forum du cercle maux d'auteurs Forum Index

forum du cercle maux d'auteurs
Ouvert à tous les passionnés de lecture et d'écriture!

 FAQFAQ   SearchSearch   MemberlistMemberlist   UsergroupsUsergroups   RegisterRegister 
 ProfileProfile   Log in to check your private messagesLog in to check your private messages   Log inLog in 

Ma nuit du chasseur

 
Post new topic   Reply to topic    forum du cercle maux d'auteurs Forum Index -> ARCHIVES générales -> Archives des jeux d'écriture -> JEU N°82 -> Critiques constructives du jeu 82
Previous topic :: Next topic  
Author Message
Jodie
Conjonction volubile

Offline

Joined: 21 Jul 2011
Posts: 1,896
Localisation: Forêt profonde
Féminin Scorpion (23oct-21nov) 虎 Tigre

PostPosted: Tue 5 Jun - 09:49 (2012)    Post subject: Ma nuit du chasseur Reply with quote

Et si au crépuscule les engoulevents ne chantaient plus, serais-je plus effrayée ?
Les trilles des oiseaux, douce présence, me rassurent encore pendant que je suis l'homme qui ouvre la voie à travers fougères et buissons. Je trébuche, me laisse griffer d'épines, jambes nues sous jupon déchiré.
Nous avançons. Il se tait, carrure de pierre, sueur fauve.
Moi, derrière, j'halète.

Ce matin pourtant, dans mon insouciance, il n'y avait place que pour le bonheur.
Je suis douée pour la gaieté. On loue ma beauté. Insurpassable, selon mon père qui ne peut me regarder longtemps sans se détourner. Ma mère lui manque peut-être. Maman qui cousait et chantonnait, maman qui aimait l'hiver, maman qui mourut quand je naquis.

A présent, nuit tombée, les embûches du sentier ne se distinguent plus, sauf à capter un blanc de lune entre les fûts des arbres.
Les ailes des chauves-souris et rapaces bruissent. Des doigts de fées ou des baisers d'araignées frôlent mes joues.
J'ai demandé une pause, un arrêt, un repos. Devant, il a grogné. Mais il cesse enfin de marcher.
Je veux boire, je veux manger à dévorer, à bâfrer. Mon ventre gronde et j'ai honte qu'il me surprenne à n'être qu'une fille comme toutes les autres. Je joue les délicates. Ne connais nul autre rôle.

Le feu qu'il a allumé crépite.
Autour de nous des ombres grotesques se contorsionnent. Des branches crochues me montrent du doigt. L'angoisse, langue obscène, lèche ma peau.
Il ne parle pas. Toujours muet, tendant la gourde de vin après laquelle il a bu. Sans essuyer le goulot, ses yeux de boue défiant les miens.
Je goûte au breuvage et à la trace de ses lèvres. Il sourit, dents grises et ébréchées.
Et puis il y a la faim. La mienne. Lui, devant moi impuissante, engloutit une viande de chevreuil arrachée aux os qu'il suçe. Je ne me révolte pas ne sachant comment m'y prendre. J'ai accepté de le suivre sans en demander la raison, lui faisant toute confiance. J'endure en silence la mesquinerie que sa puissance impose.
Son repas achevé, il détache un couteau de sa taille. Fait tournoyer les reflets de l'immense lame, s'amusant de mes sursauts de faon ridicule.

Je finis par bredouiller un pourquoi, suivi d'un où m'emmenez-vous.
Alors tout se passe si vite.
Il s'élance. Me renverse, mes cheveux dans son poing d'airain. Son arme fait perler le sang sur mon sein. Quelques gouttes tombent sur le feu qui les avale en grésillant. L'obscurité de son regard, confronté à la pureté du mien, me révèle l'existence d'autres loups que ceux que j'entends hurler depuis notre départ du château. La main de l'homme s'aventure sous ma soie. Sous ma dentelle. Entre mes larmes de femme/enfant, qui posent un cadenas sur ses ardeurs.

Allons. Se relever, affronter la solitude verte du bois. L'homme gardien, homme chasseur, m'a abandonnée. Aux bêtes de la forêt et sans remords. Il remplacera mon coeur et mes poumons par ceux d'un marcassin. Supercherie pour le dîner de ma belle-mère qui réclamera un souvenir de notre excursion.
Je dois me féliciter de sa pitié, a-t-il assuré en caressant mon front, geste protecteur.
Remercier la nature, les Grâces ou ma mère de m'avoir offert une beauté d'ébène, de roses rouges et de blancheur inviolable. Une armure.
M'enorgueillir d'être Blanche-Neige et de séduire la magie des miroirs. De faire chanter les engoulevents.
_________________
God as a dead robin ; God as the eye of a dead robin ; God as your barely visible reflection in the eye of a dead robin
Back to top
Publicité






PostPosted: Tue 5 Jun - 09:49 (2012)    Post subject: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Back to top
Marixel
Conjonction volubile

Offline

Joined: 20 Jan 2011
Posts: 5,296
Localisation: ...
Féminin

PostPosted: Tue 5 Jun - 10:03 (2012)    Post subject: Ma nuit du chasseur Reply with quote

Magnifique texte qui revisite un célèbre conte avec un style, parfois poétique, qui ose se lâcher sans forcer le trait. Un beau titre qui nous fait penser au magistral film angoissant. Mon numéro trois sur un podium où se sont battus, en duel, sept à huit textes. Bravo Jodie

Petite remarque : tu peux écrire femme enfant ou femme-enfant mais mieux vaut éviter le slash entre les deux termes.
Back to top
Mita
Guest

Offline




PostPosted: Tue 5 Jun - 10:38 (2012)    Post subject: Ma nuit du chasseur Reply with quote

ah Jodie, comme je disais, je crois qu'il y a toujours une place pour toi sur mon podium !
Outre le film qui est un de mes films culte, ton écriture me réjouit, elle est poétique, libre et solide en même temps, j'aime te lire !
Back to top
Armorique
Administrateur

Offline

Joined: 05 Jun 2010
Posts: 4,915
Localisation: Dinan
Féminin

PostPosted: Tue 5 Jun - 15:25 (2012)    Post subject: Ma nuit du chasseur Reply with quote

Cette version de Blanche neige revue et corrigée est fort bien écrite mais cela ne m'a pas vraiment emballée probablement parce qu'il n'y avait pas de grandes découvertes.
J'ai bien aimé que la conclusion soit la réponse à la question du début, j'ai trouvé cela plein de poésie.
_________________
On ne peut s’empêcher de vieillir mais on peut s’empêcher d’être vieux. Henri Matisse
Back to top
Tobermory
Conjonction volubile

Offline

Joined: 26 Sep 2011
Posts: 553
Localisation: Montpellier
Masculin Gémeaux (21mai-20juin)

PostPosted: Tue 5 Jun - 15:37 (2012)    Post subject: Ma nuit du chasseur Reply with quote

Une écriture vigoureuse et qui sait aussi bien exprimer la délicatesse de Blanche-Neige que la rustrerie de l’homme. Belle trouvaille du titre en résonnance avec le film mythique. Mon N°2.
_________________
Entre le départ et l'arrivée, il reste beaucoup de place pour le doute.
Anita Brookner
Back to top
danielle
Administrateur

Offline

Joined: 21 May 2010
Posts: 12,510
Localisation: St Etienne
Féminin Poissons (20fev-20mar)

PostPosted: Tue 5 Jun - 16:38 (2012)    Post subject: Ma nuit du chasseur Reply with quote

J'ai apprécié la virtuosité de l'écriture mais cette Blanche Neige "revisited" n'a pas réussi à me séduire.
_________________
Rêve de grandes choses, cela te permettra d'en faire au moins de toutes petites. J. Renard
http://danielle.akakpo.over-blog.com/
Back to top
Felix
Conjonction volubile

Offline

Joined: 26 Mar 2012
Posts: 365
Localisation: Lyon
Féminin

PostPosted: Tue 5 Jun - 21:04 (2012)    Post subject: Ma nuit du chasseur Reply with quote

J'ai beaucoup aimé le style. La relecture du conte (que je n'ai pas reconnu dès les premières lignes) m'a plu et amusée. Et je n'ai pas vu le film ! Mon n° 3 donc... Okay
Back to top
Caspienne
Guest

Offline




PostPosted: Wed 6 Jun - 10:21 (2012)    Post subject: Ma nuit du chasseur Reply with quote

Pauvre marcassin! Je crois que ce texte a payé mon overdose actuelle de Blanche Neige et autres dessins animés de Walt Disney... Plus sérieusement, je n'ai pas réussi à me laisser emporter par cette version du conte, malgré toutes ses qualités, sa poésie, l'élégance du style... Une relecture trop littérale? Je ne sais pas. Ah et puis il y avait trop de bons textes, on est forcément injuste au moment du choix!
Back to top
Jodie
Conjonction volubile

Offline

Joined: 21 Jul 2011
Posts: 1,896
Localisation: Forêt profonde
Féminin Scorpion (23oct-21nov) 虎 Tigre

PostPosted: Wed 6 Jun - 12:46 (2012)    Post subject: Ma nuit du chasseur Reply with quote

Meci à tous pour vos commentaires, pour avoir pris le temps de les écrire.
@Marixel : tu as raison. Ce slash pour "femme/enfant", berk il est très moche. Pourquoi ai-je mis un slash ? Mystère, d'habitude j'ai tendance à mettre un tiret.
Juste une petite précision bavarde : pour écrire ce texte, j'avais en tête la première phrase, avec les engoulevents. C'est tout. Aucun plan préconçu, aucune vision de Blanche-Neige ou de n'importe quelle Cendrillon à l'horizon. J'ai écrit à l'aveugle, d'un seul tenant. Tout est venu au fil de la plume. C'est seulement au moment où j'écrivais que l'homme essayait de la tuer que je me suis dit : tiens, et si c'était le chasseur de Blanche-Neige ? J'ai relu Bettelheim dernièrement, ceci expliquant peut-être l'influence du conte. Ensuite j'ai arrangé certains passages pour que ça colle avecle conte mais sinon... Je me suis laissée guidée, moi aussi.
_________________
God as a dead robin ; God as the eye of a dead robin ; God as your barely visible reflection in the eye of a dead robin
Back to top
Anne Veillac
Guest

Offline




PostPosted: Wed 6 Jun - 14:12 (2012)    Post subject: Ma nuit du chasseur Reply with quote

Jodie wrote:
C'est seulement au moment où j'écrivais que l'homme essayait de la tuer que je me suis dit : tiens, et si c'était le chasseur de Blanche-Neige ? J'ai relu Bettelheim dernièrement, ceci expliquant peut-être l'influence du conte. Ensuite j'ai arrangé certains passages pour que ça colle avecle conte mais sinon... Je me suis laissée guidée, moi aussi.


C'est peut-être ça qui m'a gênée dans ce texte.
J'étais perdue, je ne savais pas bien où j'étais, avec qui.
Il me manquait quelque chose pour accrocher au texte.
Et puis, à la fin tout s'éclaire.
En relisant le texte, pouvant voir Blanche-Neige, j'ai accroché, j'ai adhéré complètement, j'ai apprécie à sa juste valeur le poésie de ce texte.


J'avais juste besoin d'un indice.
Back to top
Fred
Guest

Offline




PostPosted: Wed 6 Jun - 17:04 (2012)    Post subject: Ma nuit du chasseur Reply with quote

Force est de reconnaître que le texte est fort bien écrit, vivant.
Malheureusement, je n'ai pas été séduit par l'histoire. Unique raison pour laquelle je n'ai pas retenu ton texte Jodie.
Back to top
sophax
Conjonction volubile

Offline

Joined: 02 Jan 2012
Posts: 379
Localisation: Toulon
Masculin

PostPosted: Wed 6 Jun - 22:33 (2012)    Post subject: Ma nuit du chasseur Reply with quote

Mon N° 1 !

C'est créatif, admirablement construit, amené avec délicatesse et subterfuge. On tombe sur la chute à moins que ce ne soit elle qui nous tombe dessus. Et surtout, surtout, c'est très bien écrit ! Une vraie angoisse incise dans le texte, des petites perles comme, simplement, cette première phrase :

"Et si au crépuscule les engoulevents ne chantaient plus"

Une musique, une force d'évocation. J'adhère.

Bravo Jodie.
_________________
Il n'y a pas de chemin, il n'y a que cheminer.
Back to top
Jodie
Conjonction volubile

Offline

Joined: 21 Jul 2011
Posts: 1,896
Localisation: Forêt profonde
Féminin Scorpion (23oct-21nov) 虎 Tigre

PostPosted: Thu 7 Jun - 09:36 (2012)    Post subject: Ma nuit du chasseur Reply with quote

beaucoup beaucoup Sophax. Que tu me dises que ce que j'ai écrit est "créatif" et me voici comblée. Merci encore à toi et à tous.
_________________
God as a dead robin ; God as the eye of a dead robin ; God as your barely visible reflection in the eye of a dead robin
Back to top
Display posts from previous:   
Post new topic   Reply to topic    forum du cercle maux d'auteurs Forum Index -> ARCHIVES générales -> Archives des jeux d'écriture -> JEU N°82 -> Critiques constructives du jeu 82 All times are GMT + 2 Hours
Page 1 of 1

 
Jump to:  

Index | Create my own forum | Free support forum | Free forums directory | Report a violation | Cookies | Charte | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group