forum du cercle maux d'auteurs Forum Index

forum du cercle maux d'auteurs
Ouvert à tous les passionnés de lecture et d'écriture!

 FAQFAQ   SearchSearch   MemberlistMemberlist   UsergroupsUsergroups   RegisterRegister 
 ProfileProfile   Log in to check your private messagesLog in to check your private messages   Log inLog in 

La rose de Guillaume

 
Post new topic   Reply to topic    forum du cercle maux d'auteurs Forum Index -> ARCHIVES générales -> Archives des jeux d'écriture -> Critiques constructives Jeu N°85
Previous topic :: Next topic  
Author Message
A rebours
Guest

Offline




PostPosted: Fri 31 Aug - 09:21 (2012)    Post subject: La rose de Guillaume Reply with quote

La rose de Guillaume

Il régnait un air suranné dans cette atmosphère poussiéreuse qui envahissait mes pensées. Je revoyais l’édifice, posé telle une citadelle imprenable et fabuleuse. Tandis qu’il neigeait sur ces pauvres reclus privés de la moindre intimité, un frémissement me parcourait. Ces événements avaient pénétré leur vie réglée, immuable, et singulièrement brisé la sérénité de mon âme.

J’avais pourtant oublié le nom de la rose qui s’était fanée le jour où le frère maudit incendia ses trésors. Mon jardin de culture l’avait regardée mourir au milieu des anciens et des modernes ; toute la littérature qui formait le terreau de mes connaissances s’était éteinte en un brasier infernal. Dans une ténébreuse rêverie, les jours précédant le désastre déroulaient leurs images. Au premier de ces jours se tenait la disparition d’un frère, anodine, cocasse. En dépit des précautions, une rumeur s’était prestement répandue, insidieuse comme souvent, dévastatrice dans ces murs clos. C’est alors qu’il était apparu.
Profondément et douloureusement nostalgique, je repartais à la conquête des émotions qui devaient m’envahir dès l’instant où il entra dans ma vie. Partout je cherchais le frisson né d’un regard, en chaque prière le nom de Guillaume résonnait, redoutant la sentence de quelque inquisiteur venu d’un sévère Moyen âge. Au rythme immuable d’un livre d’heures, j’avais appris à le connaître, l’avais accompagné dans ses emportements, ses sages jugements, ses renoncements face aux nombreuses vicissitudes. Eût-il échoué à débusquer le malin, il ravissait toujours mon âme. En pensée, mes pas me portaient à l’étable des bœufs, au pied des murailles plus si vénérables qu’autrefois, au gré des escaliers humides, des couloirs obscurs, des catacombes précieusement gardées. Je croyais l’entendre me chuchoter de conserver le silence tandis qu’il se faufilait des cuisines à la bibliothèque dont il prisait la nourriture intellectuelle ; au cœur de la forteresse, en haut de l’escalier à vis dissimulé derrière la grande cheminée des cuisines, je percevais moi aussi le rire nerveux qui retentissait depuis le scriptorium. Je tremblais pour lui autant que sa curiosité le tenait aux aguets. Il se savait proche de la clef de l’énigme dont on le tenait à l’écart. Ses ennemis le traquaient sans retenue et pourtant, émerveillé par ce savoir hérésiarque source de tant de crimes, il devait bafouer les préceptes coercitifs qui l’avaient déjà fait condamner afin d’atteindre le septième jour, celui de la révélation.
L’ecpyrose. Consternante révélation. Aveugle au savoir, intolérant au rire bienfaisant, un vieux fou avait fini par déchaîner sa cruauté sur ses trésors pour les anéantir dans un embrasement auquel mon cher Guillaume s’était habilement soustrait.

A présent, lorsque je fermais les yeux, les abondantes et hautes verrières de l’édifice me paraissaient accessibles, je me sentais plus robuste que les forts pilastres qui soutenaient les voûtes éclairées d’une lumière divine. Aux côtés de mon nouveau maître, cette impressionnante construction me suggérait une main tendue vers le ciel. Quand l’âme se voit ravie, la seule vertu est d’aimer, la plus haute félicité est d’avoir ce que l’on a, et la vie bienheureuse, celle de boire à sa source, comme les anges dans l’éternité…
Comme un écho, ces mots sillonnaient à l’envi mon esprit envoûté. Quelque peu égarée, j’ignorais si j’étais toujours cette lectrice éperdue ou un disciple converti à l’érudition d’un être hors du temps.
Back to top
Publicité






PostPosted: Fri 31 Aug - 09:21 (2012)    Post subject: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Back to top
Armorique
Administrateur

Offline

Joined: 05 Jun 2010
Posts: 4,950
Localisation: Dinan
Féminin

PostPosted: Fri 31 Aug - 20:41 (2012)    Post subject: La rose de Guillaume Reply with quote

Le texte est très bien écrit mais il ne m'a pas interpellé car je n'apprécie pas ce style de littérature. C'est donc mon peu de goût pour ce roman et non ton texte qui me l'a fait mettre de côté, désolée!
_________________
La vie n’est pas d’attendre que l’orage passe, c’est apprendre à danser sous la pluie. Sénèque
Back to top
A rebours
Guest

Offline




PostPosted: Sat 1 Sep - 09:09 (2012)    Post subject: La rose de Guillaume Reply with quote

Arggg.... sacrilège que de ne pas aimer Le nom de la rose !!! Mr. Green Mr. Green
Back to top
Jodie
Conjonction volubile

Offline

Joined: 21 Jul 2011
Posts: 1,896
Localisation: Forêt profonde
Féminin Scorpion (23oct-21nov) 虎 Tigre

PostPosted: Sat 1 Sep - 11:55 (2012)    Post subject: La rose de Guillaume Reply with quote

Mon numéro deux. J'ai relu vers mai/juin Le nom de la rose et l'avais encore très présent en tête quand j'ai découvert ton texte, que j'ai donc lu avec beaucoup de plaisir.Ton deuxième paragraphe, coeur du récit, est une réussite. Tout est réuni pour évoquer en peu de caractères l'atmosphère si dense du roman d'Eco. Je suivais en te lisant les pas de Guillaume et Adso dans tout l'édifice. Parcours labyrinthique et métaphorique. Idée géniale d'être lectrice/disciple de Guillaume, comme un fantôme d'Adso de Melk. J'ai un peu moins accroché à tes premier et dernier paragraphe, je les ai trouvés peut-être moins enlevés, mais la rose de Guillaume m'a offert un très bon moment en sa compagnie. Bravo.
_________________
God as a dead robin ; God as the eye of a dead robin ; God as your barely visible reflection in the eye of a dead robin
Back to top
danielle
Administrateur

Offline

Joined: 21 May 2010
Posts: 12,567
Localisation: St Etienne
Féminin Poissons (20fev-20mar)

PostPosted: Sat 1 Sep - 16:44 (2012)    Post subject: La rose de Guillaume Reply with quote

Donnons-nous la main, Armorique! Je n'ai pas aimé Le nom de la rose, pas plus le livre que le film. Mais ce n'est pas ce qui m'a fait écarter le texte. Je l'ai déjà dit, mais la façon dont certains auteurs se sont "positionnés " en lecteurs du roman choisi m'a gênée. Sans doute parce que je ne concevais pas le sujet de cette façon.
Sinon, A Rebours sait indéniablement créer une atmosphère et on ne peut qu'envier la richesse de son vocabulaire et la virtuosité de son style.
_________________
"J'ai appris qu'une vie ne vaut rien, mais que rien ne vaut une vie"A. Malraux
http://danielle.akakpo.over-blog.com/


Last edited by danielle on Sun 2 Sep - 10:56 (2012); edited 1 time in total
Back to top
janis
Conjonction volubile

Offline

Joined: 05 Jun 2010
Posts: 4,071
Localisation: bretagne
Féminin

PostPosted: Sat 1 Sep - 19:05 (2012)    Post subject: La rose de Guillaume Reply with quote

Armorique et Danielle , vous n'êtes pas les seules, moi non plus je n'ai pas aimé Le nom de la rose. Mais ce n'est pas pour cette raison que je n'ai pas voté pour ce texte.
Back to top
A rebours
Guest

Offline




PostPosted: Sat 1 Sep - 19:18 (2012)    Post subject: La rose de Guillaume Reply with quote

danielle wrote:

Sinon, A Rebours saint .


Ah, je savais bien que j'avais un truc particulier ! C'est la canonisation !


janis wrote:
Armorique et Danielle , vous n'êtes pas les seules, moi non plus je n'ai pas aimé Le nom de la rose. Mais ce n'est pas pour cette raison que je n'ai pas voté pour ce texte.


Mais alors mais alors mais alors, pour plagier Ionesco, laquelle ?
Back to top
janis
Conjonction volubile

Offline

Joined: 05 Jun 2010
Posts: 4,071
Localisation: bretagne
Féminin

PostPosted: Sat 1 Sep - 20:28 (2012)    Post subject: La rose de Guillaume Reply with quote

Mais alors... mais alors... pour la simple raison que j'ai préféré d'autres atmosphères et d'autres écritures.
Back to top
A rebours
Guest

Offline




PostPosted: Sun 2 Sep - 08:56 (2012)    Post subject: La rose de Guillaume Reply with quote

Ah ! C'est mieux ainsi ! Okay
Back to top
danielle
Administrateur

Offline

Joined: 21 May 2010
Posts: 12,567
Localisation: St Etienne
Féminin Poissons (20fev-20mar)

PostPosted: Sun 2 Sep - 10:57 (2012)    Post subject: La rose de Guillaume Reply with quote

Sainte A Rebours, priez pour nous! Il faut vraiment que je me relise... ou que je change de lunettes!
_________________
"J'ai appris qu'une vie ne vaut rien, mais que rien ne vaut une vie"A. Malraux
http://danielle.akakpo.over-blog.com/
Back to top
A rebours
Guest

Offline




PostPosted: Sun 2 Sep - 17:20 (2012)    Post subject: La rose de Guillaume Reply with quote

Ne change rien, c'est très drôle !
Back to top
Mita
Guest

Offline




PostPosted: Mon 3 Sep - 08:57 (2012)    Post subject: La rose de Guillaume Reply with quote

Très belle écriture, riche et reconnaissable, ce qui est une vraie qualité.
La construction est une réussite, le propos est fin et sensible.


Je n'ai jamais eu envie de lire Le Nom de la rose, maintenant je vais sérieusement y réfléchir !
Back to top
A rebours
Guest

Offline




PostPosted: Mon 3 Sep - 12:27 (2012)    Post subject: La rose de Guillaume Reply with quote

Merci de ces mots très gentils !
Back to top
Hégésippe
Conjonction volubile

Offline

Joined: 07 Jun 2010
Posts: 1,456
Localisation: Auderghem
Masculin

PostPosted: Mon 3 Sep - 14:54 (2012)    Post subject: La rose de Guillaume Reply with quote

L'atmosphère du roman est très bien rendue. Du coup, la part de subjectivité en tant que lecteur est peut-être un peu réduite, mais c'est un choix parfaitement légitime.
Back to top
A rebours
Guest

Offline




PostPosted: Mon 3 Sep - 17:16 (2012)    Post subject: La rose de Guillaume Reply with quote

Mais, m'sieur, fallait créer une atmosphère Okay
Personnellement, en tant que lectrice, c'est à l'atmosphère que je suis sensible. C'est pourquoi j'ai fait ce choix d'écriture, voilà tout !
Back to top
Display posts from previous:   
Post new topic   Reply to topic    forum du cercle maux d'auteurs Forum Index -> ARCHIVES générales -> Archives des jeux d'écriture -> Critiques constructives Jeu N°85 All times are GMT + 1 Hour
Page 1 of 1

 
Jump to:  

Index | Create my own forum | Free support forum | Free forums directory | Report a violation | Cookies | Charte | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group