forum du cercle maux d'auteurs Forum Index

forum du cercle maux d'auteurs
Ouvert à tous les passionnés de lecture et d'écriture!

 FAQFAQ   SearchSearch   MemberlistMemberlist   UsergroupsUsergroups   RegisterRegister 
 ProfileProfile   Log in to check your private messagesLog in to check your private messages   Log inLog in 

copeaux d'enfance
Goto page: 1, 2  >
 
Post new topic   Reply to topic    forum du cercle maux d'auteurs Forum Index -> ARCHIVES générales -> Archives des jeux d'écriture -> JEU N°100 -> Critiques constructives Jeu N°100
Previous topic :: Next topic  
Author Message
ptit lu
Administrateur

Offline

Joined: 05 Jun 2010
Posts: 8,010
Localisation: Grenoble
Féminin

PostPosted: Sat 19 Oct - 16:19 (2013)    Post subject: copeaux d'enfance Reply with quote

COPEAUX D’ENFANCE


10 août 1943
Aujourd’hui, j’ai douze ans. Avec la complicité de la concierge qui nous planque, papa m’a offert des crayons de couleur et quelques feuilles. Devant la surprise, j’esquisse un faible sourire qui ressemble davantage à une moue ingrate. Je m’en veux aussitôt, mais la faim pince tant mon ventre que je rêve plutôt de biscuits au chocolat... Mon père s’empourpre, se confond en excuses. Ma mère tente de me consoler. Je m’enferme pourtant dans une interminable bouderie.
Vers midi, attablé devant un bol de bouillon clair dans lequel flottent de malheureux morceaux de poireau, une idée germe dans mon esprit contrarié : ces présents vont me permettre de prendre la clé des champs et de combler ma soif de liberté. Grâce à eux, je vais quitter cet immeuble angoissant, ce temps gris, cette moiteur, ce monde décadent dans lequel je crains de grandir. Je me jette sur mes parents décontenancés pour les remercier et reprends ma place à table muni cette fois de mes cadeaux.
Mine en main, fiévreux et à nouveau silencieux, je m’absorbe dès lors dans quelque création. Peu à peu, je vois les formes prendre vie sur le papier. Mon regard scrute les détails. J’affine les contours et colorie notre ancienne maison, le potager avec les laitues, les plants de tomates, les fanes de carottes que je confondais avec du persil, l’école ombragée de la place Zola bordée de platanes et de marronniers, les copains, Sarah avec ses nattes et ses taches de rousseur, le maître si doux et jamais avare d’encouragements, les canards du parc municipal se battant pour des tranches de pain rassis… tout ce qui faisait ma vie avant que la guerre soit déclarée, avant que les Boches occupent la ville et nous obligent à nous terrer comme des rats.
Je fuis le long des lignes anthracite jusqu’à ce qu’un tohu-bohu venant de la cage d’escalier ne me rattrape. J’échange avec mes parents un bref coup d’œil. Avant que l’on ait pu se replier vers nos caches respectives, un poing frappe avec insistance à la porte, une voix ordonne qu’on ouvre dans les plus brefs délais. Les propos se font menaçants. Le teint de mon père devient cireux. Je veux courir et me prends les pieds dans le tapis. Ma mère a juste le temps de me pousser dans le fond du buffet, aménagé à cet effet, et de le refermer avant que papa ne cède aux injonctions des policiers.
Recroquevillé dans l’étroit réduit, hoquetant de peur, trempé de sueur, je ne parviens pas à contenir mes sanglots que j’étouffe de mon mieux en mordant mes poings serrés. Du fond de ma cachette, j’imagine la bastonnade. Des portes claquent, des objets sont jetés au sol, de la vaisselle est brisée, les rares meubles sont bougés. Les hommes de la Gestapo explorent chaque recoin du domicile et invectivent leurs proies implorantes. Je peine à saisir chaque propos à cause de leur accent très prononcé.
Je ne suis pas certain de parvenir à contrôler la panique qui me gagne. J’ai peur.
Soudain, la porte du buffet s’entrouvre. Je sens le souffle fétide d’un soldat éreinté qui caresse mes joues. Je n’ose lever les yeux, mais je devine ses pupilles perçantes fouillant l’obscurité. Pourquoi n’ouvre-t-il pas entièrement l’issue ? Pourquoi ne m’empoigne-t-il pas ? Je perçois un léger soupir puis, d’un geste lent, l’Allemand verrouille la clenche. Il m’a vu, j’en suis sûr. Je peine à reprendre ma respiration, mon estomac se contracte. Papa et maman auront-ils autant de chance ? J’en doute. L’écho d’une détonation me fait envisager le pire. Je n’ose bouger pour soulager mes muscles tétanisés et mes articulations douloureuses. À cause de l’étroitesse du lieu, il m’est impossible de redresser ma tête, ma nuque courbée se raidit, me torture.
Une dernière porte claque ensuite un pesant silence m’enveloppe.
Commence alors une longue attente que mon corps meurtri et trop angoissé pour demeurer cloîtré m’oblige finalement à rompre. Je désobéis à maman en actionnant discrètement la clayette de l’intérieur, comme on me l’a appris, à l’aide d’une cuillère à café. Aucune ombre, aucun écho. Je sors de ma cachette et erre à travers l’appartement, piétine la vaisselle cassée. La lune éclaire de sa pâleur notre antre dévasté. Les multiples conseils de papa me reviennent à l’esprit : malgré toutes ces précautions, les Boches ont tout de même fini par nous trouver. Veulent-ils nous enfermer comme oncle Abel et tante Hannah ? Sous le choc, je m’effondre à même le sol. Je saisis le gilet de ma mère traînant au pied du lit et hume la douce laine à la recherche de son parfum réconfortant. Et s’ils revenaient me chercher ? Que faire ? Où aller ? Tous ceux que je connais ont été emprisonnés et emportés vers une destination qui terrifie les adultes.
C’est alors que du papier brun et froissé attire mon attention. Il recouvre en partie mon dessin piétiné par une botte rageuse. J’attrape le tout et déplie avec soin ce qui se révèle être un petit sachet sans doute tombé d’une poche. Une inscription est imprimée sur le recto : « HARIBO ». Une marque allemande devenue rare que seuls les Occupants peuvent s’offrir. Je salive. L’odeur de sucre qui s’en échappe réveille mon appétit malgré ma détresse et les larmes qui roulent encore le long de mes joues creusées et poussiéreuses. Un instant, j’oublie le malheur qui m’habite et le dessin abîmé retraçant mes années d’insouciance. Convulsivement, je déchire le sac à la recherche de miettes à lécher… et découvre des copeaux noirs de réglisse collés à l’emballage. Minuscules, abandonnés à leur sombre sort, ils gisent au fond du paquet. Je repense aux Boches, l’angoisse m’étreint à nouveau, je retiens mon geste. Mais ces débris me font vraiment envie alors je cède à la tentation, m’en saisis et laisse fondre dans ma bouche ces exquis cadavres, doux et amers, mêlés au sel de mes pleurs, derniers témoins de mon enfance, en ce triste jour de fête.
Back to top
Publicité






PostPosted: Sat 19 Oct - 16:19 (2013)    Post subject: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Back to top
ptit lu
Administrateur

Offline

Joined: 05 Jun 2010
Posts: 8,010
Localisation: Grenoble
Féminin

PostPosted: Sat 19 Oct - 16:20 (2013)    Post subject: copeaux d'enfance Reply with quote

Vos critiques m'intéressent car je souhaite retravailler ce texte, donc n'hésitez pas à me souligner le négatif et le positif. Merci à vous.

Last edited by ptit lu on Sat 19 Oct - 17:01 (2013); edited 1 time in total
Back to top
Juliette
Guest

Offline




PostPosted: Sat 19 Oct - 16:54 (2013)    Post subject: copeaux d'enfance Reply with quote

C'est un texte très fort que j'adore. Au fur et à mesure que je lis le récit, j'ai déjà envie de savoir ce qui va arriver avant d'avoir atteint la ligne suivante. Et on tremble avec l'enfant. La dernière phrase un sommet de poésie. Je ne vois absolument rien de négatif dans ton texte, Ptit Lu.
Back to top
la mite au logis
Guest

Offline




PostPosted: Sat 19 Oct - 17:17 (2013)    Post subject: copeaux d'enfance Reply with quote

Ton texte me fait penser à un film dont je n'arrive pas à retrouver le titre : il y avait un enfant caché dans un placard que l'on a oublié... Ah! Je perds la mémoire avec l'âge ! Peux-tu m'aider ?
Pour ma part je n'aurais pas pensé à des copeaux de réglisse comme cadavres exquis : c'est la seule chose qui m'a un peu gênée.
Back to top
Marixel
Conjonction volubile

Offline

Joined: 20 Jan 2011
Posts: 5,296
Localisation: ...
Féminin

PostPosted: Sat 19 Oct - 17:37 (2013)    Post subject: copeaux d'enfance Reply with quote

J'ai apprécié la façon dont le drame est relaté, sans pathos, le personnage de l'enfant m'a touchée. Sur mon podium.

Le film s'intitule "Elle s'appelait Sarah" et il existe aussi un roman, l'histoire se déroule pendant la rafle du Vel d'hiv.
Back to top
ptit lu
Administrateur

Offline

Joined: 05 Jun 2010
Posts: 8,010
Localisation: Grenoble
Féminin

PostPosted: Sat 19 Oct - 17:48 (2013)    Post subject: copeaux d'enfance Reply with quote

Merci Juliette

La Mite, je ne vais pas pouvoir t'aider pour le titre du film... Je ne vois d'ailleurs pas de quel film il s'agit pour le moment... Par contre, je vais t'expliquer ma démarche : déjà, j'ai traité le sujet dans un sens disons... large. Ensuite, j'ai choisi une période souvent narrée (notamment dans les jeux), il me fallait donc trouver un angle d'approche qui puisse varier (ou au moins tenter de proposer un truc un peu différent) d'où la chute décalée (enfin, je l'espère...). Au fil de l'histoire, on peut imaginer des cadavres (détonation lors de la visite de la Gestapo, évocation des déportés, enfant enfermé dans le placard)successivement et puis on chute finalement sur ce paquet de réglisse au fond duquel gisent ces copeaux tels des cadavres offrant un côté amer et sucré au sens propre et figuré (parce que je n'ai pas choisi des réglisses pour rien ! lol). Des bonbons, c'est exquis ! Des miettes... des restes... tels des cadavres (là, un sens plus figuré, mais pas tant que cela...).


Last edited by ptit lu on Sat 19 Oct - 17:50 (2013); edited 1 time in total
Back to top
ptit lu
Administrateur

Offline

Joined: 05 Jun 2010
Posts: 8,010
Localisation: Grenoble
Féminin

PostPosted: Sat 19 Oct - 17:49 (2013)    Post subject: copeaux d'enfance Reply with quote

Merci Marixel ! Mais oui ! Excellent film d'ailleurs !
Back to top
Thaïs
Conjonction volubile

Offline

Joined: 29 Apr 2013
Posts: 1,948
Localisation: Strasbourg
Féminin Sagittaire (22nov-21déc)

PostPosted: Sat 19 Oct - 18:10 (2013)    Post subject: copeaux d'enfance Reply with quote

Une impression de déjà-vu/lu au début, radicalement balayée par cette chute fort bien vue à mon goût. Ces petits cadavres de bonbons, encore plus dérisoires dans le contexte, et qui se parent soudain d'une folle importance, jusqu'à devenir priorité. On ne s'y attend pas, et l'émotion n'en est que plus vive, en raison du contraste et de l'effet de surprise. N°5 de mon côté pour ce texte tellement humain.
_________________
"C'est mettre nos opinions à bien haut prix que d'en faire cuire un homme tout vif" Montaigne
http://montrucenplume.over-blog.com/
Back to top
Khéops
Conjonction volubile

Offline

Joined: 05 Jun 2010
Posts: 997
Localisation: Villeneuve St Georges
Féminin Taureau (20avr-20mai)

PostPosted: Sat 19 Oct - 18:13 (2013)    Post subject: copeaux d'enfance Reply with quote

Pour ma part, je n'ai pas trop accroché à ce texte, trop explicatif à mon goût, trop détaillé, trop... trop... J'aurais préféré plus de non-dit, de suggéré, plutôt que cette accumulation de descriptions qui, à mon avis, coupent toute émotion. C'est dommage, parce que c'est par ailleurs pas mal écrit... et c'est vrai que l'idée de la réglisse était originale, bien que limite... Smile
Back to top
Visit poster’s website
Tonina
Conjonction volubile

Offline

Joined: 04 Jun 2010
Posts: 3,630
Localisation: Seine et Marne
Féminin

PostPosted: Sat 19 Oct - 18:13 (2013)    Post subject: copeaux d'enfance Reply with quote

C'est un fort beau texte mais, moi aussi, j'ai trouvé que le lien avec les cadavres exquis était un peu mince, c'est ce qui m'a fait écarter ce texte.
Back to top
Canardo
Guest

Offline




PostPosted: Sat 19 Oct - 18:41 (2013)    Post subject: copeaux d'enfance Reply with quote

L'idée justement de ces cadavres exquis m'a séduit. Peut-être qu'une allusion en début de texte aurait apporté un brin de suspens supplementaire
Back to top
Elanor
Conjonction volubile

Offline

Joined: 13 Feb 2013
Posts: 349
Localisation: Suède
Féminin Balance (23sep-22oct) 狗 Chien

PostPosted: Sat 19 Oct - 18:56 (2013)    Post subject: copeaux d'enfance Reply with quote

Un texte fort, plein de suspens, qui m'a saisie dès la première lecture. J'ai aimé les illusoires cadavres exquis de la fin (mais je comprends que cela puisse sembler un peu léger comme illustration du thème...) Bravo, ptit lu !
_________________
Back to top
ptit lu
Administrateur

Offline

Joined: 05 Jun 2010
Posts: 8,010
Localisation: Grenoble
Féminin

PostPosted: Sun 20 Oct - 10:00 (2013)    Post subject: copeaux d'enfance Reply with quote

Merci pour vos posts, je note vos remarques... Mr. Green Par contre, je suis désolée Khéops, mais le non-dit... ce n'est pas mon "truc" Mr. Green aussi bien dans mes textes que dans ma vie... Je ne sais pas faire et cela ne me ressemblant pas, il y a peu de chances pour que je développe cette histoire dans ce sens... Par contre, avec un peu plus de caractères, le lecteur pourra souffler un peu sans couper l'effet de surprise de la chute et l'émotion qui a séduit plusieurs forumeurs, je pense. Wink
Back to top
bay
Conjonction volubile

Offline

Joined: 07 Jun 2010
Posts: 2,572
Localisation: romorantin-lanthenay
Masculin

PostPosted: Sun 20 Oct - 10:37 (2013)    Post subject: copeaux d'enfance Reply with quote

J’ai classé ce texte à la cinquième place. L’histoire est émouvante, bien que le sujet soit banal et ressassé, ce qui n’est pas vraiment un défaut. Les précisions à la fin, notamment les deux mots du thème imposé sauvent le texte du HS.
_________________
Livre en téléchargement GRATUIT
Back to top
Visit poster’s website
ptit lu
Administrateur

Offline

Joined: 05 Jun 2010
Posts: 8,010
Localisation: Grenoble
Féminin

PostPosted: Sun 20 Oct - 10:42 (2013)    Post subject: copeaux d'enfance Reply with quote

Effectivement, Bay, le cadavre exquis est placé uniquement dans la chute : un risque pris consciemment et assumé. Je te renvoie plus haut, dans un post j'explique mes intentions lors de la phase d'écriture.
Back to top
Hégésippe
Conjonction volubile

Offline

Joined: 07 Jun 2010
Posts: 1,456
Localisation: Auderghem
Masculin

PostPosted: Mon 21 Oct - 10:12 (2013)    Post subject: copeaux d'enfance Reply with quote

Moi aussi, j'ai beaucoup aimé ce texte. Certes, le sujet a été abordé maintes fois, mais avec raison, me semble-t-il.
Le lien lointain avec les cadavres exquis l'a laissé sur ma quatrième marche.
Back to top
Tyu
Conjonction volubile

Offline

Joined: 07 Jun 2010
Posts: 1,618

PostPosted: Mon 21 Oct - 11:30 (2013)    Post subject: copeaux d'enfance Reply with quote

citation : Ton texte me fait penser à un film dont je n'arrive pas à retrouver le titre : il y avait un enfant caché dans un placard que l'on a oublié... (la mythe au logis)
Dans une nouvelle de Maupassant, une prostituée qui a un enfant l'enferme dans un placard chaque fois qu'elle reçoit un client et ... non je ne raconterai pas la suite. Il me semble que cette nouvelle a été portée à l'écran.
Back to top
bay
Conjonction volubile

Offline

Joined: 07 Jun 2010
Posts: 2,572
Localisation: romorantin-lanthenay
Masculin

PostPosted: Mon 21 Oct - 11:39 (2013)    Post subject: copeaux d'enfance Reply with quote

@Tyu : moi aussi, j'ai pensé au film.

"Elle s'appelait Sarah".
_________________
Livre en téléchargement GRATUIT
Back to top
Visit poster’s website
aimard
Conjonction volubile

Offline

Joined: 05 Nov 2012
Posts: 1,142
Localisation: Montreuil (93)
Masculin Gémeaux (21mai-20juin)

PostPosted: Mon 21 Oct - 14:46 (2013)    Post subject: copeaux d'enfance Reply with quote

A la lecture de ce texte, j'avais reconnu les marques de la plume de "Ptit Lu", c'est à dire celles d'une écriture où l'art du récit, le bon usage de la langue ainsi que la tenue des aspects techniques de la fiction sont de mise. A propos de l'histoire, je n'ai pas perçu en première lecture l'association entre les copeaux et les cadavres exquis . Ayant lu une seule fois l'ensemble des textes, il ne trouva donc pas place dans ma liste des cinq pour le podium.
_________________
Si tu trouves une route qui est sûre, suis la pendant longtemps.
proverbe Haoussa (Nigéria)
Back to top
bay
Conjonction volubile

Offline

Joined: 07 Jun 2010
Posts: 2,572
Localisation: romorantin-lanthenay
Masculin

PostPosted: Mon 21 Oct - 15:15 (2013)    Post subject: copeaux d'enfance Reply with quote

Le rapport avec le thème peut sembler ténu, et ça a joué en la défaveur du texte, mais il existe. Il est manifeste que l’auteur a essayé de répondre à la contrainte, en s’en tirant, comme on dit, par une pirouette. Il (elle, c’est Ptit Lu je sais !) fait une description de ces morceaux de réglisse noir qui l’amène à les nommer « exquis cadavres » sans que ça paraisse trop bizarre. Effectivement, c’est un peu tiré par les branches de réglisse ; mais c’est ce qui fait la différence avec les textes vraiment HS selon moi.
_________________
Livre en téléchargement GRATUIT
Back to top
Visit poster’s website
Armorique
Administrateur

Offline

Joined: 05 Jun 2010
Posts: 4,919
Localisation: Dinan
Féminin

PostPosted: Mon 21 Oct - 15:53 (2013)    Post subject: copeaux d'enfance Reply with quote

Mon numéro 3. Texte classique mais bien construit. Ces copeaux de réglisse au fond d'un sac représentent symboliquement la mort de l'enfance et sont donc bien des cadavres exquis comme le souvenirs des temps heureux. Super!
_________________
La vie n’est pas d’attendre que l’orage passe, c’est apprendre à danser sous la pluie. Sénèque
Back to top
danielle
Administrateur

Offline

Joined: 21 May 2010
Posts: 12,512
Localisation: St Etienne
Féminin Poissons (20fev-20mar)

PostPosted: Mon 21 Oct - 15:58 (2013)    Post subject: copeaux d'enfance Reply with quote

 J'ai apprécié la précision, la côté détaillé de la narration qui, à mon avis, sont loin de nuire à l'émotion. Une histoire qui aurait pu paraître classique (thème maintes fois abordé) mais précisément revisitée grâce à ces cadavres exquis qui lui donnent toute son originalité. Sans doute aurait-il fallu qu'on nous les laissât pressentir un peu plus tôt. Mon N°5.
_________________
Rêve de grandes choses, cela te permettra d'en faire au moins de toutes petites. J. Renard
http://danielle.akakpo.over-blog.com/


Last edited by danielle on Tue 22 Oct - 16:29 (2013); edited 1 time in total
Back to top
ptit lu
Administrateur

Offline

Joined: 05 Jun 2010
Posts: 8,010
Localisation: Grenoble
Féminin

PostPosted: Mon 21 Oct - 17:29 (2013)    Post subject: copeaux d'enfance Reply with quote

Merci à tous !

Danielle, je n'ai pas trouvé comment les incorporer plus tôt... mes tentatives ne me séduisaient pas... Sad Mr. Green

Et oui, Bay, c'est bien "elle" et cela ne devrait pas changer Mort de Rire
Back to top
ptit lu
Administrateur

Offline

Joined: 05 Jun 2010
Posts: 8,010
Localisation: Grenoble
Féminin

PostPosted: Mon 21 Oct - 17:30 (2013)    Post subject: copeaux d'enfance Reply with quote

Armorique, tu as lu dans mes pensées !

Ah, Aimard, j'avoue ne pas avoir cherché à me cacher... Mr. Green
Back to top
Jodie
Conjonction volubile

Offline

Joined: 21 Jul 2011
Posts: 1,896
Localisation: Forêt profonde
Féminin Scorpion (23oct-21nov) 虎 Tigre

PostPosted: Tue 22 Oct - 12:19 (2013)    Post subject: copeaux d'enfance Reply with quote

J'ai bien aimé quant à moi l'idée des cadavres exquis Haribo. Pour l'histoire en elle-même j'ai un peu moins accroché, un peu trop descriptive par moment à mon goût. Mais le héros est très attachant, bien sûr...
_________________
God as a dead robin ; God as the eye of a dead robin ; God as your barely visible reflection in the eye of a dead robin
Back to top
ptit lu
Administrateur

Offline

Joined: 05 Jun 2010
Posts: 8,010
Localisation: Grenoble
Féminin

PostPosted: Tue 22 Oct - 16:21 (2013)    Post subject: copeaux d'enfance Reply with quote

Merci Jodie
Back to top
Alan
Conjonction volubile

Offline

Joined: 14 Nov 2012
Posts: 399
Localisation: Saumur
Masculin Poissons (20fev-20mar)

PostPosted: Fri 25 Oct - 09:53 (2013)    Post subject: copeaux d'enfance Reply with quote

Mon numéro 1. Merci Ptit Lu pour ce terrible récit ! J’ai été pris dans l’histoire et l’Histoire dès les premières lignes ! L’enfant, à un moment donné, c’était moi, son angoisse était la mienne, c’était palpable ! En si peu de mots, faire naître une telle émotion, chapeau ! Rien à ajouter (très constructif n’est-ce pas !), sauf que c’est de la belle ouvrage !
Back to top
ptit lu
Administrateur

Offline

Joined: 05 Jun 2010
Posts: 8,010
Localisation: Grenoble
Féminin

PostPosted: Fri 25 Oct - 16:31 (2013)    Post subject: copeaux d'enfance Reply with quote

Merci à toi pour cette critique enjouée
Back to top
Yunette
Adjectif enthousiaste

Offline

Joined: 24 Jun 2010
Posts: 138
Féminin Lion (24juil-23aoû) 狗 Chien

PostPosted: Sun 3 Nov - 15:24 (2013)    Post subject: copeaux d'enfance Reply with quote

Très beau texte ! Sujet par trop ressassé à mon goût, mais traité avec une pudeur qui m'a beaucoup plu.
Et le plaisir plus que coupable de l'enfant affamé qui redécouvre le goût du sucre... un joyau, un baume à son âme, une douceur amère...
_________________
Wizzz
Un bout de Yunette
Avec un cœur de bœuf bien accroché... Lunatik & Cow
Back to top
Visit poster’s website
ptit lu
Administrateur

Offline

Joined: 05 Jun 2010
Posts: 8,010
Localisation: Grenoble
Féminin

PostPosted: Sun 3 Nov - 16:05 (2013)    Post subject: copeaux d'enfance Reply with quote

Merci Yunette ! La difficulté avec ce genre de sujet ressassé est de les attraper sous un angle... un peu différent. Tu sembles avoir très bien saisi mes intentions et celles de cet enfant.
Back to top
Display posts from previous:   
Post new topic   Reply to topic    forum du cercle maux d'auteurs Forum Index -> ARCHIVES générales -> Archives des jeux d'écriture -> JEU N°100 -> Critiques constructives Jeu N°100 All times are GMT + 1 Hour
Goto page: 1, 2  >
Page 1 of 2

 
Jump to:  

Index | Create my own forum | Free support forum | Free forums directory | Report a violation | Cookies | Charte | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group