forum du cercle maux d'auteurs Forum Index

forum du cercle maux d'auteurs
Ouvert à tous les passionnés de lecture et d'écriture!

 FAQFAQ   SearchSearch   MemberlistMemberlist   UsergroupsUsergroups   RegisterRegister 
 ProfileProfile   Log in to check your private messagesLog in to check your private messages   Log inLog in 

L'écaille chinée

 
Post new topic   Reply to topic    forum du cercle maux d'auteurs Forum Index -> ARCHIVES générales -> Archives des jeux d'écriture -> Jeu N°80 -> Critiques constructives jeu N°80
Previous topic :: Next topic  
Author Message
chrystie
Conjonction volubile

Offline

Joined: 19 Jan 2012
Posts: 288
Localisation: souslaplume
Féminin Poissons (20fev-20mar)

PostPosted: Thu 12 Apr - 13:54 (2012)    Post subject: L'écaille chinée Reply with quote

La première fois que je l'ai vu, ce fut comme un rai de lumière qui traversait la garrigue. Cheveux follets, lunettes cerclées. Il semblait pressé et se dirigeait vers les ruines du moulin.

J'étais venue changer d'air quelques jours dans cette belle région et le changement avait été pour le moins brutal. Au lieu de mon crachin natal, c'était une vague de chaleur sans précédent, empestée d'insectes. J'avais déniché un gîte, mais le corps de l'ancienne demeure étant en travaux, la logeuse m'avait proposé de m'installer dans la tour. Une chambre touffue, parsemée de livres en désordre.

La deuxième fois, j'étais partie implorer un peu de fraîcheur dans une magnanerie. De salle en salle, je m'étais absorbée dans la curieuse métamorphose des vers à soie. Ils n'en finissaient pas de pulluler, de s’arrondir, de se recroqueviller dans leurs mystérieux cocons et de s'extirper de leur gaine à grand peine. Ils en sortaient d'abord tout pâlots, non sans avoir signé d'une traînée de sang leurs cocons aux couleurs pastel. Attentive aux propos de la guide, j'avais tout juste remarqué les touristes piétinant autour d'elle comme des chenilles processionnaires. « La région était autrefois plantée de mûriers ». Tous tournèrent la tête vers la fenêtre qui donnait sur la montagne et je le reconnus aussitôt à ses yeux doux et à sa barbiche de sous-officier. Près de lui se tenait une silhouette familière qui m'intrigua. Vaste front, moustache serrée. J'essayais de comprendre s'ils se connaissaient quand ce dernier me fixa de ses grands yeux d'amadou. Je sentis comme une boule de feu me traverser la moelle épinière.

Dans la boutique aux souvenirs, le premier resta longtemps à caresser les écharpes de soie, comme pour faire surgir des lapins au derrière blanc. Le deuxième lança une question dans un français rocailleux. « Il y a des ennemis pour les vers à soie dans la nature? » Et la réponse me parvenant par bribes, j'imaginai une cohorte de fourmis noires ou une volée de rouges-gorges. Le temps de passer me rafraîchir dans la salle d'eau, les visiteurs s'étaient volatilisés.

Ah ! me soustraire aux rayons torrides ! et surtout quitter mes sandales qui collaient à mes orteils ! je pris le parti de rentrer et de me replonger dans mes lectures.

Un brouhaha dans la salle du bas retint toute mon attention et je poussai la porte. Des courtisans se trouvaient assemblés dans une insolite mascarade. Le vin coulait à flots. Je me faufilai parmi les invités, tous masqués pour un bal voluptueux, et je poursuivis mon exploration. Une enfilade de salles s'ouvraient, tortillées en tous sens et tendues de couleurs différentes: blanche, jaune clair, orangé, violette, jusqu'à la septième qui était noire aux carreaux rouge sang. Les courtisans s'enhardissaient, tout en se tenant à l’écart de la dernière. Toutes les heures, une pendule lançait des stridulations monotones qui vrillaient le tympan et les nerfs. Danseurs et musiciens, pâlots, marquaient une pause troublée, puis les rires fusaient à nouveau, les contorsions reprenaient de plus belle jusqu'au moment où les silhouettes se figeaient encore en statues. Sur le coup de minuit, un frémissement parcourut l’assemblée. Il s'était glissé parmi les joyeux convives un triste sire au masque-papillon rougeoyant, serré dans un suaire glacé. Un hibou poussa des ululements sinistres. Je fus parcourue de sueurs.
Mes yeux se mirent à papillonner. J'avais sur tout le corps de larges striures rouges et noires.
Back to top
Publicité






PostPosted: Thu 12 Apr - 13:54 (2012)    Post subject: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Back to top
PolluxLesiak
Conjonction volubile

Offline

Joined: 06 Sep 2010
Posts: 4,902
Localisation: Lyon
Féminin Bélier (21mar-19avr)

PostPosted: Thu 12 Apr - 13:57 (2012)    Post subject: L'écaille chinée Reply with quote

J'ai reconnu Edgar Poe à l'évocation de l'enfilade de salles de couleurs (redis-moi la nouvelle qui évoque cela ? je ne me rappelle pas son titre !) mais pas trouvé l'autre auteur.... Belle atmosphère, bon style, cette place au bas du classement est regrettable mais je crois que ton texte était un peu trop énigmatique...
_________________
Lyon insolite...
Association Cœurs de Lyonnes
Back to top
Visit poster’s website
Armorique
Administrateur

Offline

Joined: 05 Jun 2010
Posts: 4,918
Localisation: Dinan
Féminin

PostPosted: Thu 12 Apr - 14:42 (2012)    Post subject: L'écaille chinée Reply with quote

J'avais retenu ce texte à la première lecture car je l'avais trouvé agréable à lire. Je n'ai pas trouvé l'un des auteurs (Edgar Poe), par contre je pense que l'autre est Alphonse Daudet. Comme Pollux le fait de ne pas reconnaitre un auteur a été un critère de non sélection. De plus il y a trop d'informations dans certains paragraphes et on ne sait pas quel est l'auteur concerné par celles-ci et cela rend le texte un peu confus.
_________________
On ne peut s’empêcher de vieillir mais on peut s’empêcher d’être vieux. Henri Matisse
Back to top
Tobermory
Conjonction volubile

Offline

Joined: 26 Sep 2011
Posts: 553
Localisation: Montpellier
Masculin Gémeaux (21mai-20juin)

PostPosted: Thu 12 Apr - 14:58 (2012)    Post subject: L'écaille chinée Reply with quote

J'ai tout de suite reconnu Daudet ( le moulin, les lapins, "la barbiche de sous-officier"), Pour Poe , c'est un des auteurs auxquels j'ai pensé mais sans aucune certitude.
_________________
Entre le départ et l'arrivée, il reste beaucoup de place pour le doute.
Anita Brookner
Back to top
janis
Conjonction volubile

Offline

Joined: 05 Jun 2010
Posts: 3,996
Localisation: bretagne
Féminin

PostPosted: Thu 12 Apr - 15:02 (2012)    Post subject: L'écaille chinée Reply with quote

Je reprends ici les interrogations que j'ai déjà énoncées dans Résultats du jeu 80...
Si le premier personnage rencontré m'a semblé être Daudet grâce aux indices: cheveux follets, lunettes cerclées, les ruines du moulin, le hibou, la barbiche se sous-officier, les lapins ,.... tous ces détails qui évoquent les "Lettres de mon moulin", la deuxième apparition "une silhouette familière, vaste front, moustache serrée, grands yeux d'amadou..." personnage qui s'exprime "dans un français rocailleux"... reste beaucoup plus difficile à identifier. Est-ce le même personnage "ce triste sire au masque-papillon rougeoyant" qui apparaît à la fête étrange qui ressemble à un passage du "Masque de la mort rouge" d'Edgar Poe? S'agit-il d'Edgar Poe lui-même? C'est parce que certains passages de ce texte -que j'ai trouvé fascinant au demeurant- m'ont semblé trop confus, trop énigmatiques, que je ne l'ai pas retenu sur mon podium.
Et je pensais que la "narratrice" qui se met longuement en scène dans le récit, aurait pu être identifiée comme étant un écrivain célèbre découvrant la Provence...
Back to top
bay
Conjonction volubile

Offline

Joined: 07 Jun 2010
Posts: 2,572
Localisation: romorantin-lanthenay
Masculin

PostPosted: Thu 12 Apr - 15:04 (2012)    Post subject: L'écaille chinée Reply with quote

Bon style, richesse de vocabulaire, mais de quoi ça parle ? J’ai cru reconnaître Stendhal et Edgar Poe, et peut-être Daudet ; mais je n’en suis pas sûr. Les allusions sont trop cryptées. Le principal défaut, peut-être le seul, de ce texte, c’est qu’il est impénétrable pour le grand public.
_________________
Livre en téléchargement GRATUIT
Back to top
Visit poster’s website
danielle
Administrateur

Offline

Joined: 21 May 2010
Posts: 12,511
Localisation: St Etienne
Féminin Poissons (20fev-20mar)

PostPosted: Thu 12 Apr - 15:25 (2012)    Post subject: L'écaille chinée Reply with quote

Je ne vais pas être très originale: Daudet était en effet assez facilement reconnaissable mais l'ensemble m'a paru assez obscur et j'ai été gênée par l'omniprésence de la narratrice qui m'a fait me demander si finalement, il n'y avait pas trois personnages célèbres à reconnaître.
_________________
Rêve de grandes choses, cela te permettra d'en faire au moins de toutes petites. J. Renard
http://danielle.akakpo.over-blog.com/
Back to top
LaBelleLNA
Conjonction volubile

Offline

Joined: 15 Oct 2010
Posts: 740
Localisation: Pyrénées Orientales
Féminin Vierge (24aoû-22sep) 羊 Chèvre

PostPosted: Fri 13 Apr - 08:54 (2012)    Post subject: L'écaille chinée Reply with quote

J'ai reconnu Daudet pour le moulin mais ensuite je n'ai pas tout compris.
Moi non plus je n'ai pas été très originale ...
_________________
J'ai abandonné le jardinage quand j'ai constaté que je coupais les vers de terre en deux.

Albert Einstein
Back to top
chrystie
Conjonction volubile

Offline

Joined: 19 Jan 2012
Posts: 288
Localisation: souslaplume
Féminin Poissons (20fev-20mar)

PostPosted: Fri 13 Apr - 12:44 (2012)    Post subject: L'écaille chinée Reply with quote

Je suis confuse de voir la confusion. Mais seuls les commentaires permettent de réaliser qu'il ne suffit pas de choisir un auteur du fantastique pour faire un texte fantastique!
Back to top
Marixel
Conjonction volubile

Offline

Joined: 20 Jan 2011
Posts: 5,296
Localisation: ...
Féminin

PostPosted: Fri 13 Apr - 18:48 (2012)    Post subject: L'écaille chinée Reply with quote

Si j'ai reconnu facilement Daudet, je me suis vraiment demandé s'il y avait un deuxième écrivain. Ne réussissant pas à le trouver, même avec l'ami Google Mr. Green j'ai privilégié d'autres textes. Et j'ai trouvé le texte hors sujet puisqu'il ne mettait pas en scène deux écrivains identifiables.
Dommage car le style riche et imagé est très agréable à lire.
C'est Edgar Poe, comme le pense Janis, que tu as voulu évoquer, Chrystie ?
Back to top
Mita
Guest

Offline




PostPosted: Mon 16 Apr - 15:04 (2012)    Post subject: L'écaille chinée Reply with quote

moi c'est daudet que j'ai reconnu un peu trop vite (si c'est bien lui), ce qui a un peu gâté la suite pour moi qui aime être surprise
Back to top
Caspienne
Guest

Offline




PostPosted: Mon 16 Apr - 21:35 (2012)    Post subject: L'écaille chinée Reply with quote

Moi je n'avais reconnu personne. J'ai pensé à Alain Fournier (pour le bal), à Kafka (la métamorphose des insectes...), à Daudet (ouf!) et à Bosco, mais sans certitude. Il faut dire que ce ne sont pas mes deux auteurs préférés, alors les connaissant mal, je n'avais pas les repères pour trouver les indices. Le paradoxe, c'est que ce texte que j'ai trouvé hermétique était à mon avis parmi les mieux écrits, avec une atmosphère étrange qui lui donne vie indépendante de l'intitulé de l'exercice...
Back to top
Display posts from previous:   
Post new topic   Reply to topic    forum du cercle maux d'auteurs Forum Index -> ARCHIVES générales -> Archives des jeux d'écriture -> Jeu N°80 -> Critiques constructives jeu N°80 All times are GMT + 2 Hours
Page 1 of 1

 
Jump to:  

Index | Create my own forum | Free support forum | Free forums directory | Report a violation | Cookies | Charte | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group