forum du cercle maux d'auteurs Forum Index

forum du cercle maux d'auteurs
Ouvert à tous les passionnés de lecture et d'écriture!

 FAQFAQ   SearchSearch   MemberlistMemberlist   UsergroupsUsergroups   RegisterRegister 
 ProfileProfile   Log in to check your private messagesLog in to check your private messages   Log inLog in 

Plein hiver

 
Post new topic   Reply to topic    forum du cercle maux d'auteurs Forum Index -> ARCHIVES générales -> Archives des jeux d'écriture -> JEU N°90 -> Critiques constructives jeu N°90
Previous topic :: Next topic  
Author Message
Caspienne
Guest

Offline




PostPosted: Mon 14 Jan - 15:55 (2013)    Post subject: Plein hiver Reply with quote

Elle allume une bougie. Elle a vu faire ça dans un film, il y a longtemps, allumer une bougie pour chauffer une voiture. C’était l’époque où elle avait encore une télévision. La flamme tremble puis se stabilise. Elle pose le bougeoir sur la plage arrière. Elle doit enjamber le chien et au passage elle lui écrase un peu l’oreille. Il gémit. Elle lui caresse la tête. Ses doigts rencontrent la boule de chair familière au niveau du cou. Il faudrait le faire opérer. Il faudrait…. Il est vieux mais elle a besoin de lui. Depuis six mois qu’elle dort ici, elle le sait : un chien, c’est indispensable.
Elle a garé la voiture sur le parking du supermarché. A une centaine de mètres, la station service diffuse une lumière dure, assez distante pour lui permettre de dormir, assez claire pour dissuader les rodeurs. Elle frissonne. La température va chuter cette nuit. La bruine se transformera en neige. Elle a encore les cheveux mouillés de la journée passée dehors, pas inutile, non, pas inutile de traîner dehors : ce matin elle a décroché un entretien d’embauche dans un fast-food. Ils cherchent un commis. Elle se présentera demain. Il faut qu’elle soit jolie. Elle a acheté un rouleau de papier d’aluminium et elle déchire de petits bouts qu’elle tortille dans ses cheveux. L’habitacle est étroit. Elle avance lentement. Elle s’obstine. Avec un peu de chance, les mèches auront un peu frisé demain. Au bout d’une demi-heure elle a la tête hérissée de papier brillant et son visage dans le rétroviseur la fait rire.
Elle s’arrête d’un coup. Là-bas, devant, un homme approche. Il se cache à moitié. Elle le connaît. Ce n’est pas le pire. Elle sait ce qui va suivre. Il va la rejoindre à pas rapides, ouvrir la portière, faire tanguer la voiture.
Il s’installe et tout de suite il ouvre son blouson. Il lui tend un billet. Il connaît le tarif. Elle prend l’argent, le range, elle se penche vers lui. Elle doit avoir l’air grotesque avec ses papillotes sur la tête mais il s’en fiche. Ce n’est pas de la beauté qu’il vient chercher. Sa peau est froide, ses muscles sont froids, il sent le froid et le rance et elle n’y arrive pas. Elle n’a pas voulu ça.
Quand elle a terminé elle se redresse et l’homme se rajuste sans la regarder. Il ressemble à un client de la parfumerie où elle travaillait avant. Il ne lui parle pas. Cette fois pourtant, il lui tend quelque chose. « Cadeau », dit-il. C’est un bracelet en plastique avec des perles en forme de sapin, comme on en trouve dans les tirettes à un euro. Elle le prend. Il sort. Est-ce qu’il l’a acheté pour elle ? Est-ce qu’il l’a trouvé dans la rue et gardé pour elle ?
Le temps qu’elle relève la tête, l’homme a disparu. Elle frissonne. La bougie s’est éteinte avec le courant d’air mais elle ne la rallume pas. Dehors la pluie tourne au blizzard. Elle pense aux couettes en promotion au supermarché, là, à quelques mètres d’elle. A sa vie d’avant. Il y a plus de dix centimètres de neige sur le capot. Elle caresse le chien. L’eau qui coule sur ses joues lui brûle un peu la peau. Elle regarde droit devant elle, la neige qui pèse sur le pare-brise.
Les traces de pas de l’homme se sont effacées. Elle a fini par s’endormir. Indifférente derrière les néons, la station service ronronne dans le froid. Il n’y a plus que ça à présent, le silence et la nuit. La voiture disparaît presque sous le blanc et de loin, c’est comme si elle se fondait dans le paysage.
De loin, c’est comme si elle n’existait pas.
Back to top
Publicité






PostPosted: Mon 14 Jan - 15:55 (2013)    Post subject: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Back to top
bay
Conjonction volubile

Offline

Joined: 07 Jun 2010
Posts: 2,572
Localisation: romorantin-lanthenay
Masculin

PostPosted: Mon 14 Jan - 16:16 (2013)    Post subject: Plein hiver Reply with quote

Numéro 3 chez moi. Ce n’est pas désopilant. Une belle et sensible description de la misère humaine qui prend aux tripes et fait frissonner le lecteur à l’unisson de la pauvre fille. Malheureusement des situations semblables existent dans le monde réel, et le trait n’est pas forcé. J’aime bien l’image de fin, la voiture, et son occupante, se fondant dans le paysage, pour presque disparaître. Bravo !
_________________
Livre en téléchargement GRATUIT
Back to top
Visit poster’s website
Marixel
Conjonction volubile

Offline

Joined: 20 Jan 2011
Posts: 5,296
Localisation: ...
Féminin

PostPosted: Mon 14 Jan - 16:47 (2013)    Post subject: Plein hiver Reply with quote

J'ai trouvé que tu avais opéré un tour de force en réussissant à décrire une situation dramatique, sans nous épargner les détails sordides mais en gardant une sorte de pudeur et surtout, en évitant de tomber dans le misérabilisme ou le pathos.

Le passage où elle tente de se rendre présentable pour l'entretien d'embauche, ça fait mal parce qu'on se dit qu'elle ne sera sans doute pas prise, la misère, la rue, ça casse et ça abime (détruit) vite un individu, physiquement et psychiquement. Mais pour survivre, pour ne pas mourir intérieurement, elle se berce, elle-même, d'illusions, le terme "jolie" est vraiment bien choisi car il évoque sa vie d'avant quand elle faisait partie du monde des "autres", du monde des humains quand elle se sentait comme eux. Ca lui permet de ne pas mourir intérieurement et de résisetr à la tentation qu'on imagine de se laisser engourdir par le froid jusqu'à la mort.

La symbolique du chien est très intéressante, aussi, son existence vaut-elle davantage que celle de son chien ? Terrible.

Dans le passage où l'homme s'approche, elle sait ce qu'il vient chercher qu'elle sera bien obligée de lui donner parce qu'elle a besoin de manger. Et elle se résigne, en se disant que ce client, "ce n'est pas le pire". Cette phrase serre le coeur car elle signifie tant de choses entre ses lignes, tant de dégoûts, tant d'horreurs perpétrées dans la nuit, dans la voiture qui tangue. Non, ce n'est pas le pire mais pourtant elle n'y arrive pas car l'homme sent le froid et le rance, presque la mort. Quelle trouvaille de mettre le client au premier plan, à ce moment-là !

Et la vie reprend, pourtant, enfin pas vraiment. La fin est excellente : tout disparait sous la neige et cette femme, l'ombre d'elle-même, n'existe déjà plus.

Au fur et à mesure des critiques constructives, j'opère un classement des six textes que j'ai dû laisser à regret et le tien se retrouve en tête, sans conteste, c'est à dire qu'il est mon septième choix. Si je revotais aujourdhui, je le mettrais sans hésiter sur mon podium. Bravo


Last edited by Marixel on Mon 14 Jan - 16:49 (2013); edited 1 time in total
Back to top
Caspienne
Guest

Offline




PostPosted: Mon 14 Jan - 16:49 (2013)    Post subject: Plein hiver Reply with quote

rooo merci Marixel, c'est trop gentil ce que tu me dis là! Embarassed
Back to top
Pascale
Adjectif enthousiaste

Offline

Joined: 27 Oct 2012
Posts: 79
Localisation: Tours
Féminin Lion (24juil-23aoû)

PostPosted: Mon 14 Jan - 17:46 (2013)    Post subject: Plein hiver Reply with quote

J'ai été très touchée par ce texte d'une grande sensibilité. Toute en finesse et en pudeur, l'évocation de ce drame ne tombe pourtant pas dans le cliché. Une belle écriture, bravo, sur mon podium et comment !
Back to top
aqua
Guest

Offline




PostPosted: Mon 14 Jan - 17:50 (2013)    Post subject: Plein hiver Reply with quote

Lu. Relu. Rerelu. Quelques choses qui m’accrochaient. Et autres choses qui me repoussaient…Au final, peut-être trop froid pour moi ce plein hiver ? Je n’ai pas pu stationner sur ce parking là.
Back to top
Armorique
Administrateur

Offline

Joined: 05 Jun 2010
Posts: 4,919
Localisation: Dinan
Féminin

PostPosted: Mon 14 Jan - 17:56 (2013)    Post subject: Plein hiver Reply with quote

Mon numéro 5. J'ai été immédiatement prise dans l'histoire. En trois phrases très courtes on est dans l'ambiance et c'est très fort. Bravo!
La fin m'a fait penser un peu à la fin de mon texte , là elle disparait sous la neige et chez moi c'est son empreinte qui s'efface...
_________________
On ne peut s’empêcher de vieillir mais on peut s’empêcher d’être vieux. Henri Matisse
Back to top
Caspienne
Guest

Offline




PostPosted: Mon 14 Jan - 19:00 (2013)    Post subject: Plein hiver Reply with quote

@Armorique: tout à fait! D'ailleurs j'avais pensé titrer mon texte "insignifiante" dans un premier temps...
Back to top
Jodie
Conjonction volubile

Offline

Joined: 21 Jul 2011
Posts: 1,896
Localisation: Forêt profonde
Féminin Scorpion (23oct-21nov) 虎 Tigre

PostPosted: Tue 15 Jan - 12:06 (2013)    Post subject: Plein hiver Reply with quote

Sur mon podium sans hésiter. Rien à redire. J'ai trouvé beaucoup de justesse dans ce que tu mettais en scène, l'idée du client qui donne un petit cadeau de pacotille est formidable. L'émotion, l'humanité, le sordide et le dérisoire, dans un même geste. Bravo.
_________________
God as a dead robin ; God as the eye of a dead robin ; God as your barely visible reflection in the eye of a dead robin
Back to top
danielle
Administrateur

Offline

Joined: 21 May 2010
Posts: 12,512
Localisation: St Etienne
Féminin Poissons (20fev-20mar)

PostPosted: Tue 15 Jan - 17:46 (2013)    Post subject: Plein hiver Reply with quote

Dans ma sélection. Un thème qui se rapprochait du mien, en effet. Mais chez toi, il y a unité de ton du début à la fin.
_________________
Rêve de grandes choses, cela te permettra d'en faire au moins de toutes petites. J. Renard
http://danielle.akakpo.over-blog.com/
Back to top
abdel
Guest

Offline




PostPosted: Wed 16 Jan - 01:18 (2013)    Post subject: Plein hiver Reply with quote

Dans mes remarques, j'avais mis : touchant, poignant, et réaliste. J'avais mis aussi : le froid ! pour indiquer le froid externe et interne aux personnages. Le deuxième dans mon choix.
Back to top
SMARTY27
Guest

Offline




PostPosted: Wed 16 Jan - 11:42 (2013)    Post subject: Plein hiver Reply with quote

Texte très beau et bien écrit que j'ai laissé à regret, car je devais choisir. Bravo à toi pour ce joli texte Okay

Le petit geste cadeau du client, qui est sans doute aussi misérable qu'elle, m'a touchée.

Quote:
Cette fois pourtant, il lui tend quelque chose. « Cadeau »


De plus en plus de gens n'ont plus que leur voiture pour dormir. Lorsque je rentre en Belgique, je roule souvent de nuit. Auparavant, c'étaient les routiers qui demandaient la clef de la douche. A présent, pas toujours, surtout dans les dernières stations à proximité de Paris. Sans doute une nouvelle vague de gens du voyage, qui n'ont pas choisi d'être errants. Sad
Back to top
Shéhérazade
Guest

Offline




PostPosted: Wed 16 Jan - 17:25 (2013)    Post subject: Plein hiver Reply with quote

Des images très fortes pour une histoire tragique. Le froid, dans tous les sens du mot, vous gagne jusqu'aux os. C'est très réussi.
Back to top
Anne Veillac
Guest

Offline




PostPosted: Wed 16 Jan - 20:45 (2013)    Post subject: Plein hiver Reply with quote

Je cherche ... je cherche ... mais je n'ai aucune critique constructive à faire. Ce texte est parfait. Oui, je suis d'accord, il n'y a pas de pathos et il y a une unité du début à la fin.
Bravo l'idée du bracelet avec des perles en forme de sapin. C'est très touchant.
Finalement, ces mots de Noël ont inspirés plusieurs textes sombres.
Back to top
Caspienne
Guest

Offline




PostPosted: Thu 17 Jan - 14:00 (2013)    Post subject: Plein hiver Reply with quote

Merci à vous pour vos remarques. Ce n'est pas très gai, mais... ce genre de situations est de plus en plus courantes, je crois. Le pire, c'est qu'on finit par ne plus voir les gens dans la rue -- d'où ma dernière phrase.
Back to top
Display posts from previous:   
Post new topic   Reply to topic    forum du cercle maux d'auteurs Forum Index -> ARCHIVES générales -> Archives des jeux d'écriture -> JEU N°90 -> Critiques constructives jeu N°90 All times are GMT + 2 Hours
Page 1 of 1

 
Jump to:  

Index | Create my own forum | Free support forum | Free forums directory | Report a violation | Cookies | Charte | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group