forum du cercle maux d'auteurs Forum Index

forum du cercle maux d'auteurs
Ouvert à tous les passionnés de lecture et d'écriture!

 FAQFAQ   SearchSearch   MemberlistMemberlist   UsergroupsUsergroups   RegisterRegister 
 ProfileProfile   Log in to check your private messagesLog in to check your private messages   Log inLog in 

Le torturé

 
Post new topic   Reply to topic    forum du cercle maux d'auteurs Forum Index -> ARCHIVES générales -> Archives des jeux d'écriture -> JEUX N°107 -> Critiques constructives Jeu N°107
Previous topic :: Next topic  
Author Message
A rebours
Guest

Offline




PostPosted: Sat 3 May - 09:44 (2014)    Post subject: Le torturé Reply with quote

Le torturé

Les contours, les formes, toute cette horde d’êtres invasifs tourbillonnait autour de moi, me laissant abasourdi, muet, exclu, irrémédiablement seul. La pensée me vint que je ne ressemblais à aucun d’eux, ou que personne ne me ressemblait. A vrai dire, ils m’étaient tous si étrangers que je me demandais si c’était moi l’intrus, ou bien eux. Vanités, grotesques mondanités et bons mots en cascades, voilà les dons qu’ils prodiguaient à foison, futiles occupations alors que la société attendait tellement plus du genre humain. Quelle injustice.
A les voir ainsi fats et inutiles, je préférais m’abandonner à ma tristesse, à ma bienveillante solitude dont je n’aurais lâché une once pour rien au monde. Ce jour-là, je pris la décision de leur imposer mon être, d’envahir leur insolente insouciance. Mon terrible plan devait s’exécuter en douceur, une imperceptible contagion qui n’épargnerait personne. Je serais la bonne conscience qu’ils n’avaient jamais eue, la voix qu’ils taisaient depuis toujours, la part d’humanité qu’ils s’attachaient à étouffer et qui devait bien finir par exploser.
Je commençai par fréquenter la moindre sortie, à élargir le cercle des bonnes gens, à les habituer à ma présence nouvelle, de sorte qu’ils crurent à un revers de ma part, une ouverture inattendue vers eux, et ils m’invitèrent plus encore que je ne l’aurais espéré. D’abord impassible, je me mis ensuite à m’immiscer dans les petits groupes, dans les conversations, dans les parties de jeux. Avec plaisir, je constatai très vite que les discussions paisibles suspendaient leur cours à mon arrivée, de perplexité en gêne, voire en agacement lorsque mon accoutrement négligé contrariait les fâcheux. Égaré par l’ampleur de la tâche, je me résolus à me concentrer sur les échanges animés, de ceux qui font polémique, parce que c’était là que régnait la plus grande futilité. Politique, société, finances, j’aimais arriver au moment crucial et, par mon air dubitatif, briser l’osmose ambiante. Je jubilais intérieurement de parvenir à infléchir leurs viles idées et m’attachais à parfaire mon plan.
Hélas, le mal s’adapte à tout. Bientôt, on s’adapta donc aussi à moi. A ma grande surprise, lorsque quelques rires commencèrent à saluer mon arrivée dans ces réceptions, les invitations ne diminuèrent pas. Au contraire, je fus réclamé. De mauvaise compagnie, je passai alors à amuseur malgré lui. J’avais échoué. Lamentablement. Loin d’agiter leur bonne conscience, je n’avais attiré que la moquerie de cœurs insensibles. Le bon peuple resterait toujours la risée de ces gens bouffis d’orgueil et d’oisiveté, aveugles à la misère, au travail, à la peine.
Dans mon malheur, j’y avais également perdu mon âme. A mes dépens, ces sorties incessantes, ces personnes surfaites, ces conversations stériles, étaient devenues mon quotidien. Je ne me retrouvais plus moi-même, me surprenais à ignorer l’essentiel, à amasser pour moi, soigner ma personne, mes vêtements, mon physique. Je m’étais mis à leur ressembler.
Alors, peut-être dans un dernier sursaut d’espoir, de salut auquel je n’aspirais guère plus, je me retirai de toute vie sociale et sombrai dans un état de solitude extrême. Si j’étais incapable de soigner les mauvaises âmes, au moins devais-je épargner la mienne.
Ma disparition demeura ignorée de tous.
Personne ne pleura ma mort.
Back to top
Publicité






PostPosted: Sat 3 May - 09:44 (2014)    Post subject: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Back to top
Thaïs
Conjonction volubile

Offline

Joined: 29 Apr 2013
Posts: 1,948
Localisation: Strasbourg
Féminin Sagittaire (22nov-21déc)

PostPosted: Sat 3 May - 13:56 (2014)    Post subject: Le torturé Reply with quote

J'ai bien aimé ce personnage extrémiste, bourré d'idéaux, et qui se voulant redresseur de torts commence à déraper dans la pente, happé par un système qu'il prétend fustiger.
D'ailleurs... idéaliste? Ou un peu fou? Le doute est né de ce moment où il estime avoir perdu son âme parce qu'il soigne à présent sa personne, ses vêtements, son physique. Argh Mr. Green
Du coup, je n'ai pas bien saisi si le propos du texte était de stigmatiser la superficialité, ou plutôt les adeptes d'une authenticité brute de décoffrage, sans nuances. Ou peut-être les deux?
En tout cas, les différentes étapes de ce parcours s'enchaînent avec beaucoup de rythme et de cohérence, et j'ai pris grand plaisir à parcourir ce texte bien ficelé
_________________
"C'est mettre nos opinions à bien haut prix que d'en faire cuire un homme tout vif" Montaigne
http://montrucenplume.over-blog.com/
Back to top
Shéhérazade
Guest

Offline




PostPosted: Sat 3 May - 15:08 (2014)    Post subject: Le torturé Reply with quote

Les éclats de ta prose ne font pas que griffer, ils nous violentent, nous tourmentent, nous emprisonnent dans l'âme et dans le corps de cet homme déchiré de bas en haut. On termine ce récit avec l'envie de crier à notre tour pour dissiper le malaise. Ce texte est peut-être celui qui colle le plus au sujet imposé.
Back to top
danielle
Administrateur

Offline

Joined: 21 May 2010
Posts: 12,584
Localisation: St Etienne
Féminin Poissons (20fev-20mar)

PostPosted: Sat 3 May - 18:06 (2014)    Post subject: Le torturé Reply with quote

Mon N°1, et pour moi le texte qui m'a paru le mieux coller à l'idée que je me faisais du thème. J'ai été subjuguée par ce combat perdu d'avance. On ne peut pas changer les autres sans prendre des coups, sans y perdre son âme. Mais tu l'as dit bien mieux que cela et c'est un texte qu'on a du mal à oublier.
_________________
"J'ai appris qu'une vie ne vaut rien, mais que rien ne vaut une vie"A. Malraux
http://danielle.akakpo.over-blog.com/
Back to top
DDDLV
Conjonction volubile

Offline

Joined: 07 Mar 2014
Posts: 867
Localisation: Ardenne
Masculin

PostPosted: Sat 3 May - 20:17 (2014)    Post subject: Le torturé Reply with quote

Il y a du Don Quichotte dans ce personnage, avec dans le rôle des moulins l'opinion publique, la superficialité, la consensualité molle des raisonnements raccourcis, j'en passe.
La remise en question est-elle réservée à quelques hurluberlus?
_________________
"La meilleure preuve qu'il existe une forme d'intelligence extraterrestre est qu'elle n'a pas essayé de nous contacter" Pierre Dac
Back to top
Elie
Conjonction volubile

Offline

Joined: 21 Aug 2013
Posts: 507
Féminin

PostPosted: Sat 3 May - 21:26 (2014)    Post subject: Le torturé Reply with quote

J'ai trouvé cette histoire originale et bien écrite mais j'ai été gênée par cet enchainement :

je préférais m’abandonner à ma tristesse, à ma bienveillante solitude dont je n’aurais lâché une once pour rien au monde. Ce jour-là, je pris la décision de leur imposer mon être, d’envahir leur insolente insouciance.

Ces deux phrases me semblent en contradiction totale.
_________________
Rien à dire, tout à écrire...
Back to top
Visit poster’s website
Marixel
Conjonction volubile

Offline

Joined: 20 Jan 2011
Posts: 5,296
Localisation: ...
Féminin

PostPosted: Sun 4 May - 17:10 (2014)    Post subject: Le torturé Reply with quote

L'écriture classique met parfaitement en valeur l'esprit tourmenté du personnage. J'ai aimé l'atmosphère un peu fantastique qui se dégage du texte. Sur mon podium.
Back to top
A rebours
Guest

Offline




PostPosted: Sun 4 May - 17:31 (2014)    Post subject: Le torturé Reply with quote

Merci pour vos remarques sur cet idéaliste dont, oui, le combat est perdu d'avance. (J'aime beaucoup les smileys expressifs de Shéhérazade !) Pour tout dire, j'ai un peu pensé à Dostoievski en écrivant ce texte, sans du tout reprendre sa vie puisque je ne la connais d'ailleurs pas assez bien.
Elie, je comprends ton doute, tu cites en fait la charnière du texte, le moment où le personnage se rend compte qu'il ne peut plus tenir dans cette solitude routinière (d'où l'imparfait) et prend donc la décision d'agir (passé simple). Peut-être aurais-je dû mieux marquer cette étape !
Back to top
Hégésippe
Conjonction volubile

Offline

Joined: 07 Jun 2010
Posts: 1,456
Localisation: Auderghem
Masculin

PostPosted: Mon 5 May - 12:40 (2014)    Post subject: Le torturé Reply with quote

J'ai beaucoup aimé l'écriture; par contre, le portrait m'a semblé excessif, trop peu nuancé pour susciter une émotion réelle.
Back to top
Display posts from previous:   
Post new topic   Reply to topic    forum du cercle maux d'auteurs Forum Index -> ARCHIVES générales -> Archives des jeux d'écriture -> JEUX N°107 -> Critiques constructives Jeu N°107 All times are GMT + 1 Hour
Page 1 of 1

 
Jump to:  

Index | Create my own forum | Free support forum | Free forums directory | Report a violation | Cookies | Charte | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group