forum du cercle maux d'auteurs Forum Index

forum du cercle maux d'auteurs
Ouvert à tous les passionnés de lecture et d'écriture!

 FAQFAQ   SearchSearch   MemberlistMemberlist   UsergroupsUsergroups   RegisterRegister 
 ProfileProfile   Log in to check your private messagesLog in to check your private messages   Log inLog in 

Les reliquats de la dernière lune

 
Post new topic   Reply to topic    forum du cercle maux d'auteurs Forum Index -> COIN ECRITURE -> Le coin des poètes
Previous topic :: Next topic  
Author Message
didlec
Guest

Offline




PostPosted: Thu 19 Jan - 12:27 (2012)    Post subject: Les reliquats de la dernière lune Reply with quote

Les reliquats de la dernière lune (part. 1).  
 

Quelques fantômes évanescents s’enfouissent  
Sous les décombres orgueilleux d’une arborescence fatale.  
Si peu d’hommes concupiscents tarissent  
Encore la pénombre des cieux : Défaillance globale !  
Il reste encore quelque vivats pour y accrocher  
A une veste cousue d’or, mes apparats en ricochets.  
Au fil des rêves qui s’amenuisent à l’aube,  
Croupit cette grève où se cuisine une daube.  
A faire pâlir d’envie d'invulnérables alchimistes de l’âme,  
Un surfait zéphyr dévisse l’indéboulonnable alpiniste qui se pâme  
A la cime surannée de son indicible morgue.  
Triste abîme cutané de ce perfectible démagogue ;  
Chromosomes à cent pour cent d’esquisses gommées  
A l’ombre de joyeux lutins en transe létale ;  
Doux idiomes aux accents factices, déclamés  
En sombres et soyeux baratins offensant son dédale.  
Au sortir du drap souillé de la chaleur causée des nuits du coq à l’âne,  
A épier les reliquats de la dernière lune pour y trouver une once d’éphémère.  
Trouver délirant un vieux clou rouillé sans saveur, en user, en abuser jusqu’à l’insane  
Et triste, s’écrier : « Eurêka ! » de la rancune absconse de ses frères.  
Quelques nymphes plus ou moins folles déposent des larmes de fil de lin  
Aux reflets écarlates sur des braises ravinées de drames.  
Chassant le biffin, adulant les idoles, psychose ou charme,  
Colifichets inadéquats, elles baisent à s’épuiser, enfin.  
Lestes esprits retors qui vont là, presque décrocher  
De prestes matamores drapés de soies effilochées.  
A leur main le glaive qui aiguise l’opprobre.  
En eux le vent se lève, se déguise en outre sobre.  
Il faudra tenir en vie, perméable linguiste sans flamme !  
Pour tout mot dire, ravi, la fable égoïste qui se déclame,  
En mime fractionné, inextinguible anthropologue ;  
Chaque rime imprimée dans de lisibles dialogues.  
De cette lymphe arboricole qui suppose comme seule arme,  
Un billet de ouate dans la fournaise d’un nez de satin.  
Un séraphin encore à l’école des proses acclame,  
Du fond du chai, sans hâte, des foutaises imaginées tout main.  
…Au sortir du drap mouillé de la moiteur, amusé des nuits du coq à l’âne,  
A prier les reliquats de la dernière lune, qu’ils ne s’immiscent en mon austère,  
Souvenirs estampillés d’un bonheur désuet au sexe profane,  
Dépenaillé, sobre et délicat : Les oubliettes nocturnes pour toute réponse imaginaire…  
 
 
 


http://www.youtube.com/embed/MQ7sBJw5Xpc
Back to top
Publicité






PostPosted: Thu 19 Jan - 12:27 (2012)    Post subject: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Back to top
Display posts from previous:   
Post new topic   Reply to topic    forum du cercle maux d'auteurs Forum Index -> COIN ECRITURE -> Le coin des poètes All times are GMT + 2 Hours
Page 1 of 1

 
Jump to:  

Index | Create my own forum | Free support forum | Free forums directory | Report a violation | Cookies | Charte | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group