forum du cercle maux d'auteurs Forum Index

forum du cercle maux d'auteurs
Ouvert à tous les passionnés de lecture et d'écriture!

 FAQFAQ   SearchSearch   MemberlistMemberlist   UsergroupsUsergroups   RegisterRegister 
 ProfileProfile   Log in to check your private messagesLog in to check your private messages   Log inLog in 

Soir de fête

 
Post new topic   Reply to topic    forum du cercle maux d'auteurs Forum Index -> ARCHIVES générales -> Archives des jeux d'écriture -> JEU N°100 -> Critiques constructives Jeu N°100
Previous topic :: Next topic  
Author Message
Hégésippe
Conjonction volubile

Offline

Joined: 07 Jun 2010
Posts: 1,456
Localisation: Auderghem
Masculin

PostPosted: Mon 21 Oct - 10:06 (2013)    Post subject: Soir de fête Reply with quote

Châteaudun s'apprêtait à la fête. Les rues du cœur ancien de la cité s'étaient parées de leurs plus beaux atours pour accueillir les milliers de badauds qui ne tarderaient pas à affluer. Partout, ce n'étaient qu'oriflammes, guirlandes, bouquets multicolores lancés à l'assaut des fenêtres et des façades. De-ci, de-là, on voyait passer un preux chevalier, une accorte fermière, un moine dodu ou une bourgeoise en tenue d'apparat, pressés d'arriver bien à temps pour le début des réjouissances. C'est que nul n'aurait voulu manquer ce qui promettait d'être une des plus joyeuses journées de l'année. Outre les divertissements annoncés, ne serait-ce d'ailleurs pas une occasion unique de rencontrer celui ou celle avec qui partager un petit bout de vie, ou à tout le moins quelques moments agréables ?

Guy hésita longuement: le couteau ou le garrot ? Il passa son doigt sur la lame effilée, prenant soin toutefois de ne pas s'entailler. Trancher une gorge ne lui posait aucun problème. C'était net, et puis il y avait ce crissement soyeux du fer quand il entame la chair, dont la musique l'avait toujours fasciné. La garrot était beaucoup plus propre : pas de mares de sang si longues à récurer, pas d'éclaboussures sur ses vêtements qui risquaient de trahir ses activités. Il n'osait s'avouer que l'étranglement lui procurait une jouissance supplémentaire, à l'instant où il sentait la vie de ses victimes s'éteindre dans leur dernier spasme. Mais de toute façon, le choix ne lui revenait pas. Ce serait naturellement à Eléonore d'en décider. Il tenait trop à satisfaire jusqu'au moindre des désirs de sa vieille amie.

Elle se promenait, nonchalante, le long des berges du Loir. Au-dessus d'elle, le château écrasait de sa masse imposante les abords paisibles de la rivière, mais elle ne s'en souciait aucunement. Tenant à la fois de la grue et de l'oie blanche, son unique sujet de préoccupation était de trouver un amour facile. Elle déambulait donc, projetant en avant une poitrine qu'elle savait généreuse, se dandinant pour mettre en valeur sa cuisse qu'elle avait grasse. Sa tête de linotte lui faisait oublier tout danger. Le sexe ne la rebutait pas, elle avait eu maintes occasions de le pratiquer avec des partenaires jeunes et vieux. Son rêve le plus ambitieux était un mâle à moitié présentable qui lui assurerait une progéniture, à défaut du gîte et du couvert.

Eléonore s'admira une dernière fois dans le vaste miroir qui couvrait un des murs de sa chambre. Elle était parfaite. Son bliaud de velours cramoisi, orné de quelques dentelles d'Alençon, traduisait le goût d'un luxe quelque peu décadent. Son ample décolleté, souligné par un bandier serré, mettait en valeur des appâts dont elle n'hésitait pas à jouer pour satisfaire ses désirs les plus libertins. Elle songea à Guy avec un sourire gourmand. La belle connaissait trop bien son ami pour ignorer qu'il lui aurait préparé une soirée somptueuse, prélude de plaisirs beaucoup moins avouables.

Dissimulé derrière un buisson d'aubépine, l'homme attendait le moment propice. Rien ne trahissait sa présence, d'autant que des nuages complices avaient pris soin de masquer la clarté que diffusait faiblement une lune naissante. Il avait repéré sa proie de loin, il lui suffisait de la laisser s'approcher, insouciante, pour bondir et s'en emparer avant qu'elle n'ait pu esquisser le moindre geste de fuite ou de défense. C'était une jeune femelle inexpérimentée, grassouillette, affriolante à souhait et, déjà, il frémissait du désir de pétrir de ses mains avides sa chair élastique et tendre. La suite ne fut qu'un jeu d'enfant. La victime n'eut pas le temps d'appeler à l'aide, que déjà elle se retrouva ligotée et emportée vers son funeste destin.

Elle fut projetée sans ménagement dans un espace sombre où se trouvaient quelques-uns de ses congénères, dont trois de ses amies, terrorisées. Elle y reconnut aussi un de ses lointains cousins. Habitué à parader devant celles qu'il voulait séduire, il avait à présent beaucoup moins noble allure, tassé dans un coin, n'osant pas le moindre geste. Soudain, une main de fer agrippa l'une de ses compagnes, l'entraînant dans une pièce vivement éclairée. On entendit un cri désespéré, une sorte de chuintement liquide, puis plus rien. L'un après l'autre, tous subirent le même sort, entraînés vers un destin obscur et terrifiant. Elle se retrouva bientôt seule, avant d'être emportée à son tour.

La salle du banquet était éclairée de mille bougies dont les flammes vacillantes ajoutaient à l'ambiance festive une aura de mystère. La grande table autour de laquelle les convives s'étaient installés selon leur rang était présidée par une Eléonore radieuse. Sur les nappes brodées d'or trônaient d'innombrables mets aux senteurs plus délicieuses les unes que les autres. Ce n'étaient que compotiers garnis dans lesquels plongeaient de longues cuillers d'argent, ragoûts parfumés aux épices d'Orient, oublies et biscuits craquants, corbeilles de fruits rares, viandes et poissons accommodés de toutes les manières connues et inconnues. L'excitation montait, on percevait un assouvissement des jouissances dont le paroxysme, bien qu'encore lointain, devenait cependant palpable. Les rires, d'abord discrets, se faisaient plus sensuels, plus expressifs. La promiscuité des corps ajoutait au sentiment de liberté débridée que recherchait la maîtresse des lieux.

Enfin, vint le moment tant attendu, l'apothéose de cette fête orgiaque. Guy fit une entrée majestueuse, portant sur un large plateau de vermeil ce mets dont la préparation lui avait demandé des heures d'efforts et des trésors d'imagination, mais dont la délicatesse et la suavité devaient lui prodiguer les faveurs émues de sa dulcinée : un canard, ou plutôt une cane rôtie, accompagnée d'une exquise sauce dodine aux capiteux parfums de cannelle et de muscade.

Elénore sourit, satisfaite. Sa reconstitution d'un festin médiéval resterait gravée dans toutes les mémoires.
Back to top
Publicité






PostPosted: Mon 21 Oct - 10:06 (2013)    Post subject: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Back to top
Elie
Conjonction volubile

Offline

Joined: 21 Aug 2013
Posts: 507
Féminin

PostPosted: Mon 21 Oct - 10:45 (2013)    Post subject: Soir de fête Reply with quote

Un vrai chou ce texte !
L'écriture est délicate, précise et maitrisée.
Il a deux chutes ; l'homme ne tue pas la demoiselle "humaine" et le banquet est une reconstitution.
Je voulais le choisir dans mes 5 aussi.
_________________
Rien à dire, tout à écrire...
Back to top
Visit poster’s website
bay
Conjonction volubile

Offline

Joined: 07 Jun 2010
Posts: 2,572
Localisation: romorantin-lanthenay
Masculin

PostPosted: Mon 21 Oct - 11:04 (2013)    Post subject: Soir de fête Reply with quote

J’ai mis longtemps à découvrir l’identité, ou plutôt le genre, de la victime. La description du « criminel » est tellement proche de celle d’un serial killer qu’on ne prête pas attention aux discrètes allusions ornithologiques. Les descriptions et la localisation précise de l’action donnent au récit un air de vraisemblance. Je n’ai pas accordé beaucoup d’importance aux fautes de frappe, et à l’orthographe du mot « appas ». La dernière phrase tombe à plat. Il aurait fallu, AMHA, conclure de façon plus percutante, ou terminer avant.
Un traitement original du sujet.
Résultat des courses : une troisième place sur mon podium.
_________________
Livre en téléchargement GRATUIT
Back to top
Visit poster’s website
Hégésippe
Conjonction volubile

Offline

Joined: 07 Jun 2010
Posts: 1,456
Localisation: Auderghem
Masculin

PostPosted: Mon 21 Oct - 11:16 (2013)    Post subject: Soir de fête Reply with quote

Ma lecture de magazines de pêche me perdra....
Merci pour vos aimables commentaires.
Back to top
danielle
Administrateur

Offline

Joined: 21 May 2010
Posts: 12,510
Localisation: St Etienne
Féminin Poissons (20fev-20mar)

PostPosted: Mon 21 Oct - 11:30 (2013)    Post subject: Soir de fête Reply with quote

 J'ai aimé la finesse de l'humour, l'effet total de surprise. Mon N°2 !
_________________
Rêve de grandes choses, cela te permettra d'en faire au moins de toutes petites. J. Renard
http://danielle.akakpo.over-blog.com/
Back to top
Juliette
Guest

Offline




PostPosted: Mon 21 Oct - 12:27 (2013)    Post subject: Soir de fête Reply with quote

Le texte me rappelle "Le Festin de Babette" par certains côtés. Où tous les protagonistes sont attablés devant des mets délicieux avec des sourires couleur de lune.
Back to top
Armorique
Administrateur

Offline

Joined: 05 Jun 2010
Posts: 4,915
Localisation: Dinan
Féminin

PostPosted: Mon 21 Oct - 16:41 (2013)    Post subject: Soir de fête Reply with quote

Histoire bien racontée, mais j'ai préféré d'autres textes... Pas très constructif
_________________
On ne peut s’empêcher de vieillir mais on peut s’empêcher d’être vieux. Henri Matisse
Back to top
Jodie
Conjonction volubile

Offline

Joined: 21 Jul 2011
Posts: 1,896
Localisation: Forêt profonde
Féminin Scorpion (23oct-21nov) 虎 Tigre

PostPosted: Tue 22 Oct - 13:03 (2013)    Post subject: Soir de fête Reply with quote

Contrairement à Bay qui parle de discrètes allusions ornithologiques, perso je n'ai vu qu'elles et ai compris tout de suite où tu voulais en venir, du coup...désolée Wink
_________________
God as a dead robin ; God as the eye of a dead robin ; God as your barely visible reflection in the eye of a dead robin
Back to top
A rebours
Guest

Offline




PostPosted: Tue 22 Oct - 18:19 (2013)    Post subject: Soir de fête Reply with quote

J'arrive un peu tard pour les commentaires.
J'ajouterai seulement que j'ai classé ce texte 2°, le trouvant d'un ensemble réussi, même si l'atmosphère me paraît mieux "plantée" dans la 2° partie, et évidemment bien écrit !
Back to top
Alan
Conjonction volubile

Offline

Joined: 14 Nov 2012
Posts: 399
Localisation: Saumur
Masculin Poissons (20fev-20mar)

PostPosted: Fri 25 Oct - 10:46 (2013)    Post subject: Soir de fête Reply with quote

J'ai aimé l'humour et la délicatesse de ce texte... Encore un au pied de mon podium, désolé, malgré une narration de belle facture. Très constructif, n'est-ce pas ?
Back to top
Yunette
Adjectif enthousiaste

Offline

Joined: 24 Jun 2010
Posts: 138
Féminin Lion (24juil-23aoû) 狗 Chien

PostPosted: Sun 3 Nov - 05:38 (2013)    Post subject: Soir de fête Reply with quote

Bien écrit, vraiment !
On s'y plonge sans effort.
Par contre... Le festin médiéval, j'ai juste eu un méga "What The Fuck ?" dans la tête en découvrant ça, la dernière ligne était absolument inutile à mon goût Smile
_________________
Wizzz
Un bout de Yunette
Avec un cœur de bœuf bien accroché... Lunatik & Cow
Back to top
Visit poster’s website
djin
Conjonction volubile

Offline

Joined: 05 Jun 2010
Posts: 607
Féminin

PostPosted: Wed 6 Nov - 14:07 (2013)    Post subject: Soir de fête Reply with quote

A mi-lecture, j’ai eu un peu de difficulté à dissocier la cane traquée d’Eléonore. J’aime bien le déroulé (Ah ! la savoureuse alternative du garrot ou du couteau), le style narratif, les descriptions fouillées, le recours à des clichés qui sont autant de clins d’œil au lecteur (… funeste destin…), la chute (prévisible mais conclusive fort à propos^^ même si ce n'est pas le AMHA de Bay mdr). J’aime moins l’histoire des 3 amies, du cousin et de la cane qui pense (même peu)… Je suis plutôt hermétique à l’anthropomorphisme.
_________________
http://www.jacquesflamenteditions.com/dominique-guerin/ http://ska-librairie.net/index.php?id_supplier=75&controller=supplier
Back to top
Display posts from previous:   
Post new topic   Reply to topic    forum du cercle maux d'auteurs Forum Index -> ARCHIVES générales -> Archives des jeux d'écriture -> JEU N°100 -> Critiques constructives Jeu N°100 All times are GMT + 2 Hours
Page 1 of 1

 
Jump to:  

Index | Create my own forum | Free support forum | Free forums directory | Report a violation | Cookies | Charte | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group