forum du cercle maux d'auteurs Forum Index

forum du cercle maux d'auteurs
Ouvert à tous les passionnés de lecture et d'écriture!

 FAQFAQ   SearchSearch   MemberlistMemberlist   UsergroupsUsergroups   RegisterRegister 
 ProfileProfile   Log in to check your private messagesLog in to check your private messages   Log inLog in 

A cheval sur le fleuve

 
Post new topic   Reply to topic    forum du cercle maux d'auteurs Forum Index -> ARCHIVES générales -> Archives des jeux d'écriture -> Jeu N°84 -> Critiques constructives Jeu N°84
Previous topic :: Next topic  
Author Message
Jodie
Conjonction volubile

Offline

Joined: 21 Jul 2011
Posts: 1,896
Localisation: Forêt profonde
Féminin Scorpion (23oct-21nov) 虎 Tigre

PostPosted: Wed 1 Aug - 15:20 (2012)    Post subject: A cheval sur le fleuve Reply with quote

L'oeil impassible du crocodile veillait à la frontière aqueuse de son marigot.
Deux margouillats dormaient à l'ombre d'un épineux, des vestiges d'insectes collés à leurs rêves. Tout craquetait et stridulait. Le soleil se consumait en son zénith, accablé de lui-même. Un feu estival ravageait terre, hommes et bêtes. Les plantes mégotaient sur leur sève, avares racornies.
La petite Lilith, elle, se contentait de transpirer, boudinée dans sa robe rouge fanée.
Les cheveux collés aux tempes, elle croyait fondre pendant qu'elle avançait sous la brûlure du ciel. Il était midi et la petite Lilith portait dans un panier le déjeuner de son père.

Il y avait eu un mot sur la table de la cuisine ce matin. L'enfant l'avait lu malgré des yeux collés de moiteur et sommeil. « Apporte-moi à bouffer à midi. Pense à mes bières fraîches ! » Aucun bonjour, encore moins de merci majuscule avec papillon sur le i. Des bêtises de bonne femme ces petits câlins graphiques !
La petite Lilith avait soupiré, il ferait si chaud à l'heure du déjeuner...

Douze heures cinq à sa montre. La petite Lilith se mit à courir, les bières tintinnabulant en même temps que des chimpanzés hurlaient en choeur depuis quelque branche. « Je déteste les singes », grommela la fillette. Elle préférait les hippopotames, s'extrayant de leur boue comme d'un temple, ouvrant des gueules gigantesques sur leur rive. La petite Lilith s'imaginait tout entière tapie sur la langue de l'un d'eux, tenant là comme le pique-boeuf sur le dos du rhinocéros. Elle brosserait les incisives de son hôte qui en échange la protégerait. A l'abri dans la béance, elle glisserait ensuite jusqu'au ventre palace où se blottir. Y redeviendrait foetus, caracolant à cheval sur le fleuve de sa vie, partie intégrante du ballet aquatique des hippopotames.
Quand la petite Lilith avait murmuré à son père son admiration pour ces animaux, il lui avait rétorqué : « C'est parce que tu es aussi énorme qu'eux. Qui se ressemble s'assemble ma grosse Lilith ! ». La grosse pour lui. Dans son espoir à elle, la petite.

La sueur coulait dans ses yeux et des vagues de chaleur entravaient ses chevilles pataudes. Courant toujours, la petite Lilith entendait le cri intérieur des gerboises cuisant de trop de soleil.
La silhouette de son père tremblota sur le sable. Bras croisés, il écumait. Sa fille sentait la rage canine de l'homme déferler sur elle. En écho, une hyène ricana et la petite Lilith trébucha. Lâcha le panier.
Les bouteilles de bière se fracassèrent. Cela produisit une harmonie mousseuse mais éphémère, un clin d'oeil sonore et taquin. En guise d'applaudissement, la main d'un père ivre de soif et faim gâchées s'abattit sur le visage de l'enfant.
Renversée, la petite Lilith ne vit pas ses étoiles familières mais un troupeau d'hippopotames, soleil noir et obèse, encercler son âme et la dévorer.
Une colère d'étuve la souleva de la poussière, cheval de fleuve furieux elle jeta son corps tête la première, dans l'abdomen flasque de son papa. Souffle perdu, il hoqueta avant de basculer, ébahi, par-dessus une balustrade.

Article de journal du 27 juillet 2003,
La canicule a fait une nouvelle victime en la personne de M. Adam, gardien du zoo de ...
Pris d'un malaise subit, hier vers 12 heures 15, il est tombé dans l'enclos des hippopotames. Les animaux en colère ont piétiné puis déchiqueté son corps, sous les yeux de sa fille Lilith, 10 ans, venue apporter son déjeuner à son père.
_________________
God as a dead robin ; God as the eye of a dead robin ; God as your barely visible reflection in the eye of a dead robin
Back to top
Publicité






PostPosted: Wed 1 Aug - 15:20 (2012)    Post subject: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Back to top
aqua
Guest

Offline




PostPosted: Wed 1 Aug - 15:47 (2012)    Post subject: A cheval sur le fleuve Reply with quote

Le soleil s'est tapé une bière au déjeuner. Laquelle a duré moins qu'un déjeuner de soleil. Par cette chaleur, quel dommage! Je me suis cru en Afrique jusqu'à ce que je lise le journal du 27 juillet 2003. Mon N°1.
Back to top
Marixel
Conjonction volubile

Offline

Joined: 20 Jan 2011
Posts: 5,296
Localisation: ...
Féminin

PostPosted: Wed 1 Aug - 15:55 (2012)    Post subject: A cheval sur le fleuve Reply with quote

Félicitations pour ta première place, décidément tu sais embarquer les lecteurs de MDA Okay

Du Jodie pur jus Razz aucun ingrédient n'est omis pour que la mayonnaise prenne bien : un style riche et original, émaillé de trouvailles ; de l'émotion ; une chute décapante avec, au final, la vengeance d'une enfant trop longtemps maltraitée. Mon numéro deux.
Back to top
Shéhérazade
Guest

Offline




PostPosted: Wed 1 Aug - 16:20 (2012)    Post subject: A cheval sur le fleuve Reply with quote

Quelle passionnante entreprise que celle de raconter une histoire ! Dès les premières lignes, tu adoptes une petit trot fort élégant, un style clair, vif, avec un brin  d'ironie. Il n'y a plus qu'à se laisser porter. A la fois cruel et attendrissant, ce récit m'a emballée... Même si je l'ai trouvé un peu loin du sujet.
Est-ce tout droit sorti de ton imagination ou un véritable fait divers ? Je sais, je suis curieuse !
Back to top
Hégésippe
Conjonction volubile

Offline

Joined: 07 Jun 2010
Posts: 1,456
Localisation: Auderghem
Masculin

PostPosted: Wed 1 Aug - 16:26 (2012)    Post subject: A cheval sur le fleuve Reply with quote

Un texte très bien enlevé, à la fois amusant et plein d'émotion. Il aurait pu être sur mon podium, il ne l'était pas, car il m'a fallu plusieurs lectures pour comprendre certaines phrases (par exemple: "La grosse pour lui. Dans son espoir à elle, la petite.")
Toutes mes félicitations pour cette belle première place.


Last edited by Hégésippe on Wed 1 Aug - 17:14 (2012); edited 1 time in total
Back to top
Jodie
Conjonction volubile

Offline

Joined: 21 Jul 2011
Posts: 1,896
Localisation: Forêt profonde
Féminin Scorpion (23oct-21nov) 虎 Tigre

PostPosted: Wed 1 Aug - 16:54 (2012)    Post subject: A cheval sur le fleuve Reply with quote

Merci pour vos commentaires.
@Shéhérazade : Ta curiosité est la bienvenue. Je ne sais pas si c'est rassurant mais ceci est tout droit sorti de mon imagination...
@Hégésippe : pour les phrases que tu cites, je voulais simplement dire que son père l'appelait la grosse alors qu'elle aurait tant aimé être la petite, et aux yeux de son père, et aux siens propres. Mais ce n'était peut-être pas très clair ce passage, je l'ai rajouté après coup, l'histoire pouvait peut-être s'en passer (?)
@ Aqua : j'adore ta façon de résumer mon texte Mort de Rire
@Marixel : Embarassed
_________________
God as a dead robin ; God as the eye of a dead robin ; God as your barely visible reflection in the eye of a dead robin
Back to top
Hégésippe
Conjonction volubile

Offline

Joined: 07 Jun 2010
Posts: 1,456
Localisation: Auderghem
Masculin

PostPosted: Wed 1 Aug - 17:15 (2012)    Post subject: A cheval sur le fleuve Reply with quote

Oui, Jodie, c'est ce que j'ai fini par comprendre. Je suis certainement un peu lent... Embarassed
Back to top
LaBelleLNA
Conjonction volubile

Offline

Joined: 15 Oct 2010
Posts: 740
Localisation: Pyrénées Orientales
Féminin Vierge (24aoû-22sep) 羊 Chèvre

PostPosted: Wed 1 Aug - 17:39 (2012)    Post subject: A cheval sur le fleuve Reply with quote

Mon numéro 1 et à la première lecture.

Sans doute le dernier geste incroyable et imprévu de cette petite fille.
J'aurais du m'en douter quand on porte ce prénom, Lilith et une robe rouge, la diablesse n'est pas loin ... Laughing

J'ai aimé 'la rage canine' et 'l'harmonie mousseuse' et puis aussi la rage salutaire qui s'empare de cette petite face à un tel père.
_________________
J'ai abandonné le jardinage quand j'ai constaté que je coupais les vers de terre en deux.

Albert Einstein
Back to top
Geache
Adjectif enthousiaste

Offline

Joined: 12 Jun 2012
Posts: 114
Localisation: Mons
Masculin Bélier (21mar-19avr) 猪 Cochon

PostPosted: Wed 1 Aug - 19:13 (2012)    Post subject: A cheval sur le fleuve Reply with quote

Vraiment dommage qu'il n'y ait eu que quatre places possibles sur le podium. D'autant que la fin du texte m'a bluffé. J'imaginais vraiment une rivière, quelque part en Afrique, une hutte, ... Je n'avais pas vu venir le coup du zoo. Bravo.
Back to top
Marco
Guest

Offline




PostPosted: Wed 1 Aug - 22:04 (2012)    Post subject: A cheval sur le fleuve Reply with quote

Beaucoup de plaisir à la lecture également et sélectionné au départ parmi mes favoris. Honnêtement, je ne l'ai finalement pas classé car j'avais déjà choisi "Déjeuner en Paix" et je ne voulais pas donner la prime aux textes sanguinolents (oui je sais, c'est une explication débile mais j'assume !). Je suis content de ta victoire finale, c'est mérité; bravo Jodie !
Back to top
Marine
Guest

Offline




PostPosted: Wed 1 Aug - 23:07 (2012)    Post subject: A cheval sur le fleuve Reply with quote

Merci, Jodie, pour ce texte. L'écriture est belle, l'histoire est cruelle et très touchante malgré (grâce à ? ) ses touches d'humour.
J'ai classé ton texte en haut de mon podium sans hésitation, même si la fin ne m'a pas séduite (je parle de la forme, pas du fond).
Back to top
Jodie
Conjonction volubile

Offline

Joined: 21 Jul 2011
Posts: 1,896
Localisation: Forêt profonde
Féminin Scorpion (23oct-21nov) 虎 Tigre

PostPosted: Thu 2 Aug - 06:53 (2012)    Post subject: A cheval sur le fleuve Reply with quote

Merci à tous !!
_________________
God as a dead robin ; God as the eye of a dead robin ; God as your barely visible reflection in the eye of a dead robin
Back to top
Armorique
Administrateur

Offline

Joined: 05 Jun 2010
Posts: 4,970
Localisation: Dinan
Féminin

PostPosted: Thu 2 Aug - 12:50 (2012)    Post subject: A cheval sur le fleuve Reply with quote

Mon numéro 1 sans hésitation. Histoire racontée avec talent. L'Afrique était présente et puis soudain on est dans un zoo, super! La fin est très "politiquement incorrecte" mais j'adore!
_________________
La vie n’est pas d’attendre que l’orage passe, c’est apprendre à danser sous la pluie. Sénèque
Back to top
Felix
Conjonction volubile

Offline

Joined: 25 Mar 2012
Posts: 365
Localisation: Lyon
Féminin

PostPosted: Thu 2 Aug - 23:54 (2012)    Post subject: A cheval sur le fleuve Reply with quote

D'accord avec tous les compliments ! J'ai adoré me faire surprendre par la réalité des lieux. La chute sous forme d'article de journal m'a rappelé Fredric Brown. Bravo !!!
Back to top
Marixel
Conjonction volubile

Offline

Joined: 20 Jan 2011
Posts: 5,296
Localisation: ...
Féminin

PostPosted: Fri 3 Aug - 05:45 (2012)    Post subject: A cheval sur le fleuve Reply with quote

Armorique wrote:
La fin est très "politiquement incorrecte" mais j'adore!

C'est aussi là que réside le talent de Jodie : faire adhérer le lecteur à une fin "immorale" et elle s'y emploie si bien que nul ne peut déplorer la mort dramatique du géniteur et donc le meurtre. Un peu comme dans les livres où les "méchants" sont punis et les "bons" récompensés même s'ils usent de moyens socialement répréhensibles. Ou alors comme dans un film où le spectateur prend parti pour le voyou (souvent doté d'un grand coeur à la Robin des Bois) et se réjouit de le voir échapper à la justice des hommes.
Je viens de relire ce texte dont l'introduction est sublime, la brousse et les sentiments de la fillette sont décrits au moyen d'images saisissantes : celle de la petite Lilith, pataude et boudinée dans sa robe rouge fanée, qui trouve un échappatoire, une échappée belle en s'imaginant tapie sur la langue d'un hippopotame s'extrayant de la boue comme d'un temple. De là, elle se voit glisser jusqu'au ventre palace où elle se blottira jusqu'à redevenir foetus, caracolant sur le fleuve de sa vie. La fillette maltraitée comble son manque affectif en s'imaginant, elle aussi, hippopotame, d'abord foetus vivant dans un doux cocon, puis au milieu du troupeau où elle recevra et offrira de l'amour. Il est à noter la symbolique de cette bête, en apparence balourde mais dotée d'une puissance inouïe, comme elle, la peite Lilith. Et l'identification à ces animaux qui représentent sa famille de coeur, sa bande, lui permet de survivre, de ne pas mourir psychiquement et, surtout, lui donne la force de se débarrasser de son bourreau : "Renversée, la petite Lilith ne vit pas ses étoiles familières mais un troupeau d'hippopotames, soleil noir et obèse, encercler son âme et la dévorer." Elle se sent comme possédée, "vampirisée" par eux qui, en piétinant le gardien, scellent une sorte de pacte indestructible avec l'enfant, la reconnaissent presque comme leur maîtresse.

Quelques petites maladresses de style que je relève car je suis persuadée que ce texte peut constituer la base d'une remarquable nouvelle ou même d'un roman :

"les bières tintinnabulant en même temps que des chimpanzés hurlaient en choeur depuis quelque branche."
Les bières tintinnabulant au rythme des hurlements des chimpanzés sautant de branche en branche" (?)

"....des gerboises cuisant de trop de soleil." : des gerboises cuisant sous le soleil implacable (?)


Last edited by Marixel on Fri 3 Aug - 07:03 (2012); edited 1 time in total
Back to top
Jodie
Conjonction volubile

Offline

Joined: 21 Jul 2011
Posts: 1,896
Localisation: Forêt profonde
Féminin Scorpion (23oct-21nov) 虎 Tigre

PostPosted: Fri 3 Aug - 07:02 (2012)    Post subject: A cheval sur le fleuve Reply with quote

Quel cadeau Marixel !!!! Merci, et pour ce que tu dis et pour le temps que tu as pris à écrire. C'est très étrange finalement de "voir" son texte analysé par quelqu'un d'autre... j'ai eu l'impression que tu étais tapie dans mon cerveau Mr. Green, que tu savais tout ce que ces mots ont essayé de présenter. Je prends note de tes conseils et t'en remercie. Je pense toutefois garder ce "trop de soleil", écrit à dessein avec ce côté bancal, familier, en décalage, correspondant ( pour moi) à l'idée d'entendre un cri intérieur, d'une gerboise, qui plus est Mr. Green. Pour l'autre phrase, tu as raison, la tienne est mieux, il se pourrait donc que je te plagie (lol).
@Armorique et Félix : Merci !!
_________________
God as a dead robin ; God as the eye of a dead robin ; God as your barely visible reflection in the eye of a dead robin
Back to top
janis
Conjonction volubile

Offline

Joined: 05 Jun 2010
Posts: 4,079
Localisation: bretagne
Féminin

PostPosted: Fri 3 Aug - 07:58 (2012)    Post subject: A cheval sur le fleuve Reply with quote

Très beau texte, original, poétique, bien construit et qui faisait partie de ma première sélection. Félicitations Jodie, pour cette première place bien méritée.
Back to top
hopak
Conjonction volubile

Offline

Joined: 07 Jun 2010
Posts: 1,610

PostPosted: Sat 4 Aug - 16:35 (2012)    Post subject: A cheval sur le fleuve Reply with quote

Bravo Jodie! J'ai beaucoup aimé ce texte où le drame est raconté simplement, sans surenchère d'émotion.
Back to top
Jodie
Conjonction volubile

Offline

Joined: 21 Jul 2011
Posts: 1,896
Localisation: Forêt profonde
Féminin Scorpion (23oct-21nov) 虎 Tigre

PostPosted: Sat 4 Aug - 17:02 (2012)    Post subject: A cheval sur le fleuve Reply with quote

Merci beaucoup Janis et Hopak.
_________________
God as a dead robin ; God as the eye of a dead robin ; God as your barely visible reflection in the eye of a dead robin
Back to top
danielle
Administrateur

Offline

Joined: 21 May 2010
Posts: 12,603
Localisation: St Etienne
Féminin Poissons (20fev-20mar)

PostPosted: Sat 4 Aug - 18:46 (2012)    Post subject: A cheval sur le fleuve Reply with quote

Un bel effet de surprise, en effet! Au début, je me suis dit: Tiens voilà quelqu'un qui a eu la même idée que moi, mais quel style, quelles images, on s'y croirait là-bas en Afrique, je peux aller me rhabiller....
"Deux margouillats dormaient à l'ombre d'un épineux, des vestiges d'insectes collés à leurs rêves. Tout craquetait et stridulait. Le soleil se consumait en son zénith, accablé de lui-même. Un feu estival ravageait terre, hommes et bêtes. Les plantes mégotaient sur leur sève, avares racornies. "
L'histoire m'a émue;j'ai un peu moins aimé la chute, l'article de journal. Mais comment clore autrement? Je me le demande encore.
_________________
"J'ai appris qu'une vie ne vaut rien, mais que rien ne vaut une vie"A. Malraux
http://danielle.akakpo.over-blog.com/
Back to top
Jodie
Conjonction volubile

Offline

Joined: 21 Jul 2011
Posts: 1,896
Localisation: Forêt profonde
Féminin Scorpion (23oct-21nov) 虎 Tigre

PostPosted: Sun 5 Aug - 07:14 (2012)    Post subject: A cheval sur le fleuve Reply with quote

Oui Danielle, moi aussi je n'étais pas entièrement satisfaite de ma chute/article de journal, d'un côté j'aimais la rupture totale avec le reste et de l'autre, justement, cette rupture brutale "cassait" peut-être trop l'effet du texte. Mais bon, je l'avais en tête du départ cette idée alors je l'ai gardée. Merci pour tes compliments mais tu n'as pas à te "rhabiller" comme tu dis Mr. Green concernant ton Afrique à toi, tes images ont au moins l'avantage d'appartenir à une véritable origine et histoire africaine ( togolaise, si je me souviens bien), pour les miennes, elles sont tout droit sorties de mon imaginaire, d'un mélange de mauvais films ( ces Tarzan improbables de l'enfance!!) et de documentaires animaliers Very Happy .
_________________
God as a dead robin ; God as the eye of a dead robin ; God as your barely visible reflection in the eye of a dead robin
Back to top
Protomatos
Adjectif enthousiaste

Offline

Joined: 14 Jan 2012
Posts: 77

PostPosted: Sat 1 Sep - 21:15 (2012)    Post subject: A cheval sur le fleuve Reply with quote

- "C'est elle Lilith, la première femme d'Adam. Tu ne la connais pas, l'histoire de Lilith ?" ainsi parle Tischler dans Lilith, une nouvelle de Primo Levi et il enchaîne sur plusieurs versions de la vie de ce personnage. Et voici que tu ajoutes une magnifique variante, celle de la petite Lilith, fille de Monsieur Adam (entorse amusante à la tradition, à moins qu'elle se nomme comme sa maman) ! L'adjectif "petite" est collé à son nom tout au long du texte. Où apparaît cette enfant ? Dans un univers étrange qui suggère l'Afrique; mais la première phrase dit plus à mon sens : "L'oeil impassible du crocodile veillait à la frontière aqueuse de son marigot. " C'est presque une vision d'un monde originel : une créature unique ("du crocodile") dans une attente inquiétante (veillait + impassible) et "frontière aqueuse" rappelle la séparation des eaux et du continent de la Genèse. Les "margouillats" prolongent en sonorités le "marigot", " dormaient" renverse "veillait", "épineux" et "vestiges d'insectes" imposent un monde âpre. Ajoutons un soleil impitoyable (ravageait). J'aurais peut-être fait l'économie de la présence humaine ("hommes") avant le surgissement de Lilith elle-même. Cela lui aurait conservé son titre de premier être féminin que certaines traditions lui prêtent. Et la présence d'une enfant aurait été ressentie comme plus ahurissante encore. "La petite Lilith, elle, se contentait de transpirer, boudinée dans sa robe rouge fanée." Robe rouge de la diablesse, sans doute, rappel également, par la teinte, de cet univers ardent mais aussi un des sens du thème "déjeuner de soleil" avec la couleur qui n'a pas tenu (fânée), - Tout est condensé de manière stupéfiante.
- "Boudinée" ouvre un autre thème qui sera développé à travers la présence des hippopotames et les paroles du père. Les hippopotames déjà dissimulés étymologiquement dans le titre et qui seront le lien réel entre la fille et le père, entre la vie de l'une et la mort de l'autre; les hippopotames "à cheval" symboliquement entre les deux êtres. "Qui se ressemble s'assemble ma grosse Lilith " paroles prophétiques du père car la fille "cheval de fleuve furieux" trouvera des complices pour se venger.
- "sentait la rage canine de l'homme" amusant rapprochement avec "La canicule a fait une nouvelle victime " : chienne de vie !
- Monsieur Adam = gardien de Zoo : dans la Bible Adam "nomme les animaux..."
- Heure du crime : midi (le) juste ou presque !
- Le tout a une allure de conte égyptien avec offrande de pain et de bière comme on trouve sur les inscriptions des stèles funéraires, le dieu Sebek en ouverture, la présence quasi divine du fleuve, mélange d'étoiles, la présence multiple de Touéris à l'allure d'hippopotame, déesse protectrice entre autres de l'éducation des enfants ("s'extrayant de leur boue comme d'un temple" invite à diviniser les hippopotames)
La chute démontre la nécessité de la fiction pour rendre la vie intéressante.
Il faudrait revenir sur chacun de tes mots, sur tes images, tes jeux de sonorités. Très souvent de l'inattendu intensément créatif. Bravo et merci.
Back to top
Marixel
Conjonction volubile

Offline

Joined: 20 Jan 2011
Posts: 5,296
Localisation: ...
Féminin

PostPosted: Sun 2 Sep - 06:49 (2012)    Post subject: A cheval sur le fleuve Reply with quote

Intéressante critique qui ouvre des pistes et élargit l'horizon - les horizons - de lecture. Tu as utilisé une formule qui s'applique particulièrement bien à l'écriture extraordinaire (au sens littéral = sortant de l'ordinaire) de Jodie : "très souvent de l'inattendu intensément créatif."
Back to top
Jodie
Conjonction volubile

Offline

Joined: 21 Jul 2011
Posts: 1,896
Localisation: Forêt profonde
Féminin Scorpion (23oct-21nov) 虎 Tigre

PostPosted: Sun 2 Sep - 07:03 (2012)    Post subject: A cheval sur le fleuve Reply with quote

Ce doit être ma fête aujourd'hui. Attendez que je vérifie... non, 2 septembre : ste Ingrid. Bon c'est celle d'une de mes innombrables cousines, ça reste dans la famille. Je plaisante lourdement car je ne sais plus quoi dire en fait.... Potomatos : merci merci merci merci merci, je t'adoube mon lecteur et critique attitré, voilà. Je suis bluffée, il va me falloir un peu de temps pour encore mieux apprécier...
Marixel :
_________________
God as a dead robin ; God as the eye of a dead robin ; God as your barely visible reflection in the eye of a dead robin
Back to top
Display posts from previous:   
Post new topic   Reply to topic    forum du cercle maux d'auteurs Forum Index -> ARCHIVES générales -> Archives des jeux d'écriture -> Jeu N°84 -> Critiques constructives Jeu N°84 All times are GMT + 1 Hour
Page 1 of 1

 
Jump to:  

Index | Create my own forum | Free support forum | Free forums directory | Report a violation | Cookies | Charte | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group