forum du cercle maux d'auteurs Forum Index

forum du cercle maux d'auteurs
Ouvert à tous les passionnés de lecture et d'écriture!

 FAQFAQ   SearchSearch   MemberlistMemberlist   UsergroupsUsergroups   RegisterRegister 
 ProfileProfile   Log in to check your private messagesLog in to check your private messages   Log inLog in 

Plume assassine

 
Post new topic   Reply to topic    forum du cercle maux d'auteurs Forum Index -> ARCHIVES générales -> Archives des jeux d'écriture -> Jeu N°134 -> Critiques constructives jeu N°134
Previous topic :: Next topic  
Author Message
Alain Kotsov
Conjonction volubile

Online

Joined: 25 Jan 2016
Posts: 1,851
Localisation: Paris
Masculin

PostPosted: Sun 14 Aug - 16:49 (2016)    Post subject: Plume assassine Reply with quote

Je rêvais depuis l’enfance
De dominer l’univers,
D’avoir assez de puissance
Pour imposer ma cadence
A tout ce qui vit sur terre.

Devenir l’unique maître
De cet échiquier géant,
En posséder tous les êtres,
Comme des pions les soumettre
A mon désir du moment.

Je brisais avec plaisir,
Quand je n’étais qu’un gamin,
Des figurines de cire,
Et pensais un jour agir
De même avec les humains.

Combien de pauvres poupées
Ont péri entre mes doigts,
Qu’il est grand le mausolée
Où gisent, les os brisés,
Indiens, cowboys et soldats.

L’âge de raison vit naître
En moi le dépit cuisant
Quand, déçu, je dus l’admettre :
Je n’étais que le grand maître
D’un coffre à jouets d’enfant.

N’ayant pas un seul ami
J’exerçais mon influence
Sur les êtres imprécis
Que je conviais la nuit
Dans mes rêves de violence.

Au long de tristes études,
Sans copain et sans copine,
J’ai appris la solitude,
La honte, la servitude,
Et à bien courber l’échine.

Puis, dans des entreprisons,
Aspergeant de déférence
Petits chefs et grands patrons,
Tête basse et le dos rond,
Je ruminais ma vengeance.

Enfin, je trouvai l’idée :
Pour donner aux songes vains
Un semblant de vérité,
Un air de réalité,
Je me suis fait écrivain.

Depuis, moi qui ne ferait
Pas de mal à un moustique,
Dans le monde que j’ai fait,
Sur le papier, je commets
Tous les actes maléfiques.

De ma plume je travaille
A séparer les amants,
A provoquer des batailles ;
Je fais fondre la mitraille
Sur les cœurs des innocents.

Dans mon univers dément
Seul le malheur a sa place,
Je vois, sur le papier blanc,
Comme un fleuve rouge sang
Chaque ligne que j’y trace.

Et quand quelqu’un prétendra
Que je ne suis qu’un vicieux
Ma muse lui répondra :
"Hé, que voulez-vous ? On a
Les petits bonheurs qu'on peut."
_________________
Back to top
Publicité






PostPosted: Sun 14 Aug - 16:49 (2016)    Post subject: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Back to top
janis
Conjonction volubile

Offline

Joined: 05 Jun 2010
Posts: 4,078
Localisation: bretagne
Féminin

PostPosted: Sun 14 Aug - 18:19 (2016)    Post subject: Plume assassine Reply with quote

je n'ai pas retenu ce texte sur mon podium et je n'ai pas pensé un instant que tu pouvais en être l'auteur car je n'y pas trouvé l'humour et la vivacité auxquels tu as habitué tes lecteurs . De plus il me semble avoir vu une faute d'orthographe; n'aurait il pas fallu écrire "De plus moi qui ne ferais", plutôt que "ferait"? Une baisse de forme ? Un texte bâclé après avoir consacré trop de temps aux charades à tiroirs? Razz

Last edited by janis on Sun 14 Aug - 23:23 (2016); edited 1 time in total
Back to top
MamLéa
Administrateur

Online

Joined: 06 Sep 2014
Posts: 6,062
Localisation: Lorraine (54)
Féminin Bélier (21mar-19avr) 鼠 Rat

PostPosted: Sun 14 Aug - 18:43 (2016)    Post subject: Plume assassine Reply with quote

Belle recherche de rimes… mais à part cela, d'accord avec Janis : ce n'est pas de l'Alain Kotsov.
Finalement, ça console de voir que même les meilleurs peuvent avoir des moments de faiblesse !
_________________
“Il écrit si bien qu'il me donne envie de rendre ma plume à la première oie qui passe.”
Fred Allen
Back to top
Visit poster’s website
danielle
Administrateur

Offline

Joined: 21 May 2010
Posts: 12,590
Localisation: St Etienne
Féminin Poissons (20fev-20mar)

PostPosted: Mon 15 Aug - 07:59 (2016)    Post subject: Plume assassine Reply with quote

C'est vrai que le poème manquait un peu de pep, que la régularité des vers qu'en temps normal j'apprécie, m'a paru... monotone.
_________________
"J'ai appris qu'une vie ne vaut rien, mais que rien ne vaut une vie"A. Malraux
http://danielle.akakpo.over-blog.com/


Last edited by danielle on Mon 15 Aug - 09:58 (2016); edited 1 time in total
Back to top
Thaïs
Conjonction volubile

Offline

Joined: 29 Apr 2013
Posts: 1,948
Localisation: Strasbourg
Féminin Sagittaire (22nov-21déc)

PostPosted: Mon 15 Aug - 08:13 (2016)    Post subject: Plume assassine Reply with quote

Pas mieux que mes camarades, j'en ai peur... Embarassed Bizarrement, lors de ma lecture, j'ai eu le sentiment d'un poème "adolescent", comme s'il s'était agi d'une très ancienne copie ressortie d'un carton Very Happy
Les rêves de violence, les actes maléfiques et l'univers dément, sans doute...
_________________
"C'est mettre nos opinions à bien haut prix que d'en faire cuire un homme tout vif" Montaigne
http://montrucenplume.over-blog.com/
Back to top
Mariam
Conjonction volubile

Offline

Joined: 11 May 2016
Posts: 159
Localisation: Perpignan
Féminin Sagittaire (22nov-21déc)

PostPosted: Mon 15 Aug - 08:39 (2016)    Post subject: Plume assassine Reply with quote

Nostalgie, regrets, rêves, revanche,
J'ai trouvé beaucoup de références à des textes d'Alain, pour avoir eu le bonheur de les découvrir sur son site.
Oui, l'écriture, c'est magique, on peut aimer, détester, haïr, tout est possible.
Et même montrer d'autres facettes de soi, au risque de déplaire,
et se donner une belle chance de s'exprimer.
_________________
Il reste toujours un parfum à la main qui donne des roses... (Confucius)
Back to top
Armorique
Administrateur

Offline

Joined: 05 Jun 2010
Posts: 4,966
Localisation: Dinan
Féminin

PostPosted: Mon 15 Aug - 17:34 (2016)    Post subject: Plume assassine Reply with quote

J'ai un peu perdu le fil au long de ce poème et du coup le charme des vers n'a pas opéré...
_________________
La vie n’est pas d’attendre que l’orage passe, c’est apprendre à danser sous la pluie. Sénèque
Back to top
Silicate
Conjonction volubile

Offline

Joined: 18 Jul 2016
Posts: 2,902
Localisation: Hauts de France
Féminin

PostPosted: Mon 15 Aug - 21:06 (2016)    Post subject: Plume assassine Reply with quote

En matière de poésie, j’ai l’esprit assez binaire : il me faut (d’abord et avant tout) de la musicalité, vers rimés ou non, et des images qui me parlent : belles, tristes, dures, enlevées, légères, poignantes, peu importe, du moment que cela éveille un écho en moi. Ces strophes de cinq vers m’ont désarçonnée, elles ne chantent pas à mon oreille. Si je rajoute à ça l’image du sale gosse qui casse ses jouets par plaisir en espérant faire de même plus tard avec les gens, j’avoue que j’ai eu du mal à aller jusqu’au bout. Désolée.
Back to top
Alain Kotsov
Conjonction volubile

Online

Joined: 25 Jan 2016
Posts: 1,851
Localisation: Paris
Masculin

PostPosted: Tue 27 Sep - 12:18 (2016)    Post subject: Plume assassine Reply with quote

En bas du classement, après avoir été en haut. Je ne suis pas plus surpris de cette « mauvaise » place que des bonnes que je, ou plutôt mes contributions au jeu, obtiennent parfois. Bien qu’un podium soit toujours une source de satisfaction, je n’y attache pas plus d’importance que ça, et je me demande pourquoi je m’attarde autant sur ce sujet.

Comme ce texte est celui que je connais le mieux, c’est celui que je commenterai le plus abondamment. N’y voyez aucune prétention, sinon une prétention assumée. Je vous le fait à la Yann Moix.

A) La forme

Premièrement, ce texte est entaché de deux défauts majeurs : 1) La pauvreté des rimes, 2) l’emploi du néologisme « entreprisons », que j’ai choisi pour la rime (pauvre), mais qui ne me semble pas harmonieux. C’était une tentative pour voir comment il serait perçu (et un peu pour ne pas me faire reconnaître).
Deuxièmement, il est vrai que le résultat, à sa relecture tardive, possède un ton « enfantin » ; c’est involontaire et c’est venu tout seul. Peut-être une conséquence de l’heptasyllabe, qui ne laisse pas autant de liberté que des vers au format plus long.

Genèse : la phrase imposée (13 syllabes) ne peut contenir, sans couper un mot ou un groupe de mots insécable, un vers ou un élément de vers classique. Un moyen de s’affranchir de ce problème, solution adoptée par Janis, était d’élider une syllabe pour faire de la phrase un alexandrin. (En l’intégrant à un passage en langage parlé, pour que ça passe mieux) L’occasion était si belle que ce petit écart, pourtant pénalisable de quelques fractions de points, me semble mineur en comparaison du dépassement du nombre de signes imposé, qu’on peut toujours éviter d’une manière ou d’une autre. J’ai, pour ma part, choisi, après avoir opté pour la poésie, de garder le morceau tel quel, ce qui m’a obligé à pondre un poème rimé en vers de sept pieds. Avec des strophes disposées en ABAAB, forme que je juge harmonieuse, mais qui peut s’avérer déroutante.

Rappel concernant l’heptasyllabe : cette forme, très populaire au moyen âge, adaptée aux chansons de l’époque, s’est trouvée supplantée par les formes en vigueur à l’époque dite classique, et surtout romantique ; l’octosyllabe, l’alexandrin, et un peu le décasyllabe. C’est en grand rapport avec la mathématique (comme la musique d’ailleurs ! *), bien que la plupart d’entre nous n’en aient pas conscience. 7, comme 5, est un nombre premier ; on ne peut le « couper » ni en deux, ni en trois, ni en rien. Alors que 12, et c’est ce qui explique son succès, malgré sa petitesse, compte une flopée de diviseurs. L’oreille humaine, sans le savoir, apprécie la régularité, et les rythmes constants. Toutefois, dans la chanson, où la musique impose son rythme et permet une infinité de variations, les séquences de sept syllabes sont très fréquentes.

B) Le fond

J’ai choisi, comme plusieurs participants, de situer ces petits bonheurs dans un contexte noir. C’est une pensée qui m’occupe depuis que j’écris : le pouvoir presque divin que l’auteur possède sur ses personnages de papier, et la possibilité, surtout s’il est très gentil, comme moi, de contrarier sa nature et de leur faire subir les pires avanies. Puisque c’est « pour de faux », que ces êtres ne sont que virtuels. C’est une pulsion étrange, à la limite malsaine, et qui m’interroge.

C) En résumé

Pour moi ce n’est ni très réussi, ni complètement raté. Merci pour vos critiques ; qui ne se situent pas où je les attendais, ce qui ne les rend pas moins intéressantes pour autant !

* Combien de musiciens talentueux, qui se passionnaient davantage pour les cours de musique que les devoirs de maths, ignorent que la position des notes sur une portée (en fait pas vraiment, mais la parenthèse est indispensable pour ne pas dire de bêtise, quitte à être ennuyeux – donc une portée où chaque espace entre deux lignes correspondrait à deux tons (ex : do-mi)) est en rapport logarithmique avec la fréquence des notes.
_________________
Back to top
Display posts from previous:   
Post new topic   Reply to topic    forum du cercle maux d'auteurs Forum Index -> ARCHIVES générales -> Archives des jeux d'écriture -> Jeu N°134 -> Critiques constructives jeu N°134 All times are GMT + 1 Hour
Page 1 of 1

 
Jump to:  

Index | Create my own forum | Free support forum | Free forums directory | Report a violation | Cookies | Charte | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group