forum du cercle maux d'auteurs Forum Index

forum du cercle maux d'auteurs
Ouvert à tous les passionnés de lecture et d'écriture!

 FAQFAQ   SearchSearch   MemberlistMemberlist   UsergroupsUsergroups   RegisterRegister 
 ProfileProfile   Log in to check your private messagesLog in to check your private messages   Log inLog in 

Le concerto

 
Post new topic   Reply to topic    forum du cercle maux d'auteurs Forum Index -> ARCHIVES générales -> Archives des jeux d'écriture -> Critiques constructives Jeu N°87
Previous topic :: Next topic  
Author Message
Tyu
Conjonction volubile

Offline

Joined: 07 Jun 2010
Posts: 1,618

PostPosted: Sat 27 Oct - 13:30 (2012)    Post subject: Le concerto Reply with quote

Le concerto

Et puis, il y a eu la lettre. Longue, lyrique, attendrissante… Je fondais. Elle évoquait un séjour que nous avions fait en Espagne quelques mois plus tôt. Il l’avait soigneusement tapée sur son ordinateur. Cela valait mieux : son écriture est quasi illisible. « Te souviens-tu, disait-il, de ces moments que nous avons connus ensemble à Aranjuez ? Dis, t’en souviens-tu ? »
Nous nous étions promis de vivre cette escapade au rythme de ce concerto de Rodrigo dont, pour nous, les trois mouvements correspondaient au matin, à l’après-midi, au soir d’un jour d’été dans cette oasis de verdure et d’eaux ruisselantes.

« Le premier mouvement, l’allegro con spirito, disait cette lettre, faisait naître les lueurs du jour, nous regardions, émerveillés, le Palacio Real surgir du néant de la nuit ; nous assistions au réveil tranquille des jardins, à l’envol d’oiseaux blancs sur les rives du Tage. L’eau des fontaines jaillissait, s’élevait dans le bleu sombre du petit-matin, ruisselait sur les mousses. Les notes égrenées par la guitare de Narciso Yepes apportaient les bouffées de fragrances douceâtres que répandaient les magnolias en fleurs. La vie reprenait ses droits, l’agitation désordonnée des hommes s’affirmait peu à peu tandis que le soleil, entreprenant d’escalader la courbe du Temps, dévorait les ombres et déversait sur le fleuve, la plaine et les vieilles pierres des flots de lumière crue.
Puis les cuivres s’effaçaient et, déjà, l’adagio s’étirait paresseusement. Les instruments chuchotaient, se répondaient. Ils disaient la torpeur d’un après-midi d’été au cœur de l’Espagne ; ils habillaient de pénombre nos corps qui se mêlaient dans le secret de notre chambre. Mais, secondes, minutes et heures étaient aussi insaisissables que les notes de la musique qui s’élevaient dans l’air immobile et, bientôt, la flèche gracile des cadrans solaires invitait à une renaissance : les ombres regagnaient ici le terrain qu’elles avaient perdu là ; au bord du fleuve, la promenade, jusqu’à présent déserte, se peuplait de familles avides de boissons glacées, de sorbets aux couleurs vives, de fraises à la crème que servaient sous les grands arbres des garçons désinvoltes et des jeunes filles décolletées.
Le soleil se posait pour quelques instants sur l’horizon ; alors, les eaux du Tage se vêtaient d’or avant de virer à l’encre noire.
Rien que pour nous deux, l’orchestre attaquait le troisième mouvement, l’allegro gentile. Lucioles complaisantes, nous volions vers les lumières de la ville. La nuit de toutes les futilités, de tous les plaisirs, de toutes les cruautés aussi, sans doute, pouvait commencer.
Aux terrasses des restaurants, on parlait fort, on dansait, des voix déchirées lançaient de longues plaintes. Nous nous mêlions à cette foule, jouions des coudes, rentrions, fourbus, à notre hôtel tandis que les dernières notes du concerto s’éparpillaient dans la nuit…»
Je savourais ces mots qu’il avait su trouver pour nous raconter : c’était cela, exactement cela. Pendant quelques instants, je revivais ces moments avant de tourner la page. La lettre s’achevait : « Dis-moi que tu te souviens, Chloé… »
Je m’appelle Sylvie.
Alors, j’ai vu clair, j’ai tout compris : un vulgaire copié/collé. Il avait oublié de changer le prénom. J’en aurais ri si je n’avais eu envie de pleurer. Quelque temps auparavant, il m’avait dit : « Nous ne pourrons pas nous voir la semaine prochaine : un séminaire assommant à Madrid… »
On ne devrait jamais lire les lettres jusqu’à la fin.


Last edited by Tyu on Sat 27 Oct - 18:01 (2012); edited 1 time in total
Back to top
Publicité






PostPosted: Sat 27 Oct - 13:30 (2012)    Post subject: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Back to top
hopak
Conjonction volubile

Online

Joined: 07 Jun 2010
Posts: 1,608

PostPosted: Sat 27 Oct - 14:18 (2012)    Post subject: critiques constructives le concerto Reply with quote

Un beau texte qui allie la musique au sentiment amoureux. La description de la ville qui s'éveille est un régal. Quant à la chute, elle vous ramène à la triste réalité.
Tout n'est-il donc que faux-semblant? Un texte bien mené où l'enchantement mène au désenchantement.
Back to top
Marixel
Conjonction volubile

Offline

Joined: 20 Jan 2011
Posts: 5,296
Localisation: ...
Féminin

PostPosted: Sat 27 Oct - 14:40 (2012)    Post subject: Le concerto Reply with quote

Un très beau texte qui nous emporte au rythme de la musique et des images, avec des formulations exquises - il me faudrait reprendre trop de passages mais quand même, cette phrase à la manière d'une chanson :

« Te souviens-tu, disait-il, de ces moments que nous avons connus ensemble à Aranjuez ? Dis, t’en souviens-tu ?

Les mouvements du concerto qui correspondent aux cycles d'une journée : quelle trouvaille ! Et je reprends à mon compte la remarque d'Hopak : la description de la ville est sublime. J'ai aussitôt pensé à Tonina car j'ai encore en mémoire sa magnifique nouvelle italienne qui a remporté le concours de Talant.

Et ce paragraphe qui nous emporte - comment ai-je pu ne pas te reconnaître ? - "Les instruments chuchotaient, se répondaient. Ils disaient la torpeur d’un après-midi d’été au cœur de l’Espagne ; ils habillaient de pénombre nos corps qui se mêlaient dans le secret de notre chambre. Mais, secondes, minutes et heures étaient aussi insaisissables que les notes de la musique qui s’élevaient dans l’air immobile et, bientôt, la flèche gracile des cadrans solaires invitait à une renaissance : les ombres regagnaient ici le terrain qu’elles avaient perdu là ; au bord du fleuve, la promenade, jusqu’à présent déserte, se peuplait de familles avides de boissons glacées, de sorbets aux couleurs vives, de fraises à la crème que servaient sous les grands arbres des garçons désinvoltes et des jeunes filles décolletées." Quel style Maestro !

La chute : après la belle envolée lyrique, la passion romantique, un retour brutal et amer au quotidien terne des choses, à la banalité, la petitesse, le toc, le faux-semblant, le mensonge - on imagine l'homme mesquin, derrière son écran, qui imprime un document sans même le relire et l'envoie. Il se prend peut-être pour Casanova ou Don Juan mais n'en possède pas la classe.

Troisième place de mon podium mais j'aurais pu aussi bien le classer deuxième.
Back to top
janis
Conjonction volubile

Offline

Joined: 05 Jun 2010
Posts: 4,078
Localisation: bretagne
Féminin

PostPosted: Sat 27 Oct - 15:00 (2012)    Post subject: Le concerto Reply with quote

Si j'avais voté, j'aurais classé ce texte en tête sans avoir deviné que Tyu en était l'auteur. J'ai été conquise par la poésie sensuelle qui se dégage des mots de ce séducteur mélomane qui est aussi un incorrigible menteur.
Back to top
A rebours
Guest

Offline




PostPosted: Sat 27 Oct - 16:47 (2012)    Post subject: Le concerto Reply with quote

Le récit et la description au rythme du concerto, voilà que vous avez la mémoire bien courte. Je vous renvoie au jeu 81 et à mon "Concerto en sol majeur". Ce texte l'aborde du même point de vue.
Back to top
SMARTY27
Guest

Offline




PostPosted: Sat 27 Oct - 19:28 (2012)    Post subject: Le concerto Reply with quote

J'ai été étourdie par le foisonnement descriptif et je n'ai pu entendre le concerto. Je n'ai aucune critique constructive à apporter.
Je suis franchement désolée car il n'y a rien à reprocher de concret, tout est bien écrit.

Un tableau peut plaire ou pas, selon l'instant où il est vu, selon celui qui regarde. Cela n'altère en rien la qualité de la peinture.

J'ai donc mis mon petit grain de sel ici, bien inutilement. Je préfère toutefois m'exprimer que de jouer l'absente ou l'indifférente.
Back to top
hopak
Conjonction volubile

Online

Joined: 07 Jun 2010
Posts: 1,608

PostPosted: Sat 27 Oct - 19:43 (2012)    Post subject: critiques constructives le concerto Reply with quote

Comme j'ai cru discerner beaucoup d'aigreur dans la remarque faite par A rebours, j'ai relu son "Concerto en sol majeur" qui ne m'avait laissé aucun souvenir. Sincèrement, je ne peux le rapprocher de celui de Tyu; ce récit m'est obscur car je ne comprends pas si la musique est dans la tête du personnage ou si elle existe réellement.
Back to top
Anne Veillac
Guest

Offline




PostPosted: Sat 27 Oct - 20:11 (2012)    Post subject: Le concerto Reply with quote

Pour répondre à ce que tu as écrit, Tyu, dans les résultats du jeu, non, c'est vrai, ce n'est pas important la place sur le podium, mais c'est bien les critiques constructives. En tant qu'auteur, j'aime bien savoir comment les autres ont perçu mon texte et, en tant que lecteur, j'aime bien dire pourquoi j'ai aimé un texte.

Pendant la lecture de ce concerto, je suis allée sur You Tube et j'ai mis la musique du texte. Je croyais ne pas connaître, mais si.
C'était très agréable cette lecture en musique, cela donnait une dimension supplémentaire au texte. Ca le rendait encore plus beau.

Et, en note de lecture, j'ai écrit : "très beau mais triste".

Là, en le relisant, j'ai eu une autre impression, connaissant la fin. Cette fois, les paroles de cet homme ne m'ont pas touchées, je les ai trouvées fausses, fabriquées, trop belles pour être vraies. Comme quoi, il ne faut pas connaître la fin...
Back to top
janis
Conjonction volubile

Offline

Joined: 05 Jun 2010
Posts: 4,078
Localisation: bretagne
Féminin

PostPosted: Sat 27 Oct - 23:04 (2012)    Post subject: Le concerto Reply with quote

A rebours wrote:
Le récit et la description au rythme du concerto, voilà que vous avez la mémoire bien courte. Je vous renvoie au jeu 81 et à mon "Concerto en sol majeur". Ce texte l'aborde du même point de vue.

A rebours, ôte-moi d'un doute... Serais-tu en train d'accuser Tyu de t'avoir plagiée?
Dans ton texte, A rebours, je ne pense pas qu'il s'agisse du Concerto de Joaquin Rodrigo, pour guitare , chef- d'oeuvre universellement connu. Et si tu supposes que nous avons "la mémoire bien courte", c'est sans doute parce que ton texte n'a pas laissé un souvenir impérissable chez la majorité des lecteurs et votants du jeu 81. A mon avis, ce n'est pas parce que quelqu'un a parlé d'un concerto, ou d'un tableau de Picasso, ou d'un poème de Rimbaud , d'un amour trahi ou d'une période de l'histoire médiévale ...dans un précedent texte, que les auteurs doivent s'abstenir d'évoquer ce thème dans un autre jeu et de le traiter à leur manière.

Car il me semble que "le point de vue" adopté par Tyu dans son texte, n'est pas du tout le même que le tien dans le jeu 81. (Je viens de le relire). J'ai cru comprendre que ton personnage se laisse porter par une émotion véritable, intense, sublime, quasiment divine... En revanche, dans le texte de Tyu, l'auteur de la lettre est un personnage qui feint des sentiments qu'il n'éprouve pas. Il utilise sa connaissance de ce concerto, qu'il analyse avec talent et dont les trois mouvements communiquent leur rythme à son écriture, comme un instrument de séduction auprès des femmes qu'il veut conquérir. Mélomane averti, il exprime une sensibilité convenue, fabriquée pour toucher et qui semble sincère. Il manie brillamment la plume, et son numéro est bien rodé. Le lecteur, comme la destinataire de la lettre, se laisse berner - jusqu'à la découverte finale...
Back to top
Mita
Guest

Offline




PostPosted: Sun 28 Oct - 00:17 (2012)    Post subject: Le concerto Reply with quote

J'ai aimé aussi, le foisonnement, la qualité de l'écriture, le rythme, et puis  la chute ! Sur mon podium.


Dans un registre différent mais selon ce principe de lier musique et écriture, Ana Enquist, un auteur que j'aime beaucoup, a écrit Contrepoint, à partie des variations Goldberg , un livre qui évoque la perte de sa fille et la reconstruction d'une vie brisée, par la musique.


Un beau texte !
Back to top
Marixel
Conjonction volubile

Offline

Joined: 20 Jan 2011
Posts: 5,296
Localisation: ...
Féminin

PostPosted: Sun 28 Oct - 07:37 (2012)    Post subject: Le concerto Reply with quote

Bonjour A Rebours

Puisque je fais partie de ceux qui auraient la mémoire courte - pourtant, je t'assure qu'à mon âge, je la travaille, sans me faire aucune concession - je suis allée me balader dans les archives. Lorsque j'ai lu ton message, hier, j'ai été décontenancée comme ont dû l'être les intervenants qui ont posté sur ce fil, mais surtout l'auteur du texte à qui j'ai laissé la priorité d'un éventuel droit de réponse.

Mais peut-on parler de réponse quand il s'agit d'insinuations ?

Je sais, A rebours, combien il est décevant, parfois, de voir son texte mal classé lorsqu'on l'avait longuement travaillé et qu'on l'estimait bon mais, de là à ne pas digérer une déception datant de plus de six mois, j'en reste un peu interloquée.

Revenons au jeu 81 : j'ai vérifié mon vote (je n'ai pas voté pour toi) et j'ai pu voir que tu n'avais pas posté ton texte dans les critiques constructives, c'est dommage, tu aurais peut-être mieux compris son classement. J'ai bien sûr relu ton concerto et, si je n'ai rien à reprocher à ton écriture, je n'ai pas retrouvé la poésie, la fantaisie qui m'ont tant séduite chez Tyu ; ton texte n'a soulevé aucune émotion en moi, ne m'a pas embarquée. Donc je n'ai eu ni la mémoire courte, ni ne me suis montrée illogique ou versatile en ayant éprouvé une impression tout à fait différente vis-à-vis de deux textes qui, selon moi, ne se ressemblent pas (ni sur le fond, ni sur la forme).

Voilà, chacun assume la responsabilité de ses propos mais, franchement - et même sans avoir lu "Achaba"- qui pourrait penser un seul instant qu'une excellente plume comme celle de Tyu ressentirait un quelconque besoin de plagier les autres pour étinceler ?

Je n'ai aucun conseil à te donner, A rebours, pourtant j'ai envie de t'en donner un : si, lors d'un jeu entre habitués d'un forum, un mauvais résultat doit transformer ta déception en rancoeur, tu devrais réfléchir à tes prochaines participations parce que ça ne te fait pas de bien - et c'est un euphémisme.

Je te souhaite une bonne journée.
Back to top
Tonina
Conjonction volubile

Offline

Joined: 04 Jun 2010
Posts: 3,630
Localisation: Seine et Marne
Féminin

PostPosted: Sun 28 Oct - 08:14 (2012)    Post subject: Le concerto Reply with quote

Je ferai très court. Que l'on puisse imaginer que Tyu, avec le talent, l'imagination, la fantaisie, la plume qu'on lui connaît , ait plagié le texte de quelqu'un d'autre , me révolte.
Back to top
Tyu
Conjonction volubile

Offline

Joined: 07 Jun 2010
Posts: 1,618

PostPosted: Sun 28 Oct - 08:51 (2012)    Post subject: Le concerto Reply with quote

Le récit et la description au rythme du concerto, voilà que vous avez la mémoire bien courte. Je vous renvoie au jeu 81 et à mon "Concerto en sol majeur". Ce texte l'aborde du même point de vue. (A rebours)

Je ne sais pas vraiment à qui s’adresse ce message. Aux personnes qui ont parlé de mon texte ou bien à moi ? Mais finalement c’est assez secondaire puisque c’est moi qui suis mis en cause…
Je voudrais dire d’abord que je n’ai pas pour habitude de faire mon marché parmi les textes des autres. J’ai la conviction, fort attristante, que jamais je n’aurai le temps d’exploiter toutes les idées de nouvelles que j’ai notées quelque part sur mon disque dur, alors, traiter celles des autres… Non vraiment, très peu pour moi…
Par ailleurs, si j’avais la tentation saugrenue de le faire, je regarderais vers le haut pour choisir mes modèles, pas vers le bas.
Le jeu 81… Voilà qui remonte à quelque temps ! Je suis allé lire ton texte. Je ne l’avais pas fait précédemment : ta manière d’écrire est tellement éloignée de celle que j’apprécie que je ne pousse jamais bien loin ma lecture. Mais si j’avais lu, j’aurais pu me souvenir d’une forme syntaxique erronée qui m’aurait sauté aux yeux : « l’éclat d’une nature si légère et ardente qu’il communia en cet instant à cet art de vivre ». « communier » transitif indirect ? Tiens !
Si l’on ne prend pas en compte l’archaïsme très rare « communier un mourant / des fidèles » qui correspond en fait à une forme factitive, le verbe «communier » est intransitif. Bescherelle confirme…
Tu as mené de front « le récit et la description au rythme de la musique », dis-tu, peut-être. Cela ne m’a pas semblé évident de façon immédiate dans ce « Concerto en sol majeur ». Mais es-tu vraiment certaine d’avoir inventé le procédé ?!
Si j’ai choisi de parler du « concerto d’Aranjuez» et d’en parler ainsi, c’est avant tout en raison d’un souvenir : il y a une quarantaine d’années, traversant en juin l’Espagne du Sud vers le Nord, j’ai fait halte quelques jours à Aranjuez – un endroit que j’aime beaucoup – afin de filmer les trois moments de la journée qui correspondaient, me semblait-il, au trois mouvements de l’œuvre musicale. Je voulais ainsi pouvoir faire défiler des images qui accompagneraient l’écoute du concerto. Le mois de juin, dans cette plaine fertile et bien arrosée, c’était aussi l’époque des asperges et des fraises… un joli souvenir…
Mais voilà que ce matin, Mita parle d’Ana Enquist qui…
Encore une vile plagiaire qui, c’est sûr, a eu connaissance du jeu d’écriture 81 de MDA…
Back to top
Mita
Guest

Offline




PostPosted: Sun 28 Oct - 09:16 (2012)    Post subject: Le concerto Reply with quote

et marie Darieussecq, qui a été accusée de plagiat par marie n'diaye et camille laurens (et vraiment, ayant lu tous les livres, ceux mis en cause et ceux des accusatrices, les aimant tous, je n'ai pas du tout compris cette accusation - si, un univers, des thèmes en commun, et alors ?) a écrit un essai sur ce thème et comment les accusés ont été parfois brisés : Rapport de police.


Moi je dis que nous tous qui écrivons, nourris de lectures, nous sommes plus ou moins des plagiaires.
Quand une phrase me plaît je la note, je la lis, je la relis, et peut-être qu'à l'insu de mon plein gré je la glisse dans un texte, plus ou moins tranformée.


Bon, les filles, c'est la pleine lune ou quoi ?
Back to top
A rebours
Guest

Offline




PostPosted: Sun 28 Oct - 09:49 (2012)    Post subject: Le concerto Reply with quote

A ceux qui voudront bien lire ma réponse voici quelques mots.
Vous vous emportez contre une accusation de plagiat Où avez-vous lu ce mot ??? "ce texte l'abord du même point de vue" me semble fort différent d'une telle accusation. Je ne prétends pas non plus avoir inventé ce procédé, Tyu, je n'ai d'ailleurs rien inventé. Alors il est inutile de gonfler mes propos à ce point, ni de démonter par plaisir une expression de mon texte passé. Ce n'est pas le sujet, et nous aurons tous bien compris que tu n'aimes pas, euphémisme, ce que j'écris. J'imagine d'ailleurs que tu reliras bien ce post pour y dénicher toutes les fautes que tu relèveras en public. Merci, c'est toujours agréable et digne d'échanges sympathiques.

Je n'accuse personne de versatilité, rassure-toi Marixel. Il ne s'agit pas non plus d'une mauvaise digestion d'un texte mal classé car, depuis le temps, je me serais forcée à écrire autrement et sur autre chose si je voulais finit mieux classée. J'écris pour mon plaisir, et si je suis déçue parfois, c'est mon problème, certes pas le vôtre évidemment.

Je soulignais donc les ressemblances dans l'idée du concerto mêlé au récit, du titre aussi. Il est évident que si vous souhaitez vous amuser à trouver les différences, elles seront nombreuses, puisque ce n'est pas un plagiat. D'autant que Tyu a précisé qu'il ne lisait pas bien loin les textes qui ne lui plaisaient pas.

Permettez-moi cependant de me rappeler ce que j'écris, même si ce n'est pas mémorable pour vous.
Je clos ici mon propos.
Back to top
Anne Veillac
Guest

Offline




PostPosted: Sun 28 Oct - 11:02 (2012)    Post subject: Le concerto Reply with quote

Toute cette discussion m'a donné envie d'aller lire le texte de A Rebours. Confused
Je crois que je l'ai trouvé. "C'est Concerto en sol majeur", c'est ça ?
Si je peux mettre mon grain de sel, je ne pense pas que A Rebours ait pensé à un plagiat. Ces deux textes sont tellement différents l'un de l'autre !

Et en effet, même quand un texte n'a pas beaucoup de vote, je trouve ça bien de le mettre en critiques constructives. S'il n'a pas de vote, ce n'est pas qu'il est mauvais, c'est peut-être juste qu'il manque une petite chose pour que le lecteur accroche.
Back to top
ptit lu
Administrateur

Offline

Joined: 05 Jun 2010
Posts: 8,130
Localisation: Grenoble
Féminin

PostPosted: Sun 28 Oct - 11:16 (2012)    Post subject: Le concerto Reply with quote

Je ne pense pas non plus qu'Arebours ait pensé à un plagiat de la part de Tyu dont on connait tous les qualités d'écriture et la fertile imagination.

Je vous bise tous les deux, si vous voulez bien.
Back to top
Jean Pierre19
Guest

Offline




PostPosted: Sun 28 Oct - 11:28 (2012)    Post subject: Le concerto Reply with quote

C’est beau comme le concerto d’Aranjuez… jusqu’à la chute finale qui nous remet les pieds sur terre…
Back to top
Tyu
Conjonction volubile

Offline

Joined: 07 Jun 2010
Posts: 1,618

PostPosted: Sun 28 Oct - 11:37 (2012)    Post subject: Le concerto Reply with quote

A rebours,
Je crois que nous sommes d’accord sur un point : la nécessité de clore là ce chapitre.

Plagiat : je n’ajouterai rien à ce qu’a dit Marixel

Les fautes de français :
N’as-tu jamais signalé une faute sur le forum ?
Un de ces jours, quelqu’un(e) me signalera une faute que j’aurai commise et je le / la remercierai
Je trouve que c’est là une « critique constructive », surtout quand l’auteur prévoit de recycler son texte, dans les concours, par exemple
Si tu le veux bien, j’ajouterai quelque chose en MP, ce soir, hors de tout esprit polémique
Back to top
janis
Conjonction volubile

Offline

Joined: 05 Jun 2010
Posts: 4,078
Localisation: bretagne
Féminin

PostPosted: Sun 28 Oct - 12:38 (2012)    Post subject: Le concerto Reply with quote

A rebours écrit:Vous vous emportez contre une accusation de plagiat Où avez-vous lu ce mot ???
C'est moi qui la première ai demandé à A rebours, après avoir cité son commentaire, si j'avais bien compris ce qu'elle sous entendait.
Il apparaît, au fil des échanges , qu'elle a pris la précaution d'insinuer plutôt que d'accuser, et que je ne suis pas la seule à avoir su lire ce qui était suggéré entre les lignes.
Quand on maîtrise les subtilités de la langue française aussi bien que tu le fais , A rebours, on connaît la force vénéneuse des mots qui font naître" un bruit léger , rasant le sol , comme une hirondelle avant l'orage", pour enfler pianissimo, piano piano, rinforzando... puis crescendo. Ne t'étonne donc pas de certaines des réactions que ton commentaire a provoquées.
Back to top
PolluxLesiak
Conjonction volubile

Offline

Joined: 06 Sep 2010
Posts: 4,902
Localisation: Lyon
Féminin Bélier (21mar-19avr)

PostPosted: Mon 29 Oct - 16:26 (2012)    Post subject: Le concerto Reply with quote

Eh bien, moi qui ne lisais plus que "Mes messages" depuis qq jours pour tenter de diminuer le temps passé sur le forum, je vois que j'ai échappé à un débat des plus regrettables... en même temps, tout forumeurs que nous sommes, nous ne sommes tous que de vulgaires êtres humains, et pas des Bisounours... Tout le monde il est beau, tout le monde il est gentil, c'est un chouette programme, mais sur tout forum qui se respecte il finit par percer ici ou là et de temps à autre quelques traces d'humanité - dans ce qu'elle a de meilleur mais aussi de pire : n'est-ce pas l'une des caractéristiques, tout simplement, de la vie ? Nobody's perfect, et cela s'applique à chacun d'entre nous.
En attendant, j'ai bien fait de venir lire ce fil, parce que je vais de ce pas me commander un CD du concerto d’Aranjuez, et un exemplaire de Contrepoint - trop curieuse, moi ? Jamais assez... Cool Alors merci pour les envies données ici ! Okay
_________________
Lyon insolite...
Association Cœurs de Lyonnes
Back to top
Visit poster’s website
danielle
Administrateur

Offline

Joined: 21 May 2010
Posts: 12,586
Localisation: St Etienne
Féminin Poissons (20fev-20mar)

PostPosted: Tue 30 Oct - 08:25 (2012)    Post subject: Le concerto Reply with quote

Allez, la discussion est close. Le mot de la fin reviendra à Pollux: Nobody's perfect et comme la musique adoucit les moeurs, allons nous aussi en écouter de la très bonne!
_________________
"J'ai appris qu'une vie ne vaut rien, mais que rien ne vaut une vie"A. Malraux
http://danielle.akakpo.over-blog.com/
Back to top
Canardo
Guest

Offline




PostPosted: Tue 30 Oct - 14:54 (2012)    Post subject: Le concerto Reply with quote

Back to top
Eyrlis
Conjonction volubile

Offline

Joined: 03 Sep 2012
Posts: 855
Féminin Lion (24juil-23aoû)

PostPosted: Wed 31 Oct - 11:25 (2012)    Post subject: Le concerto Reply with quote

J'ai choisi ce texte pour la sixième place de mon podium parmi une sélection de plusieurs autres textes.
Ce que j'ai particulièrement aimé, c'est la magnifique description, l'écriture belle et poétique. Même si l'histoire n'avait rien de particulier, cette façon de la raconter était envoûtante.
Je me suis laissée séduire !

_________________
"Le récit des choses douces à avoir et des jours doux à passer est vite narré, et guère passionnant à écouter ; tandis que les épisodes déplaisants, palpitants, voire affreux font souvent une bonne ou du moins une longue histoire." Tolkien
Back to top
Display posts from previous:   
Post new topic   Reply to topic    forum du cercle maux d'auteurs Forum Index -> ARCHIVES générales -> Archives des jeux d'écriture -> Critiques constructives Jeu N°87 All times are GMT + 1 Hour
Page 1 of 1

 
Jump to:  

Index | Create my own forum | Free support forum | Free forums directory | Report a violation | Cookies | Charte | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group