forum du cercle maux d'auteurs Forum Index

forum du cercle maux d'auteurs
Ouvert à tous les passionnés de lecture et d'écriture!

 FAQFAQ   SearchSearch   MemberlistMemberlist   UsergroupsUsergroups   RegisterRegister 
 ProfileProfile   Log in to check your private messagesLog in to check your private messages   Log inLog in 

Stockbridge

 
Post new topic   Reply to topic    forum du cercle maux d'auteurs Forum Index -> ARCHIVES générales -> Archives des jeux d'écriture -> JEU N°91 -> Critiques constructives Jeu N°91
Previous topic :: Next topic  
Author Message
Anne Veillac
Guest

Offline




PostPosted: Tue 12 Feb - 20:25 (2013)    Post subject: Stockbridge Reply with quote

Julie marchait dans la neige. Elle l’entendait crisser. Par moment, elle passait dans la poudreuse. Bien chaussée, elle n’avait pas peur de se mouiller. La neige était douce. Elle ressentait cette douceur à chaque pas. Julie aurait dû être heureuse, ressentir un véritable bien être, retrouver une joie enfantine.
Mais Juan lui manquait.

Elle était arrivée la veille à Stockbridge, dans le Massachusetts. Elle était venue rendre visite à son amie Claire qui avait épousé un américain. Elle ne pensait pas trouver une ville aussi petite. Deux mille habitants. Un village plutôt.

Après le départ de Juan, tout le monde lui avait dit qu’elle devait se changer les idées, sortir, voyager. Elle avait écouté les conseils. Une fois partie, elle avait toujours une boule dans l’estomac. Pas vraiment une boule. Plutôt une chose qui l’aspirait de l’intérieur. Des milliers de kilomètres n’avaient rien changé.

Elle marchait dans la neige et se dit que cela serait juste le paradis si Juan était avec elle. Cette idée la fit presque pleurer.
Elle s’arrêta dans un petit parc, s’assit sur un banc, regarda autour d’elle.
Elle observa les gens. Il y avait une légère différence avec les Français, mais elle n’arrivait pas à déterminer quoi. Cela l’agaça de ne pas trouver les mots pour exprimer ce qu’elle ressentait. Cet agacement la détourna de son problème.
Un couple arriva avec un petit garçon. Ils jouèrent ensemble dans la neige. Il y avait une véritable harmonie entre eux. L’amour circulait entre le père et le petit garçon, entre la mère et le petit garçon, entre le père et la mère. Julie se dit que c’était rare. Souvent, cela marchait par deux. Il y en avait un qui restait un peu de côté. Elle se dit « Si Juan et moi… » Cette idée lui fût tellement intolérable qu’elle quitta le parc.

Elle décida d’aller voir le musée Rockwell. Claire lui avait dit que ce peintre était une célébrité. Pas seulement à Stockbridge. Dans le monde entier.
Julie ne le connaissait pas.
Elle resta une bonne heure dans le musée. Les tableaux racontaient tous une histoire. Mais Julie n’arrivait pas vraiment à se les représenter. Elle pensait à Juan. Elle avait toujours cette aspiration dans l’estomac.
Cependant, elle s’arrêta plus longtemps devant une œuvre qui s’appelait School Fight. Elle s’installa sur un banc pour la regarder. Elle se surprit même à sourire devant la mine réjouie de la petite fille du tableau. Celle-ci attendait, assise, que l’on décide de son sort. Elle avait un œil au beurre noir. Par l’encadrement d’une porte, on pouvait voir deux adultes qui discutaient. Un surveillant et le directeur ? Julie pensa alors à ce vers de Prévert
Il n'y a pas de problème, il n'y a que des professeurs.
Elle connaissait beaucoup de poèmes de Prévert par cœur. Elle impressionnait Juan avec cela.

Juan… Juan… toujours Juan. Elle quitta son banc.

La nuit suivante, elle rêva d’une personne, assise dans la neige avec un seau rouge devant elle. Elle ne voyait pas son visage mais elle savait qu’il s’agissait de la petite fille du tableau. Puis elle se retrouva l’instant d’après avec elle dans un salon. De sa voix enfantine, elle lui dit :
- Pourquoi tu voulais tant avoir un enfant avec Juan ? Tu ne sais pas que les enfants ça crée des problèmes ? Demande à ma mère.
Back to top
Publicité






PostPosted: Tue 12 Feb - 20:25 (2013)    Post subject: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Back to top
Armorique
Administrateur

Offline

Joined: 05 Jun 2010
Posts: 4,920
Localisation: Dinan
Féminin

PostPosted: Tue 12 Feb - 21:12 (2013)    Post subject: Stockbridge Reply with quote

Je me suis égarée à plusieurs reprises dans cette histoire entre le passé, le présent et le rêve. J'ai dû relire pour comprendre qui était ce Juan. Dans les trois dernières lignes, il y a 7 "elle" et l'on ne sait plus de qui il s'agit! Désolée
_________________
La vie n’est pas d’attendre que l’orage passe, c’est apprendre à danser sous la pluie. Sénèque
Back to top
aqua
Guest

Offline




PostPosted: Tue 12 Feb - 21:26 (2013)    Post subject: Stockbridge Reply with quote

Du mal aussi. Et l'impression que, ouf! la phrase et la photo étaient casées. Une impression toute personnellle, mais qui m'a laissé loin de chez NR...que j'admire pourtant particulièrement.
Back to top
Anne Veillac
Guest

Offline




PostPosted: Wed 13 Feb - 09:05 (2013)    Post subject: Stockbridge Reply with quote

Armorique wrote:
Dans les trois dernières lignes, il y a 7 "elle" et l'on ne sait plus de qui il s'agit! Désolée


Ce n'est qu'un jeu, mais ton commentaire m'est très utile. Il est vrai que j'utilise souvent "elle" et je vais faire attention maintenant.

Comme ça, ce serait mieux ?

La nuit suivante, elle rêva d’une personne, assise dans la neige et qui tenait un seau rouge. Julie ne voyait pas son visage mais elle savait qu’il s’agissait de la petite fille du tableau. Puis le rêve changea de lieu. L'instant d'après, elle se retrouva dans un salon avec la petite fille. De sa voix enfantine, celle-ci lui dit :
- Pourquoi tu voulais tant avoir un enfant avec Juan ? Tu ne sais pas que les enfants ça crée des problèmes ? Demande à ma mère.


Du coup, il y a une répétition. Mais il vaut mieux une répétition qu'une incompréhension.
Back to top
Armorique
Administrateur

Offline

Joined: 05 Jun 2010
Posts: 4,920
Localisation: Dinan
Féminin

PostPosted: Wed 13 Feb - 09:41 (2013)    Post subject: Stockbridge Reply with quote

C'est beaucoup plus clair ainsi. Pour le deuxième "petite fille"tu pourrais écrire "la gamine écorchée", par exemple.
_________________
La vie n’est pas d’attendre que l’orage passe, c’est apprendre à danser sous la pluie. Sénèque
Back to top
Eyrlis
Conjonction volubile

Offline

Joined: 03 Sep 2012
Posts: 855
Féminin Lion (24juil-23aoû)

PostPosted: Wed 13 Feb - 10:23 (2013)    Post subject: Stockbridge Reply with quote

Bien que le traitement du sujet soit original, j'ai trouvé que l'utilisation de l'image et surtout de la phrase était un peu facile.
L'écriture en phrases courtes est bien et intéressante, pourtant il m'a manqué quelque chose. De l'émotion peut-être car l'ensemble m'a paru un peu plat.
Désolée !

_________________
"Le récit des choses douces à avoir et des jours doux à passer est vite narré, et guère passionnant à écouter ; tandis que les épisodes déplaisants, palpitants, voire affreux font souvent une bonne ou du moins une longue histoire." Tolkien
Back to top
danielle
Administrateur

Offline

Joined: 21 May 2010
Posts: 12,512
Localisation: St Etienne
Féminin Poissons (20fev-20mar)

PostPosted: Wed 13 Feb - 10:51 (2013)    Post subject: Stockbridge Reply with quote

J'ai aimé la tonalité générale empreinte de mélancolie. Mais je me suis perdue dans l'histoire qui, à mon avis, n'avait qu'un rapport très lointain avec l'image.
_________________
Rêve de grandes choses, cela te permettra d'en faire au moins de toutes petites. J. Renard
http://danielle.akakpo.over-blog.com/
Back to top
Anne Veillac
Guest

Offline




PostPosted: Wed 13 Feb - 11:14 (2013)    Post subject: Stockbridge Reply with quote

Armorique wrote:
C'est beaucoup plus clair ainsi. Pour le deuxième "petite fille"tu pourrais écrire "la gamine écorchée", par exemple.


J'ai très envie de répondre à ta remarque, parce que je trouve qu'elle répond à une question que je me pose souvent. Je voudrais avoir votre avis.
Je sais bien qu'il faut faire la chasse aux répétitions. C'est un de mes problèmes.
D'un autre côté, je me souviens qu'en atelier d'écriture des gens disaient que la littérature était pleine de répétitions et c'est vrai lorsqu'on y fait attention.
D'autre part, je me méfie des "anaphores" trop sophistiquées. J'aime bien appeler un chat un chat et non le félin noir par exemple. Quand je lis un texte, c'est pareil.
Est-ce qu'il y a d'autres personnes qui réagissent comme moi ?

En tout cas, là, il est vrai que je pourrais changer "la petite fille" par "la gamine". C'est juste un synonyme. Merci Armorique.
Back to top
Anne Veillac
Guest

Offline




PostPosted: Wed 13 Feb - 11:18 (2013)    Post subject: Stockbridge Reply with quote

danielle wrote:
J'ai aimé la tonalité générale empreinte de mélancolie. Mais je me suis perdue dans l'histoire qui, à mon avis, n'avait qu'un rapport très lointain avec l'image.


Tu n'es pas la première personne à t'être perdue dans l'histoire et j'entends la critique.
Quant au rapport lointain avec l'image, c'est parce que je ne voulais pas écrire une histoire qui parlait d'éducation... Rolling Eyes
Mais remarquez que j'ai fait des recherches Very Happy Il y a bien un musée Rockwell à Stockbridge. Par contre, je n'ai pas réussi à savoir si ce tableau y était exposé ou non.
Back to top
bay
Conjonction volubile

Offline

Joined: 07 Jun 2010
Posts: 2,572
Localisation: romorantin-lanthenay
Masculin

PostPosted: Wed 13 Feb - 11:54 (2013)    Post subject: Stockbridge Reply with quote

Bien écrit, y’a pas à dire. Et original. On n’aura jamais été aussi proche du vrai tableau. On devine que des recherches et une longue réflexion ont précédé l’écriture. Ceci dit, je trouve que l’intégration de la phrase imposée est « téléphonée », plus que celle de l’illustration. Et le récit part dans tous les sens, ce qui nuit à sa limpidité. Pour cela il est resté au pied de mon podium.

Edith : ce message a été écrit avant la lecture des précédents, ce qui explique une certaine redondance
_________________
Livre en téléchargement GRATUIT
Back to top
Visit poster’s website
sophax
Conjonction volubile

Offline

Joined: 02 Jan 2012
Posts: 379
Localisation: Toulon
Masculin

PostPosted: Wed 13 Feb - 15:02 (2013)    Post subject: Stockbridge Reply with quote

Cette fois, c'est la chute que j'ai trouvée assez fade. Comme une extension en mal d'harmonie avec le reste du sujet. Mais c'est le coeur qui a parlé. J'ai été transporté, au-delà de toute analyse. Ce texte m'a parlé, intimement. Il y a une musique et une histoire. Je l'ai placé dans mon duo de tête sans hésiter.
Bravo.
_________________
Il n'y a pas de chemin, il n'y a que cheminer.
Back to top
janis
Conjonction volubile

Offline

Joined: 05 Jun 2010
Posts: 4,001
Localisation: bretagne
Féminin

PostPosted: Fri 15 Feb - 14:59 (2013)    Post subject: Stockbridge Reply with quote

J'ai trouvé que le texte était bien documenté, avait su tirer parti de l'illustration de départ, et que c'était une bonne idée de nous avoir emmenés au musée Rockwell. Mais ce que j'ai moins aimé c'est l'histoire sentimentale, le manque et le chagrin qui servent d'écrin à tout le récit qui est bien construit, bien mené, mais trop nostalgique pour mon état d'esprit du moment. Que de subjectivité dans mon jugement!... Et de ce fait, mon commentaire est loin d'être constructif.
Back to top
Anne Veillac
Guest

Offline




PostPosted: Fri 15 Feb - 20:13 (2013)    Post subject: Stockbridge Reply with quote

Mais heureusement que tu es subjective. Ne peut-on être autre chose lorsque l'on est lecteur ?
Back to top
abdel
Guest

Offline




PostPosted: Fri 15 Feb - 23:46 (2013)    Post subject: Stockbridge Reply with quote

J'ai bien apprécié cette réitération de la fuite devant le souvenir, d'un banc à l'autre, et la façon voulue ou non de s'en détourner. Un très bon texte.
Back to top
Caspienne
Guest

Offline




PostPosted: Mon 18 Feb - 12:04 (2013)    Post subject: Stockbridge Reply with quote

J'ai beaucoup aimé ce texte. En fait, c'était mon favori. On voit la scène, on sent le froid, la neige, la mélancolie, pire encore, la blessure impossible à refermer. Ce sont des sentiments très forts que tu as su faire passer en sourdine. Alors, après, moi aussi j'ai trouvé la phrase imposée un peu artificielle, mais cela pesait bien peu dans la balance! Bravo à toi.
Back to top
chrystie
Conjonction volubile

Offline

Joined: 19 Jan 2012
Posts: 288
Localisation: souslaplume
Féminin Poissons (20fev-20mar)

PostPosted: Mon 18 Feb - 12:44 (2013)    Post subject: Stockbridge Reply with quote

J'ai trouvé judicieuse la visite du musée et le sourire qu'elle génère quand la nostalgie colle à la peau. La chute ouvre des prolongements avec sa plongée dans l'inconscient.
Back to top
Mita
Guest

Offline




PostPosted: Tue 19 Feb - 11:22 (2013)    Post subject: Stockbridge Reply with quote

Nul doute que si j'avais joué et voté, ce texte étrangement envoûtant eût été dans mon palmarès !
Back to top
Display posts from previous:   
Post new topic   Reply to topic    forum du cercle maux d'auteurs Forum Index -> ARCHIVES générales -> Archives des jeux d'écriture -> JEU N°91 -> Critiques constructives Jeu N°91 All times are GMT + 1 Hour
Page 1 of 1

 
Jump to:  

Index | Create my own forum | Free support forum | Free forums directory | Report a violation | Cookies | Charte | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group