forum du cercle maux d'auteurs Forum Index

forum du cercle maux d'auteurs
Ouvert à tous les passionnés de lecture et d'écriture!

 FAQFAQ   SearchSearch   MemberlistMemberlist   UsergroupsUsergroups   RegisterRegister 
 ProfileProfile   Log in to check your private messagesLog in to check your private messages   Log inLog in 

Plus rien ne s'oppose à la nuit

 
Post new topic   Reply to topic    forum du cercle maux d'auteurs Forum Index -> COIN CULTURE -> Littérature
Previous topic :: Next topic  
Author Message
PolluxLesiak
Conjonction volubile

Offline

Joined: 06 Sep 2010
Posts: 4,902
Localisation: Lyon
Féminin Bélier (21mar-19avr)

PostPosted: Mon 31 Oct - 21:11 (2011)    Post subject: Plus rien ne s'oppose à la nuit Reply with quote

Je viens de terminer ce bouquin de 435 pages commencé... hier. On pourra prétendre, comme je l'ai lu ici ou là, que l'auteure ferait mieux d'aller s'allonger sur le divan d'un psy, que ses souvenirs d'enfance ne sont pas à donner en pâture à un public, ou qu'elle fait partie de ceux qui "s'écoutent écrire" sans aucun intérêt pour le lecteur. Moi, j'ai été saisie par l'évocation pudique de toutes ces douleurs accumulées et pourtant acceptées, parce que la vie c'est ça, et parce qu'un livre comme celui-là ressemble à ce que j'aimerais un jour savoir écrire sur les miennes. Émotion palpable, retenue, cris d'amour et de dégoût habitent ce livre qui est en lice pour le Goncourt - et dans lequel j'ai, personnellement, trouvé infiniment plus de raisons de vibrer que dans les précédents (en particulier celui de l'an dernier...). A découvrir, si ce n'est à applaudir...
_________________
Lyon insolite...
Association Cœurs de Lyonnes
Back to top
Visit poster’s website
Publicité






PostPosted: Mon 31 Oct - 21:11 (2011)    Post subject: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Back to top
Guylou
Conjonction volubile

Offline

Joined: 15 Jun 2010
Posts: 188
Localisation: Orléans
Féminin

PostPosted: Tue 1 Nov - 14:44 (2011)    Post subject: Plus rien ne s'oppose à la nuit Reply with quote

C'est "Rien ne s'oppose à la nuit" de Delphine de Vigan, et il n'est plus en lice pour le Goncourt, ni pour aucun prix d'ailleurs.
J'ai beaucoup aimé la première partie, vraiment beaucoup. Je trouve magistrale la description de cette famille, marquée par des épreuves qu'on ne souhaite à personne. J'ai cependant regretté qu'il y ait un moment de vide au mitan du roman, lorsque le secret de famille, qui pourrait expliquer la maladie mentale de la mère de Delphine de Vigan est révélé, sans pourtant être avéré. La fin a rattrapé pour moi ce passage que j'ai moins apprécié. Comme toi, Pollux, je n'ai pas lâché ce livre après l'avoir commencé. Je trouve les réflexions autour du rôle de l'écriture, comme catharsis, autour de ses dangers quand elle joue ce rôle, extrêmement intéressantes. Au final, j'en garde un bon souvenir, malgré un sentiment diffus d'excès concernant le passage dont j'ai fait mention.
_________________
A ce stade, il s'apercevait qu'il n'écoutait pas ce que ses yeux lisaient... Laurence Cossé
Back to top
la mite au logis
Guest

Offline




PostPosted: Tue 1 Nov - 18:11 (2011)    Post subject: Plus rien ne s'oppose à la nuit Reply with quote

Je n'ai pas lu le livre, mais j'ai assisté à une rencontre avec l'auteur, Delphine de Vigan, lors des Bibliothèques idéales à Strasbourg. La romancière Nathalie Kuperman s'est entretenue avec elle et Sophie de Larochefoucaud a lu des extraits de son oeuvre. Etait présent aussi le chanteur Kent.
Back to top
PolluxLesiak
Conjonction volubile

Offline

Joined: 06 Sep 2010
Posts: 4,902
Localisation: Lyon
Féminin Bélier (21mar-19avr)

PostPosted: Tue 1 Nov - 19:49 (2011)    Post subject: Plus rien ne s'oppose à la nuit Reply with quote

Guylou wrote:

C'est "Rien ne s'oppose à la nuit" de Delphine de Vigan, et il n'est plus en lice pour le Goncourt, ni pour aucun prix d'ailleurs.
J'ai beaucoup aimé la première partie, vraiment beaucoup. Je trouve magistrale la description de cette famille, marquée par des épreuves qu'on ne souhaite à personne. J'ai cependant regretté qu'il y ait un moment de vide au mitan du roman, lorsque le secret de famille, qui pourrait expliquer la maladie mentale de la mère de Delphine de Vigan est révélé, sans pourtant être avéré. La fin a rattrapé pour moi ce passage que j'ai moins apprécié. Comme toi, Pollux, je n'ai pas lâché ce livre après l'avoir commencé. Je trouve les réflexions autour du rôle de l'écriture, comme catharsis, autour de ses dangers quand elle joue ce rôle, extrêmement intéressantes. Au final, j'en garde un bon souvenir, malgré un sentiment diffus d'excès concernant le passage dont j'ai fait mention.
Au temps pour moi, Plus rien... est la phrase originale de la chanson de Bashung reprise par l'auteure.
Plus en lice pour aucun prix ? Mince alors ! Je crois qu'il a quand même reçu le Prix du Livre FNAC... pièter consolation peut-être.
Je n'ai pas comme toi perçu de "scission" majeure après la révélation du "secret", tant celui-ci est maintenu dans le doute et amené comme, finalement, juste un élément supplémentaire de déséquilibre dans cette famille qui avait déjà beaucoup vécu pour l'être suffisamment...
_________________
Lyon insolite...
Association Cœurs de Lyonnes
Back to top
Visit poster’s website
Display posts from previous:   
Post new topic   Reply to topic    forum du cercle maux d'auteurs Forum Index -> COIN CULTURE -> Littérature All times are GMT + 1 Hour
Page 1 of 1

 
Jump to:  

Index | Create my own forum | Free support forum | Free forums directory | Report a violation | Cookies | Charte | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group