forum du cercle maux d'auteurs Forum Index

forum du cercle maux d'auteurs
Ouvert à tous les passionnés de lecture et d'écriture!

 FAQFAQ   SearchSearch   MemberlistMemberlist   UsergroupsUsergroups   RegisterRegister 
 ProfileProfile   Log in to check your private messagesLog in to check your private messages   Log inLog in 

La fournée du vieil Armand

 
Post new topic   Reply to topic    forum du cercle maux d'auteurs Forum Index -> ARCHIVES générales -> Archives des jeux d'écriture -> JEU N°72 -> Critiques constructives Jeu 72
Previous topic :: Next topic  
Author Message
Jean Pierre19
Guest

Offline




PostPosted: Tue 30 Aug - 17:04 (2011)    Post subject: La fournée du vieil Armand Reply with quote

Le festin de la bête ou la fournée du vieil Armand

A dix ans bien sonnés, Pierre-Louis était un jeune garçon sensible et curieux de tout, avec un visage d’une extraordinaire mobilité dans lequel ses yeux étaient deux puits sombres où passaient d’étranges rêves qui le rendaient tantôt enjoué, tantôt mélancolique.
La propriété de ses parents était une vieille gentilhommière aux tourelles pointues coiffées d’ardoises qu’entourait un vaste parc qui, laissé plus ou moins à l’abandon par suite de l’étiage des finances familiales, figurait une jungle en miniature. Sitôt la poterne du fond franchie, s’ouvrait une cour fermée sur trois côtés par une ferme basse et humide qu’habitait un couple de métayers. Sa proximité n’allait pas sans inconvénients, surtout à cause des relents de fumier issus des porcheries et des étables que le vent apportait chaque fois qu’il soufflait de l’est.
Ce qui n’empêchait nullement le jeune garçon d’être fasciné par ces lieux qu’il préférait de beaucoup aux vastes salons aux tapisseries passées, aux parquets en aile de fougère, aux douairières revêches toisant le monde du haut de leurs cadres dorés, auxquelles il ne pouvait s’empêcher de tirer la langue chaque fois qu’il croisait leur regard figé.
Parmi les communs qui entouraient la ferme, près de la mare aux lentilles d’eau, se trouvait un ancien four aux murs de pierre sèche, au toit de guingois sous des lauzes moussues. A intervalles réguliers, la cheminée de brique fumait paisiblement comme toute cheminée qui se respecte et pourtant jamais l’odeur du pain neuf ne venait chasser les lourds remugles alentour.
Du vieil Armand, cheveux en broussaille de neige et moustache assortie, pourtant si prompt habituellement à le convier à des agapes improvisées ou à quelque histoire ancienne qui titillait son imagination déjà fertile, jamais Pierre-Louis n’avait pu obtenir le privilège de franchir la porte du four toujours soigneusement close.
A ses questions impatientes, Armand avait toujours trouvé quelque échappatoire ou une bonne raison pour ne pas accéder à la supplique.
Tant et si bien que l’été ayant ramené le temps des vacances et des nuits tièdes criblées d’étoiles au creux desquelles passait le souffle puissant de l’Aventure, Pierre-Louis, qui par ailleurs ne manquait pas de cran, décida d’en avoir le cœur net.
Il attendit que ses parents fussent couchés et s’échappa dans le parc inondé de lune. Des fermiers, il savait n’avoir rien à craindre, ces derniers se couchant comme les poules en toutes saisons.
Tout excité, il poussa la porte de la poterne et se dirigea le plus silencieusement possible vers le terre-plein du four. Bizarrement, la porte était entrouverte et une lueur jaunâtre s’en échappait tandis que montait dans la nuit le crépitement caractéristique des fagots embrasés.
Il s’avança à pas de loup, risqua un œil par l’embrasure tandis qu’une plainte sourde montait dans la nuit. Il sentit des frissons glacés courir sur son échine et tout courage l’abandonner. Terrorisé, il s’enfuit dans la nuit claire.
Tout occupé qu’il était à tisonner le brasier, le vieil Armand n’avait rien entendu. Dans un vieux couffin, un énorme matou au poil jaune et à l’œil unique jouait avec une poignée d’osselets ressemblant étrangement à des vertèbres. Nu, bâillonné et ligoté dans une ancienne maie, un garçonnet d’environ six ou sept ans roulait des yeux fous en tirant sur ses liens…
La gueule béante du four souriait de toutes ses braises ardentes en attendant la nouvelle fournée… Le premier plat du prochain festin de la Bête…
Back to top
Publicité






PostPosted: Tue 30 Aug - 17:04 (2011)    Post subject: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Back to top
A rebours
Guest

Offline




PostPosted: Tue 30 Aug - 18:01 (2011)    Post subject: La fournée du vieil Armand Reply with quote

On plonge dans cette ambiance quasi rustique, dans ce quotidien très noir, rendu grâce à un style très fin. J'ai aimé, tout à vrai dire, sauf ces deux détails "Nu (...) un garçonnet d'environ six ou sept ans", j'aurais préféré un homme, tout simplement. Sinon, très bien mené, mon 4° choix !
Back to top
Marixel
Conjonction volubile

Offline

Joined: 20 Jan 2011
Posts: 5,296
Localisation: ...
Féminin

PostPosted: Tue 30 Aug - 18:07 (2011)    Post subject: La fournée du vieil Armand Reply with quote

Désolée, Jean-Pierre mais les images finales sont insoutenables pour moi. Comme pour le texte de Juju, je ne supporte pas les passage gore quand il s'agit d'enfants, ce dont je suis "capable" lorsqu'il s'agit d'adultes. Donc ce texte a été délibérément écarté. Ca n'a rien à voir avec l'histoire intéressante, encore moins avec ton écriture toujours aussi riche, bien sûr.
Back to top
Shéhérazade
Guest

Offline




PostPosted: Tue 30 Aug - 19:06 (2011)    Post subject: La fournée du vieil Armand Reply with quote

Texte extrêmement bien écrit qui m'a mise très mal à l'aise. Loin d'être un reproche, cette remarque salue une ambiance oppressante, malsaine, que tu as su créer avec brio. Assez loin de tes précédents récits. Etre capable de varier ainsi est à souligner.
Back to top
PolluxLesiak
Conjonction volubile

Offline

Joined: 06 Sep 2010
Posts: 4,902
Localisation: Lyon
Féminin Bélier (21mar-19avr)

PostPosted: Tue 30 Aug - 19:13 (2011)    Post subject: La fournée du vieil Armand Reply with quote

J'ai été choquée par l'image finale, moi aussi, mais j'ai pourtant mis ton texte en n°5 pour sa qualité d'écriture - hormis la 1ere phrase, que j'ai trouvée trop lourde, et que j'aurais au moins corrigée sur la fin :
dans lequel ses yeux --> dans lequel les yeux...
Dis donc, on est loin du bucolique et du bon enfant que je croyais pouvoir t'attribuer ! C'est bien de surprendre, aussi... Okay
_________________
Lyon insolite...
Association Cœurs de Lyonnes
Back to top
Visit poster’s website
Jean Pierre19
Guest

Offline




PostPosted: Tue 30 Aug - 19:50 (2011)    Post subject: La fournée du vieil Armand Reply with quote

Les histoires d'ogres et de Barbe Bleue n'ont t-ils pas nourri bien des enfances ? Je n'ai rien fait d'autre que "d'actualiser" ces récits d'autrefois si je puis m'exprimer ainsi... Après, c'est sûr que l'enfant nu dans le rôle du "rôti" peut choquer... Un peu de "provoc" gratuite sans doute pour contrarier le style "bucolique et bon enfant" qui semble me coller à la plume !...
Back to top
Marixel
Conjonction volubile

Offline

Joined: 20 Jan 2011
Posts: 5,296
Localisation: ...
Féminin

PostPosted: Wed 31 Aug - 08:56 (2011)    Post subject: La fournée du vieil Armand Reply with quote

Quote:
Les histoires d'ogres et de Barbe Bleue n'ont t-ils pas nourri bien des enfances ? Je n'ai rien fait d'autre que "d'actualiser" ces récits d'autrefois si je puis m'exprimer ainsi...

Certes et l'on pense, bien sûr, à Hansel et Gretel, conte qui me fait frémir encore aujourd'hui, notamment dans le passage où l'ogresse tâte les membres de la fillette pour voir si elle est assez grasse ou encore à la scène d'égorgement des filles de l'ogre dans Le Petit Poucet, l'imagerie populaire n'a pas de limites dans l'horreur.
Quote:
Après, c'est sûr que l'enfant nu dans le rôle du "rôti" peut choquer...

Euh...Selon moi, le terme est un peu faible, l'image est tout simplement insoutenable et j'espère pas uniquement pour les personnes sensibles. Elle l'est - comme le fait très justement observer A Rebours sur le fil de Juju - essentiellement parce qu'il s'agit d'un enfant.

Mais je ne vais pas polémiquer davantage. Bonne journée.
Back to top
LaBelleLNA
Conjonction volubile

Offline

Joined: 15 Oct 2010
Posts: 740
Localisation: Pyrénées Orientales
Féminin Vierge (24aoû-22sep) 羊 Chèvre

PostPosted: Wed 31 Aug - 09:50 (2011)    Post subject: La fournée du vieil Armand Reply with quote

C'est vraiment étrange, autant l'histoire de Louise m'a plu autant celle-ci m'a dérangée.
Comme les deux se régalent de la chair d'un enfant je me dis que ça doit venir de l'atmosphère générale : chez Jean-Pierre c'est sombre et effrayant, chez Louise c'est clair et pimpant avec en toile de fond la banalité de l'horreur et la folie douce ...
_________________
J'ai abandonné le jardinage quand j'ai constaté que je coupais les vers de terre en deux.

Albert Einstein
Back to top
Armorique
Administrateur

Offline

Joined: 05 Jun 2010
Posts: 4,919
Localisation: Dinan
Féminin

PostPosted: Wed 31 Aug - 14:18 (2011)    Post subject: La fournée du vieil Armand Reply with quote

Comme toujours un style impeccable et une histoire fort bien racontée! Mais la fin est vraiment trop horrible pour que je puisse y adhérer. La dernière fois je te reprochais d'être trop conformiste mais ce virage est trop raide à mon goût... Carrément méchante Evil or Very Mad jamais contente... Embarassed
_________________
La vie n’est pas d’attendre que l’orage passe, c’est apprendre à danser sous la pluie. Sénèque
Back to top
Maneki Neko
Guest

Offline




PostPosted: Sat 3 Sep - 08:41 (2011)    Post subject: La fournée du vieil Armand Reply with quote

Autant Louise m'a séduite, autant Armand n'y est pas parvenu.
Aucun excès de virilité mal placée là dedans, hein !
Cependant, je n'ai été nullement choqué, effectivement. Après tout, ça n'a rien de plus horrible que l'histoire de barbe bleue ou d'autres contes de nos enfances comme Hancel et Gretel.
Back to top
ptit lu
Administrateur

Offline

Joined: 05 Jun 2010
Posts: 8,008
Localisation: Grenoble
Féminin

PostPosted: Sat 3 Sep - 09:50 (2011)    Post subject: La fournée du vieil Armand Reply with quote

Et moi, j'ai adoré et je suis étonnée du classement ! Enfant, je demandais toujours à mon grand-père qu'il me raconte "Hansel et Gretel"... Et je suis ravie que tu es surpris tout le monde avec un texte d'un genre différent ! Mister Jean et Docteur Pierre, je t'avais tout de même reconnu ! Trop contente !   Okay
Back to top
danielle
Administrateur

Offline

Joined: 21 May 2010
Posts: 12,512
Localisation: St Etienne
Féminin Poissons (20fev-20mar)

PostPosted: Mon 5 Sep - 16:35 (2011)    Post subject: La fournée du vieil Armand Reply with quote

Mon N°5 pour une superbe écriture. Mais si j'ai bien digéré le festin de Louise, celui-ci (sa chute) m'est un peu resté sur l'estomac. Le récit dans son ensemble m'avait fait pressentir une belle et agréable surprise pour le gamin. J'en étais tellement persuadée que j'ai détesté les dernières lignes.
_________________
Rêve de grandes choses, cela te permettra d'en faire au moins de toutes petites. J. Renard
http://danielle.akakpo.over-blog.com/
Back to top
Display posts from previous:   
Post new topic   Reply to topic    forum du cercle maux d'auteurs Forum Index -> ARCHIVES générales -> Archives des jeux d'écriture -> JEU N°72 -> Critiques constructives Jeu 72 All times are GMT + 1 Hour
Page 1 of 1

 
Jump to:  

Index | Create my own forum | Free support forum | Free forums directory | Report a violation | Cookies | Charte | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group