forum du cercle maux d'auteurs Forum Index

forum du cercle maux d'auteurs
Ouvert à tous les passionnés de lecture et d'écriture!

 FAQFAQ   SearchSearch   MemberlistMemberlist   UsergroupsUsergroups   RegisterRegister 
 ProfileProfile   Log in to check your private messagesLog in to check your private messages   Log inLog in 

Douleur et gloire, de Pedro Almodovar

 
Post new topic   Reply to topic    forum du cercle maux d'auteurs Forum Index -> COIN CULTURE -> Allons au théâtre ou au cinéma
Previous topic :: Next topic  
Author Message
ysiad
Conjonction volubile

Offline

Joined: 11 Jun 2010
Posts: 330
Féminin Balance (23sep-22oct) 鼠 Rat

PostPosted: Wed 29 May - 11:26 (2019)    Post subject: Douleur et gloire, de Pedro Almodovar Reply with quote

Avec Antonio Banderas (Salvador), Pénélope Cruz (Jacinta), Asier Etxeandia (Alberto), Leonardo Sbaraglia (Federico), Nora Navas (Mercedes)

Il y a quelques années, Almodovar avait tourné Tout sur ma mère. Cette année, il nous offre un film qui aurait pu s'intituler : Tout sur mon passé.

Point de flamboyance dans ce dernier film. Point de cette exubérance qui rendait ses personnages à la fois très proches et très attachants. A la place, un regard lucide qui revient sur le passé. Il n’est question que de cela, d’ailleurs : du passé à travers Salvador, double du cinéaste, présenté sous toutes les coutures : son enfance, son grand amour, son métier de réalisateur entre ses moments de bonheur et de déception, le tout sur fond de difficulté à vivre.

Il y a pas mal d’amertume dans ce dernier film et beaucoup de mise à nu. Pas mal d’héroïne(s) aussi, au singulier comme au pluriel.

Les scènes de l’enfance d’Almodovar, extrêmement poétiques, permettant de comprendre les relations très complexes qu’il a eues avec sa mère, par exemple, ou sa passion pour la lecture, compensent celles où la maladie est exposée au grand jour. Personnellement, je n’ai pas aimé ces trop nombreux moments où Salvador subit l’emprise de son addiction. Une seule scène aurait suffi à faire comprendre la lutte qu’Almodovar a menée pour s’en sortir.

J’ai préféré les scènes superbes où Alberto, l’acteur avec lequel Salvador s’est brouillé trente ans plus tôt en raison d’un désaccord sur l’interprétation du personnage, récite au théâtre le texte magnifique, autobiographique, que lui a confié Salvador, après qu’ils se sont réconciliés. Toute la poésie d’Almodovar se tient là.

Almodovar a du courage dans la mesure où il filme le déclin. Déclin du corps, de l’inspiration, du désir. La lenteur prend le pas sur la vie tourbillonnante de ses premiers films mais le regard qu’il pose sur son enfance, la poésie qui s’y rattache, rachète les passages où il est question de déchéance.

Je garde un avis mitigé sur ce film un peu long mais très poétique et très bien interprété. Antonio Banderas a très largement mérité son prix d’interprétation à Cannes.
Back to top
Publicité






PostPosted: Wed 29 May - 11:26 (2019)    Post subject: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Back to top
MamLéa
Modérateur

Offline

Joined: 06 Sep 2014
Posts: 5,361
Localisation: Lorraine (54)
Féminin Bélier (21mar-19avr) 鼠 Rat

PostPosted: Wed 29 May - 13:57 (2019)    Post subject: Douleur et gloire, de Pedro Almodovar Reply with quote

Je suis assez fan d'Almodóvar, et de ses acteurs fétiches. J'avais bien l'intention d'aller voir ce film.
Merci pour ton partage.
_________________
“Il écrit si bien qu'il me donne envie de rendre ma plume à la première oie qui passe.”
Fred Allen
Back to top
Visit poster’s website
Display posts from previous:   
Post new topic   Reply to topic    forum du cercle maux d'auteurs Forum Index -> COIN CULTURE -> Allons au théâtre ou au cinéma All times are GMT + 2 Hours
Page 1 of 1

 
Jump to:  

Index | Create my own forum | Free support forum | Free forums directory | Report a violation | Cookies | Charte | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group