forum du cercle maux d'auteurs Forum Index

forum du cercle maux d'auteurs
Ouvert à tous les passionnés de lecture et d'écriture!

 FAQFAQ   SearchSearch   MemberlistMemberlist   UsergroupsUsergroups   RegisterRegister 
 ProfileProfile   Log in to check your private messagesLog in to check your private messages   Log inLog in 

MOURIR DE FIN (LUDO)

 
Post new topic   Reply to topic    forum du cercle maux d'auteurs Forum Index -> ARCHIVES générales -> Archives des jeux d'écriture -> JEU N°74 -> Critiques constructives Jeu N°74
Previous topic :: Next topic  
Author Message
ptit lu
Administrateur

Offline

Joined: 05 Jun 2010
Posts: 8,010
Localisation: Grenoble
Féminin

PostPosted: Sat 29 Oct - 11:46 (2011)    Post subject: MOURIR DE FIN (LUDO) Reply with quote

Mourir de fin

Qui peut encore témoigner ? Peu de monde, vu qu’aujourd’hui ils reposent tous sous terre, la baïonnette au fusil ou au fond d’une tombe. Tous sauf moi, et m’est avis que mon tour approche… C’est pour ça que je dois vous parler de ce jour maudit, et de cette idée qui nous dicta notre acte le plus fou... Les pieds dans la boue, la faim et la peur torturant nos entrailles, nous grouillions tels des rats au fond de leur trou. Nous hantions cette tranchée, le regard hagard, vêtus de hardes gelées et chaussés de godillots fendus.
À majorité vendéenne, notre régiment d’infanterie devait tenter une percée vers midi ; l’éclaircie nous éviterait les tirs amis, mais les Boches nous mitrailleraient tels des lapins ou pire, useraient de gaz moutarde. De toute façon, il n’y avait jamais de plan idéal et tant que les chefs disposaient de chair à canon, les offensives se succédaient.
Le capitaine Legrand ordonna au lieutenant Durieux de lancer ses hommes dès que nous entendrions le bruit des gamelles allemandes, signe que l’ennemi relâchait la surveillance afin de remplir son estomac d’une pâtée qu’on imaginait de meilleure qualité. Pour nous, pas de pitance. « La victoire n’attend pas ! », tels furent les derniers mots du capitaine avant de partir à l’arrière se remplir la panse avec l’état-major.
Ces Boches au gabarit impressionnant possédaient sans nul doute de la véritable nourriture, ils semblaient courir plus vite et mieux résister aux torpilles. Alors…
Qui souffla l’idée que nous nous apprêtions à suivre ? Je ne m’en souviens pas. Guidés par nos ventres creux et par la haine, nous nous extirpâmes de la fosse et courûmes fusil à la main, baïonnette en avant. Manger était devenu notre quête, notre raison de vivre. Alors…
La tranchée adverse nous vit surgir tels des boulets ; l’effet de surprise nous permit d’en embrocher quelques-uns avant que ne tombent certains des nôtres. Nos adversaires se replièrent vers d’autres boyaux et c’est avec joie que nous atteignîmes leur grande gamelle pleine de soupe encore fumante. Attirés par l’odeur, sans même savoir quels en étaient les ingrédients, nous nous attroupâmes autour de la marmite salvatrice, notre saint Graal synonyme d’éternité ponctuelle. Chacun goûta à la volée à l’ambroisie des Walkyriees, mais le temps nous pressait, bientôt pleuvraient les obus et tout le fruit récolté risquait d’être perdu. Le lieutenant nous ordonna de partir à leurs trousses, jamais nous n’avions réussi l’exploit de les déloger de leur ligne, le temps était venu de marquer une trouée significative ! Aucun de nous ne voulut l’entendre et déjà nous repartions nous terrer, fusils à l’épaule, portant notre butin de guerre, heureux à l’idée du festin qui nous attendait. Malheureusement, le capitaine, revenu on ne sait pour quelle raison, nous attendait aussi. Pointant sa pétoire dans notre direction, il tira sur la marmite. Nous prîmes sur les pieds le jus de notre gain. Surpris, nous stoppâmes notre course et l’observâmes. Il mit en joue, tour à tour, les camarades qui ne retournaient pas au feu. Nous repartîmes à l’assaut des lignes ennemies. Un seul choix nous était offert, mourir sous nos propres balles ou sous les bombardements allemands. Notre tentative se révéla être un cuisant échec : pour l’état-major, un soldat devait mourir l’arme à la main, pas la gueule dans l’écuelle.
Back to top
Publicité






PostPosted: Sat 29 Oct - 11:46 (2011)    Post subject: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Back to top
ptit lu
Administrateur

Offline

Joined: 05 Jun 2010
Posts: 8,010
Localisation: Grenoble
Féminin

PostPosted: Sat 29 Oct - 11:52 (2011)    Post subject: MOURIR DE FIN (LUDO) Reply with quote

Pour les néophytes, ce texte est signé ludo, qui se cache derrière ce pseudo ? Canardo et Ptit Lu. Oui, sur MDA, on a le droit de co-écrire sur les jeux et certains d'entre nous s'amuse ainsi parfois. Vous trouverez dans les archives "marmarine", qui regroupe Marco et marine qui nous visitent parfois et co-signent de temps à autre, histoire d'écrire autrement le temps d'une joute.Nous avons même, il y a longtemps, fait un jeu où on demandait à un maximum de participants de trouver un bînome, et certaines co-écritures nous avaient surpris ! LOL     
Back to top
Marixel
Conjonction volubile

Offline

Joined: 20 Jan 2011
Posts: 5,296
Localisation: ...
Féminin

PostPosted: Sat 29 Oct - 13:49 (2011)    Post subject: MOURIR DE FIN (LUDO) Reply with quote

Comme beaucoup d'autres, je me suis demandé qui était ce Ludo Very Happy En tous les cas, cette coopération s'avère fructueuse. Rien à redire sur ce texte que je viens de relire et qui mérite sa belle place. Je ne l'ai pas choisi, malgré son humour, en raison de la tristesse qui s'en dégageait. Juste une histoire d'humeur ou d'état d'âme du jour de vote, sans nul doute. En tous les cas bravo à vous deux Okay
Back to top
darabesque
Guest

Offline




PostPosted: Sat 29 Oct - 14:11 (2011)    Post subject: MOURIR DE FIN (LUDO) Reply with quote

j'ai bien aimé je l'avais mis en trois dans mon vote . bravo à vous deux alors donc
Back to top
Mita
Guest

Offline




PostPosted: Sat 29 Oct - 15:51 (2011)    Post subject: MOURIR DE FIN (LUDO) Reply with quote

Il faisait partie de ma dernière liste, celui là.
Là aussi une belle écriture haletante, un thème désespérant  traité, j'ai trouvé, avec une pointe d'humour (d'ironie, disons) tout à fait bienvenue pour ne pas ettouffer le lecteur dans le pathos.
Back to top
danielle
Administrateur

Offline

Joined: 21 May 2010
Posts: 12,512
Localisation: St Etienne
Féminin Poissons (20fev-20mar)

PostPosted: Sat 29 Oct - 17:28 (2011)    Post subject: MOURIR DE FIN (LUDO) Reply with quote

Bon sang mais c'est bien sûr! Je me suis dit, tiens, un ancien qui revient!Ce que je suis étourdie!

Mon N°2: du rythme, de belles trouvailles stylistiques. Un épisode bouleversant traité sur un ton d'ironie tragique. "pour l’état-major, un soldat devait mourir l’arme à la main, pas la gueule dans l’écuelle." Et une chute qui résume l'atmosphère générale.
_________________
Rêve de grandes choses, cela te permettra d'en faire au moins de toutes petites. J. Renard
http://danielle.akakpo.over-blog.com/
Back to top
Similien
Conjonction volubile

Offline

Joined: 02 Jun 2011
Posts: 758
Localisation: Namur (Belgique)
Masculin Gémeaux (21mai-20juin) 馬 Cheval

PostPosted: Sat 29 Oct - 17:36 (2011)    Post subject: MOURIR DE FIN (LUDO) Reply with quote

J'ai énormément aimé le paragraphe d'introduction ; nettement moins la fin. J'avais noté "abaissement un peu dommageable d'un sujet noble" mais je me rends compte que ce n'est pas vraiment logique et qu'au fond, la guerre des tranchées manquait clairement de noblesse. Je suppose donc que je m'attendais juste à une fin différente et que cela explique mon impression de lecture.
Sinon, le terme "torpilles" ne me semble pas vraiment à sa place, à moins qu'il ait une acceptation que je ne connaisse pas.
_________________
http://noeljulien.blogspot.com/
Back to top
Visit poster’s website Skype
la mite au logis
Guest

Offline




PostPosted: Sat 29 Oct - 18:26 (2011)    Post subject: MOURIR DE FIN (LUDO) Reply with quote

J'aurais dû penser à Canardo pour ce texte, c'est un thème qui lui convient. De plus nous en avons discuté à propos des jolis subjonctifs qui étaient en fait des passés simples ! Pour ma part je l'ai laissé au pied de mon podium, avec d'autres, simplement parce qu'il évoquait la guerre (c'est tout à fait personnel).
Back to top
Marixel
Conjonction volubile

Offline

Joined: 20 Jan 2011
Posts: 5,296
Localisation: ...
Féminin

PostPosted: Sat 29 Oct - 18:31 (2011)    Post subject: MOURIR DE FIN (LUDO) Reply with quote

Petite anecdote pour Pti Lu. Lors d'une correction de texte, via l'Atelier, nous avions échangé et elle m'avait dit passer du temps pour le jeu en cours. Je me suis donc étonnée de ne pas la voir dans la liste des auteurs et en ai conclu qu'elle avait fini par laisser tomber LOL
Back to top
Canardo
Guest

Offline




PostPosted: Sat 29 Oct - 18:33 (2011)    Post subject: MOURIR DE FIN (LUDO) Reply with quote

Pour Similien

La torpille est un engin dont la portée varie de 200 à 1000 mètres selon le calibre, et se tire comme un obusier, sous un angle très court. Elle consiste en une mince enveloppe renfermant une énorme charge de mélinite (v.). Elle est de forme allongée et munie d’une queue et d’ailes.

Mais c'est vrai que "torpille" a souvent un sens sous-marin
Back to top
Canardo
Guest

Offline




PostPosted: Sat 29 Oct - 18:34 (2011)    Post subject: MOURIR DE FIN (LUDO) Reply with quote

Je conseille à tous la coécriture !
Back to top
Similien
Conjonction volubile

Offline

Joined: 02 Jun 2011
Posts: 758
Localisation: Namur (Belgique)
Masculin Gémeaux (21mai-20juin) 馬 Cheval

PostPosted: Sat 29 Oct - 18:37 (2011)    Post subject: MOURIR DE FIN (LUDO) Reply with quote

Hé bien, j'aurai appris quelque chose. Dommage que je ne le savais pas au moment de rédiger ma participation au numéro cinq de la revue Squeeze (thème : "la poudrière") ; cela m'aurait été bien utile.`
Merci de l'info !
_________________
http://noeljulien.blogspot.com/
Back to top
Visit poster’s website Skype
ptit lu
Administrateur

Offline

Joined: 05 Jun 2010
Posts: 8,010
Localisation: Grenoble
Féminin

PostPosted: Sat 29 Oct - 19:20 (2011)    Post subject: MOURIR DE FIN (LUDO) Reply with quote

Ah ah, Marixel, tu apprendras avec le temps que j'aime jouer à cache-cache dans nos jeux  d'écriture soit en variant mon style, soit en co-écrivant ! Comme un jeu dans le jeu...

Je suis ravie que ce texte plaise au plus grand nombre car nous nous sommes appliqués dans l'écriture et beaucoup impliqués dans le thème afin de trouver notamment une phrase de fin qui retienne le lecteur.
Back to top
A rebours
Guest

Offline




PostPosted: Sat 29 Oct - 19:33 (2011)    Post subject: MOURIR DE FIN (LUDO) Reply with quote

Ah les filous, je ne les avais pas démasqués...
Un capitaine, un repas, une petite rébellion, une écriture très agréable, voilà ce qui m'a fait voter pour vous 2 !
Back to top
danielle
Administrateur

Offline

Joined: 21 May 2010
Posts: 12,512
Localisation: St Etienne
Féminin Poissons (20fev-20mar)

PostPosted: Sun 30 Oct - 08:59 (2011)    Post subject: MOURIR DE FIN (LUDO) Reply with quote

Et pour rejoindre Canardo! Vive la coécriture, source d'enrichissement (intellectuel) et de progrès. Je ne la pratique plus mais je m'y remettrais bien!
_________________
Rêve de grandes choses, cela te permettra d'en faire au moins de toutes petites. J. Renard
http://danielle.akakpo.over-blog.com/
Back to top
Canardo
Guest

Offline




PostPosted: Sun 30 Oct - 09:23 (2011)    Post subject: MOURIR DE FIN (LUDO) Reply with quote

danielle wrote:
source d'enrichissement (intellectuel) et de progrès.


Qui en aurait besoin ? Mort de Rire
Back to top
ptit lu
Administrateur

Offline

Joined: 05 Jun 2010
Posts: 8,010
Localisation: Grenoble
Féminin

PostPosted: Sun 30 Oct - 09:26 (2011)    Post subject: MOURIR DE FIN (LUDO) Reply with quote

Oh oh oh, un nouveau duo d'écriture est-il en train de voir le jour ? Wink Pour un prochain jeu ? Un canard armé d'une cuiller... Mr. Green Okay
Back to top
danielle
Administrateur

Offline

Joined: 21 May 2010
Posts: 12,512
Localisation: St Etienne
Féminin Poissons (20fev-20mar)

PostPosted: Sun 30 Oct - 12:18 (2011)    Post subject: MOURIR DE FIN (LUDO) Reply with quote

@ Canardo: on atoujours besoin d'apprendre, de progresser puisque la perfection n'est pas de ce monde!
@ptit Lu: je suis ouverte à toute proposition... honnête!
_________________
Rêve de grandes choses, cela te permettra d'en faire au moins de toutes petites. J. Renard
http://danielle.akakpo.over-blog.com/
Back to top
Hélène
Guest

Offline




PostPosted: Tue 1 Nov - 06:52 (2011)    Post subject: MOURIR DE FIN (LUDO) Reply with quote

J'ai bien aimé le rythme de votre texte (petits cachottiers), mais d'autres thèmes m'ont plu davantage. C'est juste une question de goût, rien de bien constructif là-dedans...
Back to top
ptit lu
Administrateur

Offline

Joined: 05 Jun 2010
Posts: 8,010
Localisation: Grenoble
Féminin

PostPosted: Tue 1 Nov - 10:30 (2011)    Post subject: MOURIR DE FIN (LUDO) Reply with quote

Merci Hélène ! 
Back to top
Gaspard
Conjonction volubile

Offline

Joined: 11 Jun 2010
Posts: 228
Masculin

PostPosted: Tue 1 Nov - 12:07 (2011)    Post subject: MOURIR DE FIN (LUDO) Reply with quote

Je trouve ce thème de la rébellion dans les tranchées gentiment traité. J'eusse toutefois aimé qu'un peu plus de tripes et d'horreur nous éclaboussassent. Car ce fût, oh!, mes frères, sous la lueur des fusées éclairantes, un effroyable carnage. Notre patrie n'hésita pas à faire fusiller pour l'exemple quelques milliers de gamins tremblants de peur.
Ce manque de rendu dans l'abominable mis à part, c'est un joli texte, bien écrit.
_________________
« Vous êtes perdus si vous oubliez que les fruits sont à tous et que la terre n’est à personne.
Jean-Jacques Rousseau
Back to top
la mite au logis
Guest

Offline




PostPosted: Tue 1 Nov - 18:38 (2011)    Post subject: MOURIR DE FIN (LUDO) Reply with quote

ce fût n'est pas un subjonctif ici Gaspard, donc pas de ^ sur fut
Back to top
Gaspard
Conjonction volubile

Offline

Joined: 11 Jun 2010
Posts: 228
Masculin

PostPosted: Tue 1 Nov - 21:05 (2011)    Post subject: MOURIR DE FIN (LUDO) Reply with quote

la mite au logis wrote:

ce fût n'est pas un subjonctif ici Gaspard, donc pas de ^ sur fut
Décidément,  moi qui pensais à un tonneau !


la mite au logis wrote:

ce fût n'est pas un subjonctif ici Gaspard, donc pas de ^ sur fut

_________________
« Vous êtes perdus si vous oubliez que les fruits sont à tous et que la terre n’est à personne.
Jean-Jacques Rousseau
Back to top
ptit lu
Administrateur

Offline

Joined: 05 Jun 2010
Posts: 8,010
Localisation: Grenoble
Féminin

PostPosted: Wed 2 Nov - 10:30 (2011)    Post subject: MOURIR DE FIN (LUDO) Reply with quote

Oui, nous aurions pu faire plus dramatique, plus noir, mais nous voulions glisser un peu d'ironie, alors ne disposant que de 3500 signes, nous avons fait des choix. Du coup, nous avons essayé d'être efficaces en utilisant notamment des "phrases chocs" comme celle de la fin. Il nous fallait aussi être un minimum créatif et sur ce thème là, c'est difficile, beaucoup d'encre a coulé et de films ont été tournés. Bref, nous avons mêlé de notre mieux : ironie, tragique, et un zeste d'originalité (les soldats morts de faim qui en oublient d'aller au combat, trop heureux d'avoir capturé cette marmite ennemie jusqu'à ce que leur capitaine...).

Je pense que l'on peut dire des choses fortes sous un apparente légèreté qui ne se veut pas forcément gentille... Wink L'ironie est rarement "gentille" d'ailleurs.
Back to top
Tobermory
Conjonction volubile

Offline

Joined: 26 Sep 2011
Posts: 553
Localisation: Montpellier
Masculin Gémeaux (21mai-20juin)

PostPosted: Thu 3 Nov - 07:07 (2011)    Post subject: MOURIR DE FIN (LUDO) Reply with quote

Ce texte était mon 5ème. La preuve que je l’ai trouvé très bien écrit, ce texte canardeur, c’est qu’il était l’un des deux que j’attribuais à Jean-Pierre (l’autre étant « Au cœur du bois… ») Et pourtant j’ignorais que Jean-Pierre était à Verdun-Douaumont ces derniers temps ! Bien sûr, le contexte a déjà été décrit mainte et mainte fois, mais cette quête d’une nourriture quasi-miraculeuse lui redonne de l’intérêt. J’aime beaucoup la formule « l’ambroisie des Walkyries » et aussi celle de la dernière phrase. Quant au mot du Capitaine « La victoire n’attend pas ! », il prend une ironie sinistre quand on sait combien d’années elle a attendu. Le jeu de mot du titre est percutant quoiqu’illogique.
Respect du sujet : pour moi, oui.
_________________
Entre le départ et l'arrivée, il reste beaucoup de place pour le doute.
Anita Brookner
Back to top
ptit lu
Administrateur

Offline

Joined: 05 Jun 2010
Posts: 8,010
Localisation: Grenoble
Féminin

PostPosted: Thu 3 Nov - 10:57 (2011)    Post subject: MOURIR DE FIN (LUDO) Reply with quote

Merci Tobermory !
Back to top
Display posts from previous:   
Post new topic   Reply to topic    forum du cercle maux d'auteurs Forum Index -> ARCHIVES générales -> Archives des jeux d'écriture -> JEU N°74 -> Critiques constructives Jeu N°74 All times are GMT + 1 Hour
Page 1 of 1

 
Jump to:  

Index | Create my own forum | Free support forum | Free forums directory | Report a violation | Cookies | Charte | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group