forum du cercle maux d'auteurs Forum Index

forum du cercle maux d'auteurs
Ouvert à tous les passionnés de lecture et d'écriture!

 FAQFAQ   SearchSearch   MemberlistMemberlist   UsergroupsUsergroups   RegisterRegister 
 ProfileProfile   Log in to check your private messagesLog in to check your private messages   Log inLog in 

Ceinture noire

 
Post new topic   Reply to topic    forum du cercle maux d'auteurs Forum Index -> ARCHIVES générales -> Archives des jeux d'écriture -> Jeu N°89 -> Critiques constructives Jeu N°89
Previous topic :: Next topic  
Author Message
abdel
Guest

Offline




PostPosted: Thu 20 Dec - 13:49 (2012)    Post subject: Ceinture noire Reply with quote

Ceinture noire

Cela devait être le plus beau jour de ma vie. En position de salut, j'avais du mal à retenir des larmes alors que le président du jury me nouait, autour de la taille, ma ceinture noire en karaté. Mais qu'importe ! Le long combat venait de prendre fin et je venais de battre mon premier ennemi : moi-même. Un combat de cinq longues années faites d'attentes et de remises en cause, de persévérance et d'abattement, un véritable travail de Sisyphe pour remonter des techniques jusqu'au sommet de la pratique puis revenir en début pour les coupler avec d'autres techniques.
Et comble de difficulté, c'était avec le corps en décrépitude avancée d'un sexagénaire que je crânais sagement dans ces allers et retours d'enfer. Je me rappelle ce sourire narquois et ce hochement de tête du professeur lors du premier jour. " Non, grand-père, tu as dépassé l'âge, tu ne peux pas". Il ne dut accepter que sur mon insistance sur le côté sportif pour entretenir en ordre de marche une carcasse délabrée.
Puis, il fallait supporter ses sarcasmes avec un calme olympien, sans possibilité de trouver un autre Dojo.
" Toi grand-père, tu vas t'échauffer au milieu pour ne pas gêner la vitesse des autres". Un remake du "visage pâle" dans la danse du scalp.
" Ca, grand-père, ne le fais pas, c'est trop pour toi".
" Lui, il est vieux, ça se comprend, mais vous ? Remuez-vous bande de fainéants ! ".
Quatre mois plus tard, "grand-père" a eu, haut la main, sa revanche sur la bêtise humaine. Tout le monde a ri jaune quand il a pu décrocher sa première ceinture. Il a même eu droit à un petit discours louant son courage et sa ténacité.
Les ceintures se succédèrent, à la mesure de son entêtement à se surpasser, à suer toute son eau pour pouvoir arrimer son corps aux exigences de son art.
L'après midi, je visionnais des vidéos de maîtres exécutant en virtuoses des katas supérieurs, mais avec un regard nouveau, celui d'un initié accompli, au crépuscule de sa vie.
Ma femme me tira de ce doux prélassement narcissique en me rappelant qu'il fallait acheter le lait du lendemain et qu'il faisait déjà nuit.
Je n'avais plus le sou, il fallait bien assurer les finances du lendemain. Je pris le chemin du guichet automatique le plus proche. Le coin était en retrait, assez propice aux agressions nocturnes.
Fallait-il invoquer le diable ?
Dès que j'ai sorti les billets, un objet pointu s'appuya sur mon flanc droit et une voix résolue me somma de ne pas me retourner et de tendre les billets vers l'arrière, de la main gauche.
"Vacuité de l'esprit, l'esprit libre décide et gagne, et celui encombré perd". Le temps que ce principe m'effleure, tout était déjà fait La fusion corps-mental avait déjà opéré et nous nous trouvions, moi et l'agresseur, par terre. Lui, le crâne en sang et moi, son couteau plongé dans la cuisse. Mais comment ? Retour en ralenti : pivot sur mon pied droit et atemi simultané au bras armé en faisant un pas de côté, balayage par le pied-pivot et projection au sol par un autre atémi au plexus. Mais je n'ai pas mes jambes de vingt ans, l'équilibre fut instable et je chutai. Mon atemi n'ayant rien désarmé, ma cuisse reçut le couteau et sa tête le dallage. Traumatisme crânien.
Un attroupement fut vite constitué, une sirène se fit entendre.
Plus tard, un verdict : légitime défense disproportionnée à l'agression, six mois avec sursis et retrait de la licence
Et prime du destin : des béquilles pour trois mois.
Une ceinture noire, à mon âge, cela me fait une belle jambe !
Back to top
Publicité






PostPosted: Thu 20 Dec - 13:49 (2012)    Post subject: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Back to top
Similien
Conjonction volubile

Offline

Joined: 02 Jun 2011
Posts: 758
Localisation: Namur (Belgique)
Masculin Gémeaux (21mai-20juin) 馬 Cheval

PostPosted: Thu 20 Dec - 16:03 (2012)    Post subject: Ceinture noire Reply with quote

J'ai bien aimé ce texte, pour lequel j'ai voté. Je crois que c'est surtout pour son ton, ce côté fataliste et un peu désabusé.
_________________
http://noeljulien.blogspot.com/
Back to top
Visit poster’s website Skype
Armorique
Administrateur

Offline

Joined: 05 Jun 2010
Posts: 4,919
Localisation: Dinan
Féminin

PostPosted: Thu 20 Dec - 16:54 (2012)    Post subject: Ceinture noire Reply with quote

Mon numéro 6. J'ai bien aimé ce texte bien mené et dont l'histoire sortait de l'ordinaire. Je pensais qu'il aurait beaucoup plus de votes.
_________________
On ne peut s’empêcher de vieillir mais on peut s’empêcher d’être vieux. Henri Matisse
Back to top
Belphegor
Guest

Offline




PostPosted: Thu 20 Dec - 18:46 (2012)    Post subject: Ceinture noire Reply with quote

Pareil pour moi, pas de mariage ni d'accouchement, du coup, l'originalité a payé. De plus, cette histoire de papy sportif m'a bien plu. C'est vivant et bien écrit, que demande de plus.
Back to top
sophax
Conjonction volubile

Offline

Joined: 02 Jan 2012
Posts: 379
Localisation: Toulon
Masculin

PostPosted: Fri 21 Dec - 05:34 (2012)    Post subject: Ceinture noire Reply with quote

Bravo pour la trouvaille. Rien à dire sur ce plan. Cette fresque sportive et gériatrique est une belle trouvaille pour ne pas sombrer dans le pathétique cliché trop facile sur ce thème. Bon point. Pourtant, je ne partage pas l'extase de mes prédécesseurs quant à l'attrait du texte. Le récit est un peu lourd, maladroit parfois comme :
"Il ne dut accepter que sur mon insistance sur le côté sportif pour entretenir en ordre de marche une carcasse délabrée."
ou
"Ma femme me tira de ce doux prélassement narcissique en me rappelant qu'il fallait acheter le lait du lendemain et qu'il faisait déjà nuit.
Je n'avais plus le sou, il fallait bien assurer les finances du lendemain. "
ou les passages assez confus de la première personne à la troisième puis retour à la première...

"Quatre mois plus tard, "grand-père" a eu, haut la main, sa revanche sur la bêtise humaine. Tout le monde a ri jaune quand il a pu décrocher sa première ceinture. Il a même eu droit à un petit discours louant son courage et sa ténacité. (bon ici on suit l'idée du "grand-père" et on reste sur le "il". Mais le paragraphe suivant enchaine sur ce mode et pose, à mon sens, un problème de construction)
Les ceintures se succédèrent, à la mesure de son entêtement à se surpasser, à suer toute son eau pour pouvoir arrimer son corps aux exigences de son art.
L'après midi, je visionnais des vidéos de maîtres exécutant en virtuoses des katas supérieurs, mais avec un regard nouveau, celui d'un initié accompli, au crépuscule de sa vie."

Je ne dirais donc pas que ce texte est bien écrit. L'originalité est son point fort, mais la qualité de sa plume, non. C'est en ce sens que, malgré ses qualités, je ne lui ai pas réservé de place sur mon podium.
_________________
Il n'y a pas de chemin, il n'y a que cheminer.
Back to top
Eyrlis
Conjonction volubile

Offline

Joined: 03 Sep 2012
Posts: 855
Féminin Lion (24juil-23aoû)

PostPosted: Fri 21 Dec - 16:35 (2012)    Post subject: Ceinture noire Reply with quote

Un peu comme Sophax, j'ai trouvé l'écriture un peu en dessous à cause notamment de répétitions et de mal dits.
L'histoire est sympathique mais je n'ai pas pu ne pas penser à "Karaté Kid" que j'avais vu quelques temps avant ! Wink

_________________
"Le récit des choses douces à avoir et des jours doux à passer est vite narré, et guère passionnant à écouter ; tandis que les épisodes déplaisants, palpitants, voire affreux font souvent une bonne ou du moins une longue histoire." Tolkien
Back to top
hopak
Conjonction volubile

Offline

Joined: 07 Jun 2010
Posts: 1,573

PostPosted: Sat 22 Dec - 17:50 (2012)    Post subject: Ceinture noire Reply with quote

Mon n°5, j'ai apprécié l'humour de ce texte et cela a prévalu sur certaines maladresses d'écriture. Le sujet est original, aussi original que la personnalité de ce grand-père combatif.
Back to top
abdel
Guest

Offline




PostPosted: Sat 22 Dec - 20:03 (2012)    Post subject: Ceinture noire Reply with quote

Merci à vous toutes et tous d'avoir plus ou moins apprécié mon texte.

Si j'étais un "natif", il n'y aurait certainement pas ces "mal dits" que l'on me signale. Je suis un francophone, dépourvu d'oral en français quotidien. Ma seule utilisation de cette langue c'est uniquement à l'écrit (et à la lecture évidemment).Le style d'un francophone, selon sa région, reflète son propre vécu culturel et social exprimé dans une autre langue. Ces mal dits c'est sa façon de s'exprimer dans une langue seconde.

Tant qu'on ne me signale pas d' erreurs catastrophiques en conjugaison, concordance des temps, orthographe et grammaire, je m'estime donc heureux.

Le reste, je l'assume au nom de ma différence.

Encore merci
Back to top
janis
Conjonction volubile

Offline

Joined: 05 Jun 2010
Posts: 3,997
Localisation: bretagne
Féminin

PostPosted: Sat 22 Dec - 23:20 (2012)    Post subject: Ceinture noire Reply with quote

Abdel, tu peux être fier de ce texte qui n'a pas démérité au milieu des textes de "natifs". L'idée est originale et l'histoire que tu racontes est plaisante à lire, malgré les maladresses de style qui t'ont déjà été signalées.
Back to top
abdel
Guest

Offline




PostPosted: Sat 22 Dec - 23:33 (2012)    Post subject: Ceinture noire Reply with quote

Merci beaucoup Janis !

En toute chose, le juste milieu est bon.

Je signale au passage, que je suis réellement pratiquant, mais seulement ceinture jaune, les trois quarts de ce qui est raconté est vrai. Je me suis simplement projeté dans le futur (65 ans), c'est aussi simple que cela. Donc, j'avoue que c'est moins original qu'on le pense Embarassed
Back to top
Eyrlis
Conjonction volubile

Offline

Joined: 03 Sep 2012
Posts: 855
Féminin Lion (24juil-23aoû)

PostPosted: Sat 22 Dec - 23:37 (2012)    Post subject: Ceinture noire Reply with quote

Ah oui ! C'est vrai qu'à la lecture je me suis dit que l'auteur devait s'y connaître !
J'avais oublié de le dire !
Je ne suis donc pas étonnée, ça se sentait !

_________________
"Le récit des choses douces à avoir et des jours doux à passer est vite narré, et guère passionnant à écouter ; tandis que les épisodes déplaisants, palpitants, voire affreux font souvent une bonne ou du moins une longue histoire." Tolkien
Back to top
abdel
Guest

Offline




PostPosted: Sun 23 Dec - 00:05 (2012)    Post subject: Ceinture noire Reply with quote

(rires)

Il faut avouer aussi que cet art martial est aussi passionnant que l'écriture, ou plus même. Arrivé tard à ces deux domaines, j'ai de quoi m'occuper sereinement (entre un forum et un Dojo) et pour longtemps... Wink
Back to top
Marixel
Conjonction volubile

Offline

Joined: 20 Jan 2011
Posts: 5,296
Localisation: ...
Féminin

PostPosted: Sun 23 Dec - 09:42 (2012)    Post subject: Ceinture noire Reply with quote

janis wrote:
Abdel, tu peux être fier de ce texte qui n'a pas démérité au milieu des textes de "natifs". L'idée est originale et l'histoire que tu racontes est plaisante à lire, malgré les maladresses de style qui t'ont déjà été signalées.


J'ai envie de reprendre le commentaire de Janis parce qu'il correspond à ce que je pense, à la virgule près. Continue d'écrire, surtout.
Back to top
SMARTY27
Guest

Offline




PostPosted: Sun 23 Dec - 20:03 (2012)    Post subject: Ceinture noire Reply with quote

Ce texte m'a fait rire car j'ai tenté le judo vers mes cinquante ans, sans persévérer. Je revoyais mes essais, au milieu de jeunes gamins. Quinquagénaire plus très souple, je peinais à suivre et il fallait s'exercer à oser se laisser tomber en arrière.
C'est ce qui m'a empêchée de poursuivre, persuadée que j'allais me rompre le cou.

Bravo au papy et bon amusement à la lecture. Oui, il y a quelques maladresses ou lourdeurs mais elles ne m'ont pas gênées outre mesure et j'ai mis ce texte sur la troisième marche de mon podium.
Back to top
Anne Veillac
Guest

Offline




PostPosted: Sun 23 Dec - 23:08 (2012)    Post subject: Ceinture noire Reply with quote

Légitime défense disproportionnée à l'agression ... un peu dur quand même comme verdict. Smile
Mais c'est une belle chute.

J'ai noté une phrase que tu pourrais reprendre, elle ne "coule" pas bien :
Il ne dut accepter que sur mon insistance sur le côté sportif pour entretenir en ordre de marche une carcasse délabrée.c

J'ai vu ton profil, je sais que tu habites au Maroc et je profite de ce message pour te demander comment est le Maroc en ce moment. Est-ce l'hiver pour vous aussi ?
J'aime aussi Internet pour ça, on voyage même si la connexion est aussi rapide qu'avec ceux qui vivent dans le même pays.
Bon ... désolée pour la disgression. Sad
Back to top
abdel
Guest

Offline




PostPosted: Mon 24 Dec - 01:19 (2012)    Post subject: Ceinture noire Reply with quote

Marixel, merci bien ! J'ai un projet qui traîne au 4ème chapitre. Il doit être sûrement truffé de maladresses. Un jour, je les déposerai, un par un, dans l'atelier pour "réparation". Il y a de bons techniciens qui ont le cambouis des mots dans leurs "clés-à mots-lettres ( titre du blog de la sublime Coline Dé qui mérite le détour Wink

http://la-cle-a-mots-lettres.over-blog.com/

Smarty , merci bien également ! Le judo n'offre pas une bonne self-défense dans la rue, car il faut saisir pour faire tomber. Je te conseille de te documenter à fond sur le karaté shotokan ou shotokai pour y être attiré. Il est excellent sur tous les plans imaginables.

Anne Veillac, merci bien également ! Là où je suis , à deux pas de la capitale, il fait un temps radieux avec ciel dégagé, juste un peu froid. Mais, tu sais, le Maroc, c'est le pays des constrastes (dans tous les domaines). On skie actuellement sur les hauteurs des trois chaînes de l'Atlas, tandis que dans les côtes, c'est presque le printemps, alors Qu'à Ouarzazate ou toute autre zone désertique, on est encore dans un été tardif, malgré des précipitations sporadiques. Le Maroc, c'est les quatre saisons à la fois durant toute l'année. Véridique et vérifiable Cool
Back to top
Caspienne
Guest

Offline




PostPosted: Thu 27 Dec - 22:26 (2012)    Post subject: Ceinture noire Reply with quote

Mon cher abdel, si je n'ai pas voté pour ton texte c'est avant tout parce que j'ai eu l'impression qu'il était trop bavard, et qu'il y avait deux histories en une, en fait: celle du papy qui prend sa revanche en devenant ceinture noire, et celle du champion de judo condamné pour légitime défense. J'aurais bien aimé que tu développes l'une des deux. Mais là, en 3500 signes, tu n'avais pas vraiment le temps et l'espace nécessaires pour tout raconter et le survol a nui à la profondeur du récit, je crois.
Back to top
abdel
Guest

Offline




PostPosted: Thu 27 Dec - 23:28 (2012)    Post subject: Ceinture noire Reply with quote

C'est possible.

Pour la deuxième histoire de la deuxième partie, c'est un champion de sumo, pas de judo. Je n'ai pas pu developper parce que cela aura été lourd. Le sumo, tu sais...
Back to top
Tyu
Conjonction volubile

Offline

Joined: 07 Jun 2010
Posts: 1,618

PostPosted: Fri 28 Dec - 11:45 (2012)    Post subject: Ceinture noire Reply with quote

Tes "performances" en français font vite oublier que tu n'es pas un "native speaker". On ne relève guère que des peccadilles.
A propos de l'emploi des temps (dont tu t'es inquiété dans un post précédent), tu as employé le passé simple et le passé composé. Il vaut mieux, en génral, faire un choix et s"y tenir tout au long d'un texte.
Un exemple : Dès que j'ai sorti les billets, un objet pointu s'appuya sur mon flanc droit > choix du p. simple : passé antérieur + p. Simple > ... j'eus sorti... appuya..., choix du P. composé > passé surcomposé + passé composé > dés que j'ai eu sorti... s'est appuyé...
On passe très facilement du PSimple au PComposé et vice versa, simplement par inattention
Back to top
SMARTY27
Guest

Offline




PostPosted: Fri 28 Dec - 13:30 (2012)    Post subject: Ceinture noire Reply with quote

Tu as raison, Tyu.
Quoi qu'en dise Abdel, on ne s'aperçoit pas à son écriture que le français n'est pas sa langue d'usage. En tout cas, pas au niveau de la syntaxe, de la conjugaison ou de l'orthographe.
Peut-être parfois une autre perception du monde, ou une autre forme d'expression mais dans ce cas, je vois cela comme un reflet supplémentaire irisant notre éventail de plumes et c'est tant mieux.
Concernant ce fameux passé simple, j'avoue l'éviter autant que possible, par paresse et par manque d'expertise. Non pas que j'en déteste la sonorité parfois surannée ...mais effectivement, en utilisant ce temps, j'oscille constamment entre ce temps et d'autres passés dont le passé antérieur (j'allais écrire intérieur...un petit lapsus révélateur).
De plus, la concordance des temps ne me semble pas ...simple avec le passé simple lorsqu'on tente un flashback ou au contraire, une projection dans le futur.
Back to top
abdel
Guest

Offline




PostPosted: Fri 28 Dec - 15:00 (2012)    Post subject: Ceinture noire Reply with quote

Merci Tyu et merci Smarty

J'affirme en toute sincérité que vos deux analyses, très perspicaces et très complémentaires viennent à juste titre de percer le mystère profond de mon écriture singulière, aussi humble soit-elle.

Tyu, tu as mis le doigt sur ma nonchalence du style, ma paresse à ne pas appliquer à la lettre certaines règles de concordance. Durant ma carrière d'enseignant de cette langue dans les collèges (cela remonte à un peu loin : les années 70) j'étais très strict avec le tableau des concordances des temps, des sanctions tombaient . Quand je suis passé à l'écriture libre, personnelle, je me suis détaché des règles pour ne me fier qu'à mon instinct. La concordance est un carcan qui ne laisse pas place à diverses subtilités dans l'expression des actions. Elle est à la limite du style pédant qui casse la magie voulue au style. C'est une note de trop de sérieux dans un style qui se veut coulant au rythme de l'indicible à lire entre les lignes et non du dicible avec des règles qui se mettent en avant au dépens du contenu.

Lorsqu'une infraction aux règles très supérieures des concordances passe dans la compréhension du lecteur, alors c'est une victoire de l'instinct, qui s'exprime, sur les règles étroites qui veulent l'emprisonner dans une forme pédante. (Je préfère par exemple écrire "lorsque une" au lieu de "lorsqu'une". Ce sera faux tant à l'écrit qu'à l'oral; mais dans mon imaginaire linguistique si différent,"lorsqu'une" exprime une soudaineté plus brusque que "lorsque une" qui est beaucoup plus lente, les palettes d'expression en arabe étant plus diversifiées).

D'où la pertinence également de l'analyse de Smarty : On transmet ou on communique dans une langue seconde, selon la vision que l'on se fait des choses à partir de sa propre habitude à classer les actions dans le temps selon sa propre langue maternelle. C'est un peu du brain storming : avec plusieurs spécialités en tête, acquises, on essaie "d'innover" ( mais là, parfois sans le vouloir en fait !) . Le résultat, si l'échantillon de travail du brain storming est une langue, est un nouveau produit qui n'est pas tout à fait le produit d'origine et qui soit laisse dubitatif, soit rebute, soit attire, soit porte à réfléchir. C'est cela la valeur ajoutée ou la valeur soustraite (c'est selon) à la langue française par les francophones. Donc, c'est selon le contenu de son écriture que l'on est capable ou pas d"iriser" (merci Smarty) l'éventail de l'expression en français dans le monde.

Le critère le plus déterminant à mon sens (et dans ce sens) c'est la poésie. Celle-ci est le domaine le plus révélateur de la maîtrise d'une autre langue. Il n'est pas du tout facile d'écrire des poèmes dans une autre langue si on ne maîtrise pas d'abord les règles de celle-ci, sa musicalité, sa richesse d'expression, sa tonalité de fond. Si on parvient à plaire aux lecteurs en s'y aventurant, c'est qu'on a gagné une première manche et que le reste n'est pas loin. On peut considérer, en toute modestie et avec des lacunes criardes, que c'est mon cas.

L'autre aspect positif chez un francophone, c'est qu'il sert, qu'il alimente le rayonnement universel d'une autre langue; donc il la sert, et sert du coup ses usagers légitimes, sans avoir l'impression d'avoir desservi sa propre langue ni avoir à revendiquer une réciprocité de ses dits usagers pour sa langue à lui ! C'est une question de lectorat, de moyens d'édition, de culture attirante et riche, mais aussi une question d'amour pour une autre langue.

La langue française a été magnanime avec moi en me livrant certains de ses secrets et richesses d'expressions, je dois lui rendre la pareille en la parant d'une autre façon d'imaginaire et de sensibilité tout en veillant à la respecter aussi souvent et tant que faire se peut, au risque de transgresser parfois ses règles , mais gentiment, dans le propre intérêt de l'elargissemnt de son éventail d'expression dans le monde.

C'est une responsabilité à dimension humaine, car il s'agit avant d'un patrimoine de l'autre, le natif ou dépositaire originel, qu'il faut donc respecter et chérir autant que le sien. C'est un  impératif hautement civilisationnel pour cohabiter en harmonie dans un monde turbulant où la langue "commune" est le seul moyen d'apaiser, de dialoguer et concilier, de se faire entendre et se faire comprendre dans sa sensibilité sociétale et culturelle si différente.
Back to top
SMARTY27
Guest

Offline




PostPosted: Fri 28 Dec - 19:19 (2012)    Post subject: Ceinture noire Reply with quote

Celui qui choisit la langue française pour s'exprimer en poésie ou en littérature marque du même coup, son amour pour cette langue.

Cet amour comme celui envers une personne, comprend et contient "tout" ce qui fait cette langue, y compris des sonorités, des tournures de phrase pas toujours naturelles ou spontanées pour l'amoureux ... Bien aimer quelqu'un ne signifie pas vouloir le changer et je ne pense pas que tu veuilles modifier la langue française. Par contre l'aimée, au contact de l'autre, se transforme un peu. La langue est vivante, s'enrichit de nouveaux mots, se met en forme dans des tenues plus souples et garde ses corsets et falbalas pour les grandes occasions.

Parfois, elle se vautre en jogging et envoie des SMS, on ne la reconnaît pas...mais invitée au bal, elle choisit une élégante robe fuselée, à moins que ce soit un jupon de dentelles. C'est que la langue française est joueuse, séduisante, coquine, futée et toujours merveilleuse.

Pas facile de vivre tous les jours un amour sans faille ni reproche...car l'aimé(e) peut agacer, par ses fantaisies, comme dire soixante-dix et pas septante, comme exiger un tiret ici et le rejeter ailleurs.
Back to top
abdel
Guest

Offline




PostPosted: Fri 28 Dec - 19:49 (2012)    Post subject: Ceinture noire Reply with quote

Je suis "septantuellement" d'accord avec toi Smarty !

Tu as su exprimer ce que je n'ai pas su dire, et tu as ajouté d'autres subtilités merveilleuses, avec une élégance raffinée !

Bravo Smarty Okay
Back to top
SMARTY27
Guest

Offline




PostPosted: Fri 28 Dec - 19:50 (2012)    Post subject: Ceinture noire Reply with quote

Ouh, je rosis ou je rougis.
Back to top
Tyu
Conjonction volubile

Offline

Joined: 07 Jun 2010
Posts: 1,618

PostPosted: Sat 29 Dec - 04:01 (2012)    Post subject: Ceinture noire Reply with quote

Ton message est si riche, Abdel, qu'il n'est pas aisé d'y répondre... Je le ferai donc de façon succincte.
Je crois qu'on n'a rien à gagner dans la transgression des règles de la concordance des temps car elles me semblent obéir davantage à la logique qu'à un quelconque arbitraire.
Ce que tu nommes "instinct" doit être proche de ce que le linguiste M. Gross appelle "l'intuition du locuteur natif". Il en fait un critère de grammaticalité ou d'agrammaticalité d'énoncés... L'idée est séduisante mais trouve vite ses limites dans le fait que plusieurs de ces locuteurs sont rapidement en désaccord losqu'ils sont confrontés à une série d'énoncés. Alors qui a raison ?
La francophonie ? Vaste sujet !
Je crois qu'elle peut apporter beaucoup au français : on reste pantois d'admiration devant la langue de Chamoiseau...
Le français d'Afrique du Nord du temps de la colonisation s'est enrichi de mots appartenant à l'arabe, à l'espagnol, à l'italien, au maltais etc... Lanly a montré combien cette langue s'était coupée de ses origines "métropolitaines" alors même qu'on ne se trouvait guère qu'à 1 heure 1/2 d'avion ou une journée de bateau de cette métropole.
Après la période coloniale, le français a trouvé en face de lui une grande langue (grande par le nombre de ses locuteurs, grande par la civilisation dont elle était le véhicule) : l'arabe. La situation était, de ce point de vue, très différente en terre créole. Toujours est-il qu'il n'y a pas eu de Chamoiseau maghrébin : les auteurs de l'époque coloniale (Mouloud Féraoun, Moulkoud Mammeri, Mohamed Dib, Malek Haddad...) avaient à coeur de montrer qu'ils parlaient un français très pur. Kateb Yacine est probablement celui qui aurait pu apporter quelque chose à la langue mais, éternel contestataire, il s'est tourné vers l'arabe... dialectal dont il a fait une langue de théâtre.
Il existe pourtant un écrivain que l'on a pu considérer comme francophone à cause des / grâces aux... éditeurs des pays arabes qui ont refusé son manuscrit. Qu'à cela ne tienne ! Tahar Ben Jelloun a considéré que "Le pain nu" était un événement tellement important qu'il l'a traduit en français et obtenu de Maspéro qu'il le publie... C'est ainsi qu'il pourrait bien y avoir dans la littérature francophone d'Afrique du Nord un avant et un après "le pain nu", cet anti "fils du pauvre" qui a tout de même été publié en arabe en 1982.
Pour finir, je citerai deux exemples rassurants concernant l'apport de la francophonie : il y a quelques années, j'ai passé (je ne sais plus...) 5 ou 6 semaines en Indonésie : la France et le français étaient loin. Une seule fois, dans un lieu public, j'ai entendu une chanson en français : "Aïcha" de Khaled.
Il y a quelques années encore, la télé a retransmis une grande soirée de music hall qui se déroulait sur la grande place de Marrakech : pas une seule chanson en anglais... Sans commentaire.
Back to top
abdel
Guest

Offline




PostPosted: Sun 30 Dec - 23:51 (2012)    Post subject: Ceinture noire Reply with quote

Exuse-moi Tyu, j'étais en voyage .

Oui, je j'adhère à tes propos.

La problématique de l'écriture en français, chez nos écrivains d'expression française est mieux explicitée, que je ne le fais(d'ailleurs je ne suis pas écrivain), dans cet article dont voici le lien :

http://www.lavieeco.com/news/culture/ces-ecrivains-marocains-qui-reinventen…
Back to top
Tyu
Conjonction volubile

Offline

Joined: 07 Jun 2010
Posts: 1,618

PostPosted: Mon 31 Dec - 05:14 (2012)    Post subject: Ceinture noire Reply with quote

Merci pour cet article très intéressant.
Back to top
Display posts from previous:   
Post new topic   Reply to topic    forum du cercle maux d'auteurs Forum Index -> ARCHIVES générales -> Archives des jeux d'écriture -> Jeu N°89 -> Critiques constructives Jeu N°89 All times are GMT + 2 Hours
Page 1 of 1

 
Jump to:  

Index | Create my own forum | Free support forum | Free forums directory | Report a violation | Cookies | Charte | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group