forum du cercle maux d'auteurs Forum Index

forum du cercle maux d'auteurs
Ouvert à tous les passionnés de lecture et d'écriture!

 FAQFAQ   SearchSearch   MemberlistMemberlist   UsergroupsUsergroups   RegisterRegister 
 ProfileProfile   Log in to check your private messagesLog in to check your private messages   Log inLog in 

révérence à Franz Kafka

 
Post new topic   Reply to topic    forum du cercle maux d'auteurs Forum Index -> ARCHIVES générales -> Archives des jeux d'écriture -> JEUX N°107 -> Critiques constructives Jeu N°107
Previous topic :: Next topic  
Author Message
jupira
Guest

Offline




PostPosted: Sat 3 May - 16:05 (2014)    Post subject: révérence à Franz Kafka Reply with quote

Révérence à Franz Kafka

L’entomologiste peut tromper tout le monde, sauf le coléoptère. Il peut dire que sa noble passion est la science, qu’il ne vit que pour examiner, classer, comprendre, expliquer. Il peut même, peut-être, s’en persuader. Le coléoptère pour sa part n’est pas dupe. Délicatement maintenu par les doigts de Gregor, à l’instant où, entre ses élytres, la pointe de l’aiguille rencontre la dureté de sa carapace thoracique, il sent la tension intime qui habite l’homme et qui soudain se libère au moment où l’effort finement dosé fait brutalement céder la résistance avec un imperceptible craquement. Il perçoit la douce ivresse qui s’empare de son tortionnaire lorsque l’orifice s’agrandissant progressivement l’acier coulisse avec plus d’aisance à travers les tissus souples de l’intérieur et qu’après une pression plus légère encore une dernière décharge d’endorphines l’envahit quand la pointe ressort pour fixer le corps perforé sur une plaquette de polystyrène. Le coléoptère comprend que l’entomologiste vit pour éprouver cela.
Dans un effort réflexe dérisoire ses pattes finement crénelées tentent de le dégager. Ceinturé de ses arceaux brillants, l’abdomen rouge fluo s’agite convulsivement. Une infime gouttelette de lymphe, que l’homme essuie d’un doigt machinal et furtif, perle à l’endroit où l’aiguille transperce son corps. Victime d’une minuscule originalité génétique qui a servi de prétexte à l’expression d’une passion inavouable, le scarabée agonise, apaisé par la conviction que quelque puissance immanente se chargera de le venger.
Gregor Samsa, lui, s’en va dîner.
Lorsqu’il s’éveille le lendemain matin au sortir de rêves agités, il repose sur un dos dur comme une cuirasse et, en soulevant un peu la tête, il aperçoit un ventre bombé, rouge fluo, cerclé d’anneaux chromés, qui se prolonge par un petit tuyau d’échappement tout aussi rutilant. Stupidement, il pense à la moto de Franz. Le carénage profilé, malgré la déco ghost flaming, tombe dans la banalité la plus convenue et ne peut guère rivaliser avec les élytres bleu électrique et leur feston garance qu’il arbore désormais. Il jubile à l’idée que Franz en sera vert de jalousie puis, balayant soudain ce mouvement de vanité, une terrible vague d’angoisse le saisit qui culmine dans un cri intérieur: « Qu’est-il advenu de moi ? »
Morale :
Dès le plus jeune âge, il faut apprendre à toujours se laver soigneusement les mains avant de manger.
Back to top
Publicité






PostPosted: Sat 3 May - 16:05 (2014)    Post subject: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Back to top
Thaïs
Conjonction volubile

Offline

Joined: 29 Apr 2013
Posts: 1,948
Localisation: Strasbourg
Féminin Sagittaire (22nov-21déc)

PostPosted: Sat 3 May - 17:17 (2014)    Post subject: révérence à Franz Kafka Reply with quote

Mon n°1, pour le style fluide et élégant au service de la dérision, et pour la sombre analyse des motivations de l'entomologiste. Le titre, bienvenu, annonce clairement la couleur, cet hommage/coup de chapeau à La Métamorphose.
Bref, j'ai beaucoup aimé Okay
_________________
"C'est mettre nos opinions à bien haut prix que d'en faire cuire un homme tout vif" Montaigne
http://montrucenplume.over-blog.com/
Back to top
DDDLV
Conjonction volubile

Offline

Joined: 07 Mar 2014
Posts: 867
Localisation: Ardenne
Masculin

PostPosted: Sat 3 May - 20:09 (2014)    Post subject: révérence à Franz Kafka Reply with quote

J'ai beaucoup aimé ce texte et j'ai carrément adoré le début.

PS : Mes critiques se veulent constructives, sauf que je suis rarement capable de comprendre et encore moins d'expliquer pourquoi j'aime ceci et je déteste cela...
Mes critiques se veulent constructives, donc, mais elles ne le sont pas, et ça m'ennuie plus pour vous que pour moi qui suis déjà tout heureux de pouvoir ressentir ces choses...
_________________
"La meilleure preuve qu'il existe une forme d'intelligence extraterrestre est qu'elle n'a pas essayé de nous contacter" Pierre Dac
Back to top
danielle
Administrateur

Offline

Joined: 21 May 2010
Posts: 12,592
Localisation: St Etienne
Féminin Poissons (20fev-20mar)

PostPosted: Sun 4 May - 08:34 (2014)    Post subject: révérence à Franz Kafka Reply with quote

Je suis passée à côté de ce texte en dépit de l'écriture brillante. Désolée de ne pas y avoir vu d'humour. Le coléoptère, l'expérience scientifique, bref, l'ensemnle m'a laissé une impression de malaise. Mais c'est une impression toute personnelle.
_________________
"J'ai appris qu'une vie ne vaut rien, mais que rien ne vaut une vie"A. Malraux
http://danielle.akakpo.over-blog.com/
Back to top
jupira
Guest

Offline




PostPosted: Sun 4 May - 13:35 (2014)    Post subject: révérence à Franz Kafka Reply with quote

Quand j’étais enfant j’aimais la recherche des œufs de Pâques. Aujourd’hui j’aime les cacher et j’aime lire et écrire des textes qui ne se livrent pas tout de suite. J’ai calé sur le texte de DDDLV mais « Le dernier cri » m’a soufflé. Je le trouvais poignant de vérité mais je butais sur le titre jusqu’à ce que je comprenne qu’il recelait un double télescopage entre la mode (ce qui est « dernier cri ») et la mort. Association de la futilité et de la gravité de l’heure de l’agonie d’une part, de ce qui vient de paraître et de ce qui va disparaître d’autre part. Le poème en gagne encore en profondeur. Belle trouvaille littéraire.
Pour ce qui de mes textes, après « Sonate fièvre et nostalgie » qui parlait d’érotisme (les préliminaires, les vagues qui secouent le piano, les coups d’archet, les trilles frissonnants, les fantaisies etc) « La révérence » parle de morale. Je ne suis pas étonné que tu aies ressenti un certain malaise.
A la première lecture on peut être séduit par l’ironie. Je me suis beaucoup amusé à envisager Kafka sur une moto customisée frimant devant les terrasses de Prague pour attirer l’attention des jeunes filles, lui qui était plutôt souffreteux et dont les rapports avec les femmes n’était pas simples. C’est donc une révérence…irrévérencieuse. La dernière phrase, la « morale » est le caillou dans la chaussure. Elle est aussi le moteur qui fait entrer dans le texte. C’est elle qui nous oblige à découvrir « le geste machinal et furtif » qui va se révéler fatal. Du coup le texte prend une cohérence qui permet de s’arrêter là.
On peut aussi poursuivre et observer que Gregor est devenu un specimen dont l’originalité génétique particulièrement extraordinaire sera le prétexte à l’exercice d’une autre passion inavouable on peut s’en douter. Il va périr de la même manière qu’il a péché, c’est à dire de manière atroce. Le début du texte est la description d’un viol mais le viol symbolise ici toutes les violences qui sont exercées contre ceux « qui ne sont pas comme nous » (alors que nous avons tous notre originalité génétique et sommes donc des victimes potentielles).
C’est ici que la « morale » refait surface. La phrase énoncée de façon sentencieuse dit la doxa, ce que les doctes estiment qu’il convient de faire dans une situation donnée. Comment ? Face à de telles ignominies, à un tel sadisme, la seule recommandation qui est donnée est de « se laver soigneusement les mains », de rester propre sur soi ! C’est ignoble ! On peut penser ici à tous ces experts aux revenus confortables qui plongent les autres dans la misère, le désespoir et le suicide parce que c’est ainsi qu’ils seront (paraît-il) sauvés.
Back to top
jupira
Guest

Offline




PostPosted: Sun 4 May - 15:29 (2014)    Post subject: révérence à Franz Kafka Reply with quote

Un copier collé intempestif a produit une erreur de mise en page qui pourrait conduire à une regrettable interprétation. La phrase "Je ne suis pas étonné que tu aies ressenti un certain malaise" est donc à déplacer comme suit:

Il va périr de la même manière qu’il a péché, c’est à dire de manière atroce. Je ne suis pas étonné que tu aies ressenti un certain malaise. Le début du texte est la description d’un viol mais le viol symbolise ici toutes les violences qui sont exercées contre ceux « qui ne sont pas comme nous » (alors que nous avons tous notre originalité génétique et sommes donc des victimes potentielles).
Avec toutes les excuses à Danielle.
Back to top
Hégésippe
Conjonction volubile

Offline

Joined: 07 Jun 2010
Posts: 1,456
Localisation: Auderghem
Masculin

PostPosted: Mon 5 May - 12:31 (2014)    Post subject: révérence à Franz Kafka Reply with quote

Très beau texte, qui aurait eu sa place sur mon podium s'il n'avait pas eu de morale et si je ne l'avais trouvé légèrement hors sujet.
Back to top
Display posts from previous:   
Post new topic   Reply to topic    forum du cercle maux d'auteurs Forum Index -> ARCHIVES générales -> Archives des jeux d'écriture -> JEUX N°107 -> Critiques constructives Jeu N°107 All times are GMT + 1 Hour
Page 1 of 1

 
Jump to:  

Index | Create my own forum | Free support forum | Free forums directory | Report a violation | Cookies | Charte | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group