forum du cercle maux d'auteurs Forum Index

forum du cercle maux d'auteurs
Ouvert à tous les passionnés de lecture et d'écriture!

 FAQFAQ   SearchSearch   MemberlistMemberlist   UsergroupsUsergroups   RegisterRegister 
 ProfileProfile   Log in to check your private messagesLog in to check your private messages   Log inLog in 

Sur les absences, tirez un pudique voilage...

 
Post new topic   Reply to topic    forum du cercle maux d'auteurs Forum Index -> ARCHIVES générales -> Archives des jeux d'écriture -> JEU N°105 -> Critiques constructives Jeu N°105
Previous topic :: Next topic  
Author Message
sophax
Conjonction volubile

Offline

Joined: 02 Jan 2012
Posts: 379
Localisation: Toulon
Masculin

PostPosted: Fri 7 Mar - 02:01 (2014)    Post subject: Sur les absences, tirez un pudique voilage... Reply with quote

Sur les absences, tirez un pudique voilage...



Un fauteuil en bambou. Devant un modeste bureau. Juste une planche de bois blond sur deux gros classeurs métalliques. Lorsque je m'assieds, la vannerie gémit. Doucement. L'odeur du bois me flatte comme ces parfums que je chérissais tant... Café... Verveine... Cuir...
J'ai devant moi, à l'étal, un océan de feuilles blanches rayées d'une écriture serrée. La tienne. Elle est elliptique, cette prose. Ton stylo repose sur les feuilles. Je le soupèse. Je me demande comment tu pouvais encore passer des heures à écrire avec une plume aussi pesante, toi dont les mains ne portent plus de chair. Que des os, des veines et quelques tendons saillants.
Une tasse sale repoussée dans un coin. Du thé. Je pose mes lèvres là où je devine que les tiennes ont effleuré la céramique. Une légère matité me montre la place de ces baisers. Mais ils n'ont plus de saveur sinon celle des départs.
Tu as toujours aimé les Orchidées. Une trône ici, sur ce bureau. Une fleur miraculeuse, qui vient de si loin, comme toi. Vous traversez les océans et les sécheresses sans jamais vous faner. Ce sont plutôt les abondances qui vous accablent. Tu regardais ces irisations et tu méditais. Tu disais que tu écrivais, je disais que tu distillais la langue. Une respiration syncopée.
C'est encore tout ce fatras de bibelots divers que tu gardais à portée de main. Il dessine une mosaïque de tesselles bigarrées. Une conque que tu as rapportée de Bali, cet éventail qu'une négresse du bayou t'a offert avec quelques sortilèges. Un collier de nacre de Montevideo, une photo du taureau de Wall Street, un chapeau de paille de Pattaya, de ce genre qui dessine des accents circonflexes sur les estampes. Ces estampes justement que tu appréciais tellement. Partout, sur les murs. Des haïkus en couleurs... Et ton châle ocre que tu as laissé couler sur le dossier d'une chaise. Un souvenir du Cap-Vert...
Je ne lirai pas tes notes tracées en biais dans les moindres interstices du carnet de pourpre que tu gardais toujours avec toi. Je crains trop de lire quelque formule amère qui parlerait de moi. Moi qui n'ai jamais quitté ce coin du Var où tu es venue me retrouver, il y a quinze ans. Toi, ma petite perle d'orient, insoumise vagabonde.
Car aujourd'hui je suis un vieil homme et je reste dans ma sobre maison, une façade blanche face aux rochers amers, sous le soleil ardent. Je n'ai plus de fenêtres depuis que tes yeux s'en sont détournés. Car c'est le regard qui fait le paysage.
Je garderai ton bureau comme un autel, jusqu'à ce que tes périples te poussent à revenir me voir, ici, sur cette rive du coin du monde. Toi qui le connaît si bien ce vaste monde, moi qui le connais si peu...
Un auteur que tu me lisais souvent a écrit : « J'ai vu tout ce qu'il y avait à voir en te regardant. » Je ressens cette vérité, à présent, cette connivence. Je garde un peu en moi de tout ce que tu as vécu par les sentes et villages innombrables que tu as traversés...
Je me lève. Les bambous gémissent encore. L'odeur de miel du bois blanc. Mes mains sont sèches. Je laisse traîner un doigt sur le rebord d'un cendrier marqué du triskèle où quelques mégots attendent ton retour. Je sors. Je referme la porte à clef. Jusqu'à la prochaine fois. La maison vide me tend les bras. J'erre négligemment. Je cherche. Cuisine, baignoire, lit, sofa, terrasse donnant sur Les Oursinières. Et le vent et la mer et les vagues... Tu es là.
« J'ai vu tout ce qu'il y avait à voir en te regardant.
_________________
Il n'y a pas de chemin, il n'y a que cheminer.
Back to top
Publicité






PostPosted: Fri 7 Mar - 02:01 (2014)    Post subject: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Back to top
Hégésippe
Conjonction volubile

Offline

Joined: 07 Jun 2010
Posts: 1,456
Localisation: Auderghem
Masculin

PostPosted: Fri 7 Mar - 10:32 (2014)    Post subject: Sur les absences, tirez un pudique voilage... Reply with quote

Très joli, beaucoup d'émotion partagée. De petites touches d'écriture qui m'ont fait penser à un tableau impressionniste.
Back to top
Geache
Adjectif enthousiaste

Offline

Joined: 12 Jun 2012
Posts: 114
Localisation: Mons
Masculin Bélier (21mar-19avr) 猪 Cochon

PostPosted: Fri 7 Mar - 11:35 (2014)    Post subject: Sur les absences, tirez un pudique voilage... Reply with quote

Rien à dire, j'ai trouvé ce texte superbe. J'en redemande.
Back to top
Elie
Conjonction volubile

Offline

Joined: 21 Aug 2013
Posts: 507
Féminin

PostPosted: Fri 7 Mar - 11:40 (2014)    Post subject: Sur les absences, tirez un pudique voilage... Reply with quote

J'aurai voté pour ce texte si le sujet n'avait pas été le voyage. Tu m'as transporté vers des sentiments amoureux mais pas vers des contrées sauvages ou lointaines. La belle s'en est allée, certes, mais allée où, c'est vague, et le héros, lui, reste coincé derrière les voilages.
Mais vraiment, c'est un beau texte.
_________________
Rien à dire, tout à écrire...
Back to top
Visit poster’s website
Elie
Conjonction volubile

Offline

Joined: 21 Aug 2013
Posts: 507
Féminin

PostPosted: Fri 7 Mar - 11:41 (2014)    Post subject: Sur les absences, tirez un pudique voilage... Reply with quote

"transportée"
_________________
Rien à dire, tout à écrire...
Back to top
Visit poster’s website
bay
Conjonction volubile

Offline

Joined: 07 Jun 2010
Posts: 2,572
Localisation: romorantin-lanthenay
Masculin

PostPosted: Fri 7 Mar - 13:37 (2014)    Post subject: Sur les absences, tirez un pudique voilage... Reply with quote

A terminé juste au pied de mon podium, où les places sont limitées.

Le titre est déroutant et je ne vois pas trop son rapport avec le reste. Pourquoi Orchidées avec majuscule ? « Toi qui le connaît » : faute. Manque des guillemets à la fin.

A part ça, l’écriture est élégante et inventive, les descriptions visuelles, olfactives, des souvenirs de voyage ancrent le récit dans cet espace réduit d’où l’esprit du narrateur s’envole très loin dans toutes les directions. La dernière phrase, reprise, donne une conclusion habile, à ce récit émouvant. Un beau texte !
_________________
Livre en téléchargement GRATUIT
Back to top
Visit poster’s website
Alan
Conjonction volubile

Offline

Joined: 14 Nov 2012
Posts: 399
Localisation: Saumur
Masculin Poissons (20fev-20mar)

PostPosted: Fri 7 Mar - 15:49 (2014)    Post subject: Sur les absences, tirez un pudique voilage... Reply with quote

Mon numéro 4. Ce texte est un vrai coup de coeur, avec un rythme et une musicalité qui m'ont charmé ! Un fort beau texte !
Back to top
Thaïs
Conjonction volubile

Offline

Joined: 29 Apr 2013
Posts: 1,948
Localisation: Strasbourg
Féminin Sagittaire (22nov-21déc)

PostPosted: Fri 7 Mar - 16:02 (2014)    Post subject: Sur les absences, tirez un pudique voilage... Reply with quote

En préambule, pardon Sophax, je n'ai ni pu ni su entrer dans ce texte qui pourtant a recueilli de nombreux suffrages, preuves de son indéniable qualité.

Je suis passée à côté (ou au travers Mr. Green ) du "pudique voilage", ne l'ai pas retrouvé dans le récit, pas même symboliquement.

Ensuite, je n'ai pas tout compris. Embarassed Nombre d'indices donnent à penser que la dame est décédée, sa dénutrition (mains décharnées peinant à soulever le stylo), son carnet fétiche délaissé, la vaisselle pas faite parce qu'on n'a voulu toucher à rien, constituer une sorte de mausolée.
Mais quand le narrateur dit attendre qu'elle revienne le voir, suggérant qu'elle en a la capacité, et donc qu'elle est en vie, je m'y perds. Elle pourrait être hospitalisée, bien sûr, mais il serait alors à son chevet (et il aurait fait la vaisselle, pour son retour)

Bref, je m'y suis perdue, et cela m'a totalement empêchée d'apprécier en dépit de jolies images, du châle qui coule aux accents circonflexes.
_________________
"C'est mettre nos opinions à bien haut prix que d'en faire cuire un homme tout vif" Montaigne
http://montrucenplume.over-blog.com/
Back to top
Marixel
Conjonction volubile

Offline

Joined: 20 Jan 2011
Posts: 5,296
Localisation: ...
Féminin

PostPosted: Fri 7 Mar - 16:20 (2014)    Post subject: Sur les absences, tirez un pudique voilage... Reply with quote

J'ai pris plaisir à la lecture de ce texte nostalgique. J'ai trouvé superbe ce passage : "Je n'ai plus de fenêtres depuis que tes yeux s'en sont détournés. Car c'est le regard qui fait le paysage". 

Comme Thaïs, je me suis un peu égarée. Je n'ai pas bien compris le titre : qui tire le voilage ?

Une coquille : Toi qui le connaît.

La phrase sans verbe "L'odeur de miel du bois blanc" m'est apparue inachevée, presque intruse, peut-être parce que mal introduite dans le contexte (?)
Back to top
Armorique
Administrateur

Offline

Joined: 05 Jun 2010
Posts: 4,919
Localisation: Dinan
Féminin

PostPosted: Fri 7 Mar - 17:05 (2014)    Post subject: Sur les absences, tirez un pudique voilage... Reply with quote

Malgré de belles phrases, je n'ai pas accroché à ce voyage. On passe d'un temps à un autre et d'un souvenir à un autre trop souvent et au final cela m'a un peu perdue.
_________________
On ne peut s’empêcher de vieillir mais on peut s’empêcher d’être vieux. Henri Matisse
Back to top
Eyrlis
Conjonction volubile

Offline

Joined: 03 Sep 2012
Posts: 855
Féminin Lion (24juil-23aoû)

PostPosted: Fri 7 Mar - 18:29 (2014)    Post subject: Sur les absences, tirez un pudique voilage... Reply with quote

Mon numéro 5.
Une idée originale même si on frôle le hors-sujet de mon point de vue.
L’écriture est belle, l'émotion est là.
Je n'ai pas trop accroché sur le titre par contre.

_________________
"Le récit des choses douces à avoir et des jours doux à passer est vite narré, et guère passionnant à écouter ; tandis que les épisodes déplaisants, palpitants, voire affreux font souvent une bonne ou du moins une longue histoire." Tolkien
Back to top
Anne Veillac
Guest

Offline




PostPosted: Sat 8 Mar - 11:25 (2014)    Post subject: Sur les absences, tirez un pudique voilage... Reply with quote

Il y a de très belles phrases, de très beaux moments, comme "Tu regardais ces irisations et tu méditais. Tu disais que tu écrivais, je disais que tu distillais la langue. Une respiration syncopée."
Mais, dans l'ensemble, j'ai eu du mal à rester dans le texte. Je ne sais pas pourquoi (je ne suis pas très constructive en disant cela...)
Back to top
sophax
Conjonction volubile

Offline

Joined: 02 Jan 2012
Posts: 379
Localisation: Toulon
Masculin

PostPosted: Mon 10 Mar - 03:20 (2014)    Post subject: Sur les absences, tirez un pudique voilage... Reply with quote

Merci à tous et à toutes. J'ai peiné à trouver du temps pour venir dans ces pages, et lorsque le temps m'était laissé, je ne parvenais pas à me connecter. Je suis très attentif à vos remarques, je prends notes des touches enthousiastes et retiens les hésitations. Je crois que je vous dois quelques explications.

Merci pour les fautes qui sont passées au travers de mes rares car trop tardives relectures.

Ceux qui me connaissent et ont eu la patience et la gentillesse de me lire savent que je ne suis pas toujours disposé à donner toutes les clefs des textes. Je crois que, parfois, je les découvre moi-même au cours de l'écriture ou des relectures. De plus, j'aime l'idée que des éléments m'échappent ou échappent au lecteur comme il y a des choses dans la vie qui parfois ne trouvent pas d'explications. Ainsi, je me laisse aller au doute, imprécisions, troubles ou errances. N'avez-vous jamais changé d'avis ou d'idée, êtes-vous jamais trompés ? Mes personnages ou narrateurs aussi...

Le titre parce que je voulais jouer sur une homophonie avec le mot tabou : « voilage » «voyage. » De plus, loin d'être sans rapport au texte, cette image évoque la réaction du personnage qui tire ce voilage sur l'absence de sa femme, stratégie comme une autre pour se préserver.

Le voyage est évoqué par ceux que l'épouse défunte a accomplis dans une vie de mobilité quand lui reconnaît n'avoir jamais quitté son coin du Var. Oui, mais, dans le regard de celle qu'il aimait, il a le sentiment d'avoir tout vu parce qu'il a pu réaliser le plus beau de tous les voyages, celui de l'amour et de l'intimité.

Il y a un cheminement sensoriel et émotionnel dans le vécu de sa femme via le sanctuaire qu'il garde intact, elle qui habite maintenant partout où il l'a cherchée, dans le ciel, la mer et les vagues. Parce que c'est encore un voyage, mais un qui sépare les âmes qui s'aiment, qui le prive aujourd'hui de celle qu'il aimait, ou aime dirais-je. Le deuil.

Voilà. Pour ceux qui veulent en connaître un peu plus et aurons le courage de lire ce long message...

Encore merci.
_________________
Il n'y a pas de chemin, il n'y a que cheminer.
Back to top
danielle
Administrateur

Offline

Joined: 21 May 2010
Posts: 12,512
Localisation: St Etienne
Féminin Poissons (20fev-20mar)

PostPosted: Mon 10 Mar - 13:48 (2014)    Post subject: Sur les absences, tirez un pudique voilage... Reply with quote

Si je me suis laissée emporter par le style et ai savouré ce texte avec beaucoup d'émotion, j'ai eu beaucoup de mal à trouver le thème du voyage. Maintenant que tu donnes quelques clés, je me dis oui, en effet..
_________________
Rêve de grandes choses, cela te permettra d'en faire au moins de toutes petites. J. Renard
http://danielle.akakpo.over-blog.com/
Back to top
Display posts from previous:   
Post new topic   Reply to topic    forum du cercle maux d'auteurs Forum Index -> ARCHIVES générales -> Archives des jeux d'écriture -> JEU N°105 -> Critiques constructives Jeu N°105 All times are GMT + 2 Hours
Page 1 of 1

 
Jump to:  

Index | Create my own forum | Free support forum | Free forums directory | Report a violation | Cookies | Charte | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group