forum du cercle maux d'auteurs Forum Index

forum du cercle maux d'auteurs
Ouvert à tous les passionnés de lecture et d'écriture!

 FAQFAQ   SearchSearch   MemberlistMemberlist   UsergroupsUsergroups   RegisterRegister 
 ProfileProfile   Log in to check your private messagesLog in to check your private messages   Log inLog in 

La pendule

 
Post new topic   Reply to topic    forum du cercle maux d'auteurs Forum Index -> CRITIQUES CONSTRUCTIVES DES JEUX D'ECRITURE -> Critiques constructives jeu N°181
Previous topic :: Next topic  
Author Message
Alain Kotsov
Conjonction volubile

Offline

Joined: 25 Jan 2016
Posts: 1,753
Localisation: Paris
Masculin

PostPosted: Thu 9 Jul - 16:50 (2020)    Post subject: La pendule Reply with quote

La pendule

Je marche sur le quai de Saône, un peu en amont du lieu où la rivière finira son parcours pour s’unir avec le grand fleuve, et convoler dans une étreinte humide jusqu’aux plages de la Méditerranée. L’onde si lasse, dans sa course lente et inexorable, est à l’image du temps qui passe. Qui est passé, depuis que je trainais mes dix ans dans le labyrinthe que dessinent les étroites traboules, entre la colline de Fourvière et l’affluent majestueux. C’est là que j’ai vécu mon enfance de gone, de ce Gavroche lyonnais dont la verve n’a rien à envier à celle des titis et des minots.

Dans le quartier Saint-Paul, sur une petite place, un horloger tenait boutique. Je passais devant en revenant de l’école et m’attardais devant la vitrine dont aucun cadran n’indiquait le temps exact. C’est là que mes parents m’achetèrent, pour me récompenser de mes bons résultats au troisième trimestre, ma première Casio de plongée. Comme j’étais fier d’exhiber mon magnifique bracelet au cadran à cristaux liquides devant les copains ! Un jour, pour changer la pile, je me rendis au magasin. L’établissement, dont la devanture s’ornait de la bizarre inscription « tempus fugit » écrite en lettres gothiques, était tenu par un homme entre deux âges, monsieur Michel, qui vivait seul dans l’appartement au-dessus. Il m’accueillit en m’adressant d’une voix douce un « bonjour fiston » plein de bonhommie. Je réalisai tout de suite que je lui étais sympathique, et son discret sourire me porta à un même sentiment à son égard. Après avoir remplacé la pile, tout en me parlant de la pluie et du beau temps, de l’évolution du quartier, du temps qui passe, il me tendit l’objet avec hésitation.

- Tu as une minute ? Me dit-il, je veux te montrer quelque chose.

Du temps, j’en avais ! Je sortais de l’école et mes parents ne se formalisaient pas si j’avais un petit retard. Il me prit la main et me conduisit dans une arrière boutique qui avait toutes les apparences d’une salle de musée. Les murs étaient remplis d’étagères qui recelaient, derrière des étiquettes marquées d’une écriture soignée, une foule d’objets hétéroclites. Tous en rapport avec la profession du boutiquier. Il y avait là des appareils, des machines, des mécanismes compliqués, de toutes tailles et de toutes époques, dévolus à la mesure du temps : des assemblages compliqués d’engrenages et de ressorts, certains minuscules, animés d’un mouvement perpétuel, des capsules de verre à col étroit d’où s’écoulait un sable fin qui remplissait un réservoir gradué indiquant le temps écoulé, et même une clepsydre égyptienne. Parmi ces articles, l’un attira mon regard ; c’était une pendule comtoise, en chêne, datant de plus d’un siècle, au bois finement sculpté, dont les aiguilles pointaient sur les mêmes chiffres que ceux affichés sur le cadran que je portais à mon poignet.
- Je ne l’ai jamais réglée, depuis que je l’ai acquise il y a trente ans, me confia l’horloger.

J’étais fasciné par le balancier de cuivre poli, animé chaque seconde d’un va-et-vient hypnotique, et davantage par l’impression d’éternité qu’il semblait répandre dans la pièce.

Une semaine plus tard monsieur Michel tomba malade. Après un séjour de deux décades à l’hôpital, il fut victime d’une crise fatale. À ma grande surprise, j’héritai de la pendule. Je vécus à Paris, puis au Canada, et ne revis plus ma ville natale ; jusqu’à ce jour.

Je monte la ruelle en pente jusqu’à la place. La boutique a disparu, remplacée par un magasin de fringues. Le temps passe…
_________________
La terre est plate ?
Pour liseuse et ordi, en Epub, en mobi, mes textes gratu-its.
Back to top
Visit poster’s website
Publicité






PostPosted: Thu 9 Jul - 16:50 (2020)    Post subject: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Back to top
cab
Conjonction volubile

Offline

Joined: 09 Aug 2013
Posts: 867
Féminin Lion (24juil-23aoû) 鷄 Coq

PostPosted: Thu 9 Jul - 20:15 (2020)    Post subject: La pendule Reply with quote

C'est une belle histoire, très imagée. Le thème est bien traité, l'écriture parfaite. C'est même une performance d'avoir joué ainsi avec les mots, tournant autour de ceux qui étaient défendus. Il n'y a qu'une phrase qui m'a gênée, mais vraiment rien: Je réalisai tout de suite que je lui étais sympathique, et son discret sourire me porta à un même sentiment à son égard. Je l'ai trouvée un peu lourde mais cela ne concerne que moi.
Un bel exemple du temps qui passe, qui chasse les souvenirs de l'environnement, mais seulement là, car dans la tête ils sont toujours présents.
_________________
Tant va la cruche à l'eau qu'à la fin elle apprend à nager.
Back to top
Yahoo Messenger
MamLéa
Administrateur

Online

Joined: 06 Sep 2014
Posts: 5,722
Localisation: Lorraine (54)
Féminin Bélier (21mar-19avr) 鼠 Rat

PostPosted: Thu 9 Jul - 21:10 (2020)    Post subject: La pendule Reply with quote

Belle ambiance lyonnaise digne d'un film… (L'horloger de Saint-Paul, film de Bertrand Tavernier, sorti en 1974.)

La dernière phrase est un peu décevante.
_________________
“Il écrit si bien qu'il me donne envie de rendre ma plume à la première oie qui passe.”
Fred Allen
Back to top
Visit poster’s website
Lemmingway
Conjonction volubile

Offline

Joined: 27 Jun 2019
Posts: 921
Localisation: Alsace
Masculin

PostPosted: Thu 9 Jul - 23:39 (2020)    Post subject: La pendule Reply with quote

Mon troisième choix. Comme d'habitude, AK manie avec aisance et l'écriture et l'humour, jouant avec le thème et les interdits tout en racontant une histoire qui tient la route et en la dotant de quelques références cinématographiques déjà relevées. De l'horlogerie fine.
_________________
Ne pas confondre fromage de tête et calcul emmenthal
--------
https://xavierlhomme.blogspot.com/
Back to top
Visit poster’s website
Amélie
Conjonction volubile

Offline

Joined: 21 Apr 2020
Posts: 172
Féminin

PostPosted: Fri 10 Jul - 09:05 (2020)    Post subject: La pendule Reply with quote

La pendule

Je n’aurais peut-être pas titré l’histoire ainsi, parce que l’objet n’est évoqué que sur à peine trois phrases, mais j’imagine que le mot a été choisi parmi tous ceux qui sont évoqués. Le sujet est parfaitement respecté, l’histoire coule, on suit le petit gone.
J’ai bien aimé la description de la montre de plongée. Il y a eu à cet instant une vraie dimension affective. Les mots sont justes ici jusqu’à l’émotion. D’une manière générale d’ailleurs, ce texte est écrit avec des termes très fins, sensibles, tournant autour du temps sans jamais le nommer.

« Je réalisai tout de suite que je lui étais sympathique, et son discret sourire me porta à un même sentiment à son égard. ‘
Les deux « à » qui se succèdent alourdissent la phrase.
Suggestion ;
Je réalisai de suite que je lui étais sympathique, et son discret sourire éveilla en moi le même sentiment à son égard.
Ce sont des détails : je les ai vus en lisant donc je les mets. De même, la fin me semble très banale par rapport au texte. Cela reste un beau récit. Merci : -)
Back to top
ptit lu
Administrateur

Offline

Joined: 05 Jun 2010
Posts: 7,941
Localisation: Grenoble
Féminin

PostPosted: Fri 10 Jul - 14:53 (2020)    Post subject: La pendule Reply with quote

Très bon texte, fluide, riche (nostalgie, humour, tendresse), pile dans le thème. J'ai juste un peu moins aimé la fin. Mais aujourd'hui, en le relisant, je me dis que justement cette chute qui banalise l'histoire montre à quel point les charmes d'antan ont disparu et manquent parfois... Nostalgie quand tu nous tiens...

Last edited by ptit lu on Mon 13 Jul - 16:51 (2020); edited 1 time in total
Back to top
lecrivaillone
Conjonction volubile

Offline

Joined: 01 Apr 2013
Posts: 365
Localisation: oise
Féminin

PostPosted: Fri 10 Jul - 20:20 (2020)    Post subject: La pendule Reply with quote

très beau texte discret et attachant. bravo tu étais aussi dans mes trois choix.
Back to top
Pierre
Conjonction volubile

Offline

Joined: 05 Jun 2010
Posts: 693
Masculin

PostPosted: Sun 12 Jul - 07:32 (2020)    Post subject: La pendule Reply with quote

J’ai bien aimé ce texte ! L’ambiance est posée de façon magistrale, l’horloger est là, devant mes yeux, et il me semble sentir l’odeur unique qui emplissait ces vieilles boutiques. Le tout agrémenté d’une petite dose de nostalgie…
_________________
La vérité est dans les romans
http://pierremangin.eklablog.com/?logout
Back to top
Visit poster’s website
danielle
Administrateur

Offline

Joined: 21 May 2010
Posts: 12,508
Localisation: St Etienne
Féminin Poissons (20fev-20mar)

PostPosted: Sun 12 Jul - 09:08 (2020)    Post subject: La pendule Reply with quote

Histoire touchante qui embrasse parfaitement le thème du temps qui passe. Pour moi aussi, elle a évoqué l'Horloger de Saint-Paul et l'atmosphère du film. J'ai juste été déçue par la chute.
_________________
Rêve de grandes choses, cela te permettra d'en faire au moins de toutes petites. J. Renard
http://danielle.akakpo.over-blog.com/
Back to top
Alain Kotsov
Conjonction volubile

Offline

Joined: 25 Jan 2016
Posts: 1,753
Localisation: Paris
Masculin

PostPosted: Mon 13 Jul - 14:39 (2020)    Post subject: La pendule Reply with quote

On a bien compris que mon but était de jouer avec l’interdit, d’évoquer le temps qui passe en usant de tous les termes voisins ou synonymes de ceux de la liste. Ainsi, l’horloger, permis contrairement à l’horloge, et qui aurait pu figurer dans le titre, m’a conduit entre Saône et Rhône, dans la capitale des Gaules dont je ne connais que les embouteillages sur les voies dites rapides et les autoroutes périphériques. Je me suis mis dans la peau d’un gone, et fortement inspiré du film et de l’ambiance du vieux Lyon et de ses traboules.

La phrase finale, si elle est au cœur du sujet, m’a semblé un peu plate ; ce qui est confirmé par des avis convergents. Mais je n’ai pas trouvé mieux.
_________________
La terre est plate ?
Pour liseuse et ordi, en Epub, en mobi, mes textes gratu-its.
Back to top
Visit poster’s website
Lemmingway
Conjonction volubile

Offline

Joined: 27 Jun 2019
Posts: 921
Localisation: Alsace
Masculin

PostPosted: Mon 13 Jul - 23:27 (2020)    Post subject: La pendule Reply with quote

Pour boucler la boucle, ce qui est une manière pratique de constituer une chute, je suggère de remplacer la dernière phase "Le temps passe..." par "Tempus fugit".
_________________
Ne pas confondre fromage de tête et calcul emmenthal
--------
https://xavierlhomme.blogspot.com/
Back to top
Visit poster’s website
Display posts from previous:   
Post new topic   Reply to topic    forum du cercle maux d'auteurs Forum Index -> CRITIQUES CONSTRUCTIVES DES JEUX D'ECRITURE -> Critiques constructives jeu N°181 All times are GMT + 2 Hours
Page 1 of 1

 
Jump to:  

Index | Create my own forum | Free support forum | Free forums directory | Report a violation | Cookies | Charte | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group