forum du cercle maux d'auteurs Forum Index

forum du cercle maux d'auteurs
Ouvert à tous les passionnés de lecture et d'écriture!

 FAQFAQ   SearchSearch   MemberlistMemberlist   UsergroupsUsergroups   RegisterRegister 
 ProfileProfile   Log in to check your private messagesLog in to check your private messages   Log inLog in 

Perte

 
Post new topic   Reply to topic    forum du cercle maux d'auteurs Forum Index -> ARCHIVES générales -> Archives des jeux d'écriture -> Jeu N°89 -> Critiques constructives Jeu N°89
Previous topic :: Next topic  
Author Message
Cheburashka
Guest

Offline




PostPosted: Thu 20 Dec - 22:56 (2012)    Post subject: Perte Reply with quote

PERTE

Cela devait être le plus beau jour de ma vie. Depuis des années, on m’en parlait. Ce 12 mai 2011, j’épluchais tranquillement de jolies pommes fraîches destinées à la concoction d’une compote en écoutant le titre de Boby Lapointe « La maman des poissons ». Au moment où Bobby entamait la tirade « La maman des poissons, elle a l’œil tout rond, ses petits l’aiment bien, elle est bien gentille … », un flot soudain s’est écoulé entre mes jambes. Affolée, j’ai saisi le combiné de téléphone pour appeler une ambulance. Mais l’ambulancier, nullement effrayé, m’a répondu laconiquement qu’il fallait avertir les pompiers. Les pompiers ? Quand on perd les eaux ? Je croyais depuis toujours que leur mission était d’éteindre le feu. Je me suis résolue à appeler les soldats du feu, qui, huit minutes plus tard, se trouvaient déjà en bas de chez moi. Je compris immédiatement que Madame la Sérénité s’amusait avec nerfs. Anxieuse et haletante, c’est encore le dépit qui s’empara de moi lorsque je découvris les trois hommes. Le premier, plus que corpulent, transpirait à grosses gouttes grasses étincelantes qui retombaient sur le col de sa chemise détrempée. De lui, émanait une odeur de transpiration des plus coriaces. Le deuxième, un jeune grand gringalet échevelé, qui semblait sortir tout juste du lycée, ne m’inspirait aucune confiance. Ses gestes maladroits et ses paroles confuses traduisaient son anxiété qui égalait la mienne. Quant au troisième, il me rappela Jean-Pierre Treibert, vous savez, ce garde-chasse alsacien soupçonné, à tort ou à raison, d’avoir assassiné deux femmes en 2004. Oui, cet individu-là qui s’était ensuite évadé de la prison d’Auxerre en 2009, déclenchant hordes de chiens et d’hommes à ses trousses dans la forêt d’Othe et alentours. Bref, je ne me sentais pas entre de bonnes mains. Les trois hommes m’ont transférée sur une civière, le gringalet au volant, c’est en compagnie du replet et de J.P. que nous filions vers la clinique du Diaconat. Les contractions ont alors commencé. A 12 heures 50, nous étions à la clinique, les trois compères m’ayant quittée, j’abordai plus sereinement le futur proche. L’enfant ne tarderait plus à arriver et puis, aujourd’hui serait le plus beau jour de ma vie. Que nenni ! Il a pris son temps, mon enfant ! Mon accouchement avait été prévu par les experts en la matière le 15 ou 16 juin 2012. Vous croyez qu’il les a écoutées, ces prévisions, mon bébé ? Bien sûr que non, pourquoi faire simple quand … ? 49 heures … Sportif, l’accouchement ! J’aurais sûrement dû me préparer à cette compétition à la manière d’un athlète qui s’entraîne pour les J.O. Non, je n’exagère pas. Lorsqu’enfin, mon petit Roman est né, j’étais tellement épuisée, que je n’ai pu apprécier ce premier contact avec mon enfant. Donner la vie, le plus beau jour de mon existence ? Qui a propagé cette rumeur ? Serait-ce comme croire au prince charmant ou au père Noël ? Finalement, c’est peut-être Dieu lui-même, le Tout Puissant, qui l’a colportée afin que le genre humain se perpétue sans redouter ce fameux jour J… Malin, le démiurge !
Back to top
Publicité






PostPosted: Thu 20 Dec - 22:56 (2012)    Post subject: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Back to top
sophax
Conjonction volubile

Offline

Joined: 02 Jan 2012
Posts: 379
Localisation: Toulon
Masculin

PostPosted: Fri 21 Dec - 04:18 (2012)    Post subject: Perte Reply with quote

Hum hum, personne... Il est plus simple de dire pourquoi on a aimé... mais malheureusement ton texte ne se retrouve pas bien classé dans le résultat final, et dans mon classement personnel aussi. Alors, puisque tu postes ton texte dans commentaires constructifs, je me lance...
Je n'ai pas aimé ton texte cheburashka parce que je me suis ennuyé. En racontant ce trop banal évènement sur le ton enjoué de la "fille déconne", je ne me suis pas senti concerné. Ce n'est pas de la littérature. C'est une lettre entre copines. Je me suis trouvé emporté dans cette histoire (tiens, où est le père ?) comme contre mon gré, sachant que je n'étais pas la cible et qu'il n'y avait dans cette narration rien pour me retenir. Je ne trouverais rien à redire quant à la technique d'écriture, sans maladresse, jouant même le registre d'un humour un peu grinçant, mais c'est ailleurs que je n'ai pas été séduit.
Désolé.
Au plaisir de donner l'envie à d'autres membres du forum d'intervenir ici,

Salutations.
_________________
Il n'y a pas de chemin, il n'y a que cheminer.
Back to top
Marixel
Conjonction volubile

Offline

Joined: 20 Jan 2011
Posts: 5,296
Localisation: ...
Féminin

PostPosted: Fri 21 Dec - 10:37 (2012)    Post subject: Perte Reply with quote

Effectivement, ce n'est pas facile d'expliquer pourquoi on n'a pas sélectionné un texte, surtout quand il se retrouve en bas du tableau et qu'il a été écrit par une "nouvelle" participante des jeux littéraires. Ceci dit, l'heure tardive du postage du texte explique aussi l'absence de réponses.

Comme plusieurs intervenants l'ont déjà signalé, ce texte a pâti du fait que l'accouchement a été traité plusieurs fois.

Me concernant, ce n'est pas pour cette raison que je ne l'ai pas retenu car j'ai sélectionné sur mon podium "A celle qui se reconnaîtra".

Je vais un peu plagier Sophax, je n'ai pas adhéré à l'histoire et, surtout, au ton désinvolte, décalé qui émane certainement d'une volonté louable de ta part, Cheb, de traiter ce thème "banal" d'une manière humoristique. Mais il est bien plus difficile de faire sourire ou rire que d'émouvoir.

Le portrait des hommes occupe quasiment tout le texte alors qu'il me semble qu'une femme, ayant perdu les eaux, pense davantage à l'imminence de la naissance - peur d'accoucher avant l'arrivée à l'hôpital - qu'à observer le physique des secouristes, selon moi, elle n'en a plus vraiment la capacité. Par exemple, tu écris que l'angoisse d'un jeune secouriste égalait celle de la future maman et, là, le lecteur trouve cette remarque paradoxale vu qu'elle semble presque étrangère au grand évènement qui se prépare. La digression sur le tueur en série, non seulement n'apporte rien, mais, au contraire, a pour effet de rendre l'histoire moins crédible. Tu aurais juste mentionné qu'elle est malade d'angoisse parce que le soignant ressemble au tueur en série dont elle a vu la photo, l'impact aurait été plus fort, selon moi.

Au fur et à mesure que j'écris, j'arrive à mieux définir mon impression : si je n'ai pas accroché au texte, c'est qu'on le dirait traité à travers le regard des hommes et non à travers celui de la narratrice. Quand tu écris : "Anxieuse et haletante, c’est encore le dépit qui s’empara de moi lorsque je découvris les trois hommes." le lecteur s'attend à ce que tu développes les émotions de la femme (les manifestations physiques de son anxiété) plutôt que la description détaillée des soignants. Et tu termines par une phrase qui commence par "Bref" comme si tu te débarrassais des sensations éprouvées : " Bref, je ne me sentais pas entre de bonnes mains" alors que le lecteur aurait voulu vivre la montée des émotions, ainsi aurait-il pu les comprendre, peut-être même s'identifier au personnage.

Je ne sais si je suis très claire et j'espère ne pas te décourager, encore moins te froisser.
Back to top
Caspienne
Guest

Offline




PostPosted: Fri 21 Dec - 10:47 (2012)    Post subject: Perte Reply with quote

oui, c'est un peu ce que j'ai ressenti aussi. J'ai eu l'impression d'un texte qui partait dans tous les sens; au début, tu donnes la date (au passage, le bébé est né... un an avant la date prévue!); ensuite tu parles de l'heure; il y a du passé composé et du passé simple; des détails précis qui n'ont pas de justification évidente ensuite (la chanson de Bobby Lapointe); des descriptions de personnages réussies, mais qui mangent de l'espace alors que ce n'est pas le sujet de ton histoire. Bref, j'ai écarté ce texte.
Mais moi aussi je te dirai: ne te décourage pas! Un texte mal classé, ça ne veut pas dire qu'il est raté. On ne peut pas plaire à tout le monde. Par exemple, dans ce jeu j'ai beaucoup aimé le texte un peu polémique de Similien (j'espère avoir l'occasion de dire tout le bien que j'en pense ailleurs dans ces critiques constructives), et il est dans les profondeurs du classement, quel dommage!
les critiques sont à prendre dans un sens... constructif Wink
Back to top
danielle
Administrateur

Offline

Joined: 21 May 2010
Posts: 12,584
Localisation: St Etienne
Féminin Poissons (20fev-20mar)

PostPosted: Fri 21 Dec - 15:02 (2012)    Post subject: Perte Reply with quote

Je rajouterai simplement des encouragements: ce n'est pas parce qu'un texte se retrouve sans voix qu'il faut baisser les bras, au contraire! D'autres sujets te donneront l'occasion de faire passer tes émotions, ton style.
_________________
"J'ai appris qu'une vie ne vaut rien, mais que rien ne vaut une vie"A. Malraux
http://danielle.akakpo.over-blog.com/
Back to top
Armorique
Administrateur

Offline

Joined: 05 Jun 2010
Posts: 4,961
Localisation: Dinan
Féminin

PostPosted: Fri 21 Dec - 15:19 (2012)    Post subject: Perte Reply with quote

Comme il est dit plus haut ce texte part un peu dans tous les sens. De plus trop de naissances et d'accouchements ont un peu affadi les textes qui les relataient et ce n'est pas de ta faute! Il y a également quelques impressions qui semblent bizarres dans la bouche d'une jeune femme sur le point d'accoucher et cela rend le récit peu crédible...

@Sophax à minuit, personnellement je dors... Tu as dû oublier le problème du décalage horaire Mr. Green
_________________
La vie n’est pas d’attendre que l’orage passe, c’est apprendre à danser sous la pluie. Sénèque
Back to top
Eyrlis
Conjonction volubile

Offline

Joined: 03 Sep 2012
Posts: 855
Féminin Lion (24juil-23aoû)

PostPosted: Fri 21 Dec - 16:04 (2012)    Post subject: Perte Reply with quote

Bon rien vraiment de plus à dire...
Sujet trop vu et revu à mon goût et effectivement un point de vue humoristique un peu décalé qui pour moi n'a pas marché.
Je me suis demandé la signification du titre aussi ? Et pourquoi en majuscules ?
Mais courage Cheb ! Baisse pas les bras, on t'attendra au prochain jeu !!

_________________
"Le récit des choses douces à avoir et des jours doux à passer est vite narré, et guère passionnant à écouter ; tandis que les épisodes déplaisants, palpitants, voire affreux font souvent une bonne ou du moins une longue histoire." Tolkien
Back to top
abdel
Guest

Offline




PostPosted: Fri 21 Dec - 16:32 (2012)    Post subject: Perte Reply with quote

Plusieurs textes ont traité de l'accouchement. Donc celui-là devait aussi en pâtir. Cependant, il a eu le mérite de traitrer du thème d'une autre façon, une femme qui va accoucher forte de caractère qui se permet même quelques blagues ou traits d'humour, et même d'y introduire une petite intrigue : les ambulanciers pouvaient être des "kidnappeurs" de femmes. Mais la chute n'a pas suivi ce mouvement.

Par ailleurs le lien avec le plus beau jour est assez ténu.

Ce n'est qu'un premier coup d'essai dans les jeux, tout comme moi d'ailleurs. Je préfère avoir une somme d'indices pour faire mieux, qu'une somme de louanges qui me ferait stagner sur mes lauriers.
Back to top
janis
Conjonction volubile

Offline

Joined: 05 Jun 2010
Posts: 4,078
Localisation: bretagne
Féminin

PostPosted: Sat 22 Dec - 23:34 (2012)    Post subject: Perte Reply with quote

En relisant ce texte pour le commenter, je ne le trouve pas si mal. Mais je ne dis rien de nouveau en constatant que l'idée de raconter un accouchement , -même avec des pointes d'humour- n'était pas meilleure que la mienne qui a consisté à évoquer un mariage. ( Voir mes commentaires aux textes de Lullaby et de Pascale...)Surtout ne te laisse pas décourager par cette place au bas du tableau. Il m'est arrivé également de ne recevoir aucun point, pour un texte que je ne trouvais pas plus mauvais que ceux des autres, mais que personne n'avait aimé.
Back to top
bay
Conjonction volubile

Offline

Joined: 07 Jun 2010
Posts: 2,572
Localisation: romorantin-lanthenay
Masculin

PostPosted: Sun 23 Dec - 14:50 (2012)    Post subject: Perte Reply with quote

Je n’ai pas participé à cette édition, ni comme auteur, ni comme juré. Ce texte est, pour l’instant, le seul que j’ai lu ; par curiosité. Pour comprendre le pourquoi d’une chose qui se produit parfois : un texte obtient la bulle, zéro points, zéro pointé (si j’ai bien compris le diagramme – il serait bon aussi d’afficher les scores en clair).

Comme les propos qui me viennent à la plume sont plutôt dans le sens rassurant, je me permets d’ajouter ma critique à celles qui précèdent, et que je trouve, en général, assez pertinentes.

Tout d’abord, à la lecture de ce texte, je constate, sans surprise que cette mauvaise note n’est pas due à une absence de qualité intrinsèque du texte, ou de maîtrise des fondamentaux de la part de l’auteur. Si c’était le cas, fautes de syntaxe et d’orthographe, ou histoire totalement dénuée d’intérêt, je ne ramènerais pas ma fraise. Il est cependant presque certain (je n’ai pas lu les autres) qu’il ne figurerait pas sur mon podium. L’idée de départ, contrairement à ce que dit Abdel, me semble très en phase avec le thème imposé. Mais le traitement, on y sent l’autobiographie, manque de ce que j’appellerais le charme. Et c’est souvent le cas dans les relations d’histoires vécues. Pour Cheburashka, qui a choisi de raconter celle-là à la première personne, que ce récit soit celui de son propre accouchement, celui d’une personne proche, ou simplement sorti de son imagination, mais j’en doute, l’événement aussi banal heureusement que la naissance d’un enfant, même avec des complications, est primordial de son point de vue. Si elle le racontait autour d’une table dans une réunion de famille, toute l’assistance serait probablement suspendue à ses lèvres. Mais pour le lecteur lambda c’est du déjà vu, rien d’extraordinaire. Il aurait fallu, je pense, épicer cette histoire. En jouant, mais à fond, la carte de l’humour ; ou, plus difficile je crois, en accentuer à outrance l’aspect dramatique. En 49 heures il a dû s’en passer des choses ; du sang, de la sueur, et des larmes…

L’auteur, et c’est le fond de ma critique, n’a pas su se mettre à la place du lecteur, et deviner ses attentes. Et c’est en accord avec les autres avis ; dans un format si court, beaucoup trop d’importance est donnée à des détails qui n’ajoutent rien ou pas grand-chose : description des personnages, allusion à Boby Lapointe, au prétendu tueur des Vosges ; alors que tout devrait être centré sur la narratrice et ses émotions ; et les à-côtés très en phase avec ses impressions. En bref, la sauce est trop diluée.

Ce que j’en dis… Ce n’est qu’un avis, et qui doit être pris pour ce qu’il vaut. Je ne suis ni prof de français ou de philo, ni éditeur, et je n’ai pas la science infuse, et j’ai le droit à l’erreur.

Et ce que j’en rajoute, et qui est très important, c’est que je ne doute pas des qualités d’auteur de Cheb, avec qui j’ai quelques affinités, et qui possède mon numéro de téléphone. Tu aurais pu faire une entrée plus (ou moins !) fracassante, mais l’expérience, garantie en ce qui me concerne, acquise dans ce petit jeu, prouve que le résultat brut est à prendre avec d’énormes pincettes, qu’il ne faut jamais céder au découragement , et que je n’exclue pas que, dans un prochain jeu, tu obtiennes la place d’honneur.
_________________
Livre en téléchargement GRATUIT


Last edited by bay on Sun 23 Dec - 16:04 (2012); edited 1 time in total
Back to top
Visit poster’s website
Marixel
Conjonction volubile

Offline

Joined: 20 Jan 2011
Posts: 5,296
Localisation: ...
Féminin

PostPosted: Sun 23 Dec - 15:20 (2012)    Post subject: Perte Reply with quote

Eyrlis wrote:
Je me suis demandé la signification du titre aussi ?

La perte des eaux ? Cf ligne 3 "un flot soudain s’est écoulé entre mes jambes. Affolée,...." C'est à ce moment que tout a commencé.

Eyrlis wrote:
Mais courage Cheb ! Baisse pas les bras, on t'attendra au prochain jeu !!

Je plussoie Eyrlis : rendez-vous au 90, Cheb ! Il ne faut pas rester sur un "échec" (entre guillemets car ce n'en est pas un mais tu peux le ressentir ainsi)
Back to top
Cheburashka
Guest

Offline




PostPosted: Mon 24 Dec - 13:15 (2012)    Post subject: Perte Reply with quote

Merci à tous pour vos commentaires et vos critiques constructives ! Je ne me vexe pas, certes c´est toujours un peu décevant de se voir en bas du tableau mais il faut toujours un premier et dernier et puis;le plaisir est de participer et de tenter de s´améliorer! J´ai écrit ce texte un peu à la va-vite, je le reconnais et je ne suis pas fière de ce texte. J´y ai quand même pris du plaisir à l´écriture car non, ce n´est pas ma vision de l´accouchement et non, je n´ai pas vécu mon accouchement de la sorte (je n´ai pas encore d´enfant). Je suis consciente de la banalité du sujet que j´ai choisi et ferai de mon mieux pour soigner mon texte au prochain jeu ... A dire vrai, le jeu 90 est tout proche et avec les fêtes et les excès qui pointent leurs nez, je ne promets pas ma participation. Mais, promis, je vais essayer ... ! Comme vous l´aurez sans doute déjá remarqué, je suis souvent dans l´indécision. Bonnes fêtes à toutes et à tous! Profitez bien!
Back to top
bay
Conjonction volubile

Offline

Joined: 07 Jun 2010
Posts: 2,572
Localisation: romorantin-lanthenay
Masculin

PostPosted: Wed 26 Dec - 12:47 (2012)    Post subject: Perte Reply with quote

Les jeux sont faits depuis longtemps déjà, ce qui ne m’empêche pas de butiner çà et là les textes du huit-neuf. En tombant sur ce mal joli, je ne peux m’empêcher d’ajouter mon grain de sel, car ce texte est très comparable par son thème à celui de Cheburashka intitulé « perte ». Il commence presque pareil. C’est pourquoi je publie ceci dans les deux fils car ça concerne aussi bien l’un que l’autre. Comme il faut bien donner son avis, je trouve que le traitement de Pascale est plus pertinent ; justement parce qu’il est exempt du défaut que je « reprochais » à l’autre. Ici la sauce n’est pas diluée ; tout se passe entre deux personnages, bientôt trois ( !), il y a une grande unité d’action, et les images puissantes ne nous sont pas épargnées. C’est cela que j’appelle « épicer » le texte. J’ai fait l’impasse sur les fautes car je ne les ai pas remarquées pour la plupart. Quant au bec, il m’a légèrement choqué, mais pas plus que ça. Dans ce contexte le mot « bouche » serait plus indiqué mais… « dans sa petite bouche », ça me paraît bizarre. Peut-être en utilisant une autre tournure… Je suis assez indulgent d’habitude avec ce genre de mot décalé ; je mets ça sur le compte d’une façon de parler, personnelle, régionale, ou autre.

J’aime bien l’écriture. C’est l’histoire en soi qui pèche un peu. Il y manque une chute, ou un sens général qui la rendrait originale, ou une moralité, ou n’importe quoi ; je ne suis pas un inconditionnel de la chute.

J’en parle à mon aise, moi qui n’ai jamais accouché, et même pas d’une participation à ce jeu.
_________________
Livre en téléchargement GRATUIT
Back to top
Visit poster’s website
SMARTY27
Guest

Offline




PostPosted: Wed 26 Dec - 21:06 (2012)    Post subject: Perte Reply with quote

Ce qui m'a amusée, c'est le prénom du bébé : Roman Wink très joli prénom à double sens...

La limite des signes est une grosse contrainte. Si on intègre beaucoup de descriptions, on manque de mots pour l'action. Les références à des acteurs, aux chansons etc...embrouillent un peu le lecteur et l'éloignent de cette maman en devenir.
Note que rien n'oblige à travailler l'action, on peut écrire un texte uniquement descriptif mais les deux ensemble, avec peu de SEC, on jongle et on risque de perdre ses balles.

Par contre, je pense qu'effectivement, lorsque l'accouchement s'annonce, mille et une pensées farfelues peuvent passer par la tête de la parturiente, parfois sans aucun rapport avec ce qui se passe.

Que nos quelques remarques soient surtout des encouragements ! Prends tes marques, et joue avec nous, le plus souvent possible.
Back to top
Anne Veillac
Guest

Offline




PostPosted: Thu 27 Dec - 11:06 (2012)    Post subject: Perte Reply with quote

Cheburashka wrote:
non, ce n´est pas ma vision de l´accouchement et non, je n´ai pas vécu mon accouchement de la sorte (je n´ai pas encore d´enfant).


En fait, c'est peut-être ça. Ce texte a l'air autobiographique mais il lui manque quelque chose. C'est peut-être l'expérience.
Il est amusant mais c'est vrai, le jour d'un accouchement, je ne suis pas sûre que l'on ait le regard de la narratrice.
J'ai bien aimé ce texte, j'ai trouvé sa lecture agréable mais je ne l'ai pas retenu parce que justement il lui manquait un petit quelque chose.
J'ai bien aimé la morale. Est-ce vraiment toujours le plus beau jour de la vie ? Le plus important sûrement.
Back to top
Tyu
Conjonction volubile

Offline

Joined: 07 Jun 2010
Posts: 1,618

PostPosted: Sun 30 Dec - 09:57 (2012)    Post subject: Perte Reply with quote

Il est difficile pour toi de juger cette première participation : plusieurs personnes, semble-t-il, ont fait comme moi en rejetant d'emblée les accouchements et les mariages. Même quand ça ne conduit pas à un texte autobiographique, le récit d'un accouchement passe facilement pour du vécu dès lors qu'il est fait à la première personne. Une chose est certaine : ce n'est pas en lui demandant de raconter ce genre d'évènement que l'on pourra apprécier les qualtés d'imagination d'une narratrice.
La forme : tu as oublié un mot, "mes", je crois (mes nerfs), ce genre d'oubli arrive à tout le monde. Tu emploies le passé composé (s'est écoulé), puis le passé simple (s'empara) puis tu reviens au PC. Il faut choisir l'un ou l'autre : le PC présente un inconvénient : la répétition (de l'auxiliaire), le PS est le temps du récit (écrit) par excellence mais il semble peu naturel à la 1ère personne...
A part ça : une impropriété : "coriace". Cet adjectif signifie "que l'on ne fait pas céder facilement". Dans ton récit, c'est une odeur de sueur qui est ainsi qualifiée. Tu pourrais employer légitimement ce mot si tu balançais une giclée de Senbon au pompier puant et que l'ayant reçue, il pue toujours autant; mais bien entendu ce n'est pas le cas.
"déclenchant hordes de chiens"... Un évènement déclencheur peut provoquer une action exprimée par un nom à condition que ce nom soit une nominalisation... Bon, il faut que je sorte de ce jargon . disons qu'une nominalisation est un mot qui est né des amours d'un verbe et d'un nom. Les écoliers apprennent qu'un nom désigne une personne, un animal, une chose... Oui, c'est vrai mais les mots "départ", "arrivée", "mise en route", "opération", 'transformation", "voyage" etc... ne désignent ni des personnes, ni des bestioles, ni des choses. Ils désignent... des actions. Normalement, c'est là la tâche du verbe. Bref, si on revient à nos ovins : "déclenchant le départ de hordes de chiens"
Enfin, je crois que tu répugnes à utiliser des pronoms : ils allègent, ils évitent des répétitions : je dirais (c'est vers la fin) : premier contact avec lui.
Ceci dit, j'ai la conviction que quelqu'un qui écoute Boby Lapointe ne peut pas manquer d'imagination ni de plein d'autres qualités encore...
Back to top
Cheburashka
Guest

Offline




PostPosted: Mon 7 Jan - 17:30 (2013)    Post subject: Perte Reply with quote

Merci à tous pour vos commentaires et vos remarques constructives ! Tyu, tes remarques sont très justes et je te remercie pour ces clarifications, notamment, en ce qui concerne "déclenchant... " et l'utilisation des pronoms. Il est clair que ce texte fut un peu trop écrit "au pied levé" et je comprends que les lecteurs ne soient pas "rentrés" dans l'histoire, qui est plus qu'improbable Rolling Eyes
Back to top
Display posts from previous:   
Post new topic   Reply to topic    forum du cercle maux d'auteurs Forum Index -> ARCHIVES générales -> Archives des jeux d'écriture -> Jeu N°89 -> Critiques constructives Jeu N°89 All times are GMT + 1 Hour
Page 1 of 1

 
Jump to:  

Index | Create my own forum | Free support forum | Free forums directory | Report a violation | Cookies | Charte | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group