forum du cercle maux d'auteurs Forum Index

forum du cercle maux d'auteurs
Ouvert à tous les passionnés de lecture et d'écriture!

 FAQFAQ   SearchSearch   MemberlistMemberlist   UsergroupsUsergroups   RegisterRegister 
 ProfileProfile   Log in to check your private messagesLog in to check your private messages   Log inLog in 

Forêt noire

 
Post new topic   Reply to topic    forum du cercle maux d'auteurs Forum Index -> ARCHIVES générales -> Archives des jeux d'écriture -> JEU N°92 -> Critiques constructives Jeu N°92
Previous topic :: Next topic  
Author Message
Madame la Comtesse
Guest

Offline




PostPosted: Sun 10 Mar - 14:24 (2013)    Post subject: Forêt noire Reply with quote

Forêt noire


On était à la fin du mois d'août. Je n'avais pas très chaud au cœur. Je n’aime pas voyager, mais maman m’attendait pour mes trente-neuf ans, avec un gâteau praliné. Je n’aime non plus pas le praliné ; ça colle aux dents.

Les passagers se bousculaient pour monter dans le TER 5031. Je n’étais pas rasé. Je devais avoir une drôle d'allure dans ma vieille veste dégoulinante, avec mon sac Monoprix à la main. Dedans j’avais glissé une bouteille de vin du Rhin. Pourquoi avoir une valise, quand on ne voyage jamais ? Dans le compartiment, il y avait une femme armée d'un mioche. Morveux ! Un septuagénaire et bobonne. Etriqués ! Un jeune homme et une brune. Bavards ! Je me suis assis. Il ne restait qu’une place, en face de moi, côté couloir. Libre !

Ne pas entendre ! Ne pas voir ! J'ai introduit mes oreillettes pour libérer les Walkyries. Elles grimpaient furieusement le long des fils de mon baladeur, jusqu'à mes tympans. Metropolitan Opéra Orchestra, James Levine sur Deutsche Grammophon. Magistral ! Les vaches m'indifféraient. Je me suis tourné résolument vers le couloir.

Jambes fuselées, seins en obus, fesses barbares sous une robe bleu acier. Cuirasse. Une guerrière est passée devant moi. S'est arrêtée. Est revenue sur ses pas. D’un geste souple des épaules, d’un basculement des hanches, elle a propulsé sa valise sur le porte-bagage. Elle s’est assise. Sur ses genoux parfaits, elle a posé un sac de cuir souple. J'avais honte de ma tenue négligée, des traces sales de barbe sur mes joues molles. Pourtant, je regrettais presque qu'il n'y ait que trois cents kilomètres pour Dijon. Des prénoms cavalaient dans ma tête. Guertrude, Brunnhilde ? Où allait-elle ? Pourquoi ce visage farouche ? Elle regarda sa montre. J’ai vu briller des perles entre ses lèvres pâles. Etait-ce un mirage ou le fruit de mon imagination teutonisée ? Elle m'observait. Me souriait. M’encourageait ? Le train s’est éloigné du quai.

Une heure plus tard, une voix dématérialisée nasilla « Sens, trois minutes d'arrêt ». Guertrude s’est levée, abandonnant sa valise et son sac. En cinq enjambées, elle était sur le quai. J’ai vu son bras levé, comme un adieu. Le train est reparti et ma déesse est devenue un point d’exclamation collé contre le ciel. Une femme s’est assise à sa place. C’était une sorte de blonde. Négligeable ! Elle m’a demandé : « c’est à vous ? ». J’ai posé mes oreillettes sur la banquette pour arracher le sac de cuir souple des mains de la négligeable. Je cherchais quelque chose, une adresse, un numéro de téléphone.
Sous mes doigts, j’ai senti un objet froid. J’ai sorti une boîte oblongue, lisse et noire, qu’une mince palpitation faisait vivre. Je l’ai retournée.
Tous m’observaient dans un silence épaissi. Le temps égouttait ses tics et ses tacs. Tic tac. Tic tac. La négligeable s’est levée, blanche de terreur. Elle a fixé mes mains et a hurlé. « Minuterie ! C’est une b ».

Les Walkyries bondissaient sur la banquette. C’est mon passage préféré, le prélude de l’acte 3, quand, après les pizzicati obsédants, les cuivres explosent. J’ai repensé à ma déesse et à son bras droit levé, sa main tendue.

J’ai eu de la chance. Je me suis bien habitué à mon fauteuil roulant. C’est maman qui viendra pour mon anniversaire. Tant mieux. Nous irons ensemble à Monoprix pour choisir le dessert. Je veux un gâteau au chocolat, piqué de cerises à l’eau de vie et nappé de Chantilly.
Back to top
Publicité






PostPosted: Sun 10 Mar - 14:24 (2013)    Post subject: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Back to top
janis
Conjonction volubile

Offline

Joined: 05 Jun 2010
Posts: 3,991
Localisation: bretagne
Féminin

PostPosted: Sun 10 Mar - 15:37 (2013)    Post subject: Forêt noire Reply with quote

j'ai trouve ce récit intelligent et très bien mené. Je l'ai placé en 1 sur mon podium.
Back to top
Armorique
Administrateur

Offline

Joined: 05 Jun 2010
Posts: 4,915
Localisation: Dinan
Féminin

PostPosted: Sun 10 Mar - 16:40 (2013)    Post subject: Forêt noire Reply with quote

Je ne suis pas rentrée dans ce texte. Beaucoup trop de points d'interrogation et d'exclamation. J'ai trouvé bizarre cet attentat dans un TER à moitié vide. Désolée
_________________
On ne peut s’empêcher de vieillir mais on peut s’empêcher d’être vieux. Henri Matisse
Back to top
Madame la Comtesse
Guest

Offline




PostPosted: Sun 10 Mar - 17:42 (2013)    Post subject: Forêt noire Reply with quote

Pas grave, Armorique. Pas du tout.
Mais, juste une petite précision le TER n'était pas vide, bien au contraire. Rien que dans la voiture de l'affreux, ils étaient six avant son arrivée, plus lui, sept, plus elle huit.
Back to top
ptit lu
Administrateur

Offline

Joined: 05 Jun 2010
Posts: 7,999
Localisation: Grenoble
Féminin

PostPosted: Sun 10 Mar - 20:20 (2013)    Post subject: Forêt noire Reply with quote

Voilà encore un texte dont les temps employés au début m'ont laissée perplexe...
Back to top
hopak
Conjonction volubile

Offline

Joined: 07 Jun 2010
Posts: 1,573

PostPosted: Sun 10 Mar - 20:41 (2013)    Post subject: Forêt noire Reply with quote

Mon n°2.Le personnage fait grincer des dents et la situation dramatique évite le mélo. Tout ce que j'aime;
Back to top
danielle
Administrateur

Offline

Joined: 21 May 2010
Posts: 12,510
Localisation: St Etienne
Féminin Poissons (20fev-20mar)

PostPosted: Sun 10 Mar - 21:32 (2013)    Post subject: Forêt noire Reply with quote

J'ai tout aimé dans ce texte, le ton, le thème, ce petit air de: " c'est une histoire banale, un grognon dans le RER", et en mêm temps on sent qu'il n'y a rien de banal, que quelque chose est en route. Superbe chute! Mon N°2.
_________________
Rêve de grandes choses, cela te permettra d'en faire au moins de toutes petites. J. Renard
http://danielle.akakpo.over-blog.com/
Back to top
aqua
Guest

Offline




PostPosted: Sun 10 Mar - 22:59 (2013)    Post subject: Forêt noire Reply with quote

J'aime ces histoires improbables... qui arrivent pourtant.
Mon N° 5.
J'avais fait,il y a quelques années, une nouvelle intitulée "Destin" dans ce genre là...
Back to top
sophax
Conjonction volubile

Offline

Joined: 02 Jan 2012
Posts: 379
Localisation: Toulon
Masculin

PostPosted: Mon 11 Mar - 04:28 (2013)    Post subject: Forêt noire Reply with quote

Une belle maitrise ! Le récit est bien construit, le texte est guilleret. Pas suffisant pour le placer sur mon podium mais un vrai bon moment de lecture. C'est frais.
_________________
Il n'y a pas de chemin, il n'y a que cheminer.
Back to top
Madame la Comtesse
Guest

Offline




PostPosted: Mon 11 Mar - 09:59 (2013)    Post subject: Forêt noire Reply with quote

P'tit Lu, j'ai relu mon texte. Je ne comprends pas ce qui te rend perplexe dans l'emploi des temps ?
Merci de me le dire (pour ne pas refaire la même erreur si c'est est une).
Back to top
Pascale
Adjectif enthousiaste

Offline

Joined: 27 Oct 2012
Posts: 79
Localisation: Tours
Féminin Lion (24juil-23aoû)

PostPosted: Mon 11 Mar - 18:56 (2013)    Post subject: Forêt noire Reply with quote

Mon numéro 1 !! J'ai pris beaucoup de plaisir en le lisant. J'en ai d'ailleurs fait la lecture à mes enfants qui ont aussi adoré. Merci Madame !
Back to top
A rebours
Guest

Offline




PostPosted: Mon 11 Mar - 19:22 (2013)    Post subject: Forêt noire Reply with quote

Madame la Comtesse wrote:
P'tit Lu, j'ai relu mon texte. Je ne comprends pas ce qui te rend perplexe dans l'emploi des temps ?
Merci de me le dire (pour ne pas refaire la même erreur si c'est est une).


Ptit Lu, si tu me permets...
Passé simple et passé composé se mêlent ici indistinctement. L'un ou l'autre doit être choisi, mais pas les deux (le passé simple est le temps de référence d'un récit au passé, le passé composé exprime l'antériorité par rapport au présent). Voilà !
Back to top
Mita
Guest

Offline




PostPosted: Tue 12 Mar - 09:50 (2013)    Post subject: Forêt noire Reply with quote

J'ai apprécié le style et le côté jubilatoire presque cynique.
L'écriture est vive, imagée, efficace, la chute est bonne - terrible !


Et puis le personnage, qui oscille entre sa maman qui colle aux dents (en raccourci) et sa libido devant une belle guerrière, ça m'a bien plu.


Mon troisième
Back to top
Caspienne
Guest

Offline




PostPosted: Tue 12 Mar - 22:30 (2013)    Post subject: Forêt noire Reply with quote

Ah oui, ça c'est un chouette texte. On sent en effet que quelque chose d'horrible va se passer, mais personnellement, la référence à la maman au début m'avait envoyée sur une fausse piste -- quoique. Je n'ai rien à ajouter à ce qui a été dit précédemment: bien mené, bien écrit, un très bon moment de lecture.
Sur mon podium!
Back to top
chrystie
Conjonction volubile

Offline

Joined: 19 Jan 2012
Posts: 288
Localisation: souslaplume
Féminin Poissons (20fev-20mar)

PostPosted: Fri 15 Mar - 14:25 (2013)    Post subject: Forêt noire Reply with quote

Dans ce texte que j'ai retenu, j'ai apprécié le ton, l'esquisse des personnages et la chute.
Par contre, j'ai tiqué pour la "femme armée d'un mioche"...
Back to top
bay
Conjonction volubile

Offline

Joined: 07 Jun 2010
Posts: 2,572
Localisation: romorantin-lanthenay
Masculin

PostPosted: Sat 16 Mar - 11:50 (2013)    Post subject: Forêt noire Reply with quote

Une histoire forte, et bien racontée. Avec plein de détails et d’astuces de narration. Je regrette que la fin ne soit pas une plus savoureuse cerise sur le gâteau car je n’y ai pas trouvé de grand rapport avec le reste. Aurait sans doute eu une place sur mon podium.
_________________
Livre en téléchargement GRATUIT
Back to top
Visit poster’s website
Eyrlis
Conjonction volubile

Offline

Joined: 03 Sep 2012
Posts: 855
Féminin Lion (24juil-23aoû)

PostPosted: Mon 18 Mar - 16:06 (2013)    Post subject: Forêt noire Reply with quote

Un texte original mais qui ne m'a pas emballé. Je ne saurai trop dire pourquoi d'ailleurs.
J'ai trouvé surtout que les mots choisis ne ressemblaient pas du tout à un homme de 39 ans. J'ai eu du mal du coup à imaginer.

_________________
"Le récit des choses douces à avoir et des jours doux à passer est vite narré, et guère passionnant à écouter ; tandis que les épisodes déplaisants, palpitants, voire affreux font souvent une bonne ou du moins une longue histoire." Tolkien
Back to top
Display posts from previous:   
Post new topic   Reply to topic    forum du cercle maux d'auteurs Forum Index -> ARCHIVES générales -> Archives des jeux d'écriture -> JEU N°92 -> Critiques constructives Jeu N°92 All times are GMT + 2 Hours
Page 1 of 1

 
Jump to:  

Index | Create my own forum | Free support forum | Free forums directory | Report a violation | Cookies | Charte | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group