forum du cercle maux d'auteurs Forum Index

forum du cercle maux d'auteurs
Ouvert à tous les passionnés de lecture et d'écriture!

 FAQFAQ   SearchSearch   MemberlistMemberlist   UsergroupsUsergroups   RegisterRegister 
 ProfileProfile   Log in to check your private messagesLog in to check your private messages   Log inLog in 

Il était une voix

 
Post new topic   Reply to topic    forum du cercle maux d'auteurs Forum Index -> ARCHIVES générales -> Archives des jeux d'écriture -> JEU N°90 -> Critiques constructives jeu N°90
Previous topic :: Next topic  
Author Message
Belphegor
Guest

Offline




PostPosted: Sun 13 Jan - 15:28 (2013)    Post subject: Il était une voix Reply with quote

Comme tous les jours, Gisèle franchit la grille du parc en trainant un peu les pieds. Il fait particulièrement froid ce matin et le ciel a pris cette teinte caractéristique qui annonce à court terme la neige.
Aujourd’hui, le moral est en berne. Est-ce l’arrivée probable d’un hiver précoce ou la lassitude de cette vie d’errance ? Gisèle sent à nouveau l’angoisse la gagner, elle l’a en elle depuis longtemps, toujours à l’état latent, comme une boule qui vous noue le ventre plus ou moins violemment à la faveur des évènements de la vie.
Malgré son âge, la jeune femme en a vu de toutes les couleurs. Enfance abusée par un père violent et alcoolique, grossesse avortée, fugue loin de chez elle pour échapper à ce monstre. Et maintenant, la voilà au cœur de la capitale, petite fourmi perdue mais anonyme. Pour survivre, elle se sert du seul don que d’improbables fées ont déposé sur son berceau : sa voix. Gisèle chante. Petite déjà, elle agace son entourage à fredonner à longueur de journées les succès du moment. Pendant ses périodes de souffrance, elle trouve du réconfort à réciter tout bas des paroles de couplets apprises par cœur. Chacun reconnait qu’elle a quelque chose dans la voix qui fait frémir. C’est le cas parmi celles et ceux qui viennent l’écouter dans cet immense jardin qui borde le Sénat.
Gisèle aime les grands interprètes. Surtout Brel. Il suffit de demander un titre et c’est parti. Elle se plante près du kiosque situé à l’ombre d’un immense sapin, dépose à ses pieds une vieille casquette, ferme les yeux et commence à chanter.

« Ils sont plus de deux mille et je ne vois qu’eux deux ».

Gisèle rouvre les yeux et son regard se perd au-delà des passants.

« La pluie les a soudés semble-t-il l’un à l’autre »

Déjà les badauds arrêtent, s’approchent, envoutés par cette voix qui les prend.
La chanteuse reconnait ces visages qu’elle voit chaque jour. Parmi eux, certains lui jetteront une pièce ou deux ; d’autres, des enfants ou des mamies, des chocolats en papillote.
Du chocolat, un chocolat chaud. Elle en rêve depuis plusieurs jours. Depuis une semaine, elle n’a plus un sou en poche et la faim la taraude.

« Je crois qu’ils sont en train de ne rien se promettre »

Elle reconnait la silhouette de cet homme dissimulé dans un grand manteau noir. Il est là, tous les matins, parmi les premiers, à l’écouter, surtout à la scruter. Il lui fait peur.
Gisèle égrène le deuxième couplet mais soudain la tête lui tourne. Devant elle, les vingt visages semblent se mêler, celui de l’homme au manteau flotte au-dessus d’elle comme s’il allait fondre sur ses frêles épaules.
Dans un dernier effort, la voix de Gisèle s’élève :

« La vie ne fait pas de cadeau.. »

La jeune femme est tombée. Elle git au pied du sapin, sans connaissance. Autour d’elle, on s’est agenouillé. On parle, on s’inquiète. Au bout d’une minute ou deux, Gisèle revient à elle. Une vieille dame lui chuchote :
- Eh bien, mon chou, ça va mieux.
- Que s’est-il passé ?
- Rien de grave, mais on peut dire quand même que c’est votre jour de chance.
- Mon jour de chance ? Comment ça ?
- Regardez ! Un monsieur a laissé un billet de vingt euros en demandant qu’on vous conduise jusqu’à la station de taxi. Et il a laissé sa carte avec son adresse.
- Le monsieur au manteau noir ?
- Oui, vous l’aviez reconnu, pas vrai ? Mon Dieu, ma petite, Georges Leroy, le grand musicien et producteur. Comme je suis heureuse pour vous. Tenez, je vous embrasse !
Back to top
Publicité






PostPosted: Sun 13 Jan - 15:28 (2013)    Post subject: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Back to top
Shéhérazade
Guest

Offline




PostPosted: Sun 13 Jan - 15:30 (2013)    Post subject: Il était une voix Reply with quote

J'ai lu ce texte vite, le coeur serré, et j'y ai repensé longtemps !
Back to top
aqua
Guest

Offline




PostPosted: Sun 13 Jan - 15:34 (2013)    Post subject: Il était une voix Reply with quote

Cosette et Edith Piaf ?
Non. Brel. Pour changer.
La petite sirène, la petite fille aux alumettes et Cosette. Le conte de Noël quoi ! (bien que cette image ait été prohibée par le règlement.
Je n'ai pas été enjolé par cette voix là.
(Et les accents circonflexes ?)
Back to top
Armorique
Administrateur

Offline

Joined: 05 Jun 2010
Posts: 4,952
Localisation: Dinan
Féminin

PostPosted: Sun 13 Jan - 16:17 (2013)    Post subject: Il était une voix Reply with quote

Jolie histoire, un peu comme un conte de Noël... Mais sans dire le mot! J'ai bien aimé mais j'en ai préféré d'autres
_________________
La vie n’est pas d’attendre que l’orage passe, c’est apprendre à danser sous la pluie. Sénèque
Back to top
janis
Conjonction volubile

Offline

Joined: 05 Jun 2010
Posts: 4,071
Localisation: bretagne
Féminin

PostPosted: Sun 13 Jan - 16:20 (2013)    Post subject: Il était une voix Reply with quote

accents circonflexes? Justement, il en faut un sur "enjôlé"!
J'ai retenu ce texte sur mon podium car je l'ai trouvé bien ficelé , et j'ai adoré les citations de cette chanson de Brel.
Back to top
Tonina
Conjonction volubile

Offline

Joined: 04 Jun 2010
Posts: 3,630
Localisation: Seine et Marne
Féminin

PostPosted: Sun 13 Jan - 16:39 (2013)    Post subject: Il était une voix Reply with quote

Comme un certain nombre de textes de ce jeu que beaucoup d'entre nous ont laissés de côté faute de place sur le podium, ( cela a été maintes fois répété dans les commentaires ) ce texte m'a plu mais un peu moins que d'autres ... " malgré son âge, la jeune femme ... " : il me semble que lorsqu'on dit " malgré son âge ", on parle plutôt d'un grand âge. j'aurais donc plutôt écrit " malgré son jeune âge, elle ... " Et puis, tu dis que "son regard se perd au-delà des passants " et juste après, qu ' " elle reconnait ces visages " .. ? Mais tout cela n'est que du détail.
Back to top
Pascale
Adjectif enthousiaste

Offline

Joined: 27 Oct 2012
Posts: 79
Localisation: Tours
Féminin Lion (24juil-23aoû)

PostPosted: Sun 13 Jan - 20:46 (2013)    Post subject: Il était une voix Reply with quote

Je n'ai pas compris comment elle pouvait rester une semaine sans un sou alors qu'elle vient tous les jours et que dans la foule elle reconnait les gens qui lui laisseront une petite pièce ? Et cet homme qui vient chaque jour aussi, il se décide juste aujourd'hui ? Il n'a pas su déceler son talent avant ?
Back to top
Marixel
Conjonction volubile

Offline

Joined: 20 Jan 2011
Posts: 5,296
Localisation: ...
Féminin

PostPosted: Mon 14 Jan - 13:30 (2013)    Post subject: Il était une voix Reply with quote

J'aii aimé l'évocation de la môme Piaf, à travers une chanson du grand Jacques. Deux écorchés vifs ces deux-là.
Ce texte m'a beaucoup touchée et je l'ai mis sur mon podium.
Back to top
bay
Conjonction volubile

Offline

Joined: 07 Jun 2010
Posts: 2,572
Localisation: romorantin-lanthenay
Masculin

PostPosted: Mon 14 Jan - 14:07 (2013)    Post subject: Il était une voix Reply with quote

Cette chanson réaliste est restée au pied de mon podium ; j’ai préféré des airs plus originaux. C’est un peu trop appuyé, pas assez allusif. « Enfance abusée par un père violent et alcoolique, grossesse avortée, fugue loin de chez elle pour échapper à ce monstre » : on a l’impression de lire un rapport de police. J’aurais aimé plus de légèreté. Difficile à dire. Sans aller jusqu’à comparer cette histoire avec la célèbre « entrecôte », elle a le défaut de certaines chansons du début du siècle dernier qui ont du mal à éviter une certaine mièvrerie. Et le choix d’Orly, qui n’est pas la meilleure chanson de Brel selon moi, a joué en sa défaveur. Mais je ne dis pas qu’elle est mauvaise, ou mal écrite, elle possède ses qualités, mais insuffisamment pour que je la distingue. Et je souscris aux remarques de Tonina et de Pascale.
_________________
Livre en téléchargement GRATUIT
Back to top
Visit poster’s website
Caspienne
Guest

Offline




PostPosted: Mon 14 Jan - 14:16 (2013)    Post subject: Il était une voix Reply with quote

Je n'ai pas grand chose à ajouter à ce que dit Bay. C'est un peu comme la chanson "c'est l'enfant de la misère, que l'on vient de ramasser...": à un moment, je me suis dit, stop, c'est trop! Je sais que c'est un conte que tu nous as écrit; mais je n'ai pas vraiment réussi à entrer dedans. Une autre fois!
Back to top
Belphegor
Guest

Offline




PostPosted: Mon 14 Jan - 19:58 (2013)    Post subject: Il était une voix Reply with quote

aqua wrote:
Cosette et Edith Piaf ?
Non. Brel. Pour changer.
La petite sirène, la petite fille aux alumettes et Cosette. Le conte de Noël quoi ! (bien que cette image ait été prohibée par le règlement.
Je n'ai pas été enjolé par cette voix là.
(Et les accents circonflexes ?)


le conte de Noël, c'est toi qui en parle... pas moi.
quant aux accents circonflexes, je te les laisse ^^
Back to top
Belphegor
Guest

Offline




PostPosted: Mon 14 Jan - 20:01 (2013)    Post subject: Il était une voix Reply with quote

Tonina wrote:
Comme un certain nombre de textes de ce jeu que beaucoup d'entre nous ont laissés de côté faute de place sur le podium, ( cela a été maintes fois répété dans les commentaires ) ce texte m'a plu mais un peu moins que d'autres ... " malgré son âge, la jeune femme ... " : il me semble que lorsqu'on dit " malgré son âge ", on parle plutôt d'un grand âge. j'aurais donc plutôt écrit " malgré son jeune âge, elle ... " Et puis, tu dis que "son regard se perd au-delà des passants " et juste après, qu ' " elle reconnait ces visages " .. ? Mais tout cela n'est que du détail.


merci pour ces remarques dont je tiens compte d'autant que, je crois l'avoir dit je ne sais plus où, j'ai écrit ce texte en quatrième vitesse et j'ai laissé passer pas mal d'âneries (tiens, j'ai mis un accent circonflexe) que j'aurais évitées si j'avais pris le temps... je suis un vilain !
Back to top
Belphegor
Guest

Offline




PostPosted: Mon 14 Jan - 20:04 (2013)    Post subject: Il était une voix Reply with quote

Pascale wrote:
Je n'ai pas compris comment elle pouvait rester une semaine sans un sou alors qu'elle vient tous les jours et que dans la foule elle reconnait les gens qui lui laisseront une petite pièce ? Et cet homme qui vient chaque jour aussi, il se décide juste aujourd'hui ? Il n'a pas su déceler son talent avant ?


moi non plus, je n'ai pas compris pourquoi elle se trouve sans le sou, peut-être a t-elle d'autres problèmes non évoqués ici, qu'en sais-je ? effectivement, elle reconnait certaines personnes mais peut-être que ce jour précis, elle n'est pas dans son état normal, qu'en sais-je ? quant à Georges Leroy, je ne suis pas dans sa tête à ce brave homme, l'important est qu'il se soit décidé justement ce jour là... bref, tout cela pour dire que tout est fiction, peut-être mal ficelée .. mais à vous d'imaginer la suite ou pas.
Back to top
Belphegor
Guest

Offline




PostPosted: Mon 14 Jan - 20:07 (2013)    Post subject: Il était une voix Reply with quote

janis wrote:
accents circonflexes? Justement, il en faut un sur "enjôlé"!
J'ai retenu ce texte sur mon podium car je l'ai trouvé bien ficelé , et j'ai adoré les citations de cette chanson de Brel.


merci !
Back to top
Belphegor
Guest

Offline




PostPosted: Mon 14 Jan - 20:08 (2013)    Post subject: Il était une voix Reply with quote

Marixel wrote:
J'aii aimé l'évocation de la môme Piaf, à travers une chanson du grand Jacques. Deux écorchés vifs ces deux-là.
Ce texte m'a beaucoup touchée et je l'ai mis sur mon podium.


re-merci !
Back to top
Belphegor
Guest

Offline




PostPosted: Mon 14 Jan - 20:09 (2013)    Post subject: Il était une voix Reply with quote

Shéhérazade wrote:
J'ai lu ce texte vite, le coeur serré, et j'y ai repensé longtemps !


merci, merci !
Back to top
Belphegor
Guest

Offline




PostPosted: Mon 14 Jan - 20:10 (2013)    Post subject: Il était une voix Reply with quote

bon, allez je m'arrête là et disparais pour ce soir
Back to top
Lullaby
Guest

Offline




PostPosted: Mon 14 Jan - 22:37 (2013)    Post subject: Il était une voix Reply with quote

Que dire mis à part que j'aime beaucoup ta plume et l'atmosphère qui se dégage de tes histoires ?
Back to top
aqua
Guest

Offline




PostPosted: Mon 14 Jan - 22:43 (2013)    Post subject: Il était une voix Reply with quote

Belphegor wrote:
aqua wrote:
 


le conte de Noël, c'est toi qui en parle... pas moi.
quant aux accents circonflexes, je te les laisse ^^

janis a écrit:
accents circonflexes? Justement, il en faut un sur "enjôlé"!
J'ai retenu ce texte sur mon podium car je l'ai trouvé bien ficelé , et j'ai adoré les citations de cette chanson de Brel.


merci !



Bon…
Mais je n’ai pas été seul à avoir l’impression d’un conte de noël, si ?
Le circonflexe d’enjôleur, c’était une manière de boutade dans le contexte de mon commentaire. Tombée à plat la boutade visiblement.
Il m’est arrivé d’autres fois, de me faire (justement) allumer pour une faute ici, un trop plein de points d’exclamation ou de suspension là. Je ne savais pas que les circonflexes, eux, étaient tabous. Je le saurai.
Peut-être mon commentaire était-il lapidaire, mais ce n’était pas un jet de pierres quand même.
Une façon de dire que ce texte ne m’a pas accroché car ……….censuré ……………..
pour mon-goût-à-moi-perso-qui-n’est-pas-une-référence-mais qui-est-le-mien.
J’ai eu l’impression d’une espèce d’épisode de « Plus belle la vie », voila. Désolé.


Back to top
Jodie
Conjonction volubile

Offline

Joined: 21 Jul 2011
Posts: 1,896
Localisation: Forêt profonde
Féminin Scorpion (23oct-21nov) 虎 Tigre

PostPosted: Tue 15 Jan - 11:12 (2013)    Post subject: Il était une voix Reply with quote

Rien de bien constructif à te dire et ça m'agace un peu. Je dirai simplement que je n'ai pas été attirée, sans trop savoir pourquoi. Ce genre de commentaires aide drôlement, j'en suis consciente Mr. Green
_________________
God as a dead robin ; God as the eye of a dead robin ; God as your barely visible reflection in the eye of a dead robin
Back to top
SMARTY27
Guest

Offline




PostPosted: Wed 16 Jan - 08:02 (2013)    Post subject: Il était une voix Reply with quote

Oui, c'est un peu ...comme disent certains collègues de plume mais il est vrai que certains destins cumulent les mauvaises cartes.
L'écriture est claire, les mots bien choisis, je n'ai pas de réelle critique à faire.

Je n'ai pas écarté le texte d'emblée, loin de là, mais quand j'ai dû choisir, d'autres ont eu ma préférence. Ce jeu a donné un tel bouquet de bons textes !

Si, une petite remarque quand même, la fin : je n'aime pas trop l'idée du producteur qui donne sa carte et la laisse en plan dans sa syncope, même avec un billet de 20 euros.

Quote:
Je n'ai pas compris comment elle pouvait rester une semaine sans un sou alors qu'elle vient tous les jours et que dans la foule elle reconnait les gens qui lui laisseront une petite pièce ?


Se trouver sans le sou, malgré les piécettes reçues quotidiennement ? ben oui, à moins de recevoir un plein chapeau, quelques pièces ne permettent pas de payer un loyer et se nourrir, ce n'est pas invraisemblable. A part cela, on m'a raconté (mais on raconte tant de choses) qu'à certaines sorties de métro, la manche rapporte plus que le SMIC.
Quoi qu'il en soit, quand on vit sans salaire fixe ni carnet de commandes, on dépense au jour le jour. On n'a pas de compte en banque.
Back to top
Anne Veillac
Guest

Offline




PostPosted: Wed 16 Jan - 09:23 (2013)    Post subject: Il était une voix Reply with quote

On pourrait penser que le début est un vrai cliché. Cette femme cumule tout... Mais non, j'ai marché à 100%, même au début du texte.
A posteriori, Je suis d'accord avec les remarques de Pascale, mais je ne les ai pas du tout vues pendant ma lecture. J'étais DANS le texte, DANS l'histoire, DANS la tête de cette femme.
Et puis il y a la chanson de Brel... Elle me fait tellement vibrer.
Back to top
Belphegor
Guest

Offline




PostPosted: Wed 16 Jan - 20:12 (2013)    Post subject: Il était une voix Reply with quote

Aqua : pas de problème, tu as le droit de penser et de dire ce que tu veux d un texte tout comme je le fais également dans le cadre des CC. Je fais également de l humour régulièrement donc pas de censure. Concernant "plus belle la vie", j'avoue mon ignorance, ne regardant aucun feuilleton français.

Merci aux autres pour leurs messages, même si ce n est pas forcément constructif, il n est pas toujours aisé de partager un plaisir de lecture.
Back to top
abdel
Guest

Offline




PostPosted: Thu 17 Jan - 00:27 (2013)    Post subject: Il était une voix Reply with quote

Il n'est pas très facile d'écrire un texte simple et aérien pour exprimer l'innocence. J'ai l'impression que quelqu'un me raconte une histoire avec beaucoup de douceur, sans fioritures, sans style lourd, en allant à l'essentiel, en n'éxagérant rien, en me permettant de compatir comme si j'y étais.

Merci !
Back to top
Display posts from previous:   
Post new topic   Reply to topic    forum du cercle maux d'auteurs Forum Index -> ARCHIVES générales -> Archives des jeux d'écriture -> JEU N°90 -> Critiques constructives jeu N°90 All times are GMT + 1 Hour
Page 1 of 1

 
Jump to:  

Index | Create my own forum | Free support forum | Free forums directory | Report a violation | Cookies | Charte | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group