forum du cercle maux d'auteurs Forum Index

forum du cercle maux d'auteurs
Ouvert à tous les passionnés de lecture et d'écriture!

 FAQFAQ   SearchSearch   MemberlistMemberlist   UsergroupsUsergroups   RegisterRegister 
 ProfileProfile   Log in to check your private messagesLog in to check your private messages   Log inLog in 

La fille du bourreau de Olivier Pötzsch

 
Post new topic   Reply to topic    forum du cercle maux d'auteurs Forum Index -> COIN CULTURE -> Littérature
Previous topic :: Next topic  
Author Message
Marixel
Conjonction volubile

Offline

Joined: 20 Jan 2011
Posts: 5,296
Localisation: ...
Féminin

PostPosted: Wed 4 Feb - 10:09 (2015)    Post subject: La fille du bourreau de Olivier Pötzsch Reply with quote

La fille du bourreau, c’est Magdalena de la lignée des Kuisl, tout comme Oliver Pötzsch qui signe ici son premier roman, paru en 2014 en traduction française. Diable, sorcière, trésor : les superstitions vont bon train dans la Bavière de 1659, les meurtres aussi.

Un assassin s’acharne sur les orphelins de Schongau, ces enfants placés dans des familles d’accueil de la ville suite à la mort de leurs parents. Les malheureux portent un curieux signe sur l’épaule, sans doute une marque de sorcière. D’ailleurs, certains affirment avoir vu le Diable errer à Schongau et d’autres que c’est lui qui a mis le feu à l’entrepôt de marchandises. Il faut vite trouver un coupable pour que cessent meurtres et incendies et surtout, avant que le village s'embrase, comme il y a quelques décennies lorsque des dizaines de supposées sorcières avaient péri sur le bûcher.

Martha Stechlin est la coupable idéale : sage-femme et donc un peu guérisseuse, elle manie plantes et remèdes connus d’elle seule. De plus, les orphelins avaient l’habitude de se retrouver chez elle. Bailli, bourgmestre et patriciens se mettent tous d’accord : peu importe qu'elle soit coupable ou non, le bourreau en titre, Jacob Kuisl, doit soumettre la femme à la question afin qu’elle avoue les meurtres et que le calme revienne. Mais Jacob est persuadé de l’innocence de la sage-femme qu’il respecte. Il décide de mener lui-même l’enquête et se lance à la recherche du fameux mercenaire, surnommé le Diable, ainsi qu'à celle des orphelins survivants qui se sont enfuis et se terrent dans les alentours.

Qui aurait intérêt à réveiller les superstitions ? Pourquoi s’acharne-t-on à détruire le chantier de la future maladrerie ? Les habitants du bourg voisin, ennemis ancestraux, font-ils en sorte de ruiner la réputation de Schongau ?
Simon Fronwieser, fils du médecin local incompétent, est lui aussi persuadé de l’innocence de Martha. Il va donc seconder Kuisl dans ses recherches, d’autant plus volontiers qu'il est séduit par la jeune Magdalena.

Des personnages, on se souviendra surtout de Jacob Kuisl, le bourreau lui-même - figure à la fois respectée et maudite - qui s’avère être un homme bien plus éclairé que ses contemporains et beaucoup plus humain et humaniste que sa fonction le laisse supposer.

Magdalena nous offre un très beau portrait de femme qui tente de se libérer d’un destin tout tracé - une fille de bourreau ne peut épouser qu'un bourreau d'un autre village.

Simon Fronwieser, le jeune médecin, d'abord un peu timoré, s'affirme au fur et à mesure qu'il impose sa manière moderne de soigner et, surtout, l'amour interdit qu'il porte à la fille du bourreau.

Clara, Sophie, deux orphelines-courage, sont également intéressantes et attachantes.

Quant à l’intrigue axée sur des meurtres d’enfants et très émouvante, elle est remarquablement servie par un style alerte, souvent teinté d'humour, un vocabulaire riche, un langage souvent familier, accessible à tous.

Oliver Pötzsch s’est plongé dans ses propres archives familiales, scrupuleusement conservées, à la découverte de Jakob Kuisl, son aïeul, descendant de cette longue et emblématique lignée de bourreaux du sud de l’Allemagne. S’il invente cette intrigue, il reste au plus près des "vrais" personnages de son histoire, d'une époque où la peste, la malnutrition, les pillages, les procès pour sorcellerie, ont tué davantage de civils que la guerre de Trente ans. Il campe un décor saisissant (mais sans aucune digression historique ou didactique), une atmosphère de paranoïa et de menaces venues du pouvoir "lointain", mais aussi du Diable dès lors qu’un sombre événement demeure inexplicable.

Je vous incite à lire cet excellent roman policier historique.




Last edited by Marixel on Wed 4 Feb - 10:26 (2015); edited 11 times in total
Back to top
Publicité






PostPosted: Wed 4 Feb - 10:09 (2015)    Post subject: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Back to top
ptit lu
Administrateur

Offline

Joined: 05 Jun 2010
Posts: 8,114
Localisation: Grenoble
Féminin

PostPosted: Wed 4 Feb - 10:15 (2015)    Post subject: La fille du bourreau de Olivier Pötzsch Reply with quote

Je le note ! Merci Marixel
Back to top
Thaïs
Conjonction volubile

Offline

Joined: 29 Apr 2013
Posts: 1,948
Localisation: Strasbourg
Féminin Sagittaire (22nov-21déc)

PostPosted: Wed 4 Feb - 12:45 (2015)    Post subject: La fille du bourreau de Olivier Pötzsch Reply with quote

Voilà qui donne envie, en effet
_________________
"C'est mettre nos opinions à bien haut prix que d'en faire cuire un homme tout vif" Montaigne
http://montrucenplume.over-blog.com/
Back to top
Display posts from previous:   
Post new topic   Reply to topic    forum du cercle maux d'auteurs Forum Index -> COIN CULTURE -> Littérature All times are GMT + 1 Hour
Page 1 of 1

 
Jump to:  

Index | Create my own forum | Free support forum | Free forums directory | Report a violation | Cookies | Charte | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group