forum du cercle maux d'auteurs Forum Index

forum du cercle maux d'auteurs
Ouvert à tous les passionnés de lecture et d'écriture!

 FAQFAQ   SearchSearch   MemberlistMemberlist   UsergroupsUsergroups   RegisterRegister 
 ProfileProfile   Log in to check your private messagesLog in to check your private messages   Log inLog in 

Histoire en commun: les péripéties d'un livre...

 
Post new topic   Reply to topic    forum du cercle maux d'auteurs Forum Index -> SALON DE THE -> Le manège déjanté
Previous topic :: Next topic  
Author Message
sousmarin
Guest

Offline




PostPosted: Wed 14 Mar - 15:56 (2012)    Post subject: Histoire en commun: les péripéties d'un livre... Reply with quote

L’histoire commence dans une brocante, un très vieux livre attend d’être acheté…



Les hivers sont là, le mien et celui des saisons, et je suis fatigué d’être tripoté et reposé sans ménagement…mais attendez, voilà un jeune homme qui s’arrête à ma hauteur, il n’est pas comme les autres, je le vois.
Délaissant les beaux livres, à la couverture flamboyante et au papier blanc qui ne sent que l’encre, il se penche vers moi, doucement m’effleure puis délicatement me prend dans ses bras. D’un geste gracieux il tourne les pages et pénètre en moi ; il me lit, enfin …

Puis, il devient nerveux, fébrilement il cherche dans ses poches de quoi me posséder nuit et jour, disposer de moins comme bon lui semble, selon son désir…Il me veut !
Aprement, il s’accroche au brocanteur, le pousse dans ses retranchements pour que le prix descende au niveau du contenu de sa poche. Son désir me brûle.
Il m’arrache au froid mordant de l’étagère pour rejoindre sa poche douillette que je suis seul à remplir maintenant.
Lui par contre a froid, il tremble, je soupçonne que l’argent dépensé était celui de son repas, sa main m’a rejointe dans la poche et me caresse.

Je ne me sens plus si vieux et l’avenir me sourit, après tout je n’ai vu le jour qu’en…
Back to top
Publicité






PostPosted: Wed 14 Mar - 15:56 (2012)    Post subject: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Back to top
Fred
Guest

Offline




PostPosted: Wed 14 Mar - 18:46 (2012)    Post subject: Histoire en commun: les péripéties d'un livre... Reply with quote

1872 ! Et oui ! J'ai le même âge que "Le tour du monde en quatre-vingts jours"...
Malheureusement, je n'ai pas connu le même succès, hélas...
J'ai été baladé de mains en mains. Personne ne m'a réellement aimé au point de me dire: "Jamais je ne me séparerais de toi ! J'ai pris bien trop de plaisir à partager de bons moments en ta présence !" ; non... Personne.
Il se sont tous évertués à lire ce que j'avais en moi, sans jamais tenter de me comprendre.

Enfin ! N'y pensons plus, tout cela fait partie du passé à présent.
Une question me taraude cependant. Pourquoi ce jeune homme a t'il mis tant d'acharnement pour arriver à me posséder ? Peut-être que...
Back to top
Belphegor
Guest

Offline




PostPosted: Wed 14 Mar - 20:32 (2012)    Post subject: Histoire en commun: les péripéties d'un livre... Reply with quote

c'est lié à son histoire personnelle. La mienne est une histoire d'amour, d'une passion entre deux êtres que tout oppose. Alors, avec son allure de beau romantique, avec ses longs cheveux bruns, je ne serais pas étonné que mon nouveau propriétaire soit confronté à un chagrin d'amour.
Tiens, nous voilà arrivés chez lui. Ciel, c'est un peu triste, une mansarde du côté de Montmartre, il me semble. Peu de mobilier, si ce n'est cette grande bibliothèque qui regorge d'ouvrages. Je reconnais ça et là des cousins éloignés. Avec beaucoup de délicatesse, il me pose près de...
Back to top
Fred
Guest

Offline




PostPosted: Thu 15 Mar - 13:32 (2012)    Post subject: Histoire en commun: les péripéties d'un livre... Reply with quote

sa lampe de chevet, se redresse en soupirant, un large sourire aux lèvres, et me regarde.
J'ai presque l'impression qu'il m'admire ! du moins... ma couverture pour le moment, qui pourtant est bien sobre, à la limite du triste devrais-je dire ! une couleur grise marquée par le temps, mon titre écrit en noir sur la partie haute, et le nom de mon auteur, en petite police sur le bas... rien de bien folichon !!!
D'un mouvement vif, il se retoure et se dirige vers la bibliothèque, stoppe net devant cette dernière.
Que fait-il ? ses bras gesticulent, et ... il semble parler aux autres livres...
Back to top
PolluxLesiak
Conjonction volubile

Offline

Joined: 06 Sep 2010
Posts: 4,902
Localisation: Lyon
Féminin Bélier (21mar-19avr)

PostPosted: Thu 15 Mar - 17:55 (2012)    Post subject: Histoire en commun: les péripéties d'un livre... Reply with quote

Sa voix s'élève, autoritaire et tendre à la fois :
"Les enfants, je vous demande un peu d'attention ! Nous accueillons un petit nouveau et je compte sur vous pour lui faire les honneurs de nos rayonnages. Guerre, pousse-toi un peu, tu prends trop de place !"
L'étagère bruisse imperceptiblement - feuillets qui s'agitent, mots qui s'entrechoquent.
"- Moi, trop de place ? chuchote l'accusé. Ce n'est pas moi qui les ai écrites, mes 610 pages ! Qu'il s'adresse à Dostoïevski !
- Inutile de râler, il ne t'entend pas, tu le sais bien...
- Oh, toi, le Joueur d'échecs, on ne t'a pas sonné. 55 pages et ça se prétend roman !
- Je vous en prie, les amis, un peu de tenue. Accueillons plutôt le nouveau venu !"
Je me sens plus mal à l'aise qu'à ma première rentrée littéraire. Vais-je trouver ma place dans cette bibliothèque ?
_________________
Lyon insolite...
Association Cœurs de Lyonnes
Back to top
Visit poster’s website
Marixel
Conjonction volubile

Offline

Joined: 20 Jan 2011
Posts: 5,296
Localisation: ...
Féminin

PostPosted: Sat 17 Mar - 16:33 (2012)    Post subject: Histoire en commun: les péripéties d'un livre... Reply with quote

Je me fais le plus discret possible, corne même le coin de mes pages dans l'espoir fou de rapetisser. Je prie avec toute la force de mes caractères pour me retrouver en bonne compagnie, je me verrais bien voisiner avec Eugénie Grandet, Madame Bovary ou La Chartreuse de Parme, ainsi me trouverais-je en fort galante compagnie lorsque mon charmant maître s'abandonnera aux bras de Morphée. Je tremble de tous mes feuillets car il parcout les rayonnages en poussant des grognements qui me semblent de très mauvais augure. Pourvu que je ne me retrouve pas collé aux oeuvres de Sade : le cruel marquis n'aurait de cesse de me tourmenter et aucun des héros n'éprouvera de compassion pour moi ni ne prendra ma défense, trop heureux de le voir s'acharner sur un autre bouc émissaire. Mes réflexions sont interrompues par une vigoureuse exclamation : "Eurêka je t'ai enfin trouvé une place fantastique, digne de toi, petit !
Back to top
sousmarin
Guest

Offline




PostPosted: Mon 19 Mar - 01:14 (2012)    Post subject: Histoire en commun: les péripéties d'un livre... Reply with quote

Pitié, pas l’un de ces livres déplaisants me dis-je en fermant la gouttière, courbant mon dos vers le mors en rentrant la tête…

Je ne veux pas jouer à l’ancien combattant mais, à la fin des années trente, je me suis bien trop souvent réveillé à côté de livres particulièrement répugnants ; dogmes, certitudes, contraintes, voilà ce qu’ils prônaient : la lie de la littérature !
Le pire, c’est que la couverture de l’un d’eux m’entourait, me protégeait d’après mon propriétaire de l’époque ; son titre : « Mein Kampf »…

- C’est un livre obligatoire dans tous les foyers mais jamais personne ne le lit, la cachette idéale ! Me disait-il.

Je ne comprends toujours pas comment la couverture d’un livre aussi déplaisant pouvait me protéger mais bon… je me bouchais la chasse et attendais la nuit, moment où cet enfant, en ouvrant mon chant, résistait à sa façon, en me lisant…
Back to top
Fred
Guest

Offline




PostPosted: Mon 19 Mar - 18:05 (2012)    Post subject: Histoire en commun: les péripéties d'un livre... Reply with quote

à la lueur d'une bougie, en cachette j'imagine, car j'étais bien loin du type de littérature prisée par le reste de la famille.
Et chaque nuit le même rituel: il me tirait délicatement, sans faire de bruit, me permettant d'échapper pendant un petit moment à mon odieux voisinage, lisait quelques unes de mes pages, me refermait doucement, et déposait un tendre baiser sur ma couverture, avant de me replacer dans la bibliothèque, et se sauvait rapidement en silence.

Je garde gravées les stigmates de cette douloureuse époque. Son père m'avait offert à son épouse, car, d'après ses dires, elle me désirait ! Il avait inscrit à l'intérieur de la page de garde un rapide "à mon épouse"...
Elle m'a ouvert une seule et unique fois. Je me souviens de l'expression ahurie dessinée sur son visage lorsqu'elle avait commencé à me lire...

Bref ! De l'histoire ancienne tout cela ! Mais... Je l'aimais bien ce petit gars, et parfois je rêve de me trouver une nouvelle fois sur sa route un de ces jours.

Ah ! Mon nouveau propriétaire qui revient vers moi.
Il s'assied sur le lit, me regarde, et...
Back to top
danielle
Administrateur

Offline

Joined: 21 May 2010
Posts: 12,512
Localisation: St Etienne
Féminin Poissons (20fev-20mar)

PostPosted: Thu 22 Mar - 09:37 (2012)    Post subject: Histoire en commun: les péripéties d'un livre... Reply with quote

laisse un doigt timide errer sur ma couverture. Curieux personnage! Il me présente avec force louanges à mes nouveaux colocataires, me cherche avec grand soin une place dans sa bibliothèque. A peine m'a-t-il installé (je n'ai même pas eu le temps de découvrir l'identité de mes deux voisins immédiats) qu'il m'extirpe de mon logement, pour enfin tourner mes pages, pensé-je. Eh bien, non! Qu'attend-il? Il ferme les yeux, prend une grande respiration et enfin m'ouvre à la page de garde. Là, il s'attarde longuement, il n'y a pourtant pas grand-chose à lire... Puis lentement, lentement, il me feuillette avec des gestes d'une infinie douceur. On le dirait perdu dans un rêve. Ou est-ce moi qui rêve? Mais non, ce sont bien deux grosses larmes qui viennent de s'écraser sur ma page 29...
_________________
Rêve de grandes choses, cela te permettra d'en faire au moins de toutes petites. J. Renard
http://danielle.akakpo.over-blog.com/
Back to top
sousmarin
Guest

Offline




PostPosted: Thu 22 Mar - 13:06 (2012)    Post subject: Histoire en commun: les péripéties d'un livre... Reply with quote

…couronnant mes mots de deux auréoles ; ils s’ajouteront à mes stigmates de vieillesse s’il ne les fait pas sécher rapidement.
-« Merde, comme si les deux grignotages de souris et la page 122 déchirée ne suffisait pas… » S’exclame-t-il en me secouant.

Revenu à la raison, il allume son radiateur à bain d’huile puis, en attendant qu’il chauffe, me souffle délicatement dessus, comme une brise matinale à la fin d’un soir d’été…
Je m’endors, bercé par ses bras, lorsqu’une voix stridente me vrille les oreilles par son « Bonjour chéri », qu’elle croie délicat, et son bisou mouillé qui ajoute une auréole, certes plus petite mais en rien angélique, à ma page.

Il me pose. Voilà bien un comportement typiquement humain.
Ils vous aiment, vous chérissent, sont près à tout pour que vous soyez à eux puis un mirage passe, sous la forme d’un jupon ou d’un crapaud, et hop vous n’existez plus !
Puisque c’est comme ça…
Back to top
Marixel
Conjonction volubile

Offline

Joined: 20 Jan 2011
Posts: 5,296
Localisation: ...
Féminin

PostPosted: Thu 22 Mar - 13:42 (2012)    Post subject: Histoire en commun: les péripéties d'un livre... Reply with quote

Puisque c'est comme ça, je ne vais pas attendre le bon vouloir du joli Coeur, je vais me coucher, je suis très fatigué, je sens des courbatures dans ma reliure et mon dos me fait atrocement souffrir. En entendant sa dulcinée, il m'a posé négligemment sur le rebord de la bibilothèque, au niveau du troisième rayonnage. D'un élan prodigieux, j'étire mes fils, et me coule entre deux livres peu épais, à peu près de ma corpulence. Quelle chance ! Je me retrouve confortablement lové entre "Les Illuminations" d'Arthur Rimbaud et "Un printemps d'Italie" d'Emmanuel Roblès. Avec ces deux titres, nul doute que je vais voir la vie en rose !
Back to top
Fred
Guest

Offline




PostPosted: Thu 22 Mar - 17:57 (2012)    Post subject: Histoire en commun: les péripéties d'un livre... Reply with quote

Ce n'est peut-être pas la place qu'il avait décidé pour moi, mais après tout, j'ai tout de même mon mot à dire !

- au fait ! Je viens de voir que tu as un nouveau pensionnaire ?
- ouais.
- et qu'est-ce qu'il raconte de beau ?
- bof... Une histoire banale d'après ce que j'ai commencé à lire...

"Bof ! Une histoire banale !!!", ah ! C'est du beau ça ! Cette espèce de pin-up arrive, et hop ! On tourne la page !!

- j'arrive chéri ! Je vais faire quelques courses !

C'est ça ! Va donc ! Non mais... Me négliger pour cette fille !
Ah ! Que fait-il ? On dirait qu'il revient vers moi ?

- raah ! C'est sûrement elle qui l'a placé de cette façon ! Est-ce que je m'occupe de ranger ses casseroles...

Il me saisit de nouveau et...
Back to top
danielle
Administrateur

Offline

Joined: 21 May 2010
Posts: 12,512
Localisation: St Etienne
Féminin Poissons (20fev-20mar)

PostPosted: Thu 22 Mar - 18:33 (2012)    Post subject: Histoire en commun: les péripéties d'un livre... Reply with quote

reprend son manège. Un doigt sur la couverture, un oeil sur la page de garde, il me feuillette et de nouveau deux grosses larmes s'écrasent sur une de mes pages. Sensible ce garçon, et pudique. Il manifeste ses émotions en secret, même sa belle n'y a pas droit. Elles ne sont que pour moi, ou plutôt, c'est entre lui et moi qu'il se passe quelque chose. Et si j'étais lié à son passé, son enfance? Si j'avais déjà joué un rôle dans son existence?
_________________
Rêve de grandes choses, cela te permettra d'en faire au moins de toutes petites. J. Renard
http://danielle.akakpo.over-blog.com/
Back to top
Marixel
Conjonction volubile

Offline

Joined: 20 Jan 2011
Posts: 5,296
Localisation: ...
Féminin

PostPosted: Thu 22 Mar - 18:51 (2012)    Post subject: Histoire en commun: les péripéties d'un livre... Reply with quote

Je commence à me sentir mal à l'aise : l'humidité est très néfaste, un rhume de feuilles est si vite attrapé et ensuite, on reste fragile des caractères toute sa vie. Si encore je possédais une couveture en moleskine comme les héros de Pouchkine ou bien Anna Karénine ! Je prie pour qu'il arrête son va et vient, cette caresse troublante finit par me perturber. J'entends un bruissement, puis un concert de gémissements. Ce sont mes compagnons de presse qui se tordent de douleur pour complaire à leur propriétaire. Et soudain, j'entends ce dernier me reprocher : "Me serais-je leurré sur ton compte ? Tu as osé te ranger seul - ne nie pas, j'ai fait semblant de ne rien voir car je suis un maître indulgent, mais rien ne m'échappe - et maintenant tu restes insensible à ma peine. Et pourtant, je mise de grands projets sur toi. Tu détiens le Secret, quand vas-tu me permettre d'enfin y accéder ? Je l'écoute, interloqué, et sens une sueur glacée recouvrir ma peau déjà moite.....
Back to top
sousmarin
Guest

Offline




PostPosted: Fri 23 Mar - 23:31 (2012)    Post subject: Histoire en commun: les péripéties d'un livre... Reply with quote

Heureusement, il le voit et me pose précieusement près du radiateur, maintenant chaud, puis s’en va faire les yeux doux à sa gourgandine qui, rentrée des « courses », minaude outrageusement…

-« Nom de Dieu ! » s’écrie Bruno.
-« Quoi, c’est si bon que ça ! » Lui répond Emma juste avant qu’il ne se précipite vers le radiateur et ne m’enlève de celui-ci !
-« Mais comment il a pu tomber dessus !» hurle t-il avant de constater, de visu, qu’une page a eu le temps de devenir maronnasse.
Bon, pour la bagatelle je repasserais, se dit Emma en regardant ses doigts.

-« Purée, y avait déjà un grignotage de souris sur 2 pages, sans compter la page déchirée ; maintenant nous avons une page maronnasse… »
-« Ce n’est pas grave, minou, on pourrait reprendre notre conversation là où elle s’est arrêtée.» Dit-elle en lui caressant, du genou vers l’aine, la cuisse.
-« Non, non, je ne le quitte plus de l'œil, d’ailleurs je vais de ce pas chez l’expert, Maître Danielle, pour estimer son prix et voir si…
Back to top
danielle
Administrateur

Offline

Joined: 21 May 2010
Posts: 12,512
Localisation: St Etienne
Féminin Poissons (20fev-20mar)

PostPosted: Sat 24 Mar - 09:55 (2012)    Post subject: Histoire en commun: les péripéties d'un livre... Reply with quote

Un hurlement de sirène à l'extérieur m'empêche d'entendre la fin de sa phrase. Peu importe, le début m'a suffi. Ma reliure brûle, non pas à cause du radiateur, mais d'appréhension et de colère. Je sais très bien ce que c'est qu'un expert. Je suis déjà passé entre les mains de Maître Sousmarin, Maître Fred, Maître Belphegor, Maître Marixel, Maïtre Pollux, j'en oublie sans doute... Tous des vicieux qui me tripotent, fouillent mon intimité, parfois à la loupe, jusqu'à me faire mourir de honte. Aucun ne me conserve par devers lui. Heureusement, Dieu sait quels sévices je serais amené à subir! Non, ils se contentent de m'évaluer, de fixer un prix pour les pages de belle prose que je protège comme un trésor. Un prix, comme pour une salade ou un kilo d'oranges au marché! Si encore, ils étaient d'accord entre eux...
Ainsi, mon nouvel acquéreur que je trouvais si sympathique, ce jeune Bruno qui m'arrosait de larmes, larmes de crocodile alors? n'aurait pour seul désir que de se défaire à nouveau de moi pour en tirer profit? Faire un cadeau à sa belle qui a l'air de se soucier de la littérature comme de sa dernière paire de collants filés? Pitié, que l'on me détrompe...
_________________
Rêve de grandes choses, cela te permettra d'en faire au moins de toutes petites. J. Renard
http://danielle.akakpo.over-blog.com/
Back to top
Fred
Guest

Offline




PostPosted: Sat 24 Mar - 18:26 (2012)    Post subject: Histoire en commun: les péripéties d'un livre... Reply with quote

que l'on me dise que je ne suis pas enconre tombé entre de mauvaises mains ! Je commence de plus en plus à me sentir maudit...
Il empoigne son blouson, me saisit à la volée, et sort de l'appartement en claquant la porte.
A ce moment, je donnerai cher pour voir la tête que fait la liseuse d'Arlequin ! Voir ses avances repoussées pour un livre... Ce doit tout de même être frustrant ! La pauvre... Moi, cela me fait jubiler quelque peu...

Oh ! Non... Pas ça ! Il ne va tout de même pas oser le faire !!!!
Et... Si ! Il pousse la porte d'entrée... Ça recommence.

- bonjour Maître Danielle.
- Bruno ! Quelle bonne surprise !

Whaou ! C'est dingue ! Cette femme est le portrait craché d'Amélie Poulain, qui fût l'une de mes voisines d'étagère un temps !

- à voir l'état d'exitation dans lequel vous êtes, vous m'amenez un nouveau pensionnaire à examiner !
- c'est exact. Tenez, le voici.

Elle me saisit délicatement, me caresse, me retourne, me tripote, enfin, la totale quoi.
Elle semble ne pas pouvoir résister à mon charme. Enfin peut-être une véritable connaisseuse.

- "Erewhon", de Samuel Butler, publié anonymement en 1872... J'en avait déjà entendu parler, mais jamais je n'ai eu le privilège de le tenir entre les mains.

Alors là... Je suis flatté ! Elle semble tellement émue, que je sens un frisson remonter le long de ma reliure.

- alors Maître, selon vous, combien ?
- hum... À première vue, je dirai...
Back to top
sousmarin
Guest

Offline




PostPosted: Sun 25 Mar - 11:26 (2012)    Post subject: Histoire en commun: les péripéties d'un livre... Reply with quote

…que l’on peut en espérer 8 000 à 10 000 euros »

Bruno est subjugué, muet, avec un regard un peu trop bas pour être décent…Emma, n’en pouvant plus, lui donne un coup de coude, entraînant sa chute à terre ; alors, Maître Danielle, pleine de compassion, s’accroupit et, en le touchant, lui demande s’il n’a rien. Conclusion, il se relève encore plus rouge qu’il n’était et bredouille :
-«Oui, bon, parfait, d’accord, super, euh…bon !»

Emma décide de prendre les choses en mains, si je peux dire, et règle l’affaire en 30 secondes ; ils repasseront dans 48 heures pour le résultat de l’expertise. Elle saisit fermement le bras de Bruno, qui affiche quand à lui un sourire parfaitement niais, puis ils franchissent tous 2 la porte, nous laissant seuls, enfin…
Trop vite dit, voilà que Maître Danielle saisit son téléphone :

- « Monsieur Grossous, j’ai un livre qui vous intéressera "Erewhon", de Samuel Butler, publié anonymement en 1872, en relatif bon état, vraiment exceptionnel ! »

- « Absolument, 30 000 euros, par contre je vois envoie un jeune homme avec qui vous devrez négocier entre 8 000 et 10 000, vous me verserez le complément comme d’habitude. »

- « Au revoir, monsieur Grossous, à bientôt » Dit-elle en gloussant ; elle enchaîne sans temps mort et compose un autre numéro.

- « Bruno, Maître Danielle, j’ai un client, nous pouvons nous voir demain pour en parler si vous le voulez ? »

- « Chez moi plutôt, vers 16 heures, vous connaissez l’adresse ? »

- « A demain, j’ai hâte d’y être » Finit-elle d’une voix enjôleuse.

Alors là, j’en reste sur le Mors ! Je vais contrecarrer son plan diabolique en...
Back to top
danielle
Administrateur

Offline

Joined: 21 May 2010
Posts: 12,512
Localisation: St Etienne
Féminin Poissons (20fev-20mar)

PostPosted: Tue 27 Mar - 11:00 (2012)    Post subject: Histoire en commun: les péripéties d'un livre... Reply with quote

disparaissant de la circulation! Voilà, c'est dit! Pas question de laisser ces requins arnaquer mon ami Bruno. Quelque chose me dit que ce n'est pas de gaieté de coeur qu'il se débarrasse de moi. Je représente quelque chose de très fort pour lui mais nécessité fait loi: il est évident qu'il tire le diable par la queue, et entre devenir SDF et mettre du beurre dans les épinards, il a choisi, la mort dans l'âme. Et tant pis si j'ai faux sur toute la ligne, sur toutes mes lignes plutôt, je me sentais si bien chez Bruno. Réfléchissons. Disparaître, mais comment? Faire un bond vers le radiateur et me laisser réchauffer jusqu'à devenir un torchon invendable? . Me dissimuler au plus profond de la bibliothèque derrière d'énormes volumes qui risqueraient de m'étouffer? Non, je ne suis pas suicidaire! Muse de la littérature, providence des beaux livres, à l'aide je t'en supplie...
_________________
Rêve de grandes choses, cela te permettra d'en faire au moins de toutes petites. J. Renard
http://danielle.akakpo.over-blog.com/


Last edited by danielle on Wed 28 Mar - 08:17 (2012); edited 1 time in total
Back to top
Fred
Guest

Offline




PostPosted: Tue 27 Mar - 18:02 (2012)    Post subject: Histoire en commun: les péripéties d'un livre... Reply with quote

fait quelque chose pour moi !
À peine ai-je terminé ma prière qu'un énorme matou noir jaillit du haut d'une des bibliothèques, et atterrit lourdement sur la table où je suis posé d'une manière très inconfortable. D'un second bond, il me propulse violemment avec ses pattes postérieures, ce qui a pour effet de me catapulter sous une étagère basse, dans un recoin de la librairie qui semble abandonné.
Merci ! Merci infiniment ma Muse... rien n'est encore gagné, mais au moins, je suis pour l'instant à l'abri de tout regard.

La clochette suspendue de la porte d'entrée retentit.
Un homme de forte corpulence vêtu d'un costume sombre fait son apparition.

- Maîître Daanielle ! Comment alleez-vous ?
- on ne peut mieux monsieur Grossous ! On ne peut mieux !
- je l'imaagine aiséément ! Ha ! Ha ! Ha !

Qu'est-ce encore que ce pédant ! il a plus la tête du truand de base vaniteux que de l'amoureux de beaux livres...

- suivez-moi, il est... Euh ! Je suis certaine de l'avoir déposé ici...
- ah ! Il seemble qu'il se soiit évapooré ! N'est-iil pas ?
- non ! Je suis certaine de l'avoir posé là ! Je ne suis pas folle tout de même !
- me suiis-je deplaacé pour...
- cessez donc de déblatérer de la sorte ! Il y a beaucoup d'argent à la clef. Je dois absolument...
Back to top
danielle
Administrateur

Offline

Joined: 21 May 2010
Posts: 12,512
Localisation: St Etienne
Féminin Poissons (20fev-20mar)

PostPosted: Wed 28 Mar - 08:34 (2012)    Post subject: Histoire en commun: les péripéties d'un livre... Reply with quote

remettre la main sur ce fichu bouquin, pardon sur ce trésor inestimable...Aidez-moi donc au lieu de bougonner. Fouillez ce côté-ci de la pièce, moi je m'occupe du côté droit. Avec ce diable de matou, on ne sait jamais, il joue avec tout... J'ai beau lui faire la leçon...
Au mot matou, Grossous a verdi:
— Maa chèère, , je, je suis allergique aux poils de chat, et à la poussière. Je, je dois m'en aller, j'ai d'autres affaires pressantes
— Voyons, celle-ci est des plus juteuses, faites un effort...
— Ma santé avant tout!
— Grossous, vous êtes impossible
Le dit Grossous prépare une remarque acerbe en se dirigeant vers la porte lorsque le gros matou noir, enfant chéri de Maître Danielle, jaillit soudain de nulle part comme un diable hors de sa boîte vient se percher sur l'épaule de l'expert qui hurle de terreur et perd connaissance.
_________________
Rêve de grandes choses, cela te permettra d'en faire au moins de toutes petites. J. Renard
http://danielle.akakpo.over-blog.com/
Back to top
Fred
Guest

Offline




PostPosted: Wed 28 Mar - 18:06 (2012)    Post subject: Histoire en commun: les péripéties d'un livre... Reply with quote

Nom d'un best-seller !!! Il s'est vautré si près de l'étagère, que j'arrive à distinguer les boutons qu'il a sur son gros visage bouffi !!
S'il reprend conscience, je vais être aux premières loges ! Je suis mort...

- monsieur Grossous ! Enfin ! Ce n'est qu'un chat !

Ouf ! Maître Danielle l'a retourné sur le dos, et lui balance des claques de cow-boy pour qu'il revienne à la raison.

-----

- je ne te comprends pas Bruno ! On te propose jusqu'à 10 000 € pour ce foutu bouquin ! Et toi, tu es là, assis sur le bord de ton lit, la tête entre les mains, comme si le ciel te tombait dessus, alors que tu vis dans la misère ! Merde ! Réveille toi à la fin !
- ça y est ? T'as terminé ton monologue ?
- pffff ! Tu me saoule avec tes bouquins... Peux-tu m'expliquer ce qui te mets dans cet état ?
- entre lui et moi, il y a quelque chose que personne ne peut comprendre. Même pas toi...
- essaye au moins ! Je vais finir par croire que je fréquente un débile...
Back to top
sousmarin
Guest

Offline




PostPosted: Fri 30 Mar - 01:02 (2012)    Post subject: Histoire en commun: les péripéties d'un livre... Reply with quote

…d’obsédé de pages couvertes d’encre ! »
-« C’est vrai, tu as raison…tu sors, le livre rentre. » Dit Bruno en claquant la porte. D’un pas déterminé, il se dirige vers le bureau de Maître Danielle en répétant son petit discours à voix haute.
Après moult changements et répétitions, il opte pour un ferme : « Ecoutez Maître, je dois reprendre mon Erewhon, je ne peux m’en séparer même pour 10 000 euros. »

-« Excusez moi de vous déranger Monsieur mais je n’ai pas pu m’empêcher de vous entendre. Je me présente : Benjamin Bertaud, collectionneur en livres anciens. Avez-vous vraiment un "Erewhon" de Samuel Butler, publié anonymement en 1872 ? »
-« C’est possible… » Lui répond Bruno en fronçant les sourcils.
-« Dans ce cas, moi je vous en donnerais plus de 10 000 euros ! Tenez, voilà la carte de mon expert, Monsieur Pinacle, apportez lui votre livre pour expertise et ensuite je vous ferais une offre ferme. »
Le voyant hésité, il ajoute :
« Je pourrais ajouter à mon offre quelques livres que je possède en double… »

C’est avec un moral en acier que Bruno franchit la porte de Maître Danielle lorsqu’il voit…
Back to top
danielle
Administrateur

Offline

Joined: 21 May 2010
Posts: 12,512
Localisation: St Etienne
Féminin Poissons (20fev-20mar)

PostPosted: Fri 30 Mar - 19:59 (2012)    Post subject: Histoire en commun: les péripéties d'un livre... Reply with quote

apparaître un énorme matou noir qui, mettant à profit l'ouverture de la porte, lui file à toute allure passe entre les jambes, pour aller dégourdir les siennes à l'extérieur. Un chat noir, mauvais présage? Son moral d'acier est écorné d'autant qu'avançant dans la boutique mal éclairée, il aperçoit Maître Danielle à genoux auprès d'un individu allongé à terre, et occupée à le gifler à tour de bras. Drôle de spectacle.
— Mais enfin, que se passe-t-il? Cessez de maltraiter ce pauvre homme!
L'experte sursaute, se retourne et se hâte de rassurer le jeune homme:
— Ce n'est rien. Juste un client allergique aux poils de chat. Dans quelques minutes, il sera sur pied. ( Elle prie pour que ce soit plutôt plus long, la voilà dans de beaux draps, Bruno qui arrive au mauvais moment, Grossous qui risque en se réveillant de commettre un impair, et le précieux livre qui a disparu!)
— Vous feriez mieux d'appeler un médecin, le SAMU. Vos claques ne me semblent pas appropriées.
— Pensez-vous, ce n'est pas la première fois que cela lui arrive. Mais il faudra que je le raccompagne chez lui. Si vous pouviez repasser demain, nous aurions plus de temps.
Bruno hésite, cette histoire lui paraît bizarre. Il s'apprête à sortir pour appeler discrètement le SAMU lorsqu'un gémissement s'élève dans la boutique...
_________________
Rêve de grandes choses, cela te permettra d'en faire au moins de toutes petites. J. Renard
http://danielle.akakpo.over-blog.com/
Back to top
Fred
Guest

Offline




PostPosted: Sat 31 Mar - 15:06 (2012)    Post subject: Histoire en commun: les péripéties d'un livre... Reply with quote

- aaaaah !

Bruno fait immédiatement volte face. L'homme allongé sur le sol semble revenir à lui.
- c'est bon Bruno... Je vous remercie de votre sollicitude, mais je...
- Maître Danielle ! Cet homme fait plus de deux fois votre poids, pas question que je vous abandonne !

Au grand dam de la libraire, il aide l'homme à se relever et s'asseoir sur un vieille chaise qui peine sous la masse.
- ça va monsieur ! Voulez-vous que nous appelions les secours ?
- non ! C'est inutile Bruno. Merci, vous en avez déjá assez fait. Je vais le ramener chez lui.
- comme je vous l'ai dit, pas question que je vous laisse seule !
- moon Dieuu ! Que m'est-iil arriivé ?
- rien cher monsieur, vous avez fait un malaise.
- cheer moonsieur ? Mais...
- vos lunettes... Euh... Elles ont dû...
- là Maître Danielle ! Elles ont glissé sous l'étagère.

Plus rapide, Bruno se penche et les ramasse.
- ah ! Un de vos livre s'y est également caché ! Mais... C'est le mien !
- oh ! Mon client a dû l'entraîner dans sa chute ! Merci !
- vootre clieent ?
- hum... Je vais réfléchir à votre proposition Maître Danielle... Je vous contacte.
- euh... Attendez Bruno ! Attendez ! Je peux peut-être...
Back to top
danielle
Administrateur

Offline

Joined: 21 May 2010
Posts: 12,512
Localisation: St Etienne
Féminin Poissons (20fev-20mar)

PostPosted: Mon 2 Apr - 18:41 (2012)    Post subject: Histoire en commun: les péripéties d'un livre... Reply with quote

... faire un effort. Mais Bruno n'entend plus, il a déjà franchi la porte et s'enfuit à grands pas en direction de son domicile. La scène à laquelle il a assisté le laisse perplexe: deux fous, deux escrocs? En tout cas, il ne remettra jamais les pieds dans cette drôle de boutique d'autant qu'on n'y prend pas grand soin des livres anciens. Son Erewhon à terre sous un radiateur? Voilà qui ne lui plaît pas du tout. Heureusement qu'il l'a récupéré. Il serre le précieux objet contre sa poitrine; une curieuse sensation l'envahit, une douce chaleur, comme si le livre lui communiquait son plaisir d'être en sa compagnie. Et les souvenirs affluent...
_________________
Rêve de grandes choses, cela te permettra d'en faire au moins de toutes petites. J. Renard
http://danielle.akakpo.over-blog.com/
Back to top
Fred
Guest

Offline




PostPosted: Wed 4 Apr - 17:47 (2012)    Post subject: Histoire en commun: les péripéties d'un livre... Reply with quote

à une telle vitesse qu'il se sent submergé par ceux-ci. Complètement bouversé, Bruno est saisit d'un malaise.
Il se laisse tomber de tout son poids sur le premier banc venu, et pose le livre à côté de lui.

- ouah ! Qu'est-ce qu'il m'arrive... Il faut que je me calme un peu.

Nooon ! Fallait pas me poser maintenant ! Nous commencions à peine à communiquer ! Il faut que je trouve un moyen de reprendre le contact.
Une brise légère se met à balayer l'ouvrage, qui laisse entrevoir ses entrailles.
Bruno tourne la tête, et aperçoit une page où est inscrit en caractères gras "reste calme".

- hum... C'est marrant ça !

Quelques pages bougent sous l'effet de la brise, et... De nouveau, en gras apparaît "pas tant que ça !"
Dubitatif, Bruno se penche vers le bouquin en fronçant les sourcils.
Autre risée et... "notre histoire est liée"

- qu'est-ce que c'est que ce truc ! Des mots en gras, ça et là sur une page, qui semblent former des phrases qui me parlent ? Emma a raison, je deviens fou !

"non tu ne l'es pas"

- il faut absolument que je montre ça à Emma... Elle va en tomber sur le cul !

Bruno revient à la page 66, où figuraient les premiers mots gras et... Ils y figuraient bien, en caractères... Normaux !
Page 34 ? Idem...
Bruno, les yeux écarquillés comme un enfant au pied du sapin de Noël, saisit délicatement son livre et...
Back to top
sousmarin
Guest

Offline




PostPosted: Fri 6 Apr - 23:51 (2012)    Post subject: Histoire en commun: les péripéties d'un livre... Reply with quote

...s’en va retrouver l’expert de Benjamin Bertaud ainsi que ce dernier.
Le dénommé Pinacle, l’air débonnaire, me prend entre ses mains. Son langage corporel suggère qu’il va nous décevoir, pauvres petits amateurs détenant un livre banal sans réelle valeur, peut être même pas une première édition…
Il commence à me feuilleter, comme le ferait un boucher d’un bas morceau de viande, puis il blêmit, transpire tout en murmurant :
-« ce n’est pas possible, ce n’est pas possible, c’est un premier né, c’est en un, j’en suis sûr, nom de Dieu de nom de Dieu ! »

Bruno est content, je le vois, il faut dire que s’il m’avait lu, il aurait vu quelques différences notables avec le Erewhon final, ce qui l’aurait mis sur la voie et il n’aurait pas eu à poser cette question :
- « Comment ça, un premier né…qu’est ce d’ailleurs ? »
Pinacle tout content de montrer sa science :
- « A l’époque, l’éditeur sortait, d’après le manuscrit, deux exemplaires qu’il remettait à l’auteur pour corrections. Celui-ci en retournait un annoté pour modifications et en gardait un pour lui. Comme notre exemplaire est vierge de toute annotation, nous avons affaire à ce dernier, un exemplaire unique…j’estime sa valeur entre 50 000 et 100 000 euros ! Je vais néanmoins garder ce livre 48 heures pour les vérifications d’usage… »
Ou comment justifier des honoraires extravagants…

Ben, nullement déconcerté, prend Bruno par le bras et une fois dehors lui dit :
- « Et si vous veniez dîner ce soir, pour parler de tout cela ? Venez avec votre amie si cela vous rassure. »
Bruno tout sourire lui répond :
- « D’accord ! »
- « Voilà mon adresse, on dit 20 heures… » Propose t-il en lui tendant une superbe carte de visite d’une adresse dans le 16éme arrondissement sans indication d’étage.
Bruno hoche la tête, Ben s’éloigne puis, en se retournant, lance…
Back to top
Fred
Guest

Offline




PostPosted: Thu 12 Apr - 16:26 (2012)    Post subject: Histoire en commun: les péripéties d'un livre... Reply with quote

- soyez à l'heure cher ami ! la ponctualité est de rigueur !!
 
Bruno répond par un signe de tête, l'air hébété.
Une fois rentré, il raconte les péripéties de sa journée à Emma.
 
- entre 50 000 et 100 000 € !!!!! whoua !!!! et l'autre qui nous en proposait 10 000 €... c'est génial Bruno ! c'est génial !!!
- ouais...
- "ouais..." on te propose une somme énorme pour un amas de feuilles de papier défraîchies, et toi tu es là, affalé sur ton canapé pourri, à moitié endormi et... "ouais..."
- j'suis pas endormi ! j'essaye de réfléchir ! mais avec toi qui n'arrête pas de parler... c'est difficile !
- réfléchir à quoi ? tu lui vends point barre ! y'a pas à se prendre la tête !
- c'est pas aussi facile que ça Emma. Il y a quelque chose entre ce bouquin et moi, il faut absolument que je découvre ce que c'est, point barre comme tu dis si bien...
- bon, écoute, allons voir ton Benjamin machin, et on verra après ? Hé ho ! Bruno... Je suis là ! Tu m'entends ?
- ouais... Je prends une douche et on va y aller...

Bruno se lève et traÎne péniblement sa pauvre carcasse, traversant le salon en direction de la salle de bain, sous le regard abasourdi d'Emma.

- putain Bruno, sérieux, qu'est-ce que tu cherches ? Tu vois des experts qui te proposent des sommes incroyables, et toi, tu as l'air complètement abattu... À quoi ça te sert de savoir que ce bourquin vaut un fortune, si au final, tu n'es pas décidé à t'en séparer ?

Bruno stoppe net au milieu de la pièce, et se retourne sur Emma:

- écoute...
 
 
 
Back to top
Display posts from previous:   
Post new topic   Reply to topic    forum du cercle maux d'auteurs Forum Index -> SALON DE THE -> Le manège déjanté All times are GMT + 1 Hour
Page 1 of 1

 
Jump to:  

Index | Create my own forum | Free support forum | Free forums directory | Report a violation | Cookies | Charte | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group