forum du cercle maux d'auteurs Forum Index

forum du cercle maux d'auteurs
Ouvert à tous les passionnés de lecture et d'écriture!

 FAQFAQ   SearchSearch   MemberlistMemberlist   UsergroupsUsergroups   RegisterRegister 
 ProfileProfile   Log in to check your private messagesLog in to check your private messages   Log inLog in 

Les méandres d'une vie

 
Post new topic   Reply to topic    forum du cercle maux d'auteurs Forum Index -> ARCHIVES générales -> Archives des jeux d'écriture -> JEU N°102 -> Critiques constructives jeu N°102
Previous topic :: Next topic  
Author Message
Shéhérazade
Guest

Offline




PostPosted: Tue 17 Dec - 16:45 (2013)    Post subject: Les méandres d'une vie Reply with quote

L’hiver est la saison du crépuscule, de la dernière méditation qui replie le silence. Comme si tous ses mots avaient été absorbés par l’obscurité, sans impatience, Jean reste immobile, le corps au repos. Souvent il a rêvé d’être Dorian Gray, de cacher au fond d’un grenier, un portrait qui vieillirait à sa place, un tableau pour masquer ses péchés, assumer ses turpitudes. Comme tous les écrivains, Jean est un menteur, ses œuvres sont des paratonnerres, il délègue sa monstruosité à une peinture pour conserver son sourire innocent. Innocent, il ne l’a jamais été. Pour repousser du pied l’affreux secret de l’existence, il a recensé les pleins et les déliés de la vie des autres, entrebâillé des portes grinçantes, écorché des cœurs, calomnié des âmes. Roseau aux nerfs de chêne, il a distillé son venin à travers les pages de ses ouvrages.
De ces fourbes insinuations, Mariette en a souffert, de ces commérages incessants, Mariette en a pâti. Son passé dénaturé, son histoire déballée, des images manipulées sans scrupules pour mieux la contrôler. La larve dégoûtante avait répandu sa bave dans les miasmes de la ville et l’ignominie de la rumeur tôt fait de fleurir sur un terreau aussi fertile.

Le printemps est le moment de l’aube, délicate, à travers brumes et ombres, mettant une touche de rose ici, un halo de lumière là, comme une actrice cabotine qui aime se refléter dans les gouttes de rosée. Ces promesses de rires et de fêtes, de chaleur et de surprises, Mariette ne les a pas connues. Dans une suite d’avalanches emportant ses dernières certitudes, un détrousseur de liberté a dévasté son avenir. Elle qui avait le monde à ses pieds, a essayé de se jeter dans le vide. Les bars pris d’assaut, et, pour se noyer, les verres qui ralentissent le présent et accélèrent le futur, la grisaille, la pluie.

L’automne, qui dévoile le brocard des forêts et apporte un parfum de terre et de feuilles. Le déclin de l’écrivain perfide, un scandale, il doit cesser d’inoculer sa rage, il tend la main, confie à sa plume ses questions sur l’au-delà. Il s’entête, s’isole, personne ne partage son inquiétude, sa peur de vieillard médisant. Le silence est tel qu’il entend souffler l’air, murmurer l’eau, glisser la lumière. La nuit au bout du voyage.

L’été, les rayons du soleil font danser d’innombrables grains de poussière et donnent à Mariette l’envie de tourbillonner avec eux. Meurtrie par les pierres, blessée par les cailloux, piquée par les orties, égratignée par les ronces, mais désormais soulagée du poids de la calomnie, elle aborde d’un cœur léger les lisières, les détours et les contours, se délecte de l’inattendu, de l’austérité d’un mur qui cache un jardin luxuriant.

La soirée semble s’écouler dans la pénombre. Tel un renard dans sa tanière, Jean vit sa solitude comme un enchaînement de petits nuages qui viennent lui brouiller l’esprit. Sa mémoire, semblable au verre, s’altère avec le temps, devient translucide puis opaque.
Il paraît que tout a commencé il y a bien des années. Drapé d’un manteau plissé, il se tenait fièrement debout, déjà entièrement asservi à sa médiocrité, et si satisfait de l’être…
Back to top
Publicité






PostPosted: Tue 17 Dec - 16:45 (2013)    Post subject: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Back to top
Armorique
Administrateur

Offline

Joined: 05 Jun 2010
Posts: 4,919
Localisation: Dinan
Féminin

PostPosted: Tue 17 Dec - 16:55 (2013)    Post subject: Les méandres d'une vie Reply with quote

Ce texte complexe m'a plu. En général, je préfère les histoires plus limpides, mais cette fois la magie a opéré et j'ai apprécié, même s'il m'a fallu lire plusieurs fois pour être certaine d'avoir compris. C'est une jolie nouvelle pleine de poésie. Sur mon podium
J'ai été étonnée qu'elle n'obtienne pas davantage de points.
_________________
La vie n’est pas d’attendre que l’orage passe, c’est apprendre à danser sous la pluie. Sénèque
Back to top
aimard
Conjonction volubile

Offline

Joined: 05 Nov 2012
Posts: 1,142
Localisation: Montreuil (93)
Masculin Gémeaux (21mai-20juin)

PostPosted: Tue 17 Dec - 17:51 (2013)    Post subject: Les méandres d'une vie Reply with quote

Quatrième sur ma liste ce texte a retenu mon attention par sa sobriété et sa concision. A travers une narration fluide le sujet est subtilement traité. Parlant de l'histoire, j'ai apprécié la démarche mettant en exergue l'effet néfaste du commérage aussi bien pour la victime que pour le coupable.
_________________
Si tu trouves une route qui est sûre, suis la pendant longtemps.
proverbe Haoussa (Nigéria)
Back to top
Jodie
Conjonction volubile

Offline

Joined: 21 Jul 2011
Posts: 1,896
Localisation: Forêt profonde
Féminin Scorpion (23oct-21nov) 虎 Tigre

PostPosted: Tue 17 Dec - 18:11 (2013)    Post subject: Les méandres d'une vie Reply with quote

Façon inventive de traiter le sujet. Texte très bien écrit et envoûtant. J'ai aimé la narration suivant le rythme des saisons, j'ai aimé aussi le vocabulaire en adéquation avec les événements, les tourments des personnages et les changements, disons, d'atmosphère. Belle idée que celle d'un écrivain "commère", à bien y réfléchir, les auteurs sont les plus grandes pipelettes qui soient et comme tu le dis si bien : certaines oeuvres sont des "paratonnerres". L'art a bon dos, parfois.
_________________
God as a dead robin ; God as the eye of a dead robin ; God as your barely visible reflection in the eye of a dead robin
Back to top
Marixel
Conjonction volubile

Offline

Joined: 20 Jan 2011
Posts: 5,296
Localisation: ...
Féminin

PostPosted: Tue 17 Dec - 19:08 (2013)    Post subject: Les méandres d'une vie Reply with quote

Un très joli texte qui traite le sujet de façon originale et poétique. J'aime beaucoup la petite musique qui égrène les ambiances au fil des saisons.

Sur mon podium. Comme Armorique, je m'attendais à un meilleur classement.
Back to top
A rebours
Guest

Offline




PostPosted: Tue 17 Dec - 20:30 (2013)    Post subject: Les méandres d'une vie Reply with quote

Comme Jodie, j'ai été sensible au rythme du récit qui épouse celui des saisons, un rythme naturel poussant pourtant ici le personnage dans ses retranchements les plus sombres. Les images sont toujours aussi belles et poétiques comme le dit Marixel. J'ai aimé "ses oeuvres sont des paratonnerres, il délègue sa monstruosité à une peinture pour conserver son sourire innocent".
Back to top
bay
Conjonction volubile

Offline

Joined: 07 Jun 2010
Posts: 2,572
Localisation: romorantin-lanthenay
Masculin

PostPosted: Sat 21 Dec - 11:14 (2013)    Post subject: Les méandres d'une vie Reply with quote

Pas à dire, c’est bien écrit. Mais trop abscons et trop abstrait à mon goût. Après plusieurs lectures, je ne suis pas certain d’avoir saisi le sens profond. Il manque de l’action, des rebondissements, une chute, et plus de clarté et de simplicité.
_________________
Livre en téléchargement GRATUIT
Back to top
Visit poster’s website
Shéhérazade
Guest

Offline




PostPosted: Sat 21 Dec - 13:08 (2013)    Post subject: Les méandres d'une vie Reply with quote

Merci à tous pour vos commentaires.
Back to top
Canardo
Guest

Offline




PostPosted: Sat 21 Dec - 15:03 (2013)    Post subject: Les méandres d'une vie Reply with quote

Je suis d'accord avec Bay, c'est constructif...
Back to top
danielle
Administrateur

Offline

Joined: 21 May 2010
Posts: 12,512
Localisation: St Etienne
Féminin Poissons (20fev-20mar)

PostPosted: Sat 21 Dec - 18:28 (2013)    Post subject: Les méandres d'une vie Reply with quote

C'est superbement écrit mais cela m'est apparu plus comme une méditation sur les saisons que sur les commérages proprement dits.
_________________
Rêve de grandes choses, cela te permettra d'en faire au moins de toutes petites. J. Renard
http://danielle.akakpo.over-blog.com/
Back to top
Display posts from previous:   
Post new topic   Reply to topic    forum du cercle maux d'auteurs Forum Index -> ARCHIVES générales -> Archives des jeux d'écriture -> JEU N°102 -> Critiques constructives jeu N°102 All times are GMT + 1 Hour
Page 1 of 1

 
Jump to:  

Index | Create my own forum | Free support forum | Free forums directory | Report a violation | Cookies | Charte | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group