forum du cercle maux d'auteurs Forum Index

forum du cercle maux d'auteurs
Ouvert à tous les passionnés de lecture et d'écriture!

 FAQFAQ   SearchSearch   MemberlistMemberlist   UsergroupsUsergroups   RegisterRegister 
 ProfileProfile   Log in to check your private messagesLog in to check your private messages   Log inLog in 

Le dernier bâton

 
Post new topic   Reply to topic    forum du cercle maux d'auteurs Forum Index -> ARCHIVES générales -> Archives des jeux d'écriture -> Jeu N°89 -> Critiques constructives Jeu N°89
Previous topic :: Next topic  
Author Message
Caspienne
Guest

Offline




PostPosted: Thu 20 Dec - 12:27 (2012)    Post subject: Le dernier bâton Reply with quote

Cela devait être le plus beau jour de ma vie. De la vie en suspens qui est désormais la mienne, je veux dire. Ma vie d’après la mort d’Alva. Celle que j’essaie de reconstruire, en songeant à ma vengeance.

Ca faisait cinq ans qu’on l’avait retrouvée sur une plage bretonne. La police avait conclu au suicide. Suicide ! Comme si ça se suicidait, ces gamines amoureuses ! Sa mort, c’était tout sauf un accident. Un règlement de comptes, plutôt. Un avertissement. Au travers d’Alva, c’était moi que Mano visait – à ton tour la prochaine fois. Mais il se trompait s’il croyait m’impressionner. Alva morte, et je ne réagirais pas ? J’aurais pu le laminer tout de suite. La prison avait retardé ma vengeance. Trafic de drogue. Ca devait arriver. La malchance. Ou une dénonciation bien utile peut-être ? Cinq ans à tirer. Mais j’allais le faire payer. L’épisode Baumettes refermé, j’allais le faire pleurer.

Je traçais des bâtons sur le mur. On voit ça dans les films : des gars qui tracent des bâtons dans leur cellule en attendant leur libération. Cinq ans, ça faisait 1825 traits au total. J’ai commencé à me préparer en arrivant à 1500. Je faisais des pompes vingt fois par jour, dès le lever, au pied du lit. J’allais à la salle de gym. Je voulais être en forme, bon sang. La nuit, j’écoutais les bruits du dehors et les embrouilles de l’autre côté du mur. Je me repassais le film de son exécution.

Ils font sortir à l’aube, aux Baumettes. Paraît que c’est pour minimiser les risques de grabuge. Je m’étais donné douze heures pour le faire payer. Alva, juré, le soir même tu serais vengée. J’avais son adresse – son ancienne adresse, le pavillon où il vivait avec sa femme et ses gosses, en espérant qu’elle ne l’ait pas quittée depuis le temps. Je sonnerais, je le laisserais ouvrir la porte, je dirais, Alva va bien ? et je lui laisserais le temps de bien comprendre ce qui allait lui arriver. Je ne tirerais pas tout de suite. La peur dans ses yeux – ça devait être le plus beau jour de ma vie.

Après, j’attendrais. Pas de fuite. J’attendrais la police. Meurtre avec préméditation, ça pouvait aller chercher dans les vingt ans. Qu’est-ce que ça pouvait me faire ? Cinq années que je tournais comme un ours en cage. Vingt ans de plus ou de moins, qu’est-ce que ça pouvait me retirer ?

Le soir où j’ai tracé le 1824e bâton, je me suis couché plus tôt que d‘habitude. J’ai eu du mal à m’endormir. Demain, je pensais. Demain. Je serrais contre moi une vieille photo. Je répétais : Alva, Alva, demain tu verras, mais il y avait une amertume dans tout ça, parce qu’une fois la vengeance consommée, une fois libre, qu’est-ce qui me ferait avancer ? J’ai imaginé la peur dans les yeux de Mano. Je me suis forcé à penser à ça, sa peur, juste ce moment, et rien au-delà.

Peut-être que je ne ferais pas les vingt ans. Peut-être qu’après l’avoir vu sangloter, je pourrais partir moi aussi.

J’aurais une arme, après tout.

Le matin je me suis levé, j’ai pris une douche – une douche plus longue que d’habitude. J’ai regardé une dernière fois les bâtons sur le mur. J’ai rassemblé mes affaires. Je suis sorti, comme prévu. Dehors il faisait encore nuit. J’ai laissé le vent caresser mon visage et je me suis mis en route. Cela devait être le plus beau jour de ma vie. J’ai acheté des cigarettes. Le journal. Et là, j’ai vu l’article sur Mano.

Faut croire que ça vaut la Une, un détenu qui se suicide la veille de sa libération.
Back to top
Publicité






PostPosted: Thu 20 Dec - 12:27 (2012)    Post subject: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Back to top
Marixel
Conjonction volubile

Offline

Joined: 20 Jan 2011
Posts: 5,296
Localisation: ...
Féminin

PostPosted: Thu 20 Dec - 13:28 (2012)    Post subject: Le dernier bâton Reply with quote

J'ai bien aimé le ton un peu désabusé, le style minimaliste qui convient bien à l'histoire originale, et, surtout, le comique de situation, : le type qui compte les jours, en traçant des bâtons comme un prisonnier et ne vit plus que pour cette idée obsédante - buter le meurtrier de son ex - qui imagine le scénario en long, en large et en travers, qui se prépare physiquement, mentalement. En fait, il est le prisonnier de sa vengeance depuis des années, seule, l'idée de vengeance lui a permis de survivre. Et après, une fois le mec buté ? Puis, la chute, au dernier moment, le truc qui capote. Comment pourra-t-il vivre ensuite ?

Une trouvaille de s'adresser à Alva : "juré, le soir même tu serais vengée."

Sur mon podium.
Back to top
Caspienne
Guest

Offline




PostPosted: Thu 20 Dec - 14:01 (2012)    Post subject: Le dernier bâton Reply with quote

Aaaaah.... merci Marixel....
je me sens toute chose Wink
Back to top
abdel
Guest

Offline




PostPosted: Thu 20 Dec - 14:14 (2012)    Post subject: Le dernier bâton Reply with quote

Voilà un texte que j'avais classé A' dans ma grille de classement d'impression générale avec mes autres A'. Je l'aurais placé plus haut dans mon podium (6ème) si au moins l'auteur m'avait clairement indiqué que Mano lui aussi était en prison, car ce n'est pas très explicite pour moi, dès le début du texte.
Back to top
danielle
Administrateur

Offline

Joined: 21 May 2010
Posts: 12,512
Localisation: St Etienne
Féminin Poissons (20fev-20mar)

PostPosted: Thu 20 Dec - 14:25 (2012)    Post subject: Le dernier bâton Reply with quote

Sur mon podium aussi. Je ne pourrais que plagier Marixel dans mon commentaire donc je n'en dis pas plus!
_________________
Rêve de grandes choses, cela te permettra d'en faire au moins de toutes petites. J. Renard
http://danielle.akakpo.over-blog.com/
Back to top
Armorique
Administrateur

Offline

Joined: 05 Jun 2010
Posts: 4,919
Localisation: Dinan
Féminin

PostPosted: Thu 20 Dec - 15:34 (2012)    Post subject: Le dernier bâton Reply with quote

L'idée même que le plus beau jour de la vie puisse être celui d'une vengeance est tellement éloignée de moi que je n'ai pu adhérer à cette histoire. Cela est personnel et ne retire rien à la valeur du texte. J'ai relu plusieurs fois pour être sure d'avoir bien compris qui était en prison, car ce n'était pas suffisamment clair à la première lecture.
_________________
La vie n’est pas d’attendre que l’orage passe, c’est apprendre à danser sous la pluie. Sénèque
Back to top
Eyrlis
Conjonction volubile

Offline

Joined: 03 Sep 2012
Posts: 855
Féminin Lion (24juil-23aoû)

PostPosted: Thu 20 Dec - 16:44 (2012)    Post subject: Le dernier bâton Reply with quote

Comme Armorique j'ai eu quelques petits problèmes de compréhension.
Il m'a fallu deux lectures approfondies pour être sûre de qui était en prison et de ce qui se passait à la fin.
L'écriture un peu sèche m'a plu mais avec trop de "Ça" à mon goût.
J'ai noté aussi qu'il y avait une bonne émotion qui se dégageait du texte.

_________________
"Le récit des choses douces à avoir et des jours doux à passer est vite narré, et guère passionnant à écouter ; tandis que les épisodes déplaisants, palpitants, voire affreux font souvent une bonne ou du moins une longue histoire." Tolkien
Back to top
Belphegor
Guest

Offline




PostPosted: Thu 20 Dec - 18:22 (2012)    Post subject: Le dernier bâton Reply with quote

Je sors de la lecture de "Longues peines" de Jean Teulé, du coup cette histoire m'a beaucoup intéressé, encore une fois j'aime être surpris par le thème choisi pour utiliser la phrase obligatoire.
Très bonne chute.
Back to top
janis
Conjonction volubile

Offline

Joined: 05 Jun 2010
Posts: 3,997
Localisation: bretagne
Féminin

PostPosted: Fri 21 Dec - 00:51 (2012)    Post subject: Le dernier bâton Reply with quote

Moi aussi j'ai apprécié ce texte, même s'il faut le lire attentivement pour comprendre qui est effectivement en prison. Et c'est justemnt cette ambiguité qui fait que le texte fonctionne quand on découvre la chute.
Back to top
Tonina
Conjonction volubile

Offline

Joined: 04 Jun 2010
Posts: 3,630
Localisation: Seine et Marne
Féminin

PostPosted: Fri 21 Dec - 10:15 (2012)    Post subject: Le dernier bâton Reply with quote

Très chouette, vraiment, original et savoureux !
Back to top
Caspienne
Guest

Offline




PostPosted: Fri 21 Dec - 10:29 (2012)    Post subject: Le dernier bâton Reply with quote

Merci à vous! Au départ, j'avais écrit deux textes pour ce jeu (je sais, c'est grave). Un "rigolo" mais pas très original, sur un type qui se fait plaquer le jour de son mariage et entreprend la tournée des grands Ducs, et celui-ci. Je me suis dit que j'allais tenter le coup même si je n'étais pas très sûre que le texte fonctionne.
L'idée, c'était en effet de raconter l'histoire comme s'il s'agissait d'un type attendant sa sortie de prison pour trucider son rival, et que le lecteur se rende compte à la toute fin que c'est en fait le rival qui était en prison.
Mais je me rends compte que c'est sans doute trop ambigu.
Je vais le reprendre. J'aimerais bien réussir à écrire de bonnes nouvelles noires!
(sinon Armorique, je te rassure, le sentiment de vengeance m'est moi aussi assez étranger, pas par bonté d'âme --soyons lucide -- plutôt parce que je suis la reine des vélleitaires. Mais c'est amusant de se glisser dans la tête de son exact contraire).
Back to top
Marixel
Conjonction volubile

Offline

Joined: 20 Jan 2011
Posts: 5,296
Localisation: ...
Féminin

PostPosted: Fri 21 Dec - 10:52 (2012)    Post subject: Le dernier bâton Reply with quote

Caspienne wrote:
L'idée, c'était en effet de raconter l'histoire comme s'il s'agissait d'un type attendant sa sortie de prison pour trucider son rival, et que le lecteur se rende compte à la toute fin que c'est en fait le rival qui était en prison. Mais je me rends compte que c'est sans doute trop ambigu.


C'est justement ce procédé original qui m'a plu et qui m'a fait penser : "ce texte doit se retrouver obligatoirement sur mon podium".

Je n'ai pas trouvé ça ambigu, bien au contraire, j'ai apprécié la savoureuse découverte comme une cerise sur le gâteau.

Et puis, même si l'histoire avait été ambigüe, l'ambiguïté (lorsqu'elle est habilement distillée) est très différente de la confusion et constitue un procédé littéraire, AMHA.
Back to top
Anne Veillac
Guest

Offline




PostPosted: Fri 21 Dec - 22:08 (2012)    Post subject: Le dernier bâton Reply with quote

J'ai vraiment apprécié ce texte qui était parmi les premiers que j'ai lus. Seulement, il a fallu faire un choix (très difficile) pour les votes.
J'ai été prise dans l'histoire.
Il n'y a que la fin qui m'a un peu gênée. Mano était lui aussi en prison et il est sorti le même jour ?
J'ai sûrement mal lu, je ne suis pas toujours une bonne lectrice, mais il y a peut-être une ambiguité à rechercher.
Back to top
sophax
Conjonction volubile

Offline

Joined: 02 Jan 2012
Posts: 379
Localisation: Toulon
Masculin

PostPosted: Sat 22 Dec - 02:57 (2012)    Post subject: Le dernier bâton Reply with quote

Bon, pourquoi je n'ai pas voté pour ton texte, chère et talentueuse Caspienne (quand cela commence comme ça, en général, on en prend pour son grade... Mais non, ce n'est pas mon style).
D'abord et surtout, parce que l'ambiance du monde carcéral que tu est sensée décrire (la chute nous apprenant le fin mot de l'histoire) est trop peu présente. Avant d'en arriver à la chute, je ruminais sur un ton qui ne correspondait pas à l'atmosphère que je me fais des cellules, de la promiscuité, la lassitude, l'ennui. Il me manquait quelque chose. Le texte est bien écrit, l'histoire bien menée, oui mais, un petit quelque chose de pas tout à fait comble, pas au faîte, un peu lâche...
Et puis il y a la chute... C'est honnêtement une très bonne idée, et bien amenée en plus, bien dissimulée, mais je n'ai pas pu ne pas faire le parallèle avec «La cellule de Zarkane» qui n'est rien d'autre que l'exacte copié-collé de cette intrigue... ou l'inverse... Sans doute ne connais-tu pas ce roman... Sans doute, mais moi oui, et j'y pense...
_________________
Il n'y a pas de chemin, il n'y a que cheminer.
Back to top
SMARTY27
Guest

Offline




PostPosted: Tue 25 Dec - 23:13 (2012)    Post subject: Le dernier bâton Reply with quote

Ici je sens bien honteuse. Je n'ai pas retenu ce texte, car je n'ai pas du tout compris qu'il n'était pas en prison, que c'était l'autre qui y était.
En lisant vos commentaires, je me dis ...ah bien sûr, je comprends, c'est bien trouvé...Mais dans ma lecture solitaire, je suis restée emprisonnée par mon incompréhension.

Je suis désolée.
Back to top
bay
Conjonction volubile

Offline

Joined: 07 Jun 2010
Posts: 2,572
Localisation: romorantin-lanthenay
Masculin

PostPosted: Wed 26 Dec - 23:01 (2012)    Post subject: Le dernier bâton Reply with quote

Très bon texte, bien écrit, puissant, et bien narré. Seul défaut : il manque des points sur les I pour bien faire comprendre aux mous du bulbe dont je fais partie que le narrateur n’est pas en tôle. Une simple phrase, un simple ajout à la fin ; « les bâtons dessinés sur le mur de ma cuisine », « je suis sorti, le revolver en poche, de mon pavillon de banlieue », ou autre chose. Et là, on comprendrait tout. La salle de gym, la douche, l’ours en cage, le trafic de drogue, existent aussi bien en prison qu’à l’extérieur ; l’auteur a joué, habilement, sur cette confusion. Mais que n’a-t-il fait une mise au point plus limpide à la fin ? Le texte en gagnerait en qualité ; AMHA.
_________________
Livre en téléchargement GRATUIT
Back to top
Visit poster’s website
Caspienne
Guest

Offline




PostPosted: Thu 27 Dec - 21:16 (2012)    Post subject: Le dernier bâton Reply with quote

Merci pour vos commentaires! j'aurais sans doute dû être plus claire à la fin. C'est difficile de trouver le bon équilibre entre ambiguité et nébulosité dans ce genre de récit à chute.
@Sophax: je ne connais pas le roman dont tu parles, mais ça me donne envie de le lire. C'est ça qui est terrible, tout a déjà été écrit, on n'invente plus rien!
Back to top
Cheburashka
Guest

Offline




PostPosted: Mon 7 Jan - 17:40 (2013)    Post subject: Le dernier bâton Reply with quote

Caspienne, j'ai trouvé ton texte très original et surprenant! Le fait que le lecteur croit au départ que le narrateur est en prison (surtout quand tu écris "je trçais des bâtons sur les murs") ne m'a pas posé de problème. Au contraire, cela ajoute à l'effet de surprise de la fin et choque le lecteur (dans le bon sens du terme). Sur la fin, justement, c'est la surprise qui gagne, ce qui rend, selon moi, ton texte encore plus marquant (je me suis presque exlamée : Wouahhh! )
Back to top
Anne Veillac
Guest

Offline




PostPosted: Wed 9 Jan - 23:03 (2013)    Post subject: Le dernier bâton Reply with quote

En fait, il faudrait peut-être juste une indication, à la fin, qui montre que le narrateur n'est pas en prison.
Back to top
Display posts from previous:   
Post new topic   Reply to topic    forum du cercle maux d'auteurs Forum Index -> ARCHIVES générales -> Archives des jeux d'écriture -> Jeu N°89 -> Critiques constructives Jeu N°89 All times are GMT + 1 Hour
Page 1 of 1

 
Jump to:  

Index | Create my own forum | Free support forum | Free forums directory | Report a violation | Cookies | Charte | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group