forum du cercle maux d'auteurs Forum Index

forum du cercle maux d'auteurs
Ouvert à tous les passionnés de lecture et d'écriture!

 FAQFAQ   SearchSearch   MemberlistMemberlist   UsergroupsUsergroups   RegisterRegister 
 ProfileProfile   Log in to check your private messagesLog in to check your private messages   Log inLog in 

Une maladie rare

 
Post new topic   Reply to topic    forum du cercle maux d'auteurs Forum Index -> ARCHIVES générales -> Archives des jeux d'écriture -> JEU N°92 -> Critiques constructives Jeu N°92
Previous topic :: Next topic  
Author Message
hopak
Conjonction volubile

Offline

Joined: 07 Jun 2010
Posts: 1,573

PostPosted: Sun 10 Mar - 11:27 (2013)    Post subject: Une maladie rare Reply with quote

Une maladie rare


On était à la fin du mois d’août. Je n’avais pas très chaud au cœur. En tâtant, sur mon torse velu, l’emplacement de cet organe, je constatai que ma peau frissonnait comme agitée par un vent frisquet. Puis cette zone de turbulence gagna mon bras gauche, s’aventura sur ma joue gauche, joua un instant avec mes zygomatiques, enfin émigra sur la partie droite de mon corps. Je me sentis tout frais, comme un poisson qui vient d’être pêché et qui s’agite vainement. Quel phénomène étrange était-ce là? Pour en avoir le cœur net, je retirai mon T.shirt et m’installai sur un transat, au soleil, m’offrant à la chaleur bienfaisante de cet astre. J’étais en short, mes jambes prirent bientôt une jolie couleur rose et je ressentis une légère brûlure, mes bras tiédirent ainsi que mon visage mais l’emplacement de mon cœur demeura désespérément froid. L’inquiétude commençait à me gagner. Je me précipitai dans la maison: il fallait réchauffer ce cœur qui n’en pouvait mais. Un cataplasme de moutarde serait le bienvenu. Heureusement, j’avais acheté un pot de ce condiment la veille. J’en étalai une couche épaisse sur une compresse que j’appliquai sur mon sein gauche et la maintins par un bandage étroitement serré. Mon esprit passait d’une idée à l’autre sans trouver d’explication à cette bizarrerie cardiaque. Il me semblait que les battements faiblissaient et rythmaient le mot « a-dieu, a-dieu». Allai-je quitter ce monde alors que j’étais, encore quelques minutes auparavant, bien portant? Je devais me calmer. Je m’étendis sur mon lit et tentai de discipliner ma respiration. Soudain, je me détendis comme un ressort : téléphoner au SAMU, l’unique solution. Je tapai fébrilement le 15. Une douce voix féminine me demanda d’expliquer ce qui m’arrivait. Je bredouillai un peu, parlait de moutarde et de cœur froid. La voix m’interrompit : «Vous vous êtes barbouillé le cœur de moutarde? Nous n’aimons pas les plaisanteries, monsieur,vous occupez une ligne et mettez en danger des malades sérieux.» Puis, je n’entendis plus que « bip…bip…bip », mon interlocutrice avait raccroché. Que faire? Puisqu’on ne me croyait pas, j’attendrai sereinement la fin, la main sur l’organe défaillant. Il était toujours aussi froid et peut-être même encore plus froid malgré la moutarde. Vaincu, je fermai les yeux, adoptant déjà la position d’un gisant. J’imaginai mes amis pleurant devant ma dépouille. « C’était un brave garçon », diraient-ils en s’essuyant les yeux avec un mouchoir déjà trempé de larmes. Ah! Non! Je ne partirai pas sans essayer de contrecarrer le destin. Mon médecin était de garde, vite je lui téléphonai. Une voix fatiguée me répondit. Après m’avoir écouté, en étouffant quelques bâillements, il m’assura que mon état n’était pas inquiétant. Tous les ans, le 31 août, les symptômes des coeurs froids étaient ressentis par un grand nombre de personnes, celles qui n’avaient aucune envie que les vacances s’achèvent, qui renâclaient à reprendre le travail, qui ne voulaient pas affronter le quotidien du travailleur malgré lui. « Vous verrez, ajouta-t-il, dès demain,vos symptômes disparaîtront, nous serons en septembre, vous aurez tourné le dos aux vacances. Votre cœur retrouvera sa chaleur et son rythme normal. Sur ce, passez une bonne nuit. »
Soulagé, je me sentis moins seul, je faisais partie de la confrérie des cœurs froids du 31 août. La perspective du travail quotidien était la cause de ce phénomène. Je souris et m’apprêtai à dormir tranquillement. Mais, soudain, je m’assis en suffoquant: mauvaise explication, je ne reprendrai pas le travail, j’étais retraité depuis le 31 août. Un froid glacial m’envahit.
Back to top
Publicité






PostPosted: Sun 10 Mar - 11:27 (2013)    Post subject: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Back to top
Tonina
Conjonction volubile

Offline

Joined: 04 Jun 2010
Posts: 3,630
Localisation: Seine et Marne
Féminin

PostPosted: Sun 10 Mar - 11:42 (2013)    Post subject: Une maladie rare Reply with quote

Dans mon " top ten " également. L'idée est originale et j'ai bien perçu l'humour et l'envie de prendre l’expression « j’avais froid au cœur » à la lettre pour s’en moquer un peu !
C'était fort réjouissant à lire. Bon, à présent, je dois avouer quelque chose. Je me mets sérieusement à douter de moi-même : j'ai relevé quelques fautes dans ce texte et maintenant que je sais qui l'a écrit, ( quelqu'un qui maîtrise et manie on-ne-peut-mieux la langue française ), je me demande si ce n'est pas moi qui déraille tout simplement !
Là où tu as mis des futurs, Hopak, j'aurais mis des conditionnels ( futur dans le passé ) « Allai-je quitter ce monde » ( allais-je) / « Puisqu’on ne me croyait pas, j’attendrai » ( j’attendrais )/ " Je ne partirai pas " ( partirais ) ?
Plus une coquille : "Je bredouillai un peu, parlait de moutarde et de cœur froid"
Ou alors, c'est l'auteure qui, consciencieuse, pour mieux comprendre ce que pouvait ressentir son personnage, s'est mise, elle aussi, trop longtemps au soleil avant d' écrire son texte ? Wink ( et tout le monde sait que le soleil de Normandie, en hiver, est féroce ... )
Ou bien est-ce tout simplement Tonina qui perd la boule ...
Back to top
hopak
Conjonction volubile

Offline

Joined: 07 Jun 2010
Posts: 1,573

PostPosted: Sun 10 Mar - 11:51 (2013)    Post subject: Une maladie rare Reply with quote

Tonina, tu as parfaitement raison : c'est bien le futur dans le passé qu'il faut employer ; quant à la coquille, elle est bien là. Je n'avais qu'à relire ce texte écrit d'un jet. Honte à moi!
Back to top
janis
Conjonction volubile

Offline

Joined: 05 Jun 2010
Posts: 3,997
Localisation: bretagne
Féminin

PostPosted: Sun 10 Mar - 15:43 (2013)    Post subject: Une maladie rare Reply with quote

J'ai retenu ce textesur mon podium, à cause de cette façon originale de traiter le sujet et de l'humour qui s'en dégage. Les quelques petites erreurs que j'avais repérées ont déjà été signalées.
Back to top
Armorique
Administrateur

Offline

Joined: 05 Jun 2010
Posts: 4,919
Localisation: Dinan
Féminin

PostPosted: Sun 10 Mar - 16:32 (2013)    Post subject: Une maladie rare Reply with quote

Comme ci-dessus, ce texte était dans mon top ten pour l'idée, l'humour et la chute vraiment très bonne.
_________________
On ne peut s’empêcher de vieillir mais on peut s’empêcher d’être vieux. Henri Matisse
Back to top
Shéhérazade
Guest

Offline




PostPosted: Sun 10 Mar - 17:08 (2013)    Post subject: Une maladie rare Reply with quote

Un récit sans pause qui porte et emporte. Je dirais que c'est une narration foisonnante qui parle d'abord au coeur... ! Sans plaisanter, j'ai ri, tremblé, ri à nouveau, poussé un ouf de soulagement avant de sentir un froid glacial m'envahir. C'est bien mené, bien tourné, en un mot, de l'excellent travail.
Back to top
Madame la Comtesse
Guest

Offline




PostPosted: Sun 10 Mar - 18:38 (2013)    Post subject: Une maladie rare Reply with quote

Deuxième sur mon podium.
A priori, beaucoup d'humour. Mais pas seulement.
Ah, que de contradictions nous habitent.
Back to top
ptit lu
Administrateur

Offline

Joined: 05 Jun 2010
Posts: 8,006
Localisation: Grenoble
Féminin

PostPosted: Sun 10 Mar - 19:45 (2013)    Post subject: Une maladie rare Reply with quote

Mon numéro deux pour de multiples raisons : qualité d'écriture, idée originale, on sent que l'auteur s'amuse et a envie d'emmener avec lui le lecteur et fin très sympa. Mise à part la coquille non gênante relevée par Tonina et qui n'est qu'une coquille. Par contre, j'avoue que les futurs dans le passé m'avaient échappé lorsque j'ai lu les textes.
Back to top
aqua
Guest

Offline




PostPosted: Sun 10 Mar - 22:43 (2013)    Post subject: Une maladie rare Reply with quote

Je suis de cette génération qui a eu à connaître les cataplasmes à la farine de moutarde.
Pas à la MOUTARDE (de Dijon, de Meaux ou de Charroux). A l’ancienne ou pas ! Mais à la FARINE de moutarde. Nuance.
Il est probable que l’auteur a eu la chance de ne pas connaître la brûlure de cet emplâtre de grand-mère.
Quoique, peut-être, pour une maladie rare ?
Back to top
sophax
Conjonction volubile

Offline

Joined: 02 Jan 2012
Posts: 379
Localisation: Toulon
Masculin

PostPosted: Mon 11 Mar - 04:32 (2013)    Post subject: Une maladie rare Reply with quote

Dans ma sélection. Tout est déjà dit. Bien écrit mais surtout quelle idée magnifique que celle de ce « malade imaginaire » (ou pas) en prenant la consigne au pied de la lettre ! De l'humour, du décalage. Un très bon texte.
_________________
Il n'y a pas de chemin, il n'y a que cheminer.
Back to top
danielle
Administrateur

Offline

Joined: 21 May 2010
Posts: 12,512
Localisation: St Etienne
Féminin Poissons (20fev-20mar)

PostPosted: Mon 11 Mar - 09:40 (2013)    Post subject: Une maladie rare Reply with quote

J'ai apprécié l'humour décalé. Juste pas assez de place sur mon podium...
_________________
Rêve de grandes choses, cela te permettra d'en faire au moins de toutes petites. J. Renard
http://danielle.akakpo.over-blog.com/
Back to top
Caspienne
Guest

Offline




PostPosted: Wed 13 Mar - 11:51 (2013)    Post subject: Une maladie rare Reply with quote

Comme Danielle, j'ai bien aimé l'écriture, l'idée, ça m'a fait sourire, mais il fallait en choisir sept, alors... Sad
Back to top
chrystie
Conjonction volubile

Offline

Joined: 19 Jan 2012
Posts: 288
Localisation: souslaplume
Féminin Poissons (20fev-20mar)

PostPosted: Fri 15 Mar - 18:51 (2013)    Post subject: Une maladie rare Reply with quote

L'expression prise à la lettre a son chic. On imagine bien notre hypocondriaque qui "fait le gisant", puis qui se prend à son propre piège. La honte peut glacer, elle aussi...
Back to top
bay
Conjonction volubile

Offline

Joined: 07 Jun 2010
Posts: 2,572
Localisation: romorantin-lanthenay
Masculin

PostPosted: Mon 18 Mar - 13:56 (2013)    Post subject: Une maladie rare Reply with quote

La qualité qui saute aux yeux de ce texte, c’est son adéquation avec le thème imposé. L’incipit, en plus d’ouvrir le récit, est développé dans toute la suite. De tous ceux que j’ai lus jusqu’à présent, c’est celui qui est le plus en accord avec cette phrase. La fin est bien vue, le titre moins, trop prosaïque à mon goût. Mais l’ensemble mérite une place sur mon podium jamais construit.
_________________
Livre en téléchargement GRATUIT
Back to top
Visit poster’s website
Eyrlis
Conjonction volubile

Offline

Joined: 03 Sep 2012
Posts: 855
Féminin Lion (24juil-23aoû)

PostPosted: Mon 18 Mar - 17:09 (2013)    Post subject: Une maladie rare Reply with quote

L'idée est clairement la plus originale qui a été développée dans ce jeu.
C'est un peu étrange, étonnant même.
Pourtant, je n'ai pas adhéré au personnage. Un je ne sais quoi de pas plausible.
Difficile à expliquer et pas très constructif, j'en suis navrée...

_________________
"Le récit des choses douces à avoir et des jours doux à passer est vite narré, et guère passionnant à écouter ; tandis que les épisodes déplaisants, palpitants, voire affreux font souvent une bonne ou du moins une longue histoire." Tolkien
Back to top
hopak
Conjonction volubile

Offline

Joined: 07 Jun 2010
Posts: 1,573

PostPosted: Mon 18 Mar - 18:36 (2013)    Post subject: Une maladie rare Reply with quote

Heureusement que ni ce personnage, ni cette maladie n'existent!Mais l'humour absurde n'a pas ce problème!
Back to top
Tonina
Conjonction volubile

Offline

Joined: 04 Jun 2010
Posts: 3,630
Localisation: Seine et Marne
Féminin

PostPosted: Mon 18 Mar - 19:34 (2013)    Post subject: Une maladie rare Reply with quote

bay wrote:
La qualité qui saute aux yeux de ce texte ....


Bay, le texte de Hopak a donc des yeux ??? !!! Wink
Il est donc doublement original , par son interprétation du sujet et par sa physionomie !
Back to top
hopak
Conjonction volubile

Offline

Joined: 07 Jun 2010
Posts: 1,573

PostPosted: Mon 18 Mar - 23:07 (2013)    Post subject: Une maladie rare Reply with quote

Ce sont des yeux qui parlent de chemins inconnus, de maladies orphelines et de guérisons problématiques.
Back to top
Display posts from previous:   
Post new topic   Reply to topic    forum du cercle maux d'auteurs Forum Index -> ARCHIVES générales -> Archives des jeux d'écriture -> JEU N°92 -> Critiques constructives Jeu N°92 All times are GMT + 2 Hours
Page 1 of 1

 
Jump to:  

Index | Create my own forum | Free support forum | Free forums directory | Report a violation | Cookies | Charte | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group