forum du cercle maux d'auteurs Forum Index

forum du cercle maux d'auteurs
Ouvert à tous les passionnés de lecture et d'écriture!

 FAQFAQ   SearchSearch   MemberlistMemberlist   UsergroupsUsergroups   RegisterRegister 
 ProfileProfile   Log in to check your private messagesLog in to check your private messages   Log inLog in 

« Bruegel, le Moulin et la Croix »

 
Post new topic   Reply to topic    forum du cercle maux d'auteurs Forum Index -> COIN CULTURE -> Allons au théâtre ou au cinéma
Previous topic :: Next topic  
Author Message
la mite au logis
Guest

Offline




PostPosted: Thu 29 Dec - 12:01 (2011)    Post subject: « Bruegel, le Moulin et la Croix » Reply with quote

Le cinéaste polonais Lech Majewski redonne vie au « Portement de Croix », un tableau peint en 1564.
Histoire de l’art, réflexion sur la création et portrait d’une époque tourmentée nourrissent ce film atypique et ambitieux, d’une étrange beauté.
Le réalisateur s’empare de la scène représentée par Bruegel pour en extraire quelques figures. Il imagine leur journée depuis l’aube et décrit la suite des petits événements quotidiens – parfois bien cruels, parfois plaisants – qui ont pu les conduire jusqu’à ce paysage vallonné où va se jouer cette scène pathétique.
Aucun dialogue, aucun récit suivi, mais des épisodes entremêlés. Les seules paroles du film sont réservées au peintre lui-même (incarné par Rutger Hauer), à son ami le collectionneur Nicholas Jonghelinck (Michael York) et, en voix off, à Marie (Charlotte Rampling). Alors qu’il s’agit d’un épisode biblique, Bruegel peint les hommes de son temps : une époque où la Flandre est dominée par les Espagnols et où des mercenaires à tunique rouge sèment la terreur.
La démarche de Lech Majewski est originale et expérimentale. Et parfois austère. Pourtant, il ne faut pas hésiter à s’abandonner à ce voyage en peinture où l’on apprend comment Bruegel place le Christ au centre de sa vaste composition et, en même temps, le rend presque invisible. Où l’on partage volontiers l’hypothèse selon laquelle le moulin qui surplombe étrangement la foule, du haut de son rocher fantastique, broie à la fois le grain nourricier et les êtres, le meunier étant Dieu lui-même. En incrustant les comédiens de chair et de sang tantôt dans un paysage naturel, tantôt dans le décor du tableau, le réalisateur ne cesse de solliciter le regard du spectateur : où est le vrai, le faux, le faux plus vrai que le vrai ?
Back to top
Contenu Sponsorisé






PostPosted: Today at 01:57 (2020)    Post subject: « Bruegel, le Moulin et la Croix »

Back to top
Jodie
Conjonction volubile

Offline

Joined: 21 Jul 2011
Posts: 1,896
Localisation: Forêt profonde
Féminin Scorpion (23oct-21nov) 虎 Tigre

PostPosted: Fri 30 Dec - 09:07 (2011)    Post subject: « Bruegel, le Moulin et la Croix » Reply with quote

J'aime beaucoup les tableaux de Bruegel. J'ai vu des extraits de ce film et même si je suis toujours plus ou moins méfiante dès qu'on "adapte" la vie des peintres ou la genèse d'un de leurs tableaux au cinéma, je vais peut-être me laisser tenter par Majewski et Rutger Hauer.
_________________
God as a dead robin ; God as the eye of a dead robin ; God as your barely visible reflection in the eye of a dead robin
Back to top
la mite au logis
Guest

Offline




PostPosted: Fri 30 Dec - 13:55 (2011)    Post subject: « Bruegel, le Moulin et la Croix » Reply with quote

Le film peut paraître déconcertant par son manque d'histoire suivie, son absence de dialogues et de musique (la bande son est minimaliste). Tout est fait pour capter le regard du spectateur.
Back to top
ysiad
Conjonction volubile

Offline

Joined: 11 Jun 2010
Posts: 337
Féminin Balance (23sep-22oct) 鼠 Rat

PostPosted: Thu 12 Jan - 20:19 (2012)    Post subject: « Bruegel, le Moulin et la Croix » Reply with quote

J'ai vu ce film et je partage l'avis de la mite au logis. La démarche du cinéaste est étonnante, je n'avais encore jamais été plongée dans la vie d'un tableau; ce qui est remarquable c'est ce qu'il est arrivé à reconstituer autour de la vie que présente le tableau, et dieu que la vie grouille autant que la mort. Il faut beaucoup de documentation et beaucoup de culture historique pour arriver à recréer cet univers et cela m'a transportée à une époque barbare, disons les choses comme elles sont, où les étranges cavaliers rouges que l'on voit sur le tableau sont là pour imposer leur religion, j'ignorais complètement cet épisode de la grande Histoire, je ne savais pas que les Espagnols étaient venus jusque dans les Flandres punir les hérétiques. Après avoir vu le film, le tableau se lit comme un roman, c'est assez extraordinaire.
Back to top
la mite au logis
Guest

Offline




PostPosted: Fri 13 Jan - 12:38 (2012)    Post subject: « Bruegel, le Moulin et la Croix » Reply with quote

Au XVIème siècle la Flandre était sous la domination espagnole du temps de Charles Quint. Dunkerque, ma ville natale, était espagnole.
Le 25 juin 1658 est une date symbolique de l'histoire de la ville, soumise à de multiples convoitises. Au cours de la « folle journée », la ville fut espagnole le matin, française au cours de la journée et enfin anglaise le soir.
Back to top
Display posts from previous:   
Post new topic   Reply to topic    forum du cercle maux d'auteurs Forum Index -> COIN CULTURE -> Allons au théâtre ou au cinéma All times are GMT + 1 Hour
Page 1 of 1

 
Jump to:  

Index | Create my own forum | Free support forum | Free forums directory | Report a violation | Cookies | Charte | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group