forum du cercle maux d'auteurs Forum Index

forum du cercle maux d'auteurs
Ouvert à tous les passionnés de lecture et d'écriture!

 FAQFAQ   SearchSearch   MemberlistMemberlist   UsergroupsUsergroups   RegisterRegister 
 ProfileProfile   Log in to check your private messagesLog in to check your private messages   Log inLog in 

Sur le trottoir

 
Post new topic   Reply to topic    forum du cercle maux d'auteurs Forum Index -> ARCHIVES générales -> Archives des jeux d'écriture -> Critiques constructives du jeu 168
Previous topic :: Next topic  
Author Message
hopak
Conjonction volubile

Offline

Joined: 07 Jun 2010
Posts: 1,571

PostPosted: Tue 7 May - 16:01 (2019)    Post subject: Sur le trottoir Reply with quote

Sur le trottoir
La vieille femme était assise sur le trottoir : cheveux gris, gilet de laine grise pendouillant sur son maigre buste, méchante jupe à carreaux dissimulant ses jambes. Elle dévisageait les promeneurs, comme pour évaluer s'ils déposeraient quelque argent dans la main qu'elle tendait, tout en répétant inlassablement « Une petite pièce pour manger ». Son autre main reposait sur les épaules d'une fillette de cinq ou six ans, telle la serre d'un rapace sur sa proie, faisant jaillir de la bouche enfantine un gémissement qui attirait l'attention du passant. Certains murmuraient « Pauvre petite » et plaçait une pièce au creux de la main de la mendiante.
Dans cette rue, tout le monde connaissait la vieille femme et la fillette.Presque tous n'hésitaient pas à se délester de quelques euros par pitié pour la petite qui vivait là, sous la férule de sa «  grand-mère ». Ses petits bras, couverts de bleus et de marques de pinçons décuplaient la générosité de ceux qui la plaignaient. Quel était le nom de la vieille ? Personne ne le savait mais on l'avait surnommée Cendrillon (pourtant ce n'était pas le personnage d'un conte, fût-il d' apothicaire, ni une fée car elle n'avait pas de baguette magique) à cause de la couleur grisâtre de ses cheveux, de sa peau et de son gilet. Cendrillon n'était ni belle, ni jeune, ni aimable et son sourire évoquait le rictus de quelque personne malfaisante. Nul n'avait envie d'engager la conversation avec elle, n'osait lui adresser des reproches lorsqu'elle malmenait la fillette qui frottait en pleurant les meurtrissures que lui infligeait sa « grand-mère ».
Dans cette rue, habitait un vieux monsieur distingué, portant chapeau, oeillet à la boutonnière, souliers vernis et canne à pommeau d'argent. Monsieur Charmand, Albert de son prénom, ne passait pas inaperçu. Il saluait les dames en soulevant son chapeau et fredonnait en permanence un air de Prince, si bien que tous l'appelaient le « Prince Charmand ». Il lui arrivait de déposer dans la main de Cendrillon, non pas une pièce, mais un gâteau, acheté à la boulangerie voisine, puis il remplissait de même la petite main de la fillette et incitait celle-ci à manger la friandise.Il restait près d'elle jusqu'à ce qu'elle ait fini de la dévorer, feignant de ne pas remarquer les regards coléreux que lui jetait Cendrillon.Le Prince Charmand, immobile, ne bougeait pas d'un pouce tant que l'enfant n'avait pas terminé. Alors, il souriait et reprenait sa marche en fredonnant « Purple rain ». Une fois qu'il avait disparu, la vieille, furieuse, secouait la fillette, la pinçait en marmonnant des insultes, indifférente aux regards indignés des passants.
Un jour, le Prince Charmand s'arrêta devant la mendiante, lui remit deux gâteaux mais quatre dans les mains de la fillette. Il resta à côté d'elle, empêchant la vieille de s'emparer des gâteaux supplémentaires. Cendrillon espérait qu'Albert se déciderait à partir avant que les gâteaux ne soient épuisés. Alors qu'il conversait avec une dame, elle se jeta sur ceux de la petite qui poussa un cri. Le Prince Charmand leva sa canne et l'abattit sur la main de la voleuse qui hurla. La fillette pleurait, Cendrillon injuriait le Prince Charmand, celui-ci criait, la canne levée, l'air menaçant. Un policier arriva et emmena les belligérants au commissariat. On ne sait ce qui fut décidé mais Cendrillon et la fillette ne reparurent plus dans la rue. Quant au Prince Charmand, il continua à fredonner ses airs favoris.
Back to top
Publicité






PostPosted: Tue 7 May - 16:01 (2019)    Post subject: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Back to top
chuchoterie
Conjonction volubile

Offline

Joined: 26 Dec 2018
Posts: 231
Localisation: Grand Est
Féminin

PostPosted: Tue 7 May - 17:05 (2019)    Post subject: Sur le trottoir Reply with quote

J'ai voté pour ce texte en 2. La narration est fluide et le sujet est traité de front, Cendrillon est cruelle à souhait ! Des touches par ci par là qui donnent une ambiance (gilet de laine grise pendouillant, méchante jupe à carreaux, l'air de Prince ...).
Quelques réserves :
- La chute me laisse perplexe : "On ne sait ce qui fut décidé mais Cendrillon et la fillette ne reparurent plus dans la rue". Et donc ?
- Le principe de transformer un conte déjà cruel en soi (comme tous les contes), en un conte avec une victime cruelle est un sacré tour de passe passe. Je trouve qu'aucun texte n'a pu relever ce défi (est-ce possible ?).
Back to top
Donaco
Conjonction volubile

Offline

Joined: 10 Oct 2018
Posts: 374
Féminin

PostPosted: Tue 7 May - 17:44 (2019)    Post subject: Sur le trottoir Reply with quote

chuchoterie wrote:


- Le principe de transformer un conte déjà cruel en soi (comme tous les contes), en un conte avec une victime cruelle est un sacré tour de passe passe. Je trouve qu'aucun texte n'a pu relever ce défi (est-ce possible ?).


Une victime cruelle ? Qu'est-ce que c'est ?
Back to top
Visit poster’s website
Donaco
Conjonction volubile

Offline

Joined: 10 Oct 2018
Posts: 374
Féminin

PostPosted: Tue 7 May - 17:45 (2019)    Post subject: Sur le trottoir Reply with quote

chuchoterie wrote:

- La chute me laisse perplexe : "On ne sait ce qui fut décidé mais Cendrillon et la fillette ne reparurent plus dans la rue". Et donc ?
- Le principe de transformer un conte déjà cruel en soi (comme tous les contes), en un conte avec une victime cruelle est un sacré tour de passe passe. Je trouve qu'aucun texte n'a pu relever ce défi (est-ce possible ?).



Mais si ! Pierre l'a fait !
Back to top
Visit poster’s website
chuchoterie
Conjonction volubile

Offline

Joined: 26 Dec 2018
Posts: 231
Localisation: Grand Est
Féminin

PostPosted: Tue 7 May - 21:52 (2019)    Post subject: Sur le trottoir Reply with quote

Donaco wrote:
Une victime cruelle ? Qu'est-ce que c'est ?


Dans le conte de Cendrillon, la belle-mère et ses filles sont cruelles, Cendrillon est leur victime. le sujet impose de faire de la victime du conte originel, un personnage cruel. Pas simple !
Back to top
Pierre
Conjonction volubile

Offline

Joined: 05 Jun 2010
Posts: 692
Masculin

PostPosted: Wed 8 May - 07:22 (2019)    Post subject: Sur le trottoir Reply with quote

C’est très drôle (malgré la situation dramatique…), bien écrit, d’un style enlevé. La petite fille et sa détestable grand-mère sont parfaitement mis en scène et ce « Prince Charmand » un tantinet suranné traverse l’histoire à la manière d’un vent frais un jour de canicule. Mon numéro un !
_________________
La vérité est dans les romans
http://pierremangin.eklablog.com/?logout
Back to top
Visit poster’s website
Donaco
Conjonction volubile

Offline

Joined: 10 Oct 2018
Posts: 374
Féminin

PostPosted: Wed 8 May - 11:37 (2019)    Post subject: Sur le trottoir Reply with quote

J'ai trouvé le texte étrange pour tout dire. Eloigné du conte et un peu "froid". Que veux dire "froid" pour moi, je ne sais pas trop. C'est probablement ce qui se rapproche davantage de "économe", "tenu à distance" comme si Hopak était le marionnettiste d'une histoire où la mécanique du destin est implacable. Pas d'attendrissement, pas d'empathie, pas de retournement rocambolesque de situation, juste une réalité sordide et une fin assez ouverte finalement.
J'aurais tellement souhaité savoir ce qu'allait devenir ces deux femmes ! Mais il n'y a pas de résolution de ce genre ici.

Je crois que j'aime beaucoup ce style mais qu'il m'a déroutée. L'expérience est trop nouvelle pour moi.
Back to top
Visit poster’s website
MamLéa
Administrateur

Online

Joined: 06 Sep 2014
Posts: 5,721
Localisation: Lorraine (54)
Féminin Bélier (21mar-19avr) 鼠 Rat

PostPosted: Thu 9 May - 13:34 (2019)    Post subject: Sur le trottoir Reply with quote

J'ai trouvé cette histoire trop proche de la réalité, évoquant les mendiantes d'Europe centrale, apitoyant les passants avec des enfants, qui ne seraient pas les leurs, plus ou moins "drogués" pour qu'ils dorment. Aussi, je n'ai pas vu ça comme un conte.
Le Prince Charmand est très british ! j'ai bien aimé ce personnage.
_________________
“Il écrit si bien qu'il me donne envie de rendre ma plume à la première oie qui passe.”
Fred Allen
Back to top
Visit poster’s website
danielle
Administrateur

Offline

Joined: 21 May 2010
Posts: 12,508
Localisation: St Etienne
Féminin Poissons (20fev-20mar)

PostPosted: Thu 9 May - 18:37 (2019)    Post subject: Sur le trottoir Reply with quote

Une Cendrillon quadra ou quinqua, ou plus ? Pourquoi pas? Et un prince Charmand du même acabit. La chute ne m'a pas gênée: on imagine, on brode... Mon N°2.
_________________
Rêve de grandes choses, cela te permettra d'en faire au moins de toutes petites. J. Renard
http://danielle.akakpo.over-blog.com/
Back to top
hopak
Conjonction volubile

Offline

Joined: 07 Jun 2010
Posts: 1,571

PostPosted: Fri 10 May - 10:42 (2019)    Post subject: Sur le trottoir Reply with quote

Pour répondre à Chuchoterie, le sujet n'impose pas de faire de la victime un personnage cruel, chacun est libre de réinventer le personnage de Cendrillon et d'écrire un conte moderne.
Back to top
Armorique
Administrateur

Offline

Joined: 05 Jun 2010
Posts: 4,846
Localisation: Dinan
Féminin

PostPosted: Fri 10 May - 15:20 (2019)    Post subject: Sur le trottoir Reply with quote

L'histoire est bien racontée et Cendrillon fort peu sympathique. Mais pour moi cela ne correspondait pas au sujet, car à mon sens il fallait que Cendrillon ou le prince charmant changent de personnalité de manière subite or là cette femme avait l'air d'être méchante depuis longtemps et le Prince Charmant n'est pas devenu méchant il a tenté de défendre la petite fille...
_________________
On ne peut s’empêcher de vieillir mais on peut s’empêcher d’être vieux. Henri Matisse
Back to top
ptit lu
Administrateur

Offline

Joined: 05 Jun 2010
Posts: 7,941
Localisation: Grenoble
Féminin

PostPosted: Sat 11 May - 12:19 (2019)    Post subject: Sur le trottoir Reply with quote

Autant de lecteurs que d'avis...

En lisant ton texte, Hopak, je me suis dit "voilà celui qui me semble le plus proche de ce que j'avais imaginé !", en plus j'aime ton style. Mon numéro 1 sans la moindre hésitation ! Tu as réussi à coller au sujet, tenir compte d'un contexte crédible sans t'éloigner du registre du conte, fortiche !
Back to top
hopak
Conjonction volubile

Offline

Joined: 07 Jun 2010
Posts: 1,571

PostPosted: Mon 13 May - 23:14 (2019)    Post subject: Sur le trottoir Reply with quote

Merci à tous pour vos commentaires;les princesses ne sont pas toujours belles et les princes pas toujours charmants. Je préfère la Cendrillon de Téléphone à celle de Grimm ou de Perrault;quant aux marâtres (quel vilain mot!),elles n'ont pas tous les défauts et les bonnes fées, les méchantes sorcières ne sont pas toujours celles que l'on croit.J'ai trouvé plus d'attrait à laisser chacun imaginer le devenir des personnages...et puis j'aurais dépassé les 3500 caractères si j'avais statué sur leur sort.Na!
Back to top
Display posts from previous:   
Post new topic   Reply to topic    forum du cercle maux d'auteurs Forum Index -> ARCHIVES générales -> Archives des jeux d'écriture -> Critiques constructives du jeu 168 All times are GMT + 2 Hours
Page 1 of 1

 
Jump to:  

Index | Create my own forum | Free support forum | Free forums directory | Report a violation | Cookies | Charte | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group