forum du cercle maux d'auteurs Forum Index

forum du cercle maux d'auteurs
Ouvert à tous les passionnés de lecture et d'écriture!

 FAQFAQ   SearchSearch   MemberlistMemberlist   UsergroupsUsergroups   RegisterRegister 
 ProfileProfile   Log in to check your private messagesLog in to check your private messages   Log inLog in 

CASSE TETE CHINOIS - Cédric Klapisch

 
Post new topic   Reply to topic    forum du cercle maux d'auteurs Forum Index -> COIN CULTURE -> Allons au théâtre ou au cinéma
Previous topic :: Next topic  
Author Message
ysiad
Conjonction volubile

Offline

Joined: 11 Jun 2010
Posts: 337
Féminin Balance (23sep-22oct) 鼠 Rat

PostPosted: Sat 14 Dec - 17:25 (2013)    Post subject: CASSE TETE CHINOIS - Cédric Klapisch Reply with quote

Le dernier film de Cédric Klapisch présente une brochette de quadras aux prises avec les complexités de l’existence. On pourrait dire les choses comme ça sans forcer le trait, ce que fait malheureusement le cinéaste pour démontrer au spectateur que la vie de Xavier (interprété par Romain Duris) n’a rien de simple. Mais bon, vous me direz que c’est le propre de la vie, justement, que l’on soit à New York, St Pé le Naz, Paris ou Palavas Les Flots, rien n’est bien facile en ce bas monde, ma bonne dame. Cela dit, même si l’intrigue est franchement mince et n’a guère d’intérêt, Klapisch donne tout de même à voir New-York dans sa complexité et sa beauté ; mais cela ne suffit pas pour réussir un film. Xavier est dans la mouise, de même que Llewyn Davis des frères Coen, et autant on s’attache dès les premières minutes à la vie new-yorkaise du musicien, autant on a du mal à partager le malheur de Xavier, qui a beau courir comme un magnifique étalon dans les rues de New York derrière ce qu’il pense être son bonheur, ne parvient pas à attendrir le spectateur. Je suis restée en dehors de l’intrigue, et certains passages m’ont même franchement agacée. A force de vouloir coller à tout prix à l’époque, à force de vouloir montrer combien les mœurs changent vite et combien la société est en pleine mutation et patati et patata, on rate sa cible et c’est un peu ce qui est arrivé à Klapisch dans son dernier film. C'est dommage, je garde un grand souvenir de l'Auberge espagnole et des Poupées russes et j'attendais de son dernier film le même côté déjanté, que je n'ai trouvé à aucun moment dans ce casse-tête chinois cousu de fil blanc.
Back to top
Publicité






PostPosted: Sat 14 Dec - 17:25 (2013)    Post subject: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Back to top
Sarah Lou
Adjectif enthousiaste

Offline

Joined: 09 Oct 2013
Posts: 144
Féminin

PostPosted: Tue 17 Dec - 14:13 (2013)    Post subject: Casse tete chinois Reply with quote

J'ai personnellement passé un bon moment mais j'en attendais plus moi aussi, du moins j'espérais retrouver l'atmosphère des précédents films de Klapisch.
Je suis assez d'accord, c'est cousu de fil blanc !
_________________
Sarah-Lou
https://votrevieparecrit.com/

Rien de tel pour apprendre l'écriture qu'un maître qui ne sait pas lire - Paul Claudel
Back to top
Tonina
Conjonction volubile

Offline

Joined: 04 Jun 2010
Posts: 3,630
Localisation: Seine et Marne
Féminin

PostPosted: Thu 19 Dec - 23:47 (2013)    Post subject: CASSE TETE CHINOIS - Cédric Klapisch Reply with quote

Je l'ai vu avec une de mes filles qui est une grande fan de Romain Duris, je n'avais donc pas intérêt à dire du mal ! Je suis un peu d'accord, on est loin du film culte qu'a été "L'auberge espagnole" mais j'ai tout de même passé un bon moment, certaines scènes sont drôles et puis, surtout, ça se passe à New-York où je suis allée récemment et que j'aime beaucoup alors, rien que les promenade dans les rues ou le métro valent , pour moi, le déplacement !
Back to top
ricmag
Guest

Offline




PostPosted: Sun 22 Dec - 19:38 (2013)    Post subject: CASSE TETE CHINOIS - Cédric Klapisch Reply with quote

On n'est pas aussi déjanté dans la vie à 20 ans qu'à 40, ou alors on a un gros problème...Klapisch suit cette évolution, Duris est tout en retenue et donc à son meilleur, Cécile Defrance parfaite et Audrey Tautou également. La vision de l'Amérique via la vie new-yorkaise montre que Klapisch maîtrise et connaît très bien son sujet. Il vieillit bien, cela est rassurant...on a envie de rester à ses côtés!
Back to top
Display posts from previous:   
Post new topic   Reply to topic    forum du cercle maux d'auteurs Forum Index -> COIN CULTURE -> Allons au théâtre ou au cinéma All times are GMT + 1 Hour
Page 1 of 1

 
Jump to:  

Index | Create my own forum | Free support forum | Free forums directory | Report a violation | Cookies | Charte | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group