forum du cercle maux d'auteurs Forum Index

forum du cercle maux d'auteurs
Ouvert à tous les passionnés de lecture et d'écriture!

 FAQFAQ   SearchSearch   MemberlistMemberlist   UsergroupsUsergroups   RegisterRegister 
 ProfileProfile   Log in to check your private messagesLog in to check your private messages   Log inLog in 

La torsion des damnés

 
Post new topic   Reply to topic    forum du cercle maux d'auteurs Forum Index -> ARCHIVES générales -> Archives des jeux d'écriture -> Critiques constructives jeu 106 B (prose)
Previous topic :: Next topic  
Author Message
A rebours
Guest

Offline




PostPosted: Tue 8 Apr - 19:20 (2014)    Post subject: La torsion des damnés Reply with quote

La torsion des damnés

Au pays des merveilles, il existe des légendes où les héros sont de marbre, où les malédictions vous poursuivent jusqu’aux enfers et ne vous laissent en paix que pour s’acharner sur d’autres malheureux.
Je ne suis qu’un pauvre homme, un de ces êtres nés pour souffrir bien malgré eux et destinés pourtant un jour à tomber dans l’oubli. Mon histoire remonte à bien des siècles, même si l’on ne me connaît que depuis cinq cents ans. Aujourd’hui on m’admire, on s’exclame, on se recueille presque. On s’indigne aussi de cette longue réclusion passée sous terre, là où un tyran m’avait exposé. Mais bien peu s’affligent sur le sort que j’ai connu « de mon vivant », alors que j’étais de chair et de sang.
Au milieu d’une nature prospère et illuminée d’un soleil divin, il y a fort longtemps de cela, je menais une vie paisible. Je prenais soin de ma famille, je l’aimais, la chérissais, la comblais de tous les bienfaits dont j’étais capable. Je veillais sur elle et n’avais d’autre souci qu’un amour sacré pour ma cité, que j’honorais pieusement jusque dans les combats les plus virils. Hélas, ma fidélité sans faille m’a ardemment trahi. Puni par les dieux, certainement, de ma hardiesse, de ma promptitude à défendre les miens, dans mon offense j’ai subi sans vergogne leur vengeance. Sortis des flots, ils ont envoyé leurs atroces serviteurs me frapper là où j’étais le plus vulnérable. D’affreux reptiles se sont saisis du fruit de ma chair, ont enlacé d’un baiser mortel mes fils chéris devenus lambeaux pour ensuite m’embrasser dans une étreinte fatale, alors que je me précipitais à leurs côtés. La douleur était effroyable, mon corps contaminé par le venin, entravé par les nœuds d’écailles, se tordait dans de hideuses postures qui m’arrachaient les muscles ; les convulsions étaient si intenses que mes sens se mêlaient, se confondaient pour m’arracher à la réalité et enlever père et fils au monde des vivants. L’ignominie nous a suivis jusque dans les terres infernales lorsque nos pairs ont ignoré ma voix, celle qui devait les prémunir contre la ruse ennemie. Je craignais l’adversaire, ils n’en ont retenu que les présents et couru à leur ruine. Mon pauvre peuple.
Sinistre vision qui glace le sang, mon mystérieux châtiment a nourri les récits sacrés et inspiré les artistes tourmentés. La virulence de sa maladie a même nourri l’imaginaire d’un fou qui m’a placé au centre de son palais, point d’orgue d’une démence pourtant géniale. J’ai trôné dans les ors les plus fastueux, assisté aux réjouissances les plus démesurées, sans même y prendre part. Manipulé, j’ai ainsi survécu quelques années avant de tomber dans l’oubli, enseveli par les hommes, damné, condamné par la mémoire, cette traînée de douleur étouffée sous des montagnes de terre. Pour des siècles.
A présent être de marbre, je suis figé pour l’éternité, certes objet de toutes les admirations, mais figé. Au siège de la sainteté, je n’ai pourtant plus la sensation de vivre. Je ne suis plus Laocoon. J’entends seulement qu’on a fait de moi, de mes fils, une « œuvre d’art »… Statique, pesante, presque inquiétante. L’éternité a-t-elle donc ce triste prix ?
Back to top
Publicité






PostPosted: Tue 8 Apr - 19:20 (2014)    Post subject: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Back to top
danielle
Administrateur

Offline

Joined: 21 May 2010
Posts: 12,512
Localisation: St Etienne
Féminin Poissons (20fev-20mar)

PostPosted: Wed 9 Apr - 11:08 (2014)    Post subject: La torsion des damnés Reply with quote

J'ai découvert au fil de la narration cette oeuvre que je ne connaissais pas. Un description très visuelle de Laocoon que je me suis empressée d'aller admirer grâce à monsieur Google. Les mots sont à la hauteur de la sculpture. Et en prime, une belle légende.Mon N°4.
_________________
Rêve de grandes choses, cela te permettra d'en faire au moins de toutes petites. J. Renard
http://danielle.akakpo.over-blog.com/
Back to top
Shéhérazade
Guest

Offline




PostPosted: Wed 9 Apr - 16:29 (2014)    Post subject: La torsion des damnés Reply with quote

Une prose pénétrante capable à la fois de charrier et de contenir les profondes souffrances du héros troyen. Un langage lumineux pour sauver de l'oubli Laocoon. Le titre comme le récit sont d'une rugueuse beauté.
Back to top
aimard
Conjonction volubile

Offline

Joined: 05 Nov 2012
Posts: 1,142
Localisation: Montreuil (93)
Masculin Gémeaux (21mai-20juin)

PostPosted: Fri 11 Apr - 10:31 (2014)    Post subject: La torsion des damnés Reply with quote

Belle et profonde réflexion sur l'art en question. A saluer, le juste retour sur le point de vue d'une œuvre.
_________________
Si tu trouves une route qui est sûre, suis la pendant longtemps.
proverbe Haoussa (Nigéria)


Last edited by aimard on Fri 11 Apr - 11:38 (2014); edited 1 time in total
Back to top
DDDLV
Conjonction volubile

Offline

Joined: 07 Mar 2014
Posts: 866
Localisation: Ardenne
Masculin

PostPosted: Fri 11 Apr - 11:02 (2014)    Post subject: La torsion des damnés Reply with quote

Je pense que ce texte est comme Laocoon, entravé.
L'un par un serpent, l'autre par la contrainte des 3500...
_________________
"La meilleure preuve qu'il existe une forme d'intelligence extraterrestre est qu'elle n'a pas essayé de nous contacter" Pierre Dac
Back to top
A rebours
Guest

Offline




PostPosted: Fri 11 Apr - 19:16 (2014)    Post subject: La torsion des damnés Reply with quote

Merci pour vos gentilles remarques. Joli smiley de serpent ! Okay
Cette oeuvre m'a toujours fascinée, un bloc de souffrance qui a traversé les siècles et pourtant reste toujours aussi fort et impressionnant.
Il est vrai que quelques signes de plus m'auraient permis de développer l’histoire de Laocoon, puis de mieux donner la parole à l'oeuvre pour finir par une longue complainte...
Back to top
Display posts from previous:   
Post new topic   Reply to topic    forum du cercle maux d'auteurs Forum Index -> ARCHIVES générales -> Archives des jeux d'écriture -> Critiques constructives jeu 106 B (prose) All times are GMT + 1 Hour
Page 1 of 1

 
Jump to:  

Index | Create my own forum | Free support forum | Free forums directory | Report a violation | Cookies | Charte | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group