forum du cercle maux d'auteurs Forum Index

forum du cercle maux d'auteurs
Ouvert à tous les passionnés de lecture et d'écriture!

 FAQFAQ   SearchSearch   MemberlistMemberlist   UsergroupsUsergroups   RegisterRegister 
 ProfileProfile   Log in to check your private messagesLog in to check your private messages   Log inLog in 

mariage rouge

 
Post new topic   Reply to topic    forum du cercle maux d'auteurs Forum Index -> ARCHIVES générales -> Archives des jeux d'écriture -> Jeu N°104 -> Critiques constructives Jeu 104 A
Previous topic :: Next topic  
Author Message
Elanor
Conjonction volubile

Offline

Joined: 13 Feb 2013
Posts: 349
Localisation: Suède
Féminin Balance (23sep-22oct) 狗 Chien

PostPosted: Sun 9 Feb - 10:20 (2014)    Post subject: mariage rouge Reply with quote

Mariage rouge


Rouges, le qipao de soie brodée de dragons d’or, la coiffe qui enserre la chevelure soigneusement lissée, les chaussons raffinés sur les pieds menus…
Rouges, les coussins confortables installés pour le thé, le tissu d’adieu aux ancêtres tendu sur la tête inclinée… respect, révérence, feinte nostalgie ?
Rouge, l’enveloppe pleine de billets solennellement échangée… respect, révérence, vénalité ?
Les rubans, les tapis, les robes des tantes, les tuniques des cousins, le palanquin apprêté pour la procession, les fleurs, les bougies… tourbillon carmin, vertige amarante, vortex pourpre.
La fiancée avance, indifférente aux pétards lancés à son passage, imperméable aux voeux de bonheur formulés par des âmes hypocrites ou imbéciles. Lian perd son regard dans le kaléidoscope barriolé d’illusoire allégresse. Derrière elle, les grains de riz dispersés se substituent à ses larmes taries. La tristesse a déserté, l’incrédulité s’est diluée, la colère s’est tue. Depuis ce matin, le désespoir a atteint son apogée : l’absence de sentiments. L’absence aux sentiments. L’abysse émotionnelle qui précéde les drames.
Lian s’est laissée habiller, maquiller, coiffer, parfumer… poupée docile entre des mains expertes. Elle l’a vu arriver, cet homme vieux et flétri de luxure auquel on va l’unir aujourd’hui. Elle n’a rien dit, rien ressenti. Son esprit a déjà rejoint l’autre rive. Celle des égarés, des déments et des dieux.

Rouges, les sourires captieux affichés sur les lèvres, le sang qui coule encore dans le corps de Lian sans plus parvenir à en irriguer le coeur. Le jus de l’orange, dérisoire symbole de longévité.
La famille de la mariée se félicite de son air de gravité élégante. Masque de jeunesse assassinée, visage immobile de liberté souillée.
Le banquet a débuté. Lian porte parfois quelques mets à sa bouche, machinalement, même pas irritée par ces gens qui se goinffrent de son malheur. Elle est au-delà du courroux. Au delà de toute réalité humaine. Plus loin que l’ultime souffrance.
Les notes de musique festive glissent sur elle sans atteindre son âme. Lian n’entend plus, Lian ne voit plus.
Dansez, vous qui laissez mourir l’enfance sans vous en rendre compte ! Buvez, vous qui fêtez l’agonie de l’innocence ! Lian ne vous en veut pas, elle a dédaigné la rancoeur.

Rouges, les fleurs que Lian a écrasées et mélangées à la pâte des gâteaux qu’elle mangera ce soir. Dans la chambre nuptiale, juste avant qu’il vienne, alors que tous trinqueront à sa virginité volée. Juste avant qu’il profane le jeune corps immaculé, la mariée s’échappera, elle ira rejoindre le pays des femmes sacrifiées. Son coeur meurtri cessera de battre et lui rendra sa liberté. Lian est prête, elle ne pense même qu’à ça. Elle n’a pas peur de l’agonie, la mort sera douce.
Mais soudain, un cri déchirant sort la jeune fille de son apathie. Les danseurs se figent, les musiciens suspendent leur mélodie, une agitation fébrile gagne l’assemblée. Lian se lève lentement, encore engourdie de son égarement. Elle se dirige vers la chambre où a retenti le cri. Alors, sur le seuil de la porte, elle prononce ses premiers mots, ses seules paroles de la journée. Sa voix contient tout le désespoir qu’elle avait réussi à apprivoiser au fil des jours. Il éclate, ce trop plein de détresse contenu. Il hurle son injustice.
- Ce n’était pas pour lui ! C’était pour moi !

Rouge, le registre que vient de parapher la main du juge aux yeux durs. La prison à vie, perpétuité d’une existence brisée que même la mort a trahie.
_________________
Back to top
Publicité






PostPosted: Sun 9 Feb - 10:20 (2014)    Post subject: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Back to top
Thaïs
Conjonction volubile

Offline

Joined: 29 Apr 2013
Posts: 1,948
Localisation: Strasbourg
Féminin Sagittaire (22nov-21déc)

PostPosted: Sun 9 Feb - 11:56 (2014)    Post subject: mariage rouge Reply with quote

Toute une histoire, dense, riche, en si peu de signes, c'est ce qui m'a frappée et séduite. L'omniprésence du rouge crée un climat, un solide fil rouge Embarassed qui nous ligote au texte, induit une fascination. J'ai eu un peu plus de mal à déterminer "le" sentiment que tu voulais mettre en avant, hésitant entre l'apparente indifférence de l'héroïne et son profond désarroi. Mon n°3.
_________________
"C'est mettre nos opinions à bien haut prix que d'en faire cuire un homme tout vif" Montaigne
http://montrucenplume.over-blog.com/
Back to top
filou86
Guest

Offline




PostPosted: Sun 9 Feb - 16:23 (2014)    Post subject: mariage rouge Reply with quote

Mon numéro 1. Pour moi le sentiment était très claire. L'utilisation du mot rouge dans l'histoire, comme file conducteur s'avère très pertinente. Au lieu de simplement placer le mot comme j'ai fait, tu en as fais le vaisseau sanguin de ton texte, irriguant le lecteur de sensations. J
Back to top
ptit lu
Administrateur

Offline

Joined: 05 Jun 2010
Posts: 7,996
Localisation: Grenoble
Féminin

PostPosted: Sun 9 Feb - 18:56 (2014)    Post subject: mariage rouge Reply with quote

Ouah, quel texte ! Quel rythme ! Quelle belle idée ! Tu mérites bien ta 1ère place et tu es bien-entendu sur le haut de mon podium ! Pas grand chose de constructif... En te lisant, je me suis dit " quelle belle plume..."
Back to top
aimard
Conjonction volubile

Offline

Joined: 05 Nov 2012
Posts: 1,142
Localisation: Montreuil (93)
Masculin Gémeaux (21mai-20juin)

PostPosted: Mon 10 Feb - 00:05 (2014)    Post subject: mariage rouge Reply with quote

Sur ma liste ce texte poétique est attrayante par l'alternance de la focalisation externe et interne dont use l'observateur. L'histoire tient la route par l'adéquation entre la chute et l'intrigue.
_________________
Si tu trouves une route qui est sûre, suis la pendant longtemps.
proverbe Haoussa (Nigéria)
Back to top
Marixel
Conjonction volubile

Offline

Joined: 20 Jan 2011
Posts: 5,296
Localisation: ...
Féminin

PostPosted: Mon 10 Feb - 10:24 (2014)    Post subject: mariage rouge Reply with quote

Ce petit bijou a été mon coup de coeur. J'ai senti, dès ma première lecture, qu'il serait très bien classé.

En nous racontant une histoire tristement banale, hélas, dans de nombreux pays, tu as bien su montrer qu'après le déversement du trop plein de chagrin, l'esprit a posé un voile anesthésiant permettant à la jeune fille (qu'on imagine encore enfant) de pouvoir tenir debout et se résigner, en apparence, à accepter l'inacceptable, le temps de la cérémonie.

Tu colles au sujet tout au long du texte en nous décrivant la progression des sentiments, au-delà de l'ultime souffrance, hors de la réalité humaine.

Un petit bémol concernant la fin que j'aurais préféré un peu plus pudique mais ce n'est qu'un infime détail en regard de la brillance du texte ; tu as su le protéger du pathos tout en n'hésitant pas à utiliser les termes puissants de souillure, massacre, profanation, sacrifice. Un dosage parfait. Un travail de funambule sur le fil des mots. Du grand art

J'ai particulièrement aimé le contraste entre le raffinement imagé des descriptions (la toilette de la mariée, l'opulence festive) et le sentiment d'indifférence, de vide éprouvé par l'héroïne. J'ai adoré le leitmotiv de la couleur rouge que tu t'amuses à faire chatoyer sur tous les tons, toutes les teintes, ce "tourbillon carmin, vertige amarante, vortex pourpre."

J'ai admiré l'inventivité du style, notamment l'inversion musicale des phrases sanglantes. Quelle richesse, quel déferlement d'images - je ne relève que quelques phrases mais l'ensemble du texte mériterait que je les souligne toutes.

Rouges, le qipao de soie brodée de dragons d’or, la coiffe qui enserre la chevelure soigneusement lissée, les chaussons raffinés sur les pieds menus…
Rouges, les coussins confortables installés pour le thé, le tissu d’adieu aux ancêtres tendu sur la tête inclinée… respect, révérence, feinte nostalgie ?
Rouge, l’enveloppe pleine de billets solennellement échangée…


Lian perd son regard dans le kaléidoscope barriolé d’illusoire allégresse.

Elle n’a rien dit, rien ressenti. Son esprit a déjà rejoint l’autre rive. Celle des égarés, des déments et des dieux.


Très jolie interpellation des assassins d'enfance :

Dansez, vous qui laissez mourir l’enfance sans vous en rendre compte ! Buvez, vous qui fêtez l’agonie de l’innocence ! Lian ne vous en veut pas, elle a dédaigné la rancoeur.

Merci de nous avoir fait monter à bord du palanquin de larmes et de sang pour un formidable plaisir de lecture

Première place bien méritée sur mon podium et celui des lecteurs.

PS : quelques coquilles orthographiques :

"bariollé" : bariolé

"goinffrent" : goinfrent
Back to top
bay
Conjonction volubile

Offline

Joined: 07 Jun 2010
Posts: 2,572
Localisation: romorantin-lanthenay
Masculin

PostPosted: Mon 10 Feb - 12:59 (2014)    Post subject: mariage rouge Reply with quote

Ça commence par des phrases sans verbe. Aie, aie, aie ! Narration au présent, casse-gueule ! Ouille, ouille, ouille ! Le professor Bay, adepte du classicisme ampoulé, va-t-il marquer un panier à trois points en balançant dans la corbeille ce texte inconvenant après l’avoir roulé en boule entre ses mains calleuses.

Eh bien non ! C’est très réussi. Et plein de charme. Et la boule a atterri sur la seconde marche de mon podium, de justesse.

Ce qui m’a séduit, et pas seulement moi il semble, c’est l’alliance d’un style brillant (j’ose ajouter rutilant compte tenu de la couleur dominante), et une histoire pleine de sens. Le leitmotiv « rouge » qui ouvre les premières phrases donne le ton. Et l’insistance sur l’adjectif est comme une peinture qui supplante le noir sur blanc. Le temps présent s’adapte tellement au récit qu’on n’imagine pas qu’il aurait pu être écrit au passé. Ça donne au lecteur une proximité avec une action si peu ordinaire et si exotique.

Bravo pour ce texte émouvant et poétique !

PS : l’adjectif de couleur précédant une phrase sans verbe m’a fait penser à deux chansons qui utilisent cet effet. Les « white » « black » de « Pigalle la blanche » (Lavilliers) et, plus ancien, « bleu blond blanc bleu » (Marcel Amont).

PS2 : fautes : "précéde", et "trop plein".
_________________
Livre en téléchargement GRATUIT
Back to top
Visit poster’s website
Eyrlis
Conjonction volubile

Offline

Joined: 03 Sep 2012
Posts: 855
Féminin Lion (24juil-23aoû)

PostPosted: Mon 10 Feb - 13:17 (2014)    Post subject: mariage rouge Reply with quote

Juste après avoir lu ton texte, je me suis dit "Superbe!" Et j'ai mis un grand 1 à côté de mes notes !
J'ai adoré la description des sentiments par cette absence de sentiment. On se sent au delà, dans une bulle vide qui regarde les feux d'artifices colorés qui explosent à l'extérieur.
L'ambiance est parfaitement rendue. On plonge dedans tête la première.
Il y a une vraie histoire, une héroïne, une fin, tout ça dans un texte si court.
L'écriture est très belle.
Superbe quoi, je l'ai déjà dit !
Bravo Elanor !

_________________
"Le récit des choses douces à avoir et des jours doux à passer est vite narré, et guère passionnant à écouter ; tandis que les épisodes déplaisants, palpitants, voire affreux font souvent une bonne ou du moins une longue histoire." Tolkien
Back to top
Tonina
Conjonction volubile

Offline

Joined: 04 Jun 2010
Posts: 3,630
Localisation: Seine et Marne
Féminin

PostPosted: Mon 10 Feb - 13:36 (2014)    Post subject: mariage rouge Reply with quote

Que dire de plus ? Un très beau texte !
Back to top
Marixel
Conjonction volubile

Offline

Joined: 20 Jan 2011
Posts: 5,296
Localisation: ...
Féminin

PostPosted: Mon 10 Feb - 14:19 (2014)    Post subject: mariage rouge Reply with quote

bay wrote:
Ça commence par des phrases sans verbe. Aie, aie, aie !


AMHA, dès l'instant qu'un auteur possède une plume maîtrisée et qu'il ne s'agit donc pas d'incorrections grammaticales de sa part, les phrases sans verbe peuvent constituer une originalité stylistique dans un texte bien écrit et bien mené. J'aime bien les utiliser à petite dose. C'est une liberté que je me suis autorisée assez tardivement et volontairement, dans le but de m'affranchir d'une écriture classique, de nombreux lecteurs m'ayant incitée à me lâcher un peu.
Back to top
Pilgrim
Conjonction volubile

Offline

Joined: 25 Aug 2011
Posts: 1,374
Localisation: Dans le bunker...
Masculin

PostPosted: Tue 11 Feb - 22:28 (2014)    Post subject: mariage rouge Reply with quote

Il y a un souffle romanesque qui traverse ce petit texte. Et l'imaginaire est immédiatement sollicité.
Des couleurs, des sensations, un beau voyage auquel tu nous as invité là, Elanor, conduit par une main experte et beaucoup de sensibilité.
Je me suis retrouvé projeté dans les premiers films de Yimou aux côtés de Gong Li et j'ai aimé ça !
_________________
http://www.jacquesflamenteditions.com/280-chroniques-dun-pere-au-foyer/
http://benoitcamus.eklablog.com/
Back to top
Visit poster’s website
Elanor
Conjonction volubile

Offline

Joined: 13 Feb 2013
Posts: 349
Localisation: Suède
Féminin Balance (23sep-22oct) 狗 Chien

PostPosted: Wed 12 Feb - 11:20 (2014)    Post subject: mariage rouge Reply with quote

Merci à tous pour vos commentaires ! Je précise que ce texte est inspirée d'une histoire vraie qui s'est déroulée dans les années 1980 en Chine. Je dédie donc ce texte à cette femme (qui doit être encore en prison), victime parmi tant d'autres.

@ Thaïs : (J'aime bien l'idée de fil rouge Smile ) le sentiment décrit était avant tout le profond désespoir qui conduit à l'anesthésie des sens de l'héroïne.

@ Filou : oui, le mot rouge s'est tout de suite imposé à mon oreille comme un ostinato (ou leimotiv comme dirait Bay) obsessionnel.

@ Ptt Lu, Eyrlis, Aimard et Tonina : Merci

@ Marixel et Bay : Merci pour les coquilles (j'en laisse toujours passer, c'est désespérant...). J'aime de plus en plus les phrases sans verbe en fait... On devient accro Smile
Pour la fin, Marixel, j'en avais une autre en tête (plus intimiste, effectivement), mais il a fallu que j'adapte pour arriver à 3497 mots Wink Je retiens la réflexion si jamais je présente le texte à un concours.

@ Pilgrim : j'avoue que je n'ai jamais vu de films de Yimou, mais merci pour ton commentaire.
_________________
Back to top
Pilgrim
Conjonction volubile

Offline

Joined: 25 Aug 2011
Posts: 1,374
Localisation: Dans le bunker...
Masculin

PostPosted: Wed 12 Feb - 14:15 (2014)    Post subject: mariage rouge Reply with quote

Si jamais tu as l'occasion de voir Epouses et concubines, tu y retrouveras un peu de l'atmosphère que tu as rendue...
_________________
http://www.jacquesflamenteditions.com/280-chroniques-dun-pere-au-foyer/
http://benoitcamus.eklablog.com/
Back to top
Visit poster’s website
Shéhérazade
Guest

Offline




PostPosted: Wed 12 Feb - 17:30 (2014)    Post subject: mariage rouge Reply with quote

Félicitations pour ta première place. Tu étais sur la deuxième marche de mon podium. J'ai retrouvé dans ton texte tout ce que j'aime, la violence des sentiments refoulés, un écrit qui glisse et nous entraîne, la force et la faiblesse entremêlées qui ravagent tout. Bravo !
Back to top
Jodie
Conjonction volubile

Offline

Joined: 21 Jul 2011
Posts: 1,896
Localisation: Forêt profonde
Féminin Scorpion (23oct-21nov) 虎 Tigre

PostPosted: Thu 13 Feb - 09:18 (2014)    Post subject: mariage rouge Reply with quote

Comme j'arrive en retard tout a été dit mais je tenais néanmoins à t'écrire que j'ai moi aussi aimé ton texte même si j'ai préféré le début à fin (c'est souvent comme ça chez moi !). Bien aimé la musique de ces rouges et notamment le vertige amarante et le vortex pourpre. Bravo et félicitations pour ton retour en fanfare !!
_________________
God as a dead robin ; God as the eye of a dead robin ; God as your barely visible reflection in the eye of a dead robin
Back to top
Geache
Adjectif enthousiaste

Offline

Joined: 12 Jun 2012
Posts: 114
Localisation: Mons
Masculin Bélier (21mar-19avr) 猪 Cochon

PostPosted: Thu 13 Feb - 11:34 (2014)    Post subject: mariage rouge Reply with quote

Le martellement de rouge m'a un peu agacé, je dois dire. Bien que, inscrit dans le contexte, il se justifie entièrement. Sinon j'ai aimé le côté fatalité (injustice) qui s'acharne sur cette mariée malgré elle.
Back to top
Display posts from previous:   
Post new topic   Reply to topic    forum du cercle maux d'auteurs Forum Index -> ARCHIVES générales -> Archives des jeux d'écriture -> Jeu N°104 -> Critiques constructives Jeu 104 A All times are GMT + 2 Hours
Page 1 of 1

 
Jump to:  

Index | Create my own forum | Free support forum | Free forums directory | Report a violation | Cookies | Charte | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group