ben le "NON !" dont parle Alain Kotsov c'est parce que Karen croit, juste un moment, que la mère a tranché le père en deux comme ça au moins le problème est réglé, non ? ! Du coup ça pouvait l'être, dramatique Okay
Bon, moi, totalement in love avec la Grande-Bretagne (et merde au Brexit) j'aurais pu voter pour ce texte rien que parce qu'il y avait Londres de mentionné, mais bon, quand même, je me suis forcée au raisonnable ! Ce fut si difficile de choisir !
_________________
God as a dead robin ; God as the eye of a dead robin ; God as your barely visible reflection in the eye of a dead robin
Back to top
Donaco
Conjonction volubile

Offline

Joined: 10 Oct 2018
Posts: 374
Féminin

PostPosted: Wed 2 Oct - 18:15 (2019)    Post subject: Le lycée français de Londres Reply with quote

J'ai beaucoup apprécié le réalisme de la scène, surtout scandée par un dialogue très ouvert ( très présent) où l'on a le temps de bien cerner les antagonismes.
La chute est très sympathique! On vit la peur de la jeune fille !
Le texte est très bien écrit et vivant mais j'ai préféré certains textes moins proches de la réalité.
Toutefois, voter, pour moi a été un vrai dilemme cette fois-ci !
Back to top
Visit poster’s website
danielle
Administrateur

Offline

Joined: 21 May 2010
Posts: 12,508
Localisation: St Etienne
Féminin Poissons (20fev-20mar)

PostPosted: Wed 2 Oct - 19:51 (2019)    Post subject: Le lycée français de Londres Reply with quote

Jodie wrote:
Ben le "NON !" dont parle Alain Kotsov c'est parce que Karen croit, juste un moment, que la mère a tranché le père en deux comme ça au moins le problème est réglé, non ? ! Du coup ça pouvait l'être, dramatique Okay
Bon, moi, totalement in love avec la Grande-Bretagne (et merde au Brexit) j'aurais pu voter pour ce texte rien que parce qu'il y avait Londres de mentionné, mais bon, quand même, je me suis forcée au raisonnable ! Ce fut si difficile de choisir !


Merci Jodie, ça me paraissait clair que la fille croyait que sa mère avait trucidé son père; et quant à l'Angleterre, j'y ai passé un an dans ma jeunesse et je ne me suis jamais autant amusée, promenée. Une des meilleures années de ma vie!
_________________
Rêve de grandes choses, cela te permettra d'en faire au moins de toutes petites. J. Renard
http://danielle.akakpo.over-blog.com/
Back to top
MamLéa
Administrateur

Offline

Joined: 06 Sep 2014
Posts: 5,722
Localisation: Lorraine (54)
Féminin Bélier (21mar-19avr) 鼠 Rat

PostPosted: Wed 2 Oct - 22:30 (2019)    Post subject: Le lycée français de Londres Reply with quote

Un désaccord familial, très bien traduit. Le coup du sang m'a bien fait rire... on n'est pas dupes !
Sur mon podium.
_________________
“Il écrit si bien qu'il me donne envie de rendre ma plume à la première oie qui passe.”
Fred Allen
Back to top
Visit poster’s website
Pierre
Conjonction volubile

Offline

Joined: 05 Jun 2010
Posts: 693
Masculin

PostPosted: Thu 3 Oct - 08:26 (2019)    Post subject: Le lycée français de Londres Reply with quote

Dialogues vivants (je n’ai pas eu le sentiment d’assister à de la télé-réalité Smile). La chute est amusante, un peu inattendue et plutôt sympathique. Malgré ses réelles qualités j'ai eu un peu de mal à « entrer » dans ce texte. Comparé aux autres textes de ce jeu, le suspens, pour moi, n'était pas suffisamment prenant pour me porter. Mais ça m'a donné envie de manger un lapin à la moutarde !
_________________
La vérité est dans les romans
http://pierremangin.eklablog.com/?logout
Back to top
Visit poster’s website
Alain Kotsov
Conjonction volubile

Online

Joined: 25 Jan 2016
Posts: 1,753
Localisation: Paris
Masculin

PostPosted: Thu 3 Oct - 11:30 (2019)    Post subject: Le lycée français de Londres Reply with quote

Maintenant je comprends, mais grâce aux explications hors-texte. Peut-être n’ai-je jamais envisagé le meurtre justement parce que le motif de la dispute me paraissait trop anodin. Ce qui me paraissait important, c’est la décision finale de la fille, et le NON m’y semblait lié. Apparemment, elle ira à Londres, mais je n’en suis pas sûr.
_________________
La terre est plate ?
Pour liseuse et ordi, en Epub, en mobi, mes textes gratu-its.
Back to top
Visit poster’s website
Display posts from previous:   
Post new topic   Reply to topic    forum du cercle maux d'auteurs Forum Index -> ARCHIVES générales -> Archives des jeux d'écriture -> Critiques constructives Jeu N°173 All times are GMT + 2 Hours
Page 1 of 1

 
Jump to:  

Index | Create my own forum | Free support forum | Free forums directory | Report a violation | Cookies | Charte | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group