forum du cercle maux d'auteurs Forum Index

forum du cercle maux d'auteurs
Ouvert à tous les passionnés de lecture et d'écriture!

 FAQFAQ   SearchSearch   MemberlistMemberlist   UsergroupsUsergroups   RegisterRegister 
 ProfileProfile   Log in to check your private messagesLog in to check your private messages   Log inLog in 

Le jardin des pénitents

 
Post new topic   Reply to topic    forum du cercle maux d'auteurs Forum Index -> ARCHIVES générales -> Archives des jeux d'écriture -> JEU N°75 -> Critiques constructives Jeu N°75
Previous topic :: Next topic  
Author Message
la mite au logis
Guest

Offline




PostPosted: Fri 25 Nov - 17:37 (2011)    Post subject: Le jardin des pénitents Reply with quote

Messire Urien chevauchait à travers une lande sauvage, presque rase, hérissée de touffes d’ajoncs épineux. Seul l’or des genêts fleuris perçait par endroits le brouillard d’automne qui enveloppait cette terre désolée et silencieuse. Le chevalier errait en quête d’une aventure qui pût effacer la perfidie qu’il avait commise envers sa dame. Absorbé dans de tristes pensées, il ne remarqua pas que le paysage changeait autour de lui au fur et à mesure qu’il progressait. Les maigres arbustes cédaient la place à de grands arbres au feuillage flamboyant, qui s’entrelaçaient. Lorsqu’enfin il se rendit compte que sa monture éprouvait de plus en plus de difficulté à se frayer un passage, il vit qu’il s’était fourvoyé dans une forêt profonde et inextricable. Toutefois il décida de pousser son cheval en avant plutôt que de rebrousser chemin. Il s’aperçut alors que les arbres se refermaient derrière lui, interdisant toute tentative de retour. Après maints sombres détours, il arriva à l’orée d’une vaste clairière, inondée de lumière.
Il vit venir à sa rencontre une licorne qui lui parla en ces termes :
« Noble seigneur ! Tu as manqué à ta parole en délaissant la dame de ton cœur. Mais si je t’ai fait venir jusqu’ici, c’est pour t’offrir le moyen de te racheter. Vois ce jardin au milieu de la clairière. Tu devras suivre l’allée sinueuse qui mène en son centre. Laisse là ton destrier, ton épée, ton écu et ton armure, tu dois te présenter en homme humble. Si tu veux obtenir le pardon de ta faute, tu devras effectuer tout le parcours à genoux. »
Messire Urien suivit les recommandations de la licorne et s’avança jusqu’à l'entrée du jardin clôturé de hauts buis. Il tomba à genoux et commença son lent cheminement le long du sentier méandreux, bordé de haies. Parfois il découvrait un espace aménagé en potager, accueillant des légumes et des fleurs comestibles, un verger planté de pommiers croulant sous le poids des fruits mûrs, un parterre de fleurs odorantes ou un enclos réservé aux plantes médicinales. Les couleurs chatoyantes et les fragrances pénétrantes produisaient sur lui un effet bienfaisant. Les chants des oiseaux et le murmure des sources invisibles le ravissaient. Cependant il était déconcerté par les multiples allers et retours qui tantôt le rapprochaient, tantôt l’éloignaient du centre de ce dédale. Cette quête lui paraissait inaccessible, et pourtant il savait qu’il devait aller de l’avant, en suivant le seul itinéraire possible.
A force de patience et de persévérance, le pénitent vit devant lui une dernière ligne droite qui le mena enfin au bout de son épreuve. Il fut ébloui par une magnifique rose rouge qui s’ouvrit pour saluer son arrivée. Comme aspiré vers le haut, il fut obligé de se relever et une grande allégresse l’envahit. Il avait accompli le Saut de la Joie.
Il put alors refaire le chemin en sens inverse et retrouver aisément la sortie du labyrinthe. La licorne avait disparu sans laisser de traces. Le chevalier reprit son équipement et enfourcha son cheval. Il quitta la clairière et s’enfonça dans les bois. A présent les grands arbres s’écartaient sur son passage, comme pour lui montrer la route à suivre. Il n’eut aucun mal à gagner la lisière de la forêt. Le brouillard s’était dissipé, dévoilant une lande couverte de bruyères roses. Il lança son cheval au galop à travers la brande et en quelques lieues il fut devant le château de sa bien aimée, avec l’espoir que cette fois elle ne le repousserait plus.
Back to top
Publicité






PostPosted: Fri 25 Nov - 17:37 (2011)    Post subject: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Back to top
janis
Conjonction volubile

Offline

Joined: 05 Jun 2010
Posts: 4,078
Localisation: bretagne
Féminin

PostPosted: Sat 26 Nov - 12:36 (2011)    Post subject: Le jardin des pénitents Reply with quote

Ce joli conte médiéval renferme tous les éléments traditionnels que l'on rencontre dans ce type de récit et, en ce sens il est réussi. Mais ces éléments qui concernent aussi bien les situations et les personnages( le chevalier en quête d'une aventure qui puisse effacer sa perfidie..., sa rencontre avec la licorne qui lui offre le moyen de se racheter...) que les paysages traversés et leur description( la lande sauvage, cette terre désolée et silencieuse, une forêt profonde inextricable, de grands arbres se refermant derrière le chevalier, une vaste clairière inondée de lumière...) peuvent apparaître comme autant de clichés. De plus, la trame du récit elle-même m'a semblé trop prévisible, si bien que j'ai pensé que ce texte péchait par manque d'originalité. Il m'est apparu aussi que le "jardin en automne" n'occupait qu'une place réduite dans l'ensemble du récit et que la consigne du sujet avait été quelque peu oubliée. Tout cela m'a fait écarter cette histoire que j'ai trouvée bien écrite au demeurant.
Back to top
Tonina
Conjonction volubile

Offline

Joined: 04 Jun 2010
Posts: 3,630
Localisation: Seine et Marne
Féminin

PostPosted: Sat 26 Nov - 13:23 (2011)    Post subject: Le jardin des pénitents Reply with quote

J'ai écarté ce texte de ma sélection pour les mêmes raisons que Janis, malgré ses qualités : je l'ai trouvé trop prévisible.
Back to top
Marixel
Conjonction volubile

Offline

Joined: 20 Jan 2011
Posts: 5,296
Localisation: ...
Féminin

PostPosted: Sat 26 Nov - 14:20 (2011)    Post subject: Le jardin des pénitents Reply with quote

C'est justement l'aspect faussement naïf qui m'a fait le retenir en troisième position. Un bain de fraîcheur au sein de la nostalgie, parfois pesante, qui émane de la majorité des jardins, servi par un style riche et poétique. La description du paysage est superbe, l'ambiance médiévale très bien rendue, le thème de l'automne plusieurs fois évoqué, selon moi, par la flamboyance des arbres, les tapis de bruyères roses, les pommiers.
J'ai aimé l'aspect conte fantastique et initiatique dans lequel le héros doit se soumettre à des épreuves pour conquérir le coeur de sa belle. Ce n'est certes pas original, mais bien mené et plaisant. J'ai apprécié le clin d'oeil au petit prince et la couleur rouge de la rose, symbole de la passion envers la dame de ses pensées.
Je regrette cependant l'absence d'une chute réelle.
La Mite, bravo pour ce texte - excellent exercice de style mettant en valeur un genre peu usité dans les jeux : le conte médiéval - qui ne mérite certainement pas de se retrouver dans les dernières places. Cruauté des jeux comme le faisait remarquer Shéhérazade sur le fil de ma critique.

PS : concernant les clichés, j'ai envie de dire que tout est cliché, alors, et on ne peut plus rien écrire ?
Back to top
janis
Conjonction volubile

Offline

Joined: 05 Jun 2010
Posts: 4,078
Localisation: bretagne
Féminin

PostPosted: Sat 26 Nov - 15:41 (2011)    Post subject: Le jardin des pénitents Reply with quote

Marixel a parlé de " l'aspect conte fantastique et initiatique dans lequel le héros doit se soumettre à des épreuves pour conquérir le coeur de sa belle. Ce n'est certes pas original, mais bien mené et plaisant".Sur ce point, nous avons eu la même lecture, Marixel.
Plus loin Marixel a écrit: concernant les clichés, j'ai envie de dire que tout est cliché, alors, et on ne peut plus rien écrire?
Tu as en partie raison, Marixel, on pourrait dire que tout est cliché, mais il faut bien reconnaître, pour reprendre la manière de Coluche, qu'il y en a qui sont plus "clichés" que d'autres. Peut-être ai-je lu trop de contes médiévaux et en ai-je trop souvent analysé le fonctionnement, pour pouvoir encore les apprécier à leur juste valeur et m'en émerveiller.
Et j'ai envie de soupirer comme Maurice Carême, "Ah! que ne suis-je encore enfant", pour être un peu moins blasée...
Back to top
la mite au logis
Guest

Offline




PostPosted: Sat 26 Nov - 16:21 (2011)    Post subject: Le jardin des pénitents Reply with quote

Merci Marixel pour tes commentaires qui prennent la défense de mon texte. Les "contes médiévaux" dont vous parlez, Janis et toi, n'ont pas été écrits pour des enfants. En réalité il s'agit des romans de chevalerie, et l'auteur dont je me suis inspirée est Chrétien de Troyes, le premier "romancier", pas des moindres ! Une visite cet été à la cathédrale de Chartres a été une autre source d'inspiration.
Back to top
Marixel
Conjonction volubile

Offline

Joined: 20 Jan 2011
Posts: 5,296
Localisation: ...
Féminin

PostPosted: Sat 26 Nov - 16:31 (2011)    Post subject: Le jardin des pénitents Reply with quote

Bien entendu, j'ai vu la référence aux romans de chevalerie et je n'ai aucunement pensé à un conte pour enfants, j'ai parlé d'une fausse naïveté que j'apprécie - si je devais comparer en peinture, je parlerais du douanier Rousseau. D'ailleurs je ne pense pas que Janis ait pensé à un conte pour enfants, elle a parlé de son âme d'enfant pour aborder les textes, ce qui est tout à fait différent. Tu me rectifieras si je me trompe, Janis.

Moi, à mon âge très avancé, j'ai encore la chance de pouvoir m'émerveiller d'un texte avec une âme d'enfant, celle imprégnée d'un peu de l'âme de René Guy-Cadou sans doute. Et tiens puisque le sujet du jeu 75 s'y prête, je vais poster ce poème qui m'a tant marquée, enfant. Mais je vais le faire sur mon fil.
Back to top
Hélène
Guest

Offline




PostPosted: Sat 26 Nov - 16:44 (2011)    Post subject: Le jardin des pénitents Reply with quote

Je n'ai pas voté pour ton texte pour les mêmes raisons que Janis et Tonina. Je l'ai trouvé bien écrit, clair et logique, mais l'histoire m'a parue attendue.
Back to top
janis
Conjonction volubile

Offline

Joined: 05 Jun 2010
Posts: 4,078
Localisation: bretagne
Féminin

PostPosted: Sat 26 Nov - 17:54 (2011)    Post subject: Le jardin des pénitents Reply with quote

Comme le souligne Marixel, nous savons bien que les romans et contes médiévaux n'ont pas été écrits pour les enfants, mais pour ma part, j'ai étudié"Yvain ou le Chevalier au lion" quand j'étais en classe de 5eme, et des versions "adaptées" de Lancelot ou Perceval figuraient traditionnellement dans les bibliothèques des écoles primaires autrefois, si bien que j'ai découvert les personnages de Chrétien de Troyes à l'âge où j'avais encore mon regard neuf d'enfant, prompte à m'émerveiller, aptitude que j'ai perdue, hélas!
Back to top
la mite au logis
Guest

Offline




PostPosted: Sat 26 Nov - 18:03 (2011)    Post subject: Le jardin des pénitents Reply with quote

Oui je te comprends Janis. Les romans de chevalerie sont toujours au programme de la classe de 5ème, mais la différence, c'est que les élèves d'aujourd'hui ne sont même plus émerveillés par ce genre de récits. J'ai étudié Chrétien de Troyes en ancien français quand j'étais en fac de lettres. Les traductions que l'on propose maintenant sont de plus en plus simplifiées.
Back to top
Marixel
Conjonction volubile

Offline

Joined: 20 Jan 2011
Posts: 5,296
Localisation: ...
Féminin

PostPosted: Sat 26 Nov - 18:41 (2011)    Post subject: Le jardin des pénitents Reply with quote

Las ! Le monde change ! Gamine, j'ai pleuré à la mort de Roland, sonnant du corps à désespérer les montagnes.
Back to top
Parisianne
Conjonction volubile

Offline

Joined: 05 Jun 2010
Posts: 980
Localisation: Paris
Féminin

PostPosted: Wed 30 Nov - 11:27 (2011)    Post subject: Le jardin des pénitents Reply with quote

Faute de temps, j'arrive après la bataille ! Mais je tenais à te dire que si je n'ai pas voté pour ce texte, qui m'a aussi fait penser aux romans de Chrétien de Troyes, j'ai pris un grand plaisir à la lecture et le même plaisir à la relecture Very Happy
Back to top
Visit poster’s website
Tobermory
Conjonction volubile

Offline

Joined: 26 Sep 2011
Posts: 553
Localisation: Montpellier
Masculin Gémeaux (21mai-20juin)

PostPosted: Wed 30 Nov - 11:28 (2011)    Post subject: Le jardin des pénitents Reply with quote

Je trouve que le ton médiéval et l’atmosphère de merveilleux, que ce soit conte ou roman de chevalerie, sont bien rendus. De même la progression de la désolation et de la tristesse à la joie et la lumière, symbolisée par l’évolution du paysage. Pour moi il a manqué deux choses, d’ailleurs liées, pour que ce texte me convainque vraiment. D’abord en ce qui concerne l’épreuve du parcours sur les genoux dans le dédale végétal. On imagine qu’elle a pu être vécue dans la douleur ou dans l’exhalation ou le mélange des deux, mais on ne le ressent pas.
Ensuite, la fin de l’épreuve : sans surprise, trop prévisible, si bien que j’ai un peu eu l’impression d’une « formalité ». Dommage qu’il y ait eu cette double frustration car pour le reste j’ai trouvé le texte intéressant et bien écrit. Seule réserve sur ce plan, la formule Cette quête lui paraissait inaccessible. Le Graal est peut-être inaccessible, mais on peut toujours se lancer dans sa quête. Peut-être s’agit-il d’une figure de style de raccourci ?
_________________
Entre le départ et l'arrivée, il reste beaucoup de place pour le doute.
Anita Brookner
Back to top
la mite au logis
Guest

Offline




PostPosted: Wed 30 Nov - 14:34 (2011)    Post subject: Le jardin des pénitents Reply with quote

En réponse à Tobermory, que je remercie pour son commentaire, je précise que dans les romans de chevalerie la souffrance physique n'est pratiquement jamais évoquée : les chevaliers se donnent de violents coups d'épée, se tranchent le bras, sans rien sentir. Seule la douleur morale est décrite. C'est pourquoi mon pénitent fait tout le parcours sans rien laisser paraître.
En ce qui concerne le fait que la fin de mon texte soit prévisible, tu n'es pas le premier à le dire. Mais c'est que je suis en guerre, en croisade, contre la tyrannie de la chute à tout prix, au sens de fin inattendue. Mais au moins, tu ne parles pas de clichés ! C'est aussi quelque chose qui m'agace.
Cette quête lui paraissait inaccessible : le mot quête est sans doute mal choisi, je te l'accorde. En fait, c'est l'objet de la quête.
Encore merci à toi et à Parisianne.
Back to top
janis
Conjonction volubile

Offline

Joined: 05 Jun 2010
Posts: 4,078
Localisation: bretagne
Féminin

PostPosted: Thu 1 Dec - 14:53 (2011)    Post subject: Le jardin des pénitents Reply with quote

La Mite: J'ai employé le mot "cliché", non pas dans le sens péjoratif de "lieu commun", mais pour parler des détails que l'on trouve couramment dans les textes évoquant le Moyen Age...Ces détails, je le concède, n'étaient pas des clichés à l'époque de Chrétien de Troyes. Ils ont été victimes de leur succès (au même titre que, plus tard, "la rose" de Ronsard, entre autres). C'est leur usage, sans cesse repris dans les contes et histoires de chevalerie écrits au cours des siècles suivants, qui a fait que les termes que j'ai relevés sont devenus des clichés pour un lecteur averti du XXIeme siècle. Je voulais juste ajouter cette précision, car je suis désolée de découvrir que ma remarque t'a "agacée" au point que tu en reparles dans ton post précédent.
Back to top
la mite au logis
Guest

Offline




PostPosted: Thu 1 Dec - 23:39 (2011)    Post subject: Le jardin des pénitents Reply with quote

En fait Janis, le sujet des "clichés" a déjà été abordé sur ce forum et a suscité des remarques parfois vives. Moi je ne trouve pas que reprendre de grands thèmes de la littérature, c'est faire usage de clichés. Mais je ne suis peut-être pas une lectrice avertie du XXI ème siècle, je suis encore du siècle précédent.
Back to top
janis
Conjonction volubile

Offline

Joined: 05 Jun 2010
Posts: 4,078
Localisation: bretagne
Féminin

PostPosted: Fri 2 Dec - 12:27 (2011)    Post subject: Le jardin des pénitents Reply with quote

En fait, La Mite, si tu lis attentivement mon post, tu peux remarquer que je ne parle pas des "grands thèmes de la littérature", mais de "détails" et de "termes" que tu as employés. Mais je n'insiste pas car ça va t'agacer encore davantage, et ce n'est pas mon intention.
Back to top
danielle
Administrateur

Offline

Joined: 21 May 2010
Posts: 12,584
Localisation: St Etienne
Féminin Poissons (20fev-20mar)

PostPosted: Fri 2 Dec - 12:40 (2011)    Post subject: Le jardin des pénitents Reply with quote

Avec un peu de retard: un texte qui ne m'a pas laissée indifférente. Un conte médiéval, bien mené, agréable à lire. Un tout petit peu loin du thème du jardin à mon goût.
_________________
"J'ai appris qu'une vie ne vaut rien, mais que rien ne vaut une vie"A. Malraux
http://danielle.akakpo.over-blog.com/
Back to top
Display posts from previous:   
Post new topic   Reply to topic    forum du cercle maux d'auteurs Forum Index -> ARCHIVES générales -> Archives des jeux d'écriture -> JEU N°75 -> Critiques constructives Jeu N°75 All times are GMT + 1 Hour
Page 1 of 1

 
Jump to:  

Index | Create my own forum | Free support forum | Free forums directory | Report a violation | Cookies | Charte | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group