forum du cercle maux d'auteurs Forum Index

forum du cercle maux d'auteurs
Ouvert à tous les passionnés de lecture et d'écriture!

 FAQFAQ   SearchSearch   MemberlistMemberlist   UsergroupsUsergroups   RegisterRegister 
 ProfileProfile   Log in to check your private messagesLog in to check your private messages   Log inLog in 

L'estrange

 
Post new topic   Reply to topic    forum du cercle maux d'auteurs Forum Index -> ARCHIVES générales -> Archives des jeux d'écriture -> Jeu N°94 -> Critiques constructives jeu N°94
Previous topic :: Next topic  
Author Message
Tonina
Conjonction volubile

Offline

Joined: 04 Jun 2010
Posts: 3,630
Localisation: Seine et Marne
Féminin

PostPosted: Tue 7 May - 11:47 (2013)    Post subject: L'estrange Reply with quote

L’estrange


On dit que le marin prend la mer, comme il prend une femme pour maîtresse dans chaque port. Elle est pourtant une amante insoumise, insatiable et cruelle. « C’est pas l’homme qui prend la mer, c’est la mer qui prend l’homme » chante Renaud. Mais pour Léon, c’était autre chose. Petit, déjà, quand d’autres faisaient l’école buissonnière, il faisait l’école marinière. Au fil des ans, il a noué avec la mer des liens très forts, avec le même entêtement que l’enfant qui s’acharne à lacer ses chaussures tout seul. Il lui a consacré son temps libre et son temps occupé, celui qu’il aurait dû consacrer à l’école, au jeu et, plus tard, à une compagne. Mais la mer n’était pas sa maîtresse. Il ne la pénétrait pas ou si peu. Il se contentait de la contempler, avec infiniment de respect. Jamais il ne s’aventurait au-delà de la lisière de l’eau et se mouiller les pieds suffisait à son bonheur. Léon était un homme fidèle. On ne fait la cour qu’à une seule mer, c’est du moins ainsi qu’il voyait les choses. La mer qu’il chérissait, c’était la Méditerranée. Chaque jour, après son travail, il lui rendait visite, lui apportait un petit cadeau, comme on gâte ceux qu’on aime : un secret, un tourment, un peu de joie ou d’amertume qu’il ne confiait qu’à elle. De son côté, la Grande Bleue l’attendait toujours, immobile. Jamais elle ne se retirait et, si parfois elle se fâchait, il savait bien que ce n’était pas contre lui.

Un jour, Léon a gagné un séjour en Bretagne : un tirage au sort, au supermarché de son quartier. Lorsqu’il l’a annoncé à la mer, elle n’a pas bronché. Il avait donc sa bénédiction ...

C’est ainsi qu’il a fait connaissance avec la Manche. Il pensait que la mer était partout la même, quelle n’a pas été sa surprise de constater qu’en Bretagne, elle ne tenait pas en place ! Non seulement elle s’enfuyait au loin, au pas ou au galop, mais on ne pouvait pas compter sur elle ! Il aurait volontiers joué à cache-cache avec cette mer espiègle et facétieuse si seulement elle avait été à l’heure aux rendez-vous ! Mais il ne savait jamais à quel moment de la journée elle se sauvait ! Malgré tout, il était prêt à lui pardonner son mauvais caractère, sa mine grise, ses marées capricieuses. Comme elle était étrange ! Il connaissait les plages de sable sec et doux, il a découvert l’estran, ses berniques, ses coques et ses crabes. Un jour, il s’est aventuré plus loin. Il s’était levé avec l’intention d’aller tremper ses pieds dans l’eau mais, ce matin-là, la mer avait disparu. Il a marché longtemps sur le sable mouillé, observant les bernaches et les aigrettes pour qui cet estran était un garde-manger et, dans le ciel, les goélands et les mouettes rieuses. A force de lever le nez en l’air, il n’a pas vu qu’il se faisait encercler. Lorsqu’il a réalisé qu’il avait de l’eau jusqu’aux genoux, il ne s’est pas affolé. Il avait toujours fait confiance à la mer, elle ne le trahirait pas. Il ne savait pas nager. Quand l’eau est arrivée à la hauteur de sa taille, il a compris que la Manche lui offrait un baptême de l’eau. Il n’avait pas peur, seulement froid, très froid. Sa confiance était aveugle alors, lorsque le niveau de la mer a atteint ses épaules, il a fermé les yeux. Là-haut, dans le ciel, des oiseaux tournoyaient en poussant des cris rauques. Soudain, il lui a semblé que leur chant se rapprochait et que leurs ailes le frôlaient.
Lui qui n’avait guère usé ses pantalons sur les bancs de l’école, Il n’a dû son salut qu’à un banc de goélands.
Back to top
Publicité






PostPosted: Tue 7 May - 11:47 (2013)    Post subject: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Back to top
Armorique
Administrateur

Offline

Joined: 05 Jun 2010
Posts: 4,961
Localisation: Dinan
Féminin

PostPosted: Tue 7 May - 16:01 (2013)    Post subject: L'estrange Reply with quote

Mon numéro 1 (comme d'habitude ou presque). J'ai beaucoup aimé cette découverte de la Manche par un Méditerranéen. C'est plein d'humour. J'aurais aimé savoir comment les goélands le sauvaient exactement???
_________________
La vie n’est pas d’attendre que l’orage passe, c’est apprendre à danser sous la pluie. Sénèque
Back to top
aimard
Conjonction volubile

Offline

Joined: 05 Nov 2012
Posts: 1,144
Localisation: Montreuil (93)
Masculin Gémeaux (21mai-20juin)

PostPosted: Tue 7 May - 16:29 (2013)    Post subject: L'estrange Reply with quote

Moi aussi j'aurais aimé comprendre en quoi l'apparition des goélands le sauvait ? Et, le passage suivant m'a vraiment donné envie de rire : "Quand l’eau est arrivée à la hauteur de sa taille, il a compris que la Manche lui offrait un baptême de l’eau". Un détail qui met en abîme l'histoire. C'est une réussite.
_________________
Si tu trouves une route qui est sûre, suis la pendant longtemps.
proverbe Haoussa (Nigéria)
Back to top
bay
Conjonction volubile

Offline

Joined: 07 Jun 2010
Posts: 2,572
Localisation: romorantin-lanthenay
Masculin

PostPosted: Tue 7 May - 18:42 (2013)    Post subject: L'estrange Reply with quote

Très bien pour la forme, pas étonnant ! Ce thème de la marée que découvre l’homme du sud me parle, je l’ai traité dans un texte envoyé à un récent concours. Mais la fin m’a déçu. Les goélands vivent-ils en banc ? Comme les sardines et les amoureux. Et comment sauvent-ils Léon de la noyade. Ça je n’ai pas compris.
_________________
Livre en téléchargement GRATUIT
Back to top
Visit poster’s website
Shéhérazade
Guest

Offline




PostPosted: Wed 8 May - 12:33 (2013)    Post subject: L'estrange Reply with quote

Que ce texte est agréable à lire ! Une histoire charmante, un personnage en parfaite communion avec la nature, une écriture qui permet, à la fois au éléments et aux sentiments, de s'exprimer. J'ai aimé l'idée, j'ai apprécié la manière de la développer, et l'optimisme ambiant m'a plu. Bref, un petit coup de cœur. Bravo pour cette deuxième place.
Back to top
ptit lu
Administrateur

Offline

Joined: 05 Jun 2010
Posts: 8,130
Localisation: Grenoble
Féminin

PostPosted: Wed 8 May - 12:36 (2013)    Post subject: L'estrange Reply with quote

Dès les premières phrases, j'ai eu envie de me laisser porter ! Quelle accroche !Bravo Tonina !
Back to top
Elanor
Conjonction volubile

Offline

Joined: 13 Feb 2013
Posts: 349
Localisation: Suède
Féminin Balance (23sep-22oct) 狗 Chien

PostPosted: Wed 8 May - 16:29 (2013)    Post subject: L'estrange Reply with quote

Un texte plein de tendresse et d'humour, à l'écriture qui porte comme une vague. Mon numéro 2.
(moi aussi, je me suis demandée pour les goélands Smile )
_________________
Back to top
danielle
Administrateur

Offline

Joined: 21 May 2010
Posts: 12,584
Localisation: St Etienne
Féminin Poissons (20fev-20mar)

PostPosted: Wed 8 May - 17:50 (2013)    Post subject: L'estrange Reply with quote

En dépit de l'écriture, du meilleur Tonina, j'y ai vu plus une ode à la mer, plutôt au milieu marin qu'une histoire de sauvetage.
_________________
"J'ai appris qu'une vie ne vaut rien, mais que rien ne vaut une vie"A. Malraux
http://danielle.akakpo.over-blog.com/
Back to top
A rebours
Guest

Offline




PostPosted: Wed 8 May - 19:07 (2013)    Post subject: L'estrange Reply with quote

J'ai beaucoup aimé ce texte dont je dirais aussi volontiers qu'il est davantage une ode à la mer, bien dit Danielle. Sans la dernière phrase, il n'y aurait point eu de repêchage, et même si la situation peut paraître invraisemblable, l'imagination du lecteur fait le reste et salue cette histoire bien racontée.
Back to top
Tonina
Conjonction volubile

Offline

Joined: 04 Jun 2010
Posts: 3,630
Localisation: Seine et Marne
Féminin

PostPosted: Thu 9 May - 09:08 (2013)    Post subject: L'estrange Reply with quote

Merci pour vos commentaires. La fin ? Comment est-il finalement sauvé ? Ah ... eh bien, j'imagine que les goélands l'ont agrippé, extirpé de l'eau, comme un aigle ou un vautour aurait saisi sa proie, et l'ont déposé doucement sur le sable sec .... A texte loufoque, fin loufoque ! ( je sais , j'exagère ... Mais j'ai voulu m'amuser !)
Back to top
Tyu
Conjonction volubile

Offline

Joined: 07 Jun 2010
Posts: 1,618

PostPosted: Thu 9 May - 10:20 (2013)    Post subject: L'estrange Reply with quote

L'estrange : joli mot-valise, Tonina !
J'ai compris la fin d'une manière différente : le héros arrive sur un banc de sable (qu'on appelle ici "le Banc aux goélands" car ces oiseaux de mer aiment s'y poser ). C'est donc un endroit surélevé par rapport à tout ce qui l'entoure, le héros y a pied alors que, s'il continue à avancer en direction de la terre ferme, il perd pied. Or il ne sait pas nager. Il a donc la solution de demeurer là une douzaine d'heures. Un problème d'hypothermie risque de se poser mais ça, c'est une autre histoire...
Back to top
Tonina
Conjonction volubile

Offline

Joined: 04 Jun 2010
Posts: 3,630
Localisation: Seine et Marne
Féminin

PostPosted: Thu 9 May - 14:11 (2013)    Post subject: L'estrange Reply with quote

Oui, bien sûr, Léon sauvé non pas par un banc de goélands mais par un banc aux goélands, voilà une belle idée ! Mais il faut, pour l'avoir, connaître l'estran sur le bout ... des pieds !
Back to top
Jodie
Conjonction volubile

Offline

Joined: 21 Jul 2011
Posts: 1,896
Localisation: Forêt profonde
Féminin Scorpion (23oct-21nov) 虎 Tigre

PostPosted: Sat 11 May - 07:44 (2013)    Post subject: L'estrange Reply with quote

Bravo Tonina, la fin du texte est très belle.
_________________
God as a dead robin ; God as the eye of a dead robin ; God as your barely visible reflection in the eye of a dead robin
Back to top
janis
Conjonction volubile

Offline

Joined: 05 Jun 2010
Posts: 4,078
Localisation: bretagne
Féminin

PostPosted: Sat 11 May - 21:26 (2013)    Post subject: L'estrange Reply with quote

Bravo Tonina pour ce joli texte dans lequel tu as montré que tu t'étais déjà promenée longuement sur les plages baignées par la Manche! Les réactions du Méditerranéen devant les marées bretonnes sont bien rendues. La meilleure interprétation de la fin me semble avoir été donnée par Tyu, car on peut imaginer difficilement qu'un vol de goélands réussisse à sauver un homme qui va se noyer, alors que l'on accepte aisément qu'il ait pu trouver refuge sur un banc de sable, semblable au célèbre "Banc aux goélands" de la côte normande
Back to top
Display posts from previous:   
Post new topic   Reply to topic    forum du cercle maux d'auteurs Forum Index -> ARCHIVES générales -> Archives des jeux d'écriture -> Jeu N°94 -> Critiques constructives jeu N°94 All times are GMT + 1 Hour
Page 1 of 1

 
Jump to:  

Index | Create my own forum | Free support forum | Free forums directory | Report a violation | Cookies | Charte | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group