forum du cercle maux d'auteurs Forum Index

forum du cercle maux d'auteurs
Ouvert à tous les passionnés de lecture et d'écriture!

 FAQFAQ   SearchSearch   MemberlistMemberlist   UsergroupsUsergroups   RegisterRegister 
 ProfileProfile   Log in to check your private messagesLog in to check your private messages   Log inLog in 

Exquise esquisse

 
Post new topic   Reply to topic    forum du cercle maux d'auteurs Forum Index -> ARCHIVES générales -> Archives des jeux d'écriture -> JEU N°100 -> Critiques constructives Jeu N°100
Previous topic :: Next topic  
Author Message
Thaïs
Conjonction volubile

Offline

Joined: 29 Apr 2013
Posts: 1,948
Localisation: Strasbourg
Féminin Sagittaire (22nov-21déc)

PostPosted: Thu 24 Oct - 18:11 (2013)    Post subject: Exquise esquisse Reply with quote

Exquise esquisse.

Je t’ai cherchée longtemps, tu sais. Espérée. Attendue. Il y en a eu d’autres avant toi, bien sûr, pour assouvir mes appétits, pâles créatures qui m’ont offert ce dont rien ne me rassasie, cette nuance d’épiderme idéalement particulière, grain de peau laiteux de biscuit de Sèvres ; mon critère d’élection. Sur leurs corps blancs si inspirants j’ai couché mes envies, ponctuées d’ecchymoses au gré de mes lubies. Ton heure est venue, à présent. J’ai mon modus operandi, vais t’honorer à ma manière, je cisèlerai ma signature aux stigmates de ta chair. Je ferai de toi mon chef-d’œuvre.

Sur l’esquisse de tes formes humaines, banales, je vais reprendre le travail où Dieu s’est arrêté, exalter ta silhouette à ma guise par de diffuses altérations. J’ai le goût du détail qui enlumine la différence, je vais me dédier à ta souffrance. L’exprimer à pleines mains, parfois du bout des doigts, tandis qu’elle suintera de tes pores. À tes paupières, le noir de suie coagulé contera la supplique de tes peurs, traces sombres d’humeurs séchées que je ferai couler, au gré des miennes. Je marbrerai ta peau, y apposant mon sceau en une pluie d’hématomes, en une grêle bleue qu’adoucira doucement le vert de la putréfaction, lorsque tout sera fini. Quand je t’abandonnerai, marionnette désarticulée exposée à la vue de tous, j’entends que plus d’un en reste sans voix. Je compte me surpasser. Travailler tes chairs au couteau, du fil ou de la pointe, mettre en scène ta nature écorchée sous la si tendre enveloppe des tissus de surface. Et je te révèlerai enfin, ultime hommage, dans l’écrin le plus vierge, un lit sans taches où tu rayonneras seule, préservée de toute concurrence parasite. Tu auras pour linceul le temple d’un néant, où ton corps supplicié marquera d’un fer rouge les esprits timorés.

Je t’offre la postérité, vois-tu ?

Ne vas pas croire surtout que cela soit facile. Chaque coup porté, chaque membre subtilement disloqué réclame de convoquer toute ma concentration. Processus épuisant. J’y mets ma science, mon âme, et toute mon énergie. Cela m’altère, quoi qu’on en pense, de malmener ainsi les corps, je m’en punis souvent, m’en prenant à moi-même. Je ne puis m’arrêter pourtant, rien n’endigue ce tourment ; j’ai eu beau croupir en prison quelque temps, cet intermède geôlier n’a pas su m’apaiser. Ce fut bref il est vrai, à peine quelques semaines au repos carcéral, un mince entrefilet dans le canard local, affaire vite oubliée. Une erreur de ma part, un faux-pas, qui a failli me coûter gros. J’avais jeté mon dévolu sur une proie bien trop jeune, séduit par sa maigreur touchante et ses membres dégingandés. Elle me plaisait si fort qu’oubliant toute prudence, j’ai voulu la croquer. Pas eu le temps. Du moins cela m’a-t-il servi de leçon : je ne loucherai plus dorénavant sur les jouvencelles en bouton, flanquées de parents belliqueux ! On m’a traité de pervers, de décadent, on a ouvert enquête. Puis on m’a relaxé et j’ai pu reprendre ma quête, jusqu’à te rencontrer. Oh, tes formes graciles, tes attaches délicates, tes muscles de pur-sang que n’estompe nulle graisse… Tu n’es que lignes pures, depuis le galbe du mollet à celui de la fesse, je m’attarde conquis sur tes côtes en saillie, treille osseuse où s’accrochent, ronds et pleins, les deux fruits de tes seins. Sous ma main, appliquée mais fébrile, tu deviendras inoubliable dans tout l’éclat morbide de tes lividités.

Mesures-tu, ma chérie, l’amour que je te porte ?

Je t’ai cherchée longtemps sais-tu ? Espérée. Attendue. Peu à peu, depuis le trottoir d’en face, tu t’es imposée à ma vue. Sur les petits pavés bombés de Vienne, tu dansais pied léger, aérienne, accrochée au bras de ta sœur ; à portée de désir, tout juste sous mon nez. Je t’observais. D'abord distrait, bientôt charmé, puis acharné à deviner sous l’affront du vêtement épais la grâce appuyée de ta taille, l’arc effilé d’une clavicule, le poinçon si secret d’une salière de Vénus. Il me semble à présent que je ne t’ai trouvée que pour t’offrir à la Camarde, vieille compagne qui si tôt me déroba mon père, puis me talonna sans relâche, m’obsédant, projetant sur mon travail le grège halo de ses morts annoncées. Au début de l’année elle m’a ravi Gustav déjà, l’ami de toujours, le mentor, celui qui mettait à ses toiles tous les décors que je refusais aux miennes. En avons-nous bien ri ensemble ! Je l’ai peint sur son lit de mort, lui aussi, pour soulager ma rage et mon dépit dans la violente débauche d’une dernière étreinte en couleurs.
Le médecin est passé tout à l’heure, hagard et l’œil vitreux. On crève partout dans Vienne, sous l’implacable assaut de la grippe espagnole. Il est parti choqué, je crois, de m’avoir découvert rivé au chevalet, au pied glacé de ta couche mortuaire. Il ne reviendra pas. Qu’il aille au Diable ! Rien ne m’importe plus que de terminer ton portrait pour te garantir une survie au-delà de la tombe, sublimer ton image avant qu’elle ne se résume aux chairs décomposées. Sans mon intervention, Dieu n’aurait laissé de toi que poussière ; je lui reprends la main pour te construire l’éternité. Je veux ignorer ses desseins et te réinventer un avenir de lumière, figer dans l’huile grasse et la térébenthine l’essence exquise de ton être, que la mort à l’ouvrage peine à évaporer.
Aurai-je le temps, ce cran, de souligner la courbe de ton abdomen incurvé qui hier encore battait de vie ? Je l’ignore. Les frissons qui me courent à l’échine et font sourdre à mon front la plus infecte sueur, soufflent le froid propos de leur mauvais présage. Je m’affaiblis, perdant tout appétit, dédaignant jusqu’au chiche bouillon clair qui fige dans la cuillère, parmi le chaos des pinceaux. Il me faut sans tarder me remettre à la tâche, l’achever pour de bon avant que de te suivre…

Ton Egon.

Vienne, le 30 octobre 1918
_________________
"C'est mettre nos opinions à bien haut prix que d'en faire cuire un homme tout vif" Montaigne
http://montrucenplume.over-blog.com/
Back to top
Publicité






PostPosted: Thu 24 Oct - 18:11 (2013)    Post subject: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Back to top
Tyu
Conjonction volubile

Offline

Joined: 07 Jun 2010
Posts: 1,618

PostPosted: Thu 24 Oct - 20:10 (2013)    Post subject: Exquise esquisse Reply with quote

Il a été question, sur un autre fil, ces jours derniers, du rythme de l'alexandrin... On pourrait en parler encore, mais pour dire qu'il se met parfois au service... de la prose, cette fois : l'alexandrin blanc.
Ce texte admirablement rythmé en est particulièrement riche, ça ne doit pas être par hasard...
Citons la dernière phrase :
Il me faut sans tarder me remettre à la tâche /
l'achever pour de bon avant que de te suivre
... avec césure à l'hémistiche !
On peut trouver une bonne douzaine d'autres exemples dans le texte qui apportent équilibre et fluidité. Ou bien Thaïs a voulu qu'il en soit ainsi ou bien elle a tant fréquenté nos grands poètes que ce rythme considéré comme parfait s'est imposé à elle. En fait, qu'importe ! C'est le résultat (admirable) qui compte.
Back to top
Pilgrim
Conjonction volubile

Offline

Joined: 25 Aug 2011
Posts: 1,375
Localisation: Dans le bunker...
Masculin

PostPosted: Thu 24 Oct - 21:19 (2013)    Post subject: Exquise esquisse Reply with quote

Mon 4ème, c'est dire si j'ai apprécié !!!
Un sujet fort, de l'érudition et une écriture virtuose, sans doute la plus "chiadée" de tous les textes présentés, quasi parfaite...
Alors pourquoi ne l'ai-je pas placé parmi mes chouchous... parce que Egon Schiele... parce que justement cette écriture léchée, raffinée, lisse (dans le sens positif du terme qui induit une harmonie de la forme) ne concordait pas avec la vision que j'ai des tableaux du peintre et de son style torturé, fiévreux presque de dément... Bref, pour moi, un hiatus entre le fond et la forme. Disons que je ne reconnais pas dans cette écriture (ô combien admirable !) le peintre à la place duquel tu te mets... et du coup, pour moi, la correspondance ne s'opère pas...
Mais bon, j'admets que cette appréciation est très subjective et relève de ma propre vision de l'oeuvre du peintre...

Un grand bravo à toi, en tous cas, pour ce tour de force littéraire !
_________________
http://www.jacquesflamenteditions.com/280-chroniques-dun-pere-au-foyer/
http://benoitcamus.eklablog.com/
Back to top
Visit poster’s website
bay
Conjonction volubile

Offline

Joined: 07 Jun 2010
Posts: 2,572
Localisation: romorantin-lanthenay
Masculin

PostPosted: Thu 24 Oct - 22:15 (2013)    Post subject: Exquise esquisse Reply with quote

Ce texte, qui a franchi avec brio la présélection des forumeurs, puis est arrivé en tête du classement établi par le jury, ne figurait pas sur mon podium. J’en ai préféré d’autres. Pourtant, il n’y a pas de secret ! Il a des qualités ; les qualités de ses défauts, et les défauts de ses qualités.

C’est très soigné, très étudié, très relu. Il ne s’agit pas de pointer des erreurs, des fautes, des maladresses, je n’en trouve aucune. Seulement d’exprimer mon ressenti, énormément subjectif.

Après l’avoir lu, je me suis, comme vous tous j’espère, précipité sur ouiki pour savoir qui était cet Egon. (Je suis assez inculte et je l’assume). Klimt, je connaissais. Egon est pour moi le prénom du dernier chef d’état de la petite moitié d’Allemagne heureusement absorbée par sa grande sœur occidentale. C’est sur la page consacrée au peintre que j’ai fait connaissance avec Schiele, et pu contempler ses œuvres assez sulfureuses.

J’ai relu le texte à la lumière de cette exploration. Et je peux me permettre de dire ce que j’en pense :

Le style est brillant, personnel, original, puissant. L’histoire est bien dans le sujet imposé. Ça, c’est pour les qualités.

Les défauts maintenant, et qu’on n’oublie pas le terme « subjectif » employé plus haut :

Ça m’a semblé intello, et un peu ennuyeux. Le style mange tout. Et si le sujet est bien respecté, c’est au prix d’une pirouette qui ferait passer le peintre pour un serial killer, ce qu’il n’était pas ; à ma connaissance.

Bon, ce texte mérite sa première place. Il a séduit les votants libres et le jury. Il est d’une grande qualité. Mais je préfère le deuxième. « Des goûts et des couleurs… ».
_________________
Livre en téléchargement GRATUIT
Back to top
Visit poster’s website
Alan
Conjonction volubile

Offline

Joined: 14 Nov 2012
Posts: 399
Localisation: Saumur
Masculin Poissons (20fev-20mar)

PostPosted: Fri 25 Oct - 08:37 (2013)    Post subject: Exquise esquisse Reply with quote

Encore bravo Thaïs pour tes deux belles victoires ! Ton récit est resté au pied de mon podium car il fallait faire des choix... Très belle écriture, avec un rythme, un souffle. Peut-être que le côté érudit m'a fait préféré d'autres textes, mais c'est un rien subjectif et mon vote n'est que le reflet de mon humeur du moment, car ta narration est magnifique de maîtrise ! Franchement, je suis fier d'être ton dauphin !!! (il y a tant de belles plumes sur ce forum aussi il faut dire !)
Back to top
Jodie
Conjonction volubile

Offline

Joined: 21 Jul 2011
Posts: 1,896
Localisation: Forêt profonde
Féminin Scorpion (23oct-21nov) 虎 Tigre

PostPosted: Fri 25 Oct - 12:06 (2013)    Post subject: Exquise esquisse Reply with quote

Plutôt d'accord avec Pilgrim pour ce ressenti, je cite : du " hiatus entre le fond (peinture de Schiele) et la forme (le texte)". Notamment dans le deuxième paragraphe qui a eu du mal à passer pour moi, du moins à mon oreille "interne de lectrice" si je puis dire. Tu nous diras que tu n'as pas écrit sur la peinture de Schiele mais sur un cadavre exquis, certes mais... je sais pas... et ça aide, non ? Après, question de rythme, de musique, façon de concevoir, culture littéraire perso, on en finirait pas de chercher le pourquoi des appréciations entre différents lecteurs. Le fait est qu'une majorité a été emportée par ton talent et c'est ce qui compte. Le reste, c'est du chipotage qui radote Mr. Green . Bravo à toi Thaïs Okay .
_________________
God as a dead robin ; God as the eye of a dead robin ; God as your barely visible reflection in the eye of a dead robin
Back to top
Thaïs
Conjonction volubile

Offline

Joined: 29 Apr 2013
Posts: 1,948
Localisation: Strasbourg
Féminin Sagittaire (22nov-21déc)

PostPosted: Fri 25 Oct - 12:39 (2013)    Post subject: Exquise esquisse Reply with quote

Merci pour ces précieux retours...

Bien vu Tyu, la recherche d'équilibre est une quête, j'aime les phrases bien tarées à l'image d'une bonne vieille balance Roberval. Quand cela penche d'un côté il me semble que cela boite!

En fait Jodie - et Pilgrim, et Bay..- j'ai bien écrit sur la peinture de Schiele, à mon idée. Recherche de la forme ( la science anatomique que révèlent ses oeuvres), chronique de la douleur et d'une mort annoncée ( les bleus et verts qu'il distille sur les peaux)...etc... Quant à la langue "chiadée", je la ressens propre à l'époque, plus d'un grand torturé de cette période m'ayant donné cette impression. Mais bon, je peux me tromper, je n'y étais pas Laughing

Alan, n'exagérons rien, une victoire et demi tout au plus, la première devait beaucoup à l'idée de départ qui était de Canardo. Et pour celle-ci, nous nous tenions tous dans un mouchoir de poche, autant dire que l'arrivée s'est jouée à un poil de naseau et que ton souple dauphin valait largement ma...hum... pesante baleine? Mr. Green
_________________
"C'est mettre nos opinions à bien haut prix que d'en faire cuire un homme tout vif" Montaigne
http://montrucenplume.over-blog.com/
Back to top
Canardo
Guest

Offline




PostPosted: Fri 25 Oct - 15:11 (2013)    Post subject: Exquise esquisse Reply with quote

J'aime bien les phrases tarées...
Amusant si l'on coupe la suite.
Le saisonnier a montré la chantilly de ton écriture, cette fois-ci c'était le rouleau à pâtisserie. L'idée était bonne, cette période peu utilisée et la presque vraie chute bien emmenée. Sur mon podium pour toutes ces raisons.

Si l'écriture n'avait pas été chiadée, on aurait pu te le reprocher... Chiade ou déchiade, mais continue ainsi.
Back to top
la mite au logis
Guest

Offline




PostPosted: Fri 25 Oct - 18:16 (2013)    Post subject: Exquise esquisse Reply with quote

J'ai été séduite par la richesse de cette écriture. C'est très fort ! Bravo pour ta première place, Thaïs. Tu fais honneur aux strasbourgeois.
Back to top
Elie
Conjonction volubile

Offline

Joined: 21 Aug 2013
Posts: 507
Féminin

PostPosted: Sat 26 Oct - 09:18 (2013)    Post subject: Exquise esquisse Reply with quote

C'est un texte magnifique, envoutant, tranquillement efficace.
Ce n'est que l'absence d'actions qui m'en a fait choisir d'autres. Mais il est dans son genre assez sensationnel !
_________________
Rien à dire, tout à écrire...
Back to top
Visit poster’s website
djin
Conjonction volubile

Offline

Joined: 05 Jun 2010
Posts: 607
Féminin

PostPosted: Sun 27 Oct - 18:02 (2013)    Post subject: Exquise esquisse Reply with quote

Mon vote n° 2-
Ton texte interpelle et appelle à une seconde lecture immédiate (du moins selon mon ressenti).
L'intro est habile et nous perd illico en conjectures, voire nous engage sur une voie de traverse ! Puis, emportée par ce monologue (?), dialogue avec une morte (?), lettre (date et signature ?)... mais peu importe... j'ai été confondue par la maîtrise du style et l'articulation des étapes durant lesquelles passé, présent et projection dans le chef d’œuvre "à venir" restituent au lecteur la vie du peintre en allusions saisissantes.
Je connaissais Egon Schiele et certains aspects de sa peinture. Mais de son existence réelle, nada.
Je te remercie donc, Thaïs, de m'avoir donné l'envie de consulter Google. Preuve que ta plume est très convaincante et intrigante.
Tout petit, petit, petit bémol : un bout de phrase m'a déplu, je ne sais fichtre pas pour quoi "cette nuance d’épiderme idéalement particulière"
_________________
http://www.jacquesflamenteditions.com/dominique-guerin/ http://ska-librairie.net/index.php?id_supplier=75&controller=supplier
Back to top
Thaïs
Conjonction volubile

Offline

Joined: 29 Apr 2013
Posts: 1,948
Localisation: Strasbourg
Féminin Sagittaire (22nov-21déc)

PostPosted: Mon 28 Oct - 14:06 (2013)    Post subject: Exquise esquisse Reply with quote

Canardo, tu as gagné une boîte de macarons maison, la pâtisserie est un de mes dadas (survivront-ils cela dit à l'envoi postal, j'ai un doute!)
La Mite, je ne dirai qu'un mot: "Prima!" (oui, je sais, mon vocabulaire alsacien n'est pas très étoffé)
Merci Elie et Djin, c'est également intéressant pour moi d'apprendre ce qui a pu déplaire, ou moins plaire, dans le texte! Et je suis ravie d'avoir pu donner envie d'en découvrir plus sur Schiele, dont la vie assez tragique tient du roman, ouvrant sur sa peinture tant de perspectives...
_________________
"C'est mettre nos opinions à bien haut prix que d'en faire cuire un homme tout vif" Montaigne
http://montrucenplume.over-blog.com/
Back to top
Juliette
Guest

Offline




PostPosted: Mon 28 Oct - 14:46 (2013)    Post subject: Exquise esquisse Reply with quote

J'ai aimé ta plume tout du long. Au risque de me répéter : c'est de l'art. Ça me donne envie de placarder ton texte sur chaque tronc d'arbre, sur chaque poteaux de la ville. Pour que tu sois connue et reconnue dans le monde entier. Je serais prête à voyager pour ça.
Back to top
aimard
Conjonction volubile

Offline

Joined: 05 Nov 2012
Posts: 1,142
Localisation: Montreuil (93)
Masculin Gémeaux (21mai-20juin)

PostPosted: Mon 28 Oct - 16:28 (2013)    Post subject: Exquise esquisse Reply with quote

Bravo à Thaïs pour ce texte dont j'attribue le mérite autant à l'approche du sujet qu'à la conduite du récit .
_________________
Si tu trouves une route qui est sûre, suis la pendant longtemps.
proverbe Haoussa (Nigéria)
Back to top
Thaïs
Conjonction volubile

Offline

Joined: 29 Apr 2013
Posts: 1,948
Localisation: Strasbourg
Féminin Sagittaire (22nov-21déc)

PostPosted: Mon 28 Oct - 17:07 (2013)    Post subject: Exquise esquisse Reply with quote

Aimard et Juliette : mais laissons les arbres et poteaux à ceux qui recherchent chiens et chats perdus, c'est tout de même largement prioritaire (je suis une amie des bêtes). En plus, sur les réverbères, les clébards vont faire pipi dessus
_________________
"C'est mettre nos opinions à bien haut prix que d'en faire cuire un homme tout vif" Montaigne
http://montrucenplume.over-blog.com/
Back to top
Yunette
Adjectif enthousiaste

Offline

Joined: 24 Jun 2010
Posts: 138
Féminin Lion (24juil-23aoû) 狗 Chien

PostPosted: Sun 3 Nov - 15:17 (2013)    Post subject: Exquise esquisse Reply with quote

Je manque sans doute de culture, Egon, c'est qui ? (j'ai cherché, depuis ^^)
Bien écrit, peut être "trop" bien écrit pour moi...
N'ayant pas les références, j'ai eu du mal à m'y plonger.
_________________
Wizzz
Un bout de Yunette
Avec un cœur de bœuf bien accroché... Lunatik & Cow
Back to top
Visit poster’s website
Thaïs
Conjonction volubile

Offline

Joined: 29 Apr 2013
Posts: 1,948
Localisation: Strasbourg
Féminin Sagittaire (22nov-21déc)

PostPosted: Sun 3 Nov - 19:20 (2013)    Post subject: Exquise esquisse Reply with quote

Merci Yunette pour ce retour
"Egon", ce n'était tout de même pas si mystérieux, en tapant le prénom sur Google, on voit que la première entrée traite d'un volcan, la seconde (Wiki) d'un peintre mort en octobre 1918.
J'avais vérifié, au cas où...
Mais tu soulèves un point intéressant: "N'ayant pas les références...", car soit le lecteur connait Schiele et cela donne un sens directif à la lecture, soit il ne le connait pas et après tout pourquoi ne pourrait-on s'intéresser aux sombres réflexions d'un barbouilleur lambda?
Pfff...il n'y a que les people qui font vendre... Laughing
_________________
"C'est mettre nos opinions à bien haut prix que d'en faire cuire un homme tout vif" Montaigne
http://montrucenplume.over-blog.com/
Back to top
Yunette
Adjectif enthousiaste

Offline

Joined: 24 Jun 2010
Posts: 138
Féminin Lion (24juil-23aoû) 狗 Chien

PostPosted: Sun 3 Nov - 20:00 (2013)    Post subject: Exquise esquisse Reply with quote

C'est vrai, Allo, quoi ! Change de références ! Very Happy

(J'étais dans une période assez "occupée", et j'ai tendance à voter après une seule lecture... Je note (quand j'y pense) quelques mots sur les textes, dans un coin... Quand je n'y pense pas (comme pour ce jeu), je me bouffe... ^^ C'est donc après coup, ici, à la relecture, que je me demande "pourquoi je n'ai pas voté pour" ? et parfois... bah on cherche des raisons quoi ^^)
_________________
Wizzz
Un bout de Yunette
Avec un cœur de bœuf bien accroché... Lunatik & Cow
Back to top
Visit poster’s website
EmmaBovary
Conjonction volubile

Offline

Joined: 05 Jun 2010
Posts: 358
Féminin

PostPosted: Mon 4 Nov - 20:58 (2013)    Post subject: Exquise esquisse Reply with quote

Même impression que Pilgrim et Jodie à la relecture mais j'avoue que malgré tout, ton histoire et tes mots m'ont emportée. Tu as vraiment l'art de conter des histoires. Et je crois que le hiatus cité plus haut a fini par s'estomper parce que... j'ai aimé me laisser entraînée dans ce récit, tout simplement. Very Happy
_________________
"J'estime que la route menant en enfer est pavée d'adverbes et je le crierai sur les toits."
Stephen King
/
Back to top
Visit poster’s website
Thaïs
Conjonction volubile

Offline

Joined: 29 Apr 2013
Posts: 1,948
Localisation: Strasbourg
Féminin Sagittaire (22nov-21déc)

PostPosted: Fri 8 Nov - 13:12 (2013)    Post subject: Exquise esquisse Reply with quote

Merci Emma Very Happy
Parce que c'est là l'utilité de ces critiques, et parce que plusieurs fois évoquée, cette histoire de hiatus m'a fait un peu cogiter... Ecrit-on forcément comme l'on peint? Quid de notre éventuelle altérité?
Néanmoins, comme cela me turlupinait, je me suis fait un petit plaisir en commandant "Egon Schiele en prison".
Citation: "Depuis combien de temps suis-je déjà encalcifié dans ces murs rendus lépreux par la misère des hommes? Depuis combien de temps n'ai-je plus senti les vents blancs et berceurs au-dessus des verts ondoyants?Depuis combien de temps n'ai-je plus vu les nuages d'ouate molle, les rosées matinales, les soirs aux crépuscules d'azur? (...) Dans son altier essor, le soleil roule-t-il encore son gigantesque disque d'or incandescent au-dessus de la terre frémissante?"

Je crois finalement qu'en effet on écrit un peu comme on peint, ou le contraire, dans une certaine mesure, et que la peinture de Schiele est avant tout maîtrisée, délicate, réfléchie, bien plus que fiévreuse ou hallucinée.

Et je suis ravie de mon achat, regrettant juste de n'avoir pu dénicher "Moi, éternel enfant", qui semble épuisé.
_________________
"C'est mettre nos opinions à bien haut prix que d'en faire cuire un homme tout vif" Montaigne
http://montrucenplume.over-blog.com/
Back to top
Display posts from previous:   
Post new topic   Reply to topic    forum du cercle maux d'auteurs Forum Index -> ARCHIVES générales -> Archives des jeux d'écriture -> JEU N°100 -> Critiques constructives Jeu N°100 All times are GMT + 1 Hour
Page 1 of 1

 
Jump to:  

Index | Create my own forum | Free support forum | Free forums directory | Report a violation | Cookies | Charte | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group