forum du cercle maux d'auteurs Forum Index

forum du cercle maux d'auteurs
Ouvert à tous les passionnés de lecture et d'écriture!

 FAQFAQ   SearchSearch   MemberlistMemberlist   UsergroupsUsergroups   RegisterRegister 
 ProfileProfile   Log in to check your private messagesLog in to check your private messages   Log inLog in 

Le ravissement des innocents de Taiye Selasi

 
Post new topic   Reply to topic    forum du cercle maux d'auteurs Forum Index -> COIN CULTURE -> Littérature
Previous topic :: Next topic  
Author Message
Guylou
Conjonction volubile

Offline

Joined: 15 Jun 2010
Posts: 188
Localisation: Orléans
Féminin

PostPosted: Sat 20 Sep - 15:22 (2014)    Post subject: Le ravissement des innocents de Taiye Selasi Reply with quote

« Kweku meurt pieds nus un dimanche matin avant le lever du jour, ses pantoufles tels des chiens devant la porte de la chambre. »
Kweku meurt d’une crise cardiaque, c’est-à-dire que lui, chirurgien exceptionnellement doué, n’aura rien fait durant les 40 minutes dont il disposait pour appeler les secours. Kweku meurt à 57 ans durant 30 ou peut-être 40 minutes et convoque dans cet espace de temps toutes les contradictions d’une vie de ghanéen, ayant réussi un brillant parcours d’études aux Etats-Unis, fondé une famille et obtenu un poste important, mais sans doute peu armé pour résister et se battre le jour où il subit une injustice professionnelle criante.
Kweku meurt et dans la deuxième partie du roman, chacun de ceux qui ont composé sa famille l’apprend. Chacun réagit à sa manière et surtout se remémore. De Fola, la femme aimée et pourtant abandonnée, à Sadie l’enfant sauvé à la naissance malgré les prédictions des autres médecins, en passant par le sérieux Olu et les magnifiques jumeaux Taiwo et Kehinde.
Kweku meurt et Fola, loin de là, chuchote : « Je t’en prie, je t’en prie, pas encore. »
Kweku meurt et pourtant ce roman est celui de la vie, avec ses hauts et ses bas, ses incompréhensibles noirceurs et ses incroyables éclats de bonheur. Parmi ceux-ci, la découverte par Kweku, au tout dernier instant, au dernier souffle, de l’immense beauté du jardin dont il n’a pas voulu et qui pourtant est bien là.

Au-delà du récit très fort, à plusieurs voix, d’une vie marquée par l’épreuve, ce roman induit une réflexion sur la famille. Plusieurs fois évoquée par les enfants, pour en relever l’échec, elle est au cœur du livre. Kweku meurt accompagnée d’une femme pour laquelle il éprouve de la tendresse, mais qui n’est pas celle qu’il aime. Chacun des cinq autres membres de la famille vit sans réelle nouvelle des autres. Petit à petit, depuis l’élément déstructurant qu’a été l’injustice faite au père, la famille s’est disloquée. En filigrane, se pose le problème du transfert du modèle familial d’une culture à l’autre.

Très beau roman à la magnifique langue, très imagée, Le ravissement des innocents est un vrai coup de cœur de la rentrée.

Deux extraits pour vous allécher :

« M. Lamptey dort en équilibre à la lisière de l’océan, à une trentaine de centimètres de la frange d’écume, les jambes croisées, les yeux clos, les paumes sur les genoux, le dos droit ; le chien errant patiente fixant l’océan, le menton sur ses pattes. »

« Une relation n’a d’autre sens que la mise en scène condensée du drame de la vie et de la mort. La naissance de l’amour est analogue à la naissance d’un enfant. L’amour se développe comme un enfant. Un homme a beau savoir qu’il va rendre l’âme, il ne le croit pas, puisqu’il ne connaît que la vie. Un jour, l’amour tiédit. Son cœur cesse de battre. L’amour expire. Ainsi, l’homme apprend que la mort est une réalité, qu’elle existe dans son être, lui est consubstantielle. (…) Une fois l’amour éteint, l’homme croit en sa mort.
»
_________________
A ce stade, il s'apercevait qu'il n'écoutait pas ce que ses yeux lisaient... Laurence Cossé


Last edited by Guylou on Mon 22 Sep - 08:15 (2014); edited 1 time in total
Back to top
Publicité






PostPosted: Sat 20 Sep - 15:22 (2014)    Post subject: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Back to top
danielle
Administrateur

Offline

Joined: 21 May 2010
Posts: 12,512
Localisation: St Etienne
Féminin Poissons (20fev-20mar)

PostPosted: Sat 20 Sep - 19:44 (2014)    Post subject: Le ravissement des innocents de Taiye Selasi Reply with quote

Voilà qui donne envie ! Je le mets sur ma liste de réservations à la médiathèque.
_________________
Rêve de grandes choses, cela te permettra d'en faire au moins de toutes petites. J. Renard
http://danielle.akakpo.over-blog.com/
Back to top
Tonina
Conjonction volubile

Offline

Joined: 04 Jun 2010
Posts: 3,630
Localisation: Seine et Marne
Féminin

PostPosted: Sun 21 Sep - 16:25 (2014)    Post subject: Le ravissement des innocents de Taiye Selasi Reply with quote

Merci une fois encore, Guylou, pour ce compte-rendu qui donne envie de découvrir ce roman.
Back to top
Display posts from previous:   
Post new topic   Reply to topic    forum du cercle maux d'auteurs Forum Index -> COIN CULTURE -> Littérature All times are GMT + 2 Hours
Page 1 of 1

 
Jump to:  

Index | Create my own forum | Free support forum | Free forums directory | Report a violation | Cookies | Charte | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group