forum du cercle maux d'auteurs Forum Index

forum du cercle maux d'auteurs
Ouvert à tous les passionnés de lecture et d'écriture!

 FAQFAQ   SearchSearch   MemberlistMemberlist   UsergroupsUsergroups   RegisterRegister 
 ProfileProfile   Log in to check your private messagesLog in to check your private messages   Log inLog in 

Le chiffre
Goto page: 1, 2  >
 
Post new topic   Reply to topic    forum du cercle maux d'auteurs Forum Index -> ARCHIVES générales -> Archives des jeux d'écriture -> JEU N°77 -> Critiques constructives Jeu N°77
Previous topic :: Next topic  
Author Message
A rebours
Guest

Offline




PostPosted: Thu 19 Jan - 11:11 (2012)    Post subject: Le chiffre Reply with quote

Le chiffre


Je ne le voulais pas vraiment, pourtant il le fallait bien. Prendre, ou donner. J’ai eu le choix, me semble-t-il, il y a longtemps. Le temps passe vite, très vite, et m’échappe inéluctablement bien que je l’égrène sans fin. Vingt-sept jours, presque vingt-huit. Ce tic-tac hante mon esprit, cadence mes pensées au rythme d’un pendule fatal. Le couperet tombe quoi que je fasse. Vingt-sept jours… Mon père m’a confié lorsque j’étais tout jeune, encore effrayé par ce sort funeste qui nous frappe, qu’il s’agit d’un cycle naturel, en somme. D’aucuns y dénichent cependant une origine infernale, maudite.
Il arrive que cela se produise au plus profond des nuits. Cette fois, ce fut en plein jour, et pourtant au cœur de l’intolérable des peurs humaines. Cet inconnu, une innocente victime qui ne demandait rien d’autre que de demeurer ordinaire, je l’ai accompagné de l’autre côté. Il marchait là, seul, dans une venelle déserte et dans les méandres d’une vie insignifiante. A présent, il erre dans les ténèbres, aux côtés des ombres. Ce pauvre homme m’aurait détesté ; tout en moi est haïssable. Ma parole est mensonge, mes promesses infidèles, mes actes des péchés dont je ne me purifie qu’en immolant sur l’autel de l’ignominie des martyrs sacrifiés au nom du Mal. Je vomis leur sang et ma haine de ces humains si faibles. Le misérable bougre doit toujours traîner sur les rives du fleuve, au cœur du parc qu’aiment tant les promeneurs, dans une posture nonchalante, légèrement désarticulée ; ses cheveux bruns se sont certainement maquillés d’une matière rougeâtre quelque peu coagulée, collés à une peau blafarde, fripée, corrompue par les coups. Achevant mon angoissante poursuite, il m’a impérieusement fallu l’abandonner au beau milieu de l’infime parcelle de nature qui anime cette ville, exhibé aux regards de tous. Qu’ils sachent enfin quel est mon immense pourvoir, mon sinistre devoir ! Le leur cacher, dissimuler mon œuvre, serait escamoter le message, et me dérober à ma tâche. Je veux le voir gésir là, sous leurs yeux affolés ; que par lui sonne le glas dans ces vies futiles pour glacer leurs journées inconséquentes.
Le rite demeure inchangé malgré la répétition morbide qui s’est obstinée à le sacraliser. L’envie monte en moi, s’insinue dans mes membres, contamine le sang qui coule en mes veines, pour finalement prendre possession de mes pensées. Incontrôlable, je me soustrais alors à mes activités et entre dans une traque infernale, celle de Sa proie devenue mienne. Mené par une force invisible, j’écoute Sa présence impalpable, je Le sens qui m’attire, me fascine et me meut telle une marionnette. Lentement, Il me guide vers le fruit de la malédiction, offrande que je croque lorsque la chair est encore tendre et chaude. Sous mes doigts, le souffle vital s’éteint, au terme d’un combat truqué, comme ce promeneur dont j’ai aujourd’hui broyé tous les espoirs.
Demain, une rumeur professera au monde la naissance d’un monstre d’une autre époque. Ils liront dans les journaux et dans mes crimes la noirceur d’une âme perdue.
J’ai eu le choix, il y a longtemps. Vivre diabolique, ou renoncer à moi-même. A présent, ivre de sang, je me repais de mes infamies.
Il me reste encore 666 heures, chiffre exact d’un compte à rebours à l’image d’une Bête inexpugnable, avant de traquer une nouvelle proie. Prendre la vie, ou donner ma vie, je choisis toujours la même issue. Le Maître sera encore une fois satisfait de moi.
Back to top
Publicité






PostPosted: Thu 19 Jan - 11:11 (2012)    Post subject: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Back to top
Mita
Guest

Offline




PostPosted: Thu 19 Jan - 11:36 (2012)    Post subject: Le chiffre Reply with quote

C'est beau et mystérieux, diabolique récit !
comme il fallait bien départager les textes, j'ai dû trouver un petit hic (je ne sais plus lequel, ayant perdu mes notes)
Peut-être l'écriture très écrite, justement, qui me semblait moyennement coller avec l'idée que je me fais d'un monologue ?
En même temps, quand on écrit, on écrit.
Back to top
Gaspard
Conjonction volubile

Offline

Joined: 11 Jun 2010
Posts: 228
Masculin

PostPosted: Thu 19 Jan - 12:23 (2012)    Post subject: Le chiffre Reply with quote

dans une venelle déserte et dans les méandres d’une vie insignifiante

il y avait : une Bête inexpugnable !

C'est un peu fort de café ! (rire)
_________________
« Vous êtes perdus si vous oubliez que les fruits sont à tous et que la terre n’est à personne.
Jean-Jacques Rousseau
Back to top
Visit poster’s website
ptit lu
Administrateur

Offline

Joined: 05 Jun 2010
Posts: 8,005
Localisation: Grenoble
Féminin

PostPosted: Thu 19 Jan - 13:33 (2012)    Post subject: Le chiffre Reply with quote

Mon choix numéro deux ! Le style convient bien à l'histoire, par contre une expression m'a semblé "moins jolies" ou "moins agréables" à la lecture comme "Ma parole est mensonge, mes promesses infidèles", question de ressenti, sans doute, sur ce détail.
Back to top
Jean Pierre19
Guest

Offline




PostPosted: Thu 19 Jan - 15:49 (2012)    Post subject: Le chiffre Reply with quote

Belle écriture. Texte d’un abord pas si facile au demeurant mais ô combien fascinant !
Back to top
Shéhérazade
Guest

Offline




PostPosted: Thu 19 Jan - 16:18 (2012)    Post subject: Le chiffre Reply with quote

Maître des ambivalences qui se joue magistralement du réel, une fois de plus, tu crées des personnages évanescents qui nous font froid dans le dos ! Pointilleuse sur le choix des adjectifs, minutieuse sur la ponctuation, tu réussis à installer des ambiances toujours pesantes, implacables, dont on a du mal à se dégager même une fois notre lecture terminée. J'apprécie énormément ! Mon numéro 1.
Back to top
Canardo
Guest

Offline




PostPosted: Thu 19 Jan - 16:36 (2012)    Post subject: Le chiffre Reply with quote

Comme d'habitude, j'aime l'écriture quand tu la ressers un peu.
Par contre tu devrais changer un peu d'univers... parce que cela te ressemblait tellement que j'ai cru que c'était quelqu'un d'autre !
Back to top
danielle
Administrateur

Offline

Joined: 21 May 2010
Posts: 12,512
Localisation: St Etienne
Féminin Poissons (20fev-20mar)

PostPosted: Thu 19 Jan - 17:49 (2012)    Post subject: Le chiffre Reply with quote

Je ne suis pas trop attirée par ce genre d'univers fantastique, démoniaque. Je salue la virtuosité de l'écriture bien qu'elle me paraisse un tantinet trop précieuse.
_________________
Rêve de grandes choses, cela te permettra d'en faire au moins de toutes petites. J. Renard
http://danielle.akakpo.over-blog.com/
Back to top
la mite au logis
Guest

Offline




PostPosted: Fri 20 Jan - 11:24 (2012)    Post subject: Le chiffre Reply with quote

Beau, fascinant, bien écrit, mais un peu trop mystérieux cette fois. Je ne l'ai pas retenu.
Back to top
Armorique
Administrateur

Offline

Joined: 05 Jun 2010
Posts: 4,919
Localisation: Dinan
Féminin

PostPosted: Fri 20 Jan - 14:13 (2012)    Post subject: Le chiffre Reply with quote

Comme dit plus haut, belle écriture , histoire étrange et fascinante. Cependant j'ai du mal à imaginer que l'on puisse penser de manière aussi belle...
_________________
On ne peut s’empêcher de vieillir mais on peut s’empêcher d’être vieux. Henri Matisse
Back to top
PolluxLesiak
Conjonction volubile

Offline

Joined: 06 Sep 2010
Posts: 4,902
Localisation: Lyon
Féminin Bélier (21mar-19avr)

PostPosted: Fri 20 Jan - 14:13 (2012)    Post subject: Le chiffre Reply with quote

Bien écrit, comme toujours, mais je n'ai pas accroché, désolée...
_________________
Lyon insolite...
Association Cœurs de Lyonnes
Back to top
Visit poster’s website
A rebours
Guest

Offline




PostPosted: Fri 20 Jan - 15:18 (2012)    Post subject: Le chiffre Reply with quote

Canardo wrote:
Comme d'habitude, j'aime l'écriture quand tu la ressers un peu.
Par contre tu devrais changer un peu d'univers... parce que cela te ressemblait tellement que j'ai cru que c'était quelqu'un d'autre !


Moi, je suis la Bête ? Mince alors...
Qui dit, par ailleurs, que personne ne pense en des termes plus châtiés ? Allons, c'est une fiction...  Mr. Green
Back to top
Khéops
Conjonction volubile

Offline

Joined: 05 Jun 2010
Posts: 997
Localisation: Villeneuve St Georges
Féminin Taureau (20avr-20mai)

PostPosted: Fri 20 Jan - 23:35 (2012)    Post subject: Le chiffre Reply with quote

Désolée mais ce n'est pas un monologue intérieur. C'est typiquement un récit à la première personne. En plus j'ai trouvé l'histoire un brin compliquée. Qui est cet homme, en fait ? Un vampire ? Le diable lui-même ? Apparemment non, puisque à la fin il dit "le Maître"... Et pourquoi tue-t-il tous les 28 jours ? Y a-t-il un rapport avec le cycle menstruel ? J'avoue que tout cela est très nébuleux...
Back to top
Visit poster’s website
A rebours
Guest

Offline




PostPosted: Sat 21 Jan - 11:02 (2012)    Post subject: Le chiffre Reply with quote

J'apporte donc quelques précisions.
Le monologue... Le personnage parle seul dans le but de faire connaître en direct ses pensées, idées, souvenirs. Il se perd dans ses pensées suite au meurtre puis se rappelle comment il y est venu, comment il doit procéder, et revient à sa réalité (je ne relèverai pas les modalisateurs qui l'impliquent sans cesse dans ses propos). Il ne quitte pas "son présent" et on reste bien dans une prise de parole "en direct", sans rupture chronologique. Si certaines lignes sont narratives, comme dans d'autres textes de ce jeu, on reste bien dans le monologue.
Quant au personnage, si on n'a pas compris que le cycle dépend du chiffre, 666, celui du Malin (divisé en 24h, cela fait environ 27/28 jours), on n'a pas compris, certes, que c'est le Malin qui habite cet homme. Ce n'est plus nébuleux si on le sait.
Back to top
Canardo
Guest

Offline




PostPosted: Sat 21 Jan - 11:11 (2012)    Post subject: Le chiffre Reply with quote

J'ai pensé à la lune et au loup-garou
Back to top
ptit lu
Administrateur

Offline

Joined: 05 Jun 2010
Posts: 8,005
Localisation: Grenoble
Féminin

PostPosted: Sat 21 Jan - 17:37 (2012)    Post subject: Le chiffre Reply with quote

Pour ma part, j'avais tout compris ! Okay
Back to top
A rebours
Guest

Offline




PostPosted: Sat 21 Jan - 17:48 (2012)    Post subject: Le chiffre Reply with quote

Merci Ptit lu ! Les amis, il faut lire un peu plus (ou voir) d’histoires diaboliques ! 666... C'est mythique. Je vous conseille La Malédiction.
Back to top
Tobermory
Conjonction volubile

Offline

Joined: 26 Sep 2011
Posts: 553
Localisation: Montpellier
Masculin Gémeaux (21mai-20juin)

PostPosted: Sat 21 Jan - 18:32 (2012)    Post subject: Le chiffre Reply with quote

Je me suis creusé les méninges sur ce texte, n'ayant pas le pré requis pour le comprendre : j’ignorais que 666 était le chiffre du diable. J’ai bien compris qu’il était question d’un tueur sanguinaire aux ordres du Diable, mais ce 666 m'intriguais. Je n’ai pas relu 666 fois, mais bien au moins 6. J’en suis arrivé à la piste évoquée par Khéops, du cycle féminin : 28 jours, un « cycle naturel », le sang versé, tout cadrait, y compris la malédiction, puisque ce processus biologique n’est pas toujours vu comme une bénédiction par les intéressées ( « Curse » – malédiction – est un des termes anglais pour désigner la chose.) Problème, le monologueur est un homme ( je me suis demandé s’il n’y avait pas des fautes d’accord, mais vu la qualité du style ça me semblait improbable.) Donc je suis resté sur mon incompréhension. J’ai quand même apprécié la sombre beauté de ce texte, spécialement des phrases telles que :

Il arrive que cela se produise au plus profond des nuits. Cette fois, ce fut en plein jour, et pourtant au cœur de l’intolérable des peurs humaines
_________________
Entre le départ et l'arrivée, il reste beaucoup de place pour le doute.
Anita Brookner
Back to top
A rebours
Guest

Offline




PostPosted: Sat 21 Jan - 18:52 (2012)    Post subject: Le chiffre Reply with quote

Merci pour ton commentaire. Eh oui, c'était un texte de plus pour les initiés !
Back to top
Khéops
Conjonction volubile

Offline

Joined: 05 Jun 2010
Posts: 997
Localisation: Villeneuve St Georges
Féminin Taureau (20avr-20mai)

PostPosted: Sun 22 Jan - 02:05 (2012)    Post subject: Le chiffre Reply with quote

Dans un jeu d'écriture dont les textes sont susceptibles d'être lus par tout le monde, c'est dommage qu'un texte ne s'adresse qu'à des initiés...

Et désolée de te contredire, mais ton texte n'est absolument pas un monologue intérieur. Quand on se parle à soi-même, on n'utilise jamais ce ton littéraire et à partir du deuxième paragraphe " Il arrive ... " jusqu'à la fin, c'est un pur récit, il y a même des descriptions ! Un monologue intérieur, c'est quand on se parle à soi-même, on est donc son propre interlocuteur, on s'apostrophe mais on ne va pas se lancer dans des descriptions. C'est donc un récit, très bien écrit et très prenant, certes, mais un récit tout de même...
Back to top
Visit poster’s website
sophax
Conjonction volubile

Offline

Joined: 02 Jan 2012
Posts: 379
Localisation: Toulon
Masculin

PostPosted: Sun 22 Jan - 09:50 (2012)    Post subject: Le chiffre Reply with quote

Je rejoins Khéops quant à la caractérisation de ce texte, monologue/récit à la première pesonne. La forme est travaillée, soignée, talentueuse, sans doute, mais elle instille un filtre entre le lecteur, moi en l’occurrence pou ne pas avoir l'air de tirer de mes impressions des règles universelles, et le personnage. Un choix peu assumé par les autres que celui de construire une intrigue reposant sur des assises de ce genre (référence au chiffre de la bête, au "Maître" etc clairement démoniaque ou sataniste) mais un choix qui ne m'a pas emporté. Désolé.
_________________
Il n'y a pas de chemin, il n'y a que cheminer.
Back to top
A rebours
Guest

Offline




PostPosted: Sun 22 Jan - 11:43 (2012)    Post subject: Le chiffre Reply with quote

Je comprends que mon choix d'écriture ne plaise pas. Et j'insisterai sur le style littéraire du monologue intérieur, qui est bien plus élaboré souvent qu'un simple fil de pensées écrit sans effets (vous ne décrivez jamais rien ou ne racontez rien quand vous parlez ?). Si l'on considère évidemment que la langue courante est le seul moyen de traduire des pensées, ça restreint. Je défendrai toujours une écriture plus recherchée pour certains, mais loin de ne pas être naturelle pour moi.
Quant aux initiés, ils ne sont pas si initiés que cela, il suffit d'ouvrir quelques livres ou de regarder la TV pour connaître cela. Mais soit.
Je clos le débat.
Back to top
la mite au logis
Guest

Offline




PostPosted: Sun 22 Jan - 13:23 (2012)    Post subject: Le chiffre Reply with quote

J'avais bien compris que ton personnage s'était mis au service du diable, ce n'est pas cela qui m'a déroutée, mais ton écriture, que j'apprécie pourtant beaucoup, plus obscure encore que d'habitude.
Je suis entièrement d'accord avec toi sur la définition que tu donnes du monologue intérieur. Et dans un jeu d'écriture, j'estime que par respect pour le lecteur, on se doit d'écrire dans un langage correct, voire soutenu, qui n'est pas le langage oral.
Back to top
janis
Conjonction volubile

Offline

Joined: 05 Jun 2010
Posts: 3,997
Localisation: bretagne
Féminin

PostPosted: Sun 22 Jan - 15:10 (2012)    Post subject: Le chiffre Reply with quote

La Mite a écrit: Et dans un jeu d'écriture, j'estime que par respect pour le lecteur, on se doit d'écrire dans un langage correct, voire soutenu, qui n'est pas le langage oral.
La Mite, je suis en partie d'accord avec toi, en ce sens que l'auteur doit respecter le lecteur. Et pour ce faire, il doit avant tout, tenir compte du niveau de langue de son personnage -narrateur, et c'est grâce à cela qu'un monologue intérieur sonne vrai. C'est pourquoi je ne condamne aucunement l'emploi du langage oral. Le choix d'une écriture recherchée, calquée sur l'écriture dite "raffinée", "choisie", "élégante" des Grands Auteurs des siècles passés qu'on nous a donnés à admirer, a fait partie de mes "postures" d'autrefois- "postures"qui étaient fort prisées dans le milieu universitaire, au cours d'études débouchant sur la réussite aux examens et concours convoités - avant que je ne découvre que cette attitude était en décalage avec notre époque et les lecteurs d'aujourd'hui.
A Rebours a écrit:
Les amis, il faut lire un peu plus (ou voir) d’histoires diaboliques ! 666... C'est mythique
Permets, A Rebours que je ne suive pas ton conseil! Ces histoires diaboliques, ces croyances et rites sataniques réprésentent tout ce qui me révolte et me choque, bien plus que n'importe quels gros mots... même servis cuisinés à toutes les sauces, et à haute dose.
Back to top
Shéhérazade
Guest

Offline




PostPosted: Sun 22 Jan - 16:01 (2012)    Post subject: Le chiffre Reply with quote

Je suis désolée de contredire Khéops mais ce texte est un monologue.
Quant à "l'esprit satanique", que souligne Janis, pour ceux qui seraient intéressés, c'est dans la bible, Apocalypse selon saint Jean, que l'on trouve mention de la Bête et du chiffre 666.
Back to top
janis
Conjonction volubile

Offline

Joined: 05 Jun 2010
Posts: 3,997
Localisation: bretagne
Féminin

PostPosted: Sun 22 Jan - 16:18 (2012)    Post subject: Le chiffre Reply with quote

En effet Shéhérazade, ce texte est un monologue si l'on excepte l'incursion du passé simple" ce fut", dans le déroulement du discours.
D'accord aussi à propos du chiffre 666, je sais que c'est dans la Bible que j'ai lue, ainsi que les "livres sacrés" d'autres religions, mais ce n'est pas une raison suffisante pour que j'adhère à ces croyances que quiconque tenterait de m'imposer.
Back to top
Shéhérazade
Guest

Offline




PostPosted: Sun 22 Jan - 16:29 (2012)    Post subject: Le chiffre Reply with quote

Ici je crois qu'il n'est jamais question d'imposer quoi que ce soit à quiconque. Si j'ai bien compris c'est un simple jeu d'écriture. Je suis moi-même choquée par des descriptions cannibales, surtout quand on me dit que c'est une histoire vraie. Ce n'est pas parce qu'on n'adhère pas à certaines choses que l'on doit se sentir agressé ou contraint. 
Back to top
janis
Conjonction volubile

Offline

Joined: 05 Jun 2010
Posts: 3,997
Localisation: bretagne
Féminin

PostPosted: Sun 22 Jan - 16:39 (2012)    Post subject: Le chiffre Reply with quote

Sans doute me suis je mal exprimée; je ne me sens nullement agressée, je dis simplement qu'il n'est point nécessaire de m'inviter à connaître un univers que je connais déjà et auquel je n'adhère pas( en réponse à la phrase ci-dessous écrite par A rebours)
Les amis, il faut lire un peu plus (ou voir) d’histoires diaboliques ! 666... C'est mythique
Back to top
ptit lu
Administrateur

Offline

Joined: 05 Jun 2010
Posts: 8,005
Localisation: Grenoble
Féminin

PostPosted: Sun 22 Jan - 17:54 (2012)    Post subject: Le chiffre Reply with quote

Janis, j'avais pris la phrase que tu cites en gras comme une boutade, et je crois bien que c'était le cas ?
Back to top
A rebours
Guest

Offline




PostPosted: Sun 22 Jan - 17:54 (2012)    Post subject: Le chiffre Reply with quote

Il ne faudrait pas voir dans ce texte de fiction une incitation au satanisme ou quoi que ce soit de ce genre. L'intérêt de la fiction est là, explorer toutes sortes d'univers, pour tous les goûts. Si on n'aime pas, on est effectivement libre de rester loin de ces thèmes, et heureusement.
Pour revenir au passé simple, je le justifie par mon aversion pour les temps à auxiliaire, "ce fut" est plus joli que "cela a été", mais surtout parce que le locuteur crée un effet de distanciation avec son crime, qu'il aurait aimé ne pas commette, puisque le passé simple constitue une rupture dans un texte ancré dans la situation d'énonciation, comme un passé révolu.
Back to top
Display posts from previous:   
Post new topic   Reply to topic    forum du cercle maux d'auteurs Forum Index -> ARCHIVES générales -> Archives des jeux d'écriture -> JEU N°77 -> Critiques constructives Jeu N°77 All times are GMT + 2 Hours
Goto page: 1, 2  >
Page 1 of 2

 
Jump to:  

Index | Create my own forum | Free support forum | Free forums directory | Report a violation | Cookies | Charte | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group