forum du cercle maux d'auteurs Forum Index

forum du cercle maux d'auteurs
Ouvert à tous les passionnés de lecture et d'écriture!

 FAQFAQ   SearchSearch   MemberlistMemberlist   UsergroupsUsergroups   RegisterRegister 
 ProfileProfile   Log in to check your private messagesLog in to check your private messages   Log inLog in 

la vie est une absence

 
Post new topic   Reply to topic    forum du cercle maux d'auteurs Forum Index -> ARCHIVES générales -> Archives des jeux d'écriture -> JEU N°82 -> Critiques constructives du jeu 82
Previous topic :: Next topic  
Author Message
sophax
Conjonction volubile

Offline

Joined: 02 Jan 2012
Posts: 379
Localisation: Toulon
Masculin

PostPosted: Mon 4 Jun - 16:02 (2012)    Post subject: la vie est une absence Reply with quote

La vie est une absence

Et si tu ne la sens pas venir, l’envie, cette envie, comme un souffle dans une voile, tu n’auras donc jamais plus rien à te mettre la nuit, quand tu seras seul avec ta peine… Tu seras comme ce pauvre roi bouffon nu devant la foule en liesse. Alors tu scrutes le frémissement qui anime les chairs tendres autour de ton ombilic, le ventre mou, les ronds dans l’eau d’une larme qui tombe… Et c’est comme si un ciel s’y ouvrait… Un œil t’y jette. Il a là tant de souvenirs… Triste sire !
A marche forcée, à coup de trique, tu vis, tu achètes, tu meurs. Mais c’est pas toi qui meurs. L’oraison n’est pas si funèbre. Parce que tu ne meurs qu’une fois ! Malgré toute l’application que tu peux y mettre. Et si tu le laisses s’échapper, cet instant, cette crainte dépréciative qui t’abandonne, parfois, dans le creux du monde, dans cette caverne aux idées où les ombres rassasient, là, tu la sens… Et c’est ici que tu viens chercher l’envie. Parce que tu peux la trouver, en cherchant sous les jupes, l’envie de dire « et si » ou plutôt, « comme si »…
Tu as la langue qui vibrisse, en douceur, dans les après-midi languissantes. La pollution sonore et les relents gastriques en succédané de l’inspiration. Mais ce n’est pas de ton fait alors, c’est elle, l’Inspire ? L’ex-pire…Tu n’en veux plus de ces carnages, la bagatelle des massacres, la méchanceté même pas belle… Juste la mièvre… Et rien d’autre. Triste et solitaire état que celui du lecteur de livre pour l’ivresse. Tu veux juste être dans le dur, briguer des mots qui parsèmeront cette langue de vides si gigantesques à force de tout dire, à eux seuls… Dans une presque mauvaise diction, une approximation, la tienne. Prôner l’erreur ! Tu garderas le reste !
Subvenir aux besoins de la plume, étancher la soif qui t’assomme : une gifle sur la joue d’un enfant… La brûlure qui te laisse haletant au terme d’un souffle d’encrier, balbutié. Pas de maîtrise, juste de la force ! Une force qui éructe, qui psalmodie, maudit ! Et qui blasphème… Car c’est pour tordre les lignes que ta vue se trouble, que ton esprit s’empourpre. Et si les sourires se pâment ou les journées se taisent, tu mures les silences et c’est la prose. Vlan ! Chacaille ! Tu regardes la nuit se lever et le jour tomber. Les flots qui t’incendient d’absences idéales. Les flammes qui te laissent transi et en émoi. Et si, et si, et si. C’est un roman qui s’époumone ici… Ta vie est pleine de ces histoires-là. C’est un fardeau dont tu aimes à t’affubler. Parce que c’est une douleur qui te blesse là où la plaie saignait déjà. Presque une guérison, un cerf-volant rouge au-dessus d’un charnier, des mots pour tuer la mort. Parce que ce n’est plus que d’elle dont tu te soucies. La mort, la vie, l’amour et rien d’autre, comme autant de facettes d’un même diamant… Toujours la mort… Rien que la mort… Le linceul des idées. A la vie à l’amour. Tu la sens venir. C’est l’envie ! Crever d’une absence ou écrire les miasmes d’un cœur rongé d’empyème. Car ce n’est plus toi qui vis, c’est le regard que tu laisses sourire, obséquieux voyeur, sur la face rugueuse des gens et des choses. Intime dans la matière du doute. Et tu prends tes lettres et tes cliques et tu écris ! Cette vie-là qu’est même pas la tienne, et tu dis « comme si », et tu dis « et si »… Et tu fais comme si… Et si c’était suffisant. Tu sais que oui. C’est ton ventre qui gargouille des mots que tu n’as pas digérés. Tu murmures sous les emphases… Ouvrez la cage sous les embruns…
J’étouffe !
_________________
Il n'y a pas de chemin, il n'y a que cheminer.
Back to top
Publicité






PostPosted: Mon 4 Jun - 16:02 (2012)    Post subject: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Back to top
Felix
Conjonction volubile

Offline

Joined: 25 Mar 2012
Posts: 365
Localisation: Lyon
Féminin

PostPosted: Mon 4 Jun - 16:46 (2012)    Post subject: la vie est une absence Reply with quote

Mon n° 2, pour le rythme, pour la force des mots, pour le souffle. Je me suis laissée emporter !
Back to top
Tonina
Conjonction volubile

Offline

Joined: 04 Jun 2010
Posts: 3,630
Localisation: Seine et Marne
Féminin

PostPosted: Mon 4 Jun - 17:08 (2012)    Post subject: la vie est une absence Reply with quote

Je n'ai pas réussi à me laisser porter par ce texte car je ne l'ai pas compris, pas compris du tout, du tout , je l'avoue bien humblement...
Back to top
ptit lu
Administrateur

Offline

Joined: 05 Jun 2010
Posts: 8,114
Localisation: Grenoble
Féminin

PostPosted: Mon 4 Jun - 18:50 (2012)    Post subject: la vie est une absence Reply with quote

Très belle écriture, mais j'ai un peu décroché au fil du texte. Dommage car ici aussi l'idée était originale et le style impeccable. Désolée.
Back to top
Armorique
Administrateur

Offline

Joined: 05 Jun 2010
Posts: 4,950
Localisation: Dinan
Féminin

PostPosted: Mon 4 Jun - 19:02 (2012)    Post subject: la vie est une absence Reply with quote

Moi non plus je n'ai pas compris et pourtant j'ai essayé . Il me manque sûrement des connaissances pour apprécier ce texte , désolée également
_________________
La vie n’est pas d’attendre que l’orage passe, c’est apprendre à danser sous la pluie. Sénèque
Back to top
A rebours
Guest

Offline




PostPosted: Mon 4 Jun - 19:39 (2012)    Post subject: la vie est une absence Reply with quote

J'ai beaucoup aimé cette écriture tout autant étouffante qu'étouffée. Elle donne vie à un texte torturé qui se parle sans s'entendre. Bravo.
Back to top
Shéhérazade
Guest

Offline




PostPosted: Mon 4 Jun - 20:19 (2012)    Post subject: la vie est une absence Reply with quote

A la lecture de ton texte, j'ai éprouvé comme une sensation de noyade émotionnelle. Je me suis laissée entraîner par les délires de ton personnage, ses vagues de folie, héritage probable d'une enfance traumatisée, par tous ces égarements qui abreuvent son existence mais peuvent aussi la noyer.
Ca pousse, ça foisonne, c’est fort et ça fait réfléchir, enfin, j'ai aimé ! Mon numéro 2.
Back to top
sophax
Conjonction volubile

Offline

Joined: 02 Jan 2012
Posts: 379
Localisation: Toulon
Masculin

PostPosted: Mon 4 Jun - 21:10 (2012)    Post subject: la vie est une absence Reply with quote

Merci à tous pour vos commentaires. Heureux d'en avoir touché certains, dommage que le texte n'ait pas parlé à tous... Mais je sais et assume le choix d'un écrit parfois abscons, quelque peu torturé... Pour moi, dans "et si" je voulais voir l'effort fait par nous autres, ces amoureux des histoires inventés, pour construire des univers de supputations, des hypothèse esthétiques, des visions aveugles mais bavardes, l'écriture... La fictionnelle bien sûr... Prose, versification, c'est raconter des vies que l'on n'a pas vécu, faire des "comme si" et creuser des "et si". C'est cela le thème de mon texte, l'inspiration, la volonté d'écrire... Je voulais trouver une approche "essentielle" à cette contrainte.
Au plaisir de vous lire.
_________________
Il n'y a pas de chemin, il n'y a que cheminer.
Back to top
Caspienne
Guest

Offline




PostPosted: Mon 4 Jun - 21:15 (2012)    Post subject: la vie est une absence Reply with quote

Encore un que j'ai laissé en bas du podium, à regret, car je n'ai pas été insensible à la force rimbaldienne de cette vie absente! Mais ça m'a paru difficile de juger hors contexte, je veux dire : j'avais l'impression d'un passage extrait d'un ensemble beaucoup plus long et cphérent, et de même qu'on n'écoute pas une phrase de concerto isolément, on ne peut pas juger certains textes coupés de leur contexte. C'est pourquoi je ne l'ai pas gardé. Pour dire simple: moi qui suis nouvelle sur ce forum, j'ai l'impression qu'il faudrait que je connaisse mieux ce que tu écris, Sophax, pour l'apprécier pleinement. Ouh la la, il est tard, je vais aller me coucher, moi...
Back to top
Mita
Guest

Offline




PostPosted: Tue 5 Jun - 07:35 (2012)    Post subject: la vie est une absence Reply with quote

Sans hésitation mon premier, pour la verve, le souffle, la liberté de ton et la rage, on cocktail qui m'a emportée !
Back to top
danielle
Administrateur

Offline

Joined: 21 May 2010
Posts: 12,567
Localisation: St Etienne
Féminin Poissons (20fev-20mar)

PostPosted: Tue 5 Jun - 08:25 (2012)    Post subject: la vie est une absence Reply with quote

Je fais partie de ceux qui ont apprécié la belle envolée du style mais sont restés dans l'obscurité totale en matière de compréhension.
_________________
"J'ai appris qu'une vie ne vaut rien, mais que rien ne vaut une vie"A. Malraux
http://danielle.akakpo.over-blog.com/
Back to top
Jodie
Conjonction volubile

Offline

Joined: 21 Jul 2011
Posts: 1,896
Localisation: Forêt profonde
Féminin Scorpion (23oct-21nov) 虎 Tigre

PostPosted: Wed 6 Jun - 09:56 (2012)    Post subject: la vie est une absence Reply with quote

A la relecture de ton texte, encore un dont je me demande pourquoi il n'est pas sur mon podium !! Quel souffle !! Justement, petit avis en passant, un peu plus aéré sur la forme et peut-être aurait-il permis à plus de lecteurs d'accrocher, d'être moins "étouffés" par ta puissance lyrique Sophax. Trop d'images superbes pour les citer toutes mais je te dis bravo, tes mots foisonnent, on en prend plein les yeux et la tête. J'espère te relire très bientôt.
_________________
God as a dead robin ; God as the eye of a dead robin ; God as your barely visible reflection in the eye of a dead robin
Back to top
danielle
Administrateur

Offline

Joined: 21 May 2010
Posts: 12,567
Localisation: St Etienne
Féminin Poissons (20fev-20mar)

PostPosted: Wed 6 Jun - 10:31 (2012)    Post subject: la vie est une absence Reply with quote

J'ai oublié de préciser que le titre m' avait beaucoup plu.
_________________
"J'ai appris qu'une vie ne vaut rien, mais que rien ne vaut une vie"A. Malraux
http://danielle.akakpo.over-blog.com/
Back to top
sophax
Conjonction volubile

Offline

Joined: 02 Jan 2012
Posts: 379
Localisation: Toulon
Masculin

PostPosted: Wed 6 Jun - 13:27 (2012)    Post subject: la vie est une absence Reply with quote

Merci à vous, beaucoup et vraiment...
Très bien vu, Jodie... J'ai pourtant déjà réalisé quelques retours à la ligne. La première version était d'un bloc... J'aurais dû poursuivre.
A bientôt.
_________________
Il n'y a pas de chemin, il n'y a que cheminer.
Back to top
Fred
Guest

Offline




PostPosted: Wed 6 Jun - 16:37 (2012)    Post subject: la vie est une absence Reply with quote

Whaou... Quel style Sophax !
Mais... Désolé ! Malgré plusieurs lectures, je n'ai pas compris du tout ton texte.
Back to top
sophax
Conjonction volubile

Offline

Joined: 02 Jan 2012
Posts: 379
Localisation: Toulon
Masculin

PostPosted: Wed 6 Jun - 21:08 (2012)    Post subject: la vie est une absence Reply with quote

Cher Fred, je retiendrai surtout la première partie de ton commentaire pour m'encourager à poursuivre dans ma voie, puis la seconde pour chercher aussi la clarté des idées.
Merci.
_________________
Il n'y a pas de chemin, il n'y a que cheminer.
Back to top
Fred
Guest

Offline




PostPosted: Thu 7 Jun - 09:42 (2012)    Post subject: la vie est une absence Reply with quote

sophax wrote:
puis la seconde pour chercher aussi la clarté des idées.
Merci.

C'est surtout que je ne me sente pas suffisamment armé pour pouvoir comprendre un texte d'une telle envergure... Wink
Back to top
Tyu
Conjonction volubile

Offline

Joined: 07 Jun 2010
Posts: 1,618

PostPosted: Sun 10 Jun - 10:42 (2012)    Post subject: la vie est une absence Reply with quote

Quelques mots sur la forme : une préférence, m'a-t-il semblé, pour le code oral (non respect - partiel - de la "double négation", subordonnées sans principales, surpronominalisation).
Une phrase syntaxiquement "discutable" : "ce n'est plus d'elle dont tu te soucies"
Back to top
Display posts from previous:   
Post new topic   Reply to topic    forum du cercle maux d'auteurs Forum Index -> ARCHIVES générales -> Archives des jeux d'écriture -> JEU N°82 -> Critiques constructives du jeu 82 All times are GMT + 1 Hour
Page 1 of 1

 
Jump to:  

Index | Create my own forum | Free support forum | Free forums directory | Report a violation | Cookies | Charte | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group