forum du cercle maux d'auteurs Forum Index

forum du cercle maux d'auteurs
Ouvert à tous les passionnés de lecture et d'écriture!

 FAQFAQ   SearchSearch   MemberlistMemberlist   UsergroupsUsergroups   RegisterRegister 
 ProfileProfile   Log in to check your private messagesLog in to check your private messages   Log inLog in 

Entrelacs

 
Post new topic   Reply to topic    forum du cercle maux d'auteurs Forum Index -> ARCHIVES générales -> Archives des jeux d'écriture -> JEU N°101 -> Critiques constructives Jeu N°101
Previous topic :: Next topic  
Author Message
Tyu
Conjonction volubile

Offline

Joined: 07 Jun 2010
Posts: 1,618

PostPosted: Tue 19 Nov - 16:00 (2013)    Post subject: Entrelacs Reply with quote

Entrelacs

Dans la foule qui se presse au passage des chars de carnaval, soudain, je la vois : je lui donne 17 ans. Grande et flexible, une statue, une sculpture vivante, une harmonie en mouvement. Sur son visage, flotte encore quelque chose de l’enfance, une grâce qui n’appartient qu’aux petites filles, un « je ne sais quoi » dirait mon ami Charles. Et puis, je le vois, lui : c’est un grand jeune homme à la carrure d’athlète, il doit avoir 20 ans. Ses cheveux bouclés adoucissent des traits un peu durs. Il l’a vue et il joue des coudes pour se rapprocher d’elle.
Dans un grand sac en papier, il puise une poignée de confetti qu’il lui lance puis il se sauve. Elle est surprise par cette rafale ou feint de l’être.
- Oh ! Il va me le payer !...
Elle le poursuit dans la foule.
- Excusez-moi ! Excusez-moi !
Il a pris soin de ne pas aller trop loin. Elle arrive. Droite, provocante. La main du garçon disparaît dans le sac en papier. Plus prompte que lui, elle a refermé la sienne dans celui qu’elle dissimule, et, au moment où il ouvre la bouche, elle vise son visage. Il suffoque, crache, contre-attaque, se rue sur elle qui se défend en donnant de violents coups de reins.
- Nerveuse avec ça !
Il lui pince le nez pour la contraindre à ouvrir la bouche. Bientôt, elle capitule et il se hâte de remplir à bout portant d’une poignée de confetti cette bouche avide d’oxygène. Il retire sa main une fraction de seconde trop tard : les dents de la tigresse ont happé un doigt et mordu. Il regarde sa blessure en grimaçant tandis qu’elle rit et reprend son souffle.
- Je t’ai fait mal ?
En un instant, la furie est devenue une maman toute de douceur, de tendresse, de compassion qui parle à son enfant meurtri. Alors, se faisant humble et fragile, il n’est plus que souffrance.
- Attends, je vais te guérir…
Elle saisit la main et y pose sa bouche qui embrasse avant de souffler délicatement sur la blessure et d’engloutir le doigt endolori.
- Ça va mieux ?
Elle masse le doigt que sa bouche a rendu luisant de salive.
- Oui… Mais je vais aller chez le pharmacien : le venin de vipère, c’est mortel.
- Oh !
La trêve est rompue et le spectacle de cette danse nuptiale faite de violence feinte, d’animalité jouée, de tendresse vraie, de fuites, de poursuites, de retrouvailles, de luttes qui simulent déjà les corps à corps de l’amour se poursuit, étourdissant et fascinant.
La chèvre de Monsieur Seguin combattait le loup dans le seul but de tenir jusqu’au petit matin. Elle, elle, va résister jusqu’à sa dernière poignée de confetti et, après…
Elle plonge la main jusqu’au fond du sac. Il a vu le geste. Il neutralise la main armée en l’enfermant dans la sienne.
- Tu me fais mal.
Il desserre un peu son étreinte. Elle dégage sa main juste assez pour que leurs doigts se mêlent.
- On va prendre un pot ?
Moi, je voudrais l’admirer un moment encore, contempler la Beauté, cet indicible entrelacs de lignes fluides qui, venues du ciel, cascadent et rebondissent pour rejoindre le sol sans que rien jamais ne vienne les heurter ou les briser. Alors, je vais suivre à distance cette jeune fille d’une beauté bouleversante, tour à tour fauve cruel et chatte câline, dont les hanches pleines, la poitrine libre sous le fin coton du T-shirt disent toute la féminité du monde.
En longeant la terrasse du café où ils sont assis, je les entends. Ils échangent leurs prénoms puis le garçon dit :
- J’ai un ami qui a une piaule tout près d’ici. Il est en voyage. Il m’a laissé la clef…
Elle le regarde longuement puis elle sourit…
Back to top
Publicité






PostPosted: Tue 19 Nov - 16:00 (2013)    Post subject: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Back to top
bay
Conjonction volubile

Offline

Joined: 07 Jun 2010
Posts: 2,572
Localisation: romorantin-lanthenay
Masculin

PostPosted: Tue 19 Nov - 16:31 (2013)    Post subject: Entrelacs Reply with quote

Pourquoi ai-je accordé à ce texte la deuxième marche de mon podium ? Parce qu’une certaine Zoé occupait la première. OK, mais pourquoi pas la troisième, ou une autre ? A ce stade, celui où il faut choisir entre une poignée de présélectionnés, on est forcé de s’attacher aux détails, sans perdre de vue, c’est paradoxal, la vision d’ensemble que donne le recul. Pas très constructif tout ça !

Le seul défaut qui aurait pu m’inciter à noter plus dur, c’est le manque de respect du thème. Oui, comme c’est mon obsession, voir mes critiques des précédents jeux, j’ai dû me creuser la cervelle pour déterminer si la balle était faute ou non. J’en ai conclu que, si le je ne sais quoi n’est pas le sujet central, il apparaît quand même noir sur blanc, et qu’il est à la source de cette parade de séduction réciproque. Il y a aussi l’ami Charles ; on aimerait en savoir plus sur lui, il arrive comme un cheveu sur la soupe, comme une planche de soutènement placée là pour soutenir un édifice en équilibre instable. Mais, à la réflexion, son apparition est la façon la moins maladroite de le faire tenir, en faisant de cet ami inconnu le portier du je ne sais quoi. Détail mineur.

A part ça, l’écriture est parfaite, l’histoire intéressante, et le rythme soutenu, et bien maîtrisé. Et il y a du charme (je ne dirai pas un je ne sais quoi, ça serait trop facile. Oups ! Trop tard ! Je l’ai dit.)

C’est un tango. Une danse érotique où les deux partenaires parcourent la scène de long en large, en s’attirant, se repoussant, faisant des pas en avant et en arrière.

Je me risque : ce texte a été écrit par une femme, ou par un homme qui en connaît bien la psychologie (avec ça je ne risque pas grand-chose ! – mais je promets, à moi comme aux autres, à l’heure où j’écris et quand j’ignore encore ce qu’il en est, de publier cette critique sans la modifier. Bien sûr, je pourrais gruger, et seul ce commentaire associé à un texte masculin pourrait prouver ma sincérité, si ce n’est pas le cas, je me donne le beau rôle. Mais bon ! C’est promis-juré ! Même si ces entrelacs fleurent la kronenbourg et les vestiaires de foot, je ferai amende honorable).

La psychologie ! C’est là que réside tout le charme de cette courte nouvelle, dont le titre m’a d’abord dérouté. Et pourtant il convient très bien à ce ballet d’attirance-répulsion, semblable à celui de deux aimants (remarquer la portée lacanienne de ce dernier mot !) qu’on titille dans les doigts de ses deux mains, qui s’éloignent et se rapprochent selon la position qu’on leur donne, et qui finissent, fatalité des lois de l’électromagnétisme, par se coller l’un à l’autre.

Bon, je suis très satisfait de ma critique, et très content d’avoir lu ce texte, original, bien écrit, prenant, et lourd de sens ; auquel j’accorde un Bravo !
_________________
Livre en téléchargement GRATUIT
Back to top
Visit poster’s website
Tyu
Conjonction volubile

Offline

Joined: 07 Jun 2010
Posts: 1,618

PostPosted: Tue 19 Nov - 16:50 (2013)    Post subject: Entrelacs Reply with quote

Charles Louis de Secondat de la Brède... Bref ! Montesquieu, un ami inconnu ?
Back to top
janis
Conjonction volubile

Offline

Joined: 05 Jun 2010
Posts: 3,997
Localisation: bretagne
Féminin

PostPosted: Tue 19 Nov - 17:13 (2013)    Post subject: Entrelacs Reply with quote

J'ai placé ce texte en tête de mon podium. Le ballet de la séduction est magnifique et le fait qu'il se déroule sous le regard du narrateur, lui même séduit, mais forcément frustré, donne un charme particulier à ce récit mené de main de maître.
Back to top
Marixel
Conjonction volubile

Offline

Joined: 20 Jan 2011
Posts: 5,296
Localisation: ...
Féminin

PostPosted: Tue 19 Nov - 17:38 (2013)    Post subject: Entrelacs Reply with quote

Je ne vais pas me montrer originale : j'ai apprécié le jeu de la séduction qu'on pourrait presque qualifier de libertinage, ainsi que le charme à la fois désuet et contemporain du récit.

J'ai trouvé surtout très intéressant le contraste entre la fascination du narrateur - pour qui la jeune fille symbolise la Beauté, la Féminité - et le comportement, somme toute très banal, de l'adolescente qui ne connait le garçon que depuis très peu de temps (puisqu'ils échangent leurs prénoms) mais se laisse séduire en quelques parades amoureuses, jusqu'à le suivre dans la piaule d'un copain. Emballé, c'est pesé !

Mon numéro deux.
Back to top
Hégésippe
Conjonction volubile

Offline

Joined: 07 Jun 2010
Posts: 1,456
Localisation: Auderghem
Masculin

PostPosted: Wed 20 Nov - 10:57 (2013)    Post subject: Entrelacs Reply with quote

Un très beau texte, qui est passé à un doigt de mon podium. Juste une question de ressenti du moment, un rien, un je ne sais quoi qui m'a fait préféré un poème...
Back to top
danielle
Administrateur

Offline

Joined: 21 May 2010
Posts: 12,512
Localisation: St Etienne
Féminin Poissons (20fev-20mar)

PostPosted: Wed 20 Nov - 13:32 (2013)    Post subject: Entrelacs Reply with quote

De belles envolées, plutôt de beaux entrelacs. Mais finalement, au terme de multiples et déchirantes hésitations pour classer 5 textes, je crains bien d'avoir oublié celui-ci !
_________________
Rêve de grandes choses, cela te permettra d'en faire au moins de toutes petites. J. Renard
http://danielle.akakpo.over-blog.com/


Last edited by danielle on Wed 20 Nov - 15:33 (2013); edited 3 times in total
Back to top
Jodie
Conjonction volubile

Offline

Joined: 21 Jul 2011
Posts: 1,896
Localisation: Forêt profonde
Féminin Scorpion (23oct-21nov) 虎 Tigre

PostPosted: Wed 20 Nov - 15:05 (2013)    Post subject: Entrelacs Reply with quote

Très bien observée la parade, très bien rythmée (belle idée cette bataille de confettis) et décrite avec tout ce qu'il faut là où il faut si j'ose dire. J'ai hésité à retenir ce texte mais si je ne l'ai pas fait c'est parce que au final il m'a semblé qu'on avait là l'histoire du désir et de sa danse codée entre deux belles et jeunes personnes mais y retrouvait-on ce dont parlait l'ami Charles comme tu dis ? Un doute subsistait pour moi alors...
_________________
God as a dead robin ; God as the eye of a dead robin ; God as your barely visible reflection in the eye of a dead robin
Back to top
Caspienne
Guest

Offline




PostPosted: Thu 21 Nov - 15:40 (2013)    Post subject: Entrelacs Reply with quote

Il y a beaucoup de choses que j'ai bien aimé dans ce texte: la narration au présent, la description de la parade de séduction, le titre... mais d'autres m'ont retenues, notamment le rythme du texte qui ne correspond pas à mon rythme de lecture. Le récit qui entrelarde le dialogue, comme des didascalies, m'a coupée dans mon élan parce qu'il hachait ma progression Mais ça, c'est une question personnelle. Je ne suis pas trop fan de la chute, non plus.
Rien que de très subjectif.
Back to top
Thaïs
Conjonction volubile

Offline

Joined: 29 Apr 2013
Posts: 1,948
Localisation: Strasbourg
Féminin Sagittaire (22nov-21déc)

PostPosted: Thu 21 Nov - 16:20 (2013)    Post subject: Entrelacs Reply with quote

J'ai beaucoup aimé ce texte très vivant, qui impose l'image des scènes décrites. On se croirait dans un film, chaque mot est éloquent. Mais le je ne sais quoi m'a paru également un peu sous-exploité.
_________________
"C'est mettre nos opinions à bien haut prix que d'en faire cuire un homme tout vif" Montaigne
http://montrucenplume.over-blog.com/
Back to top
Tyu
Conjonction volubile

Offline

Joined: 07 Jun 2010
Posts: 1,618

PostPosted: Thu 21 Nov - 17:08 (2013)    Post subject: Entrelacs Reply with quote

Une foule de remarques intéressantes. Merci à leurs auteurs.
Cette pensée autour de laquelle tournait le sujet, on a le droit de la trouver pertinente mais celui aussi de ne pas être en accord avec elle : mon narrateur commence en parlant du "je ne sais quoi" donc d'une incapacité à définir la Beauté et puis la silhouette parfaite de cette fille lui révèle le secret de la beauté féminine : " cet indicible entrelacs de lignes fluides qui, venues du ciel, cascadent et rebondissent pour rejoindre le sol sans que rien jamais ne vienne les heurter ou les briser". Il se fait sa propre définition de la Beauté. (la beauté féminine, certes, mais là on frôle le pléonasme : si on nous demande de présenter une seule image qui pour nous symbolise la Beauté, je ne crois pas que nous serons nombreux à choisir une plage tropicale, de "merveilleux nuages"ou un cheval qui galope... Le fait qu'à toutes les époques, le corps féminin a été pris pour modèle par les peintres et les sculpteurs me semble ne rien devoir au hasard). Et puis le mot "entrelacs" donnait son titre au texte : une façon de dire que la phrase que je viens de citer était en quelque sorte un aboutissement et le passage de l'ineffable de l'expression "un je ne sais quoi" à quelque chose que l'on peut en partie exprimer avec des mots (un entrelacs, certes, mais "indicible"). J'ai l'impression, Thaïs, que mon narrateur a exploité le "je ne sais quoi" au point de - en ce qui le concerne - s'aventurer à le dépasser.
Back to top
maux
Guest

Offline




PostPosted: Sun 24 Nov - 11:33 (2013)    Post subject: Entrelacs Reply with quote

L'idée me paraît très bonne, le titre aussi et le jeu de séduction . J'ai peiné à trouver ce qui me gênait:c'est peut-être le heurt entre le fluide entrelacs du je ne sais quoi, l'atmosphère idyllique de cette parenthèse et la trivialité des dialogues. Puisqu'il y avait un narrateur qui assistait à la scène, pourquoi ne pas lui faire reconstituer-imaginer l'échange , un peu lointain, des protagonistes? Cela aurait encore renforcé, démultiplié la puissance du je ne sais quoi, détaillé par sa focale.
Back to top
Elie
Conjonction volubile

Offline

Joined: 21 Aug 2013
Posts: 507
Féminin

PostPosted: Sun 24 Nov - 21:41 (2013)    Post subject: Entrelacs Reply with quote

J'ai trouvé le texte bien écrit mais j'ai été gênée par l'observateur-voyeur qui me semblait voir et entendre des choses bien précises alors que les amoureux bougeaient dans tous les sens. Ca m'a perturbé pour croire et entrer dans la parade amoureuse.
_________________
Rien à dire, tout à écrire...
Back to top
Visit poster’s website
Tyu
Conjonction volubile

Offline

Joined: 07 Jun 2010
Posts: 1,618

PostPosted: Tue 26 Nov - 15:50 (2013)    Post subject: Entrelacs Reply with quote

merci pour les remarques faites sur ce texte
Back to top
Display posts from previous:   
Post new topic   Reply to topic    forum du cercle maux d'auteurs Forum Index -> ARCHIVES générales -> Archives des jeux d'écriture -> JEU N°101 -> Critiques constructives Jeu N°101 All times are GMT + 2 Hours
Page 1 of 1

 
Jump to:  

Index | Create my own forum | Free support forum | Free forums directory | Report a violation | Cookies | Charte | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group