forum du cercle maux d'auteurs Forum Index

forum du cercle maux d'auteurs
Ouvert à tous les passionnés de lecture et d'écriture!

 FAQFAQ   SearchSearch   MemberlistMemberlist   UsergroupsUsergroups   RegisterRegister 
 ProfileProfile   Log in to check your private messagesLog in to check your private messages   Log inLog in 

La règle du jeu de notre histoire

 
Post new topic   Reply to topic    forum du cercle maux d'auteurs Forum Index -> ARCHIVES générales -> Archives des jeux d'écriture -> Critiques constructives Jeu N°87
Previous topic :: Next topic  
Author Message
Caspienne
Guest

Offline




PostPosted: Tue 23 Oct - 10:06 (2012)    Post subject: La règle du jeu de notre histoire Reply with quote

Et puis, il y a eu la lettre. Ça n’a pas été une surprise. Ça n’a pas été un choc. Une confirmation, plutôt. Depuis une semaine je passais tous les jours chez lui pour nourrir le chat et relever le courrier. Il m’avait demandé, tu pourrais faire ça? Je pars pour un congrès, tu vois. Une semaine à Stockholm, des médecins partout, un truc pénible. J’avais dit oui, d’accord, que je passerais quand j’aurais le temps. Comme si ça me manquait pour lui, le temps. L’envie. J’avais dit oui, mais il n’écoutait même pas, il la connaissait ma réponse, trop rapide, trop contente, trop heureuse de sa confiance. Ses clés dans ma poche. Comme si c’était chez moi. Parce que j’en étais à me griser de ça. Une miette d’intimité. Malgré les doutes. Malgré les signes.
Les signes comme une litanie railleuse. Une écharpe un peu trop rose dans l’armoire. Une crème de soin un peu trop féminine. Il disait : tu as des préjugés. La boucle d’oreille dans la voiture, je l’ai trouvée par terre. Ce pull c’est un cadeau de ma mère. Tous ces mensonges. Ces gifles. Je ne lui parlais même pas des photos trouvées dans ses tiroirs. Parce que j’en étais à fouiller ses tiroirs. Les billets de train pour Lille. Les factures de restaurant. A croire qu’il les conservait à dessein.
Et puis, il y a eu la lettre. Datée de Lille. Postée la semaine d’avant. J’ai ouvert l’enveloppe. Je n’ai pas réfléchi. A l’intérieur, sur une feuille à l’en-tête d’un grand hôtel de Londres, il y avait quatre lignes en grosses lettres enfantines avec des points comme des ronds sur les i.

Ludovic mon chéri, je retrouve ce bloc de papier qu’on avait volé à l’hôtel à Noël, tu t’en souviens ? Tu te souviens de ces vacances ? Tu trouveras cette lettre à notre retour de Stockholm. Histoire que je ne te quitte pas. Je t’aime. Mélodie.

Donc c’était ça, la fête de famille à Noël où il n’avait pas pu m’emmener. C’était ça le congrès. Donc elle s’appelait Mélodie. Elle lui disait comme ça des mots que je m’interdisais. Mon chéri. Je t’aime. Je n’avais jamais dit ça. La peur de le faire fuir, alors je ne me taisais. Pour ce que ça m’avait rapporté.
J’avais froid. Fin juin, et je grelottais. J’ai relu la lettre.
A ce moment mon téléphone a sonné. C’était lui. J’ai répondu à la deuxième sonnerie.
- Ca va ?
- Ca va.
Pas de bonjour, rien. Mais c’était Ludovic. La voix de Ludovic, et soudain je ne tremblais plus.
- Je voulais te dire, l’avion risque d’avoir du retard, ne viens pas me chercher à Charles de Gaulle.
- Je ne viendrai pas.
Juste un avion en retard, j’ai pensé.
- Ca va ? Tu as une drôle de voix.
- Ca va. Et puis, après un moment, sans réfléchir : je t’aime.
Il s’est mis à rire. Moi aussi j’ai ri. Je m’étais approché de l’évier de la cuisine. J’ai allumé mon briquet.
- C’est quoi ce bruit ?
- Rien, j’ai dit. Un vieux papier qui brûle dans le cendrier.
- Ah bon. A ce soir alors. J’ai quelque chose pour toi.
Ta peau, j’ai pensé. Toi.
- A ce soir Ludovic.
J’ai laissé tomber la feuille dévorée par les flammes avant qu’elle ne me brûle les doigts. J’ai raccroché. J’ai posé le téléphone mort sur le plan de travail. Puis j’ai fait couler l’eau pour chasser les débris carbonisés, je les ai regardé fuir dans la bonde, j’ai rincé l’évier, rincé, jusqu'à ce qu’il ne reste de la lettre que des filaments tellement fins que c’était comme si elle n’avait jamais existé.
Back to top
Publicité






PostPosted: Tue 23 Oct - 10:06 (2012)    Post subject: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Back to top
Mita
Guest

Offline




PostPosted: Tue 23 Oct - 10:29 (2012)    Post subject: La règle du jeu de notre histoire Reply with quote

Ah j'ai beaucoup aimé
Sensible, douloureux, mais sans pathos exagéré
L'utilisation du passé composé accentue cet effet mélancolique
L'écriture est sobre, comme j'aime souvent, ce qui laisse la place à l'imagination du lecteur


"Ta peau, j'ai pensé. Toi" Ça dit tellement dans une économie de mots, pas besoin d'explication superflue.
Vraiment vraiment, oui.
Back to top
SMARTY27
Guest

Offline




PostPosted: Tue 23 Oct - 12:38 (2012)    Post subject: La règle du jeu de notre histoire Reply with quote

La délicatesse du non-dit, la suggestion. Un flou tendre sans mièvrerie qui laisse la porte ouverte à tant de possibles, tant de suppositions. L'amour peut vivre et devenir agissant comme il peut s'être éteint dans le coeur de la narratrice en même temps que les bouts de la lettre dans le cendrier. Tout reste possible. Rien est affirmé, confirmé.
Ma sixième place mais cela aurait pu être la troisième.
Plusieurs textes me plaisaient à égalité.
Back to top
aqua
Guest

Offline




PostPosted: Tue 23 Oct - 21:55 (2012)    Post subject: La règle du jeu de notre histoire Reply with quote

A mon sens, mené comme un polar noir…qui aurait pu finir dramatiquement…Je l’ai d’ailleurs cru à un moment. Et puis non, et c'est d'autant mieux
Le panache de Cyrano ! Quoique, plus tard, peut-être ? Quand avec la pourriture du temps... la vengeance étant un plat, etc. Une autre nouvelle à écrire donc ? Chiche!
J’ai souscrit.
Back to top
Marixel
Conjonction volubile

Offline

Joined: 20 Jan 2011
Posts: 5,296
Localisation: ...
Féminin

PostPosted: Wed 24 Oct - 07:39 (2012)    Post subject: La règle du jeu de notre histoire Reply with quote

Je vais aller un peu à contre-courant des avis précédents. Il est certain que tu as écrit un bon texte mais, cependant, je ne l'ai pas retenu à cause du style volontairement désinvolte qu'AMHA, tu as moins bien maîtrisé, ici. Cette façon d'écrire (que j'apprécie souvent chez toi ou d'autres) exige un peaufinage extrême afin de couler comme de l'eau de source. Et je n'ai pas toujours ressenti cette impression de fluidité au cours de la lecture : certaines phrases m'ont semblé moins bien s'intégrer à l'ensemble.

Je vais illustrer ma pensée par quelques exemples - je relève uniquement les passages que je trouve moins heureux, je surligne les expressions ou les termes qui me "gênent" (je ne sais quel terme plus adéquat utiliser) :

"Il m’avait demandé, tu pourrais faire ça? Je pars pour un congrès, tu vois. Une semaine à Stockholm, des médecins partout, un truc pénible.....parce que j’en étais à me griser de ça......

Iil y avait quatre lignes en grosses lettres enfantines avec des points comme des ronds sur les i.

Donc c’était ça, la fête de famille à Noël où il n’avait pas pu m’emmener. C’était ça le congrès. Donc elle s’appelait Mélodie. Elle lui disait comme ça des mots que je m’interdisais. Mon chéri. Je t’aime. Je n’avais jamais dit ça. La peur de le faire fuir, alors je ne me taisais. Pour ce que ça m’avait rapporté....

J’ai rincé l’évier, rincé, jusqu'à ce qu’il ne reste de la lettre que des filaments tellement fins que c’était comme si elle n’avait jamais existé."


Voilà, je suis peut-être la seule de cet avis mais j'ai voulu t'exposer mon impression, j'ai essayé d'être constructive sans être négative, tout au moins je l'espère Rolling Eyes
Back to top
Jodie
Conjonction volubile

Offline

Joined: 21 Jul 2011
Posts: 1,896
Localisation: Forêt profonde
Féminin Scorpion (23oct-21nov) 虎 Tigre

PostPosted: Wed 24 Oct - 14:22 (2012)    Post subject: La règle du jeu de notre histoire Reply with quote

Les phrases en cascade, tout qui s'emballe, pour lui. Je suis d'accord avec Mita : "Ta peau j'ai pensé. Toi" = le condensé du "pour lui j'oublierai tout le reste et même moi je m'oublierai et tant pis s'il y en a une autre des autres je brûlerai les preuves pourvu qu'il y ait sa peau, le reste...on verra, après" Oui. Bien vu.
_________________
God as a dead robin ; God as the eye of a dead robin ; God as your barely visible reflection in the eye of a dead robin
Back to top
danielle
Administrateur

Offline

Joined: 21 May 2010
Posts: 12,512
Localisation: St Etienne
Féminin Poissons (20fev-20mar)

PostPosted: Wed 24 Oct - 15:08 (2012)    Post subject: La règle du jeu de notre histoire Reply with quote

Non classé par manque de place sur le podium. Un ton amer, douloureux et puis l'acceptation, par amour, de cette situation fausse. Les expressions que tu soulignes, Marixel, ne m'ont pas paru déplacées. C'était comme si elles traduisaient le cheminement intérieur de la pensée, la montée de la douleur...
_________________
Rêve de grandes choses, cela te permettra d'en faire au moins de toutes petites. J. Renard
http://danielle.akakpo.over-blog.com/
Back to top
Caspienne
Guest

Offline




PostPosted: Wed 24 Oct - 15:32 (2012)    Post subject: La règle du jeu de notre histoire Reply with quote

Merci à tou(te)s pour vos commentaires! L'histoire n'est pas très originale mais elle s'est imposée tout de suite, je n'ai pas cherché plus loin. Je l'ai écrite un peu vite, en fait je l'ai écrite sans réfléchir, et c'est sans doute pour ça qu'il y a des lourdeurs, ou des répétitions. (Marixel, je suis toujours très preneuse de regards critiques, parce que même si je sais ce que j'ai voulu écrire, je n'ai pas beaucoup d'autres moyens de mesurer si j'ai réussi ou non à me faire comprendre. Que je sois d'accord ou non, ces retours sont extrêmement précieux). Bon, en même temps, ces lourdeurs, elles traduisent une sorte de confusion où on rabache sans cesse les mêmes choses sans réussir à trouver de porte de sortie... C'est drôle parce que je repense beaucoup à ce texte imparfait, en me disant qu'il faudrait que j'y revienne, plus longuement, plus en profondeur, mais ça m'effraie un peu. En tout cas, vive les jeux d'écriture qui donnent des idées!
Back to top
Anne Veillac
Guest

Offline




PostPosted: Thu 25 Oct - 20:07 (2012)    Post subject: La règle du jeu de notre histoire Reply with quote

Ah non ! Il n'y a pas de lourdeur, pas du tout même. Au contraire, des mots simples, de l'économie dans l'écriture. Tu dis juste ce qu'il y a à dire.
La voix de cette femme est tellement vraie.
Il y a ça aussi que j'ai beaucoup aimé : Parce que j’en étais à me griser de ça. Une miette. Malgré les doutes. Malgré les signes.
Back to top
SMARTY27
Guest

Offline




PostPosted: Thu 25 Oct - 21:11 (2012)    Post subject: La règle du jeu de notre histoire Reply with quote

Des lourdeurs? pas du tout, j'y ai trouvé de la délicatesse, du non-dit, un flou que l'on peut autant supposer désabusé qu'espérant.
Back to top
Caspienne
Guest

Offline




PostPosted: Fri 26 Oct - 21:31 (2012)    Post subject: La règle du jeu de notre histoire Reply with quote

Merci, Anne et Smarty, de vos commentaires!
Dis-moi, Anne, c'est moi ou tu n'as pas posté ton texte dans les commentaires? Mes deux premiers sont absents des critiques constructives, quel dommage!
Back to top
Marine
Guest

Offline




PostPosted: Fri 26 Oct - 23:51 (2012)    Post subject: La règle du jeu de notre histoire Reply with quote

J'ai beaucoup aimé ton texte. La dépendance affective du personnage est très bien décrite et pour bien enfoncer le clou, l'histoire fait une boucle sur elle-même. C'est désolant parce que plein de justesse : on a tout simplement envie de secouer l'héroïne qui va droit au gouffre en toute connaissance de cause ! Mon n° 5.
Back to top
Anne Veillac
Guest

Offline




PostPosted: Sat 27 Oct - 08:47 (2012)    Post subject: La règle du jeu de notre histoire Reply with quote

C'est fait Caspienne. C'était prévu, mais tant que je n'étais pas en vacances, je n'ai pas pris le temps de poster mon texte.
Je sais pourquoi j'étais dans tes votes. Nos textes parlent un peu de la même chose, même si c'est de façon différente.
Des choses auxquelles on est sensibles.
Back to top
Eyrlis
Conjonction volubile

Offline

Joined: 03 Sep 2012
Posts: 855
Féminin Lion (24juil-23aoû)

PostPosted: Wed 31 Oct - 11:36 (2012)    Post subject: La règle du jeu de notre histoire Reply with quote

En relisant mes notes je remarque que j'avais noté que ton texte était bien écrit, triste et emprunt d'une certaine poésie.
Pourtant je n'ai pas voté pour lui.
Je pense tout simplement que l'histoire, bien que traitée de façon intéressante, manquait d'originalité à mon goût.
Le fait que plusieurs textes aient abordé le même thème les a desservi. Dommage !

_________________
"Le récit des choses douces à avoir et des jours doux à passer est vite narré, et guère passionnant à écouter ; tandis que les épisodes déplaisants, palpitants, voire affreux font souvent une bonne ou du moins une longue histoire." Tolkien
Back to top
Display posts from previous:   
Post new topic   Reply to topic    forum du cercle maux d'auteurs Forum Index -> ARCHIVES générales -> Archives des jeux d'écriture -> Critiques constructives Jeu N°87 All times are GMT + 2 Hours
Page 1 of 1

 
Jump to:  

Index | Create my own forum | Free support forum | Free forums directory | Report a violation | Cookies | Charte | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group