forum du cercle maux d'auteurs Forum Index

forum du cercle maux d'auteurs
Ouvert à tous les passionnés de lecture et d'écriture!

 FAQFAQ   SearchSearch   MemberlistMemberlist   UsergroupsUsergroups   RegisterRegister 
 ProfileProfile   Log in to check your private messagesLog in to check your private messages   Log inLog in 

Le questionnement

 
Post new topic   Reply to topic    forum du cercle maux d'auteurs Forum Index -> ARCHIVES générales -> Archives des jeux d'écriture -> Critiques constructives Jeu N°179B (prose)
Previous topic :: Next topic  
Author Message
aimard
Conjonction volubile

Offline

Joined: 05 Nov 2012
Posts: 1,142
Localisation: Montreuil (93)
Masculin Gémeaux (21mai-20juin)

PostPosted: Mon 6 Apr - 16:24 (2020)    Post subject: Le questionnement Reply with quote

Le questionnement

« L’ouverture à l‘euthanasie en question», c’était le thème d’un colloque auquel j’ai participé à Paris. Algologue et plume active de la revue «Bioéthique» ma présence à ce séminaire illustrait bien mon intérêt pour le sujet. La primauté du terme «ouverture» dans ces échanges fait écho aux terribles maladies débilitantes qui allègent l’espoir et questionnent le sens de vivre. Il est établi que de plus en plus de personnes, dont bon nombre de praticiens penchent aujourd’hui pour l’euthanasie, un mot qui suscite des interrogations, comme : « Que peut répondre le médecin de famille à qui un patient demande d’en finir ? »
Les échanges débutèrent avec l’intervention du Professeur Didier, un ancien des hôpitaux de Paris :
— A savoir que la controverse conçoit l’utilité des soins palliatifs et la réalité des douleurs mal contrôlées.
Ensuite, le docteur Hélène Char de Montpellier formula une mise en garde contre les risques et les dérapages liés à cette pratique.
Suivit l’exposé de Théodore, jeune doctorant, qui d’une voix émue exprima ce doute énoncé dans sa thèse :
— Se peut-il que l’on ne voit pas la vie de la même manière selon que l’on soit bien portant ou en fin de vie ?
Autant de déclarations d’où surgit l’atmosphère propice à mon entrée en scène, celle que je voulais au reflet de ma passion. Aussi, je me dressai pour réclamer le micro avant d’émettre cette assertion aussi audacieuse qu’inattendue : —L’ouverture à l’euthanasie prolonge la survie !
Argutie qui trouva une résonance juste dans l’anecdote suivante :
Un jour, l’épouse d’un de mes patients en soins palliatifs est venue me voir, munie d’une lettre de son mari, en précisant qu’il l’avait rédigée les premiers jours de sa maladie et l’avait incluse dans son testament biologique.
« Docteur, lorsque je serai impotent, m’aiderez-vous à mourir dignement ? Ne voyez pas en ma demande le symptôme d’une dépression ! En fait, j’aime la vie. Ne me dites pas que vous veillerez à atténuer ma douleur ! Là n’est pas la question, mais celle de la peine associée à la vie qui s’étiole ... Pourquoi êtes-vous si enclin à soulager la douleur physique mais si farouche à comprendre la souffrance liée à la fin de la vie ? Notre société condamne l’euthanasie dit-on ! Où sont-ils tous ces doctes objecteurs lorsque les leurs meurent ? Peu de nos proches décèdent à domicile. Facile de condamner cette pratique et privilégier le placement de nos mourants en institutions. La Mort dérange, n’est-ce pas ? Parlant d’extinction, doutez-vous que les savants cocktails que vous m’administrez face aux symptômes terminaux hâtent le processus ? Les râles respiratoires, l’agitation ne risquent-ils pas de m’affaiblir, m’amener vers la sortie de la vie ? Êtes-vous certain de ne pas déjà pratiquer ce qui vous rebute tant, une forme de cessation lente ? Dans l’affirmatif, pourquoi ne m’aiderez-vous pas lorsque je le souhaiterai ? Après tout, on achève bien les chevaux, n’est-ce pas ? Rendez-moi donc ce service, quand je vous le demanderai ? »
Attentif à la déontologie liée à mon statut, je proposai à mon patient une consultation en vue de lui signifier de mon avis. Il ignora ma proposition, remettant à un jour lointain notre rencontre, comme retenu par une mystérieuse entrave. L’intéressé surveilla cependant avec attention les doses que je lui avais auparavant prescrites.
Quelques jours plus tard j’entamai le sujet de ma prochaine publication : « L’euthanasie, c’est d’abord le courage d’entériner l’acte »
_________________
Si tu trouves une route qui est sûre, suis la pendant longtemps.
proverbe Haoussa (Nigéria)
Back to top
Publicité






PostPosted: Mon 6 Apr - 16:24 (2020)    Post subject: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Back to top
Silicate
Conjonction volubile

Offline

Joined: 18 Jul 2016
Posts: 2,763
Localisation: Hauts de France
Féminin

PostPosted: Mon 6 Apr - 17:58 (2020)    Post subject: Le questionnement Reply with quote

Pour l’angle choisi, pour le sujet abordé, mon adhésion sans hésitation.

Dès la première lecture, je me suis dit qu’il y avait dans ce texte quelque chose de très fort et c’est ce qui a guidé mon choix. J’ai ici privilégié le fond.
L’audace d’affirmer que l’ouverture à l’euthanasie mène à prolonger la vie, ce n’est pas seulement totalement inédit, pour moi, mais curieusement je le perçois comme une forme d’espoir et de consolation.


Pour la forme, Aimard, je remarque qu’il n’y a pas de problème de concordance des temps ou de chronologie.
Le style n’est pas encore tout à fait fluide et je trouve qu’il y a un peu de « raideur » dans l’écriture. Comment pourrais-je imager mon propos ? Avec un exemple : en atelier d’écriture, notre animatrice disait à une participante qu’il fallait qu’elle mette « de la dentelle » dans ses phrases parce qu’elles étaient un peu trop nues, trop minimales.
Pour toi je dirais qu’il faudrait mettre de la rondeur, parce que tu emploies un vocabulaire recherché, soutenu, d’une rigueur scientifique qui fait paraître certaines tournures de phrases trop « anguleuses » (d’où le besoin de « rondeur »).

Je pense par exemple que cette rigueur, cette raideur, pourrait être adoucie par une plus grande émotion si tu donnais à tes personnages la possibilité de mieux l’exprimer.

Je suis un peu mitigée sur le titre mais je n’ai pas d’idée meilleure.
Je trouve vraiment dommage que ce texte et sa question de fond n’ait pas eu plus d’écho.
Back to top
danielle
Administrateur

Offline

Joined: 21 May 2010
Posts: 12,510
Localisation: St Etienne
Féminin Poissons (20fev-20mar)

PostPosted: Mon 6 Apr - 18:41 (2020)    Post subject: Le questionnement Reply with quote

C'est sans doute l'angle moral et technique sous lequel le texte a été abordé qui m'a fait écarter ce texte. J'ai préféré de loin la seconde partie, qui présentait avec humanité un exemple concret, une histoire. C'est toutefois un texte de grande qualité mais cette fournée était d'une façon générale très réussie.
_________________
Rêve de grandes choses, cela te permettra d'en faire au moins de toutes petites. J. Renard
http://danielle.akakpo.over-blog.com/
Back to top
cab
Conjonction volubile

Offline

Joined: 09 Aug 2013
Posts: 904
Féminin Lion (24juil-23aoû) 鷄 Coq

PostPosted: Mon 6 Apr - 20:23 (2020)    Post subject: Le questionnement Reply with quote

Ce qui m'a gênée dans ce texte est le début. Cela ressemble un peu à un compte-rendu de réunion prenant les formes d'un discours ou d'un exposé.
La deuxième partie, celle de la lettre est très bonne.
Je suis certaine que si tu enlèves toute la partie colloque et ne racontes que l'histoire de la lettre et ses conséquences pour la longévité du patient, ça le ferait!
Comme dit Silicate [tiens je me rends compte que j'emploie très souvent cette phrase (mais c'est qu'elle dit si bien les faits) ] le récit gagnerait à un peu plus de rondeur dans les termes.
_________________
Tant va la cruche à l'eau qu'à la fin elle apprend à nager.
Back to top
Yahoo Messenger
Pierre
Conjonction volubile

Offline

Joined: 05 Jun 2010
Posts: 708
Masculin

PostPosted: Tue 7 Apr - 08:15 (2020)    Post subject: Le questionnement Reply with quote

Je rejoins un peu les critiques précédentes. La première partie de ton texte (très bien écrite au demeurant) m'a pour le coup, posé beaucoup de questions. Je ne voyais pas vraiment le rapport avec le sujet de notre jeu. A la lecture de la seconde partie, bien plus vivante, bien plus remplie d'émotion, j'ai presque eu le sentiment de passer à un autre texte. La différence de ton entre les doctes paroles du début et la lettre de cet homme est si énorme que c'en est troublant pour le lecteur (enfin, pour moi...) Peu-être manque t-il une transition qui lierait les deux parties, un pont qui permettrait de passer de l'une à l'autre sans avoir le sentiment de devoir se jeter à l'eau. Mais bon, en 3500 signes, ce n'est pas toujours facile de bâtir des ponts...
_________________
La vérité est dans les romans
http://pierremangin.eklablog.com/?logout
Back to top
Visit poster’s website
Lemmingway
Conjonction volubile

Offline

Joined: 27 Jun 2019
Posts: 959
Localisation: Alsace
Masculin

PostPosted: Wed 8 Apr - 17:18 (2020)    Post subject: Le questionnement Reply with quote

Globalement d'accord avec la critique de Silicate.
Comme souvent avec tes textes, Aimard, je me sens un peu étouffé par l’abondance de mots sophistiqués et désarçonné par les tournures de phrases alambiquées. Résultat, je perds le fil, j'ai du mal à rester concentré sur l'histoire.
Sujet important et casse-gueule s'il en est, donc félicitation pour avoir eu le courage de t'y frotter.
_________________
Ne pas confondre fromage de tête et calcul emmenthal
--------
https://xavierlhomme.blogspot.com/
Back to top
Visit poster’s website
aimard
Conjonction volubile

Offline

Joined: 05 Nov 2012
Posts: 1,142
Localisation: Montreuil (93)
Masculin Gémeaux (21mai-20juin)

PostPosted: Thu 9 Apr - 11:51 (2020)    Post subject: Le questionnement Reply with quote

Merci à tous.tes pour vos retours éclairants sur ce texte et les précédents. Je note la convergence des remarques sur des aspects précis de mon style, notamment l'utilité de désacraliser mon écriture.
_________________
Si tu trouves une route qui est sûre, suis la pendant longtemps.
proverbe Haoussa (Nigéria)
Back to top
Alain Kotsov
Conjonction volubile

Offline

Joined: 25 Jan 2016
Posts: 1,758
Localisation: Paris
Masculin

PostPosted: Thu 9 Apr - 15:28 (2020)    Post subject: Le questionnement Reply with quote

La lecture de ces critiques me pousse à y ajouter la mienne, parce qu’elles sont plutôt en phase avec ma vision de ce texte, et justement qu’elles me permettent de mieux exprimer la mienne. Si je l’ai écarté d’emblée, c’est à cause de sa formulation. Il m’est apparu de prime abord comme un exposé scientifico philosophico médical assez ardu. Pourtant, à y regarder de plus près, il y a du positif. L’idée de départ, éminemment philosophique, un peu noyée dans un ton trop précieux, est d’un grand intérêt ; un point de vue original sur un sujet difficile. Ce plaidoyer aurait davantage de force en étant exposé de façon plus simple, plus émotive, plus percutante.

Il m’est difficile d’exprimer en peu de mots et par écrit ce qui me semble « clocher ». Silicate l’a fait de manière aussi pertinente que possible en parlant de « rondeur ». Oui, c’est trop géométrique, trop carré, trop angulaire. Ça ressemble plus à une feuille de papier quadrillé qu’à un tableau.

Des personnages apparaissent, les intervenants du début, mais on ne les voit pas, on ne sait rien d’eux, on les oublie. Ils ne sont là que pour émettre, en courtes phrases, des aspects du problème. Dépassionné ! C’est le mot que je cherchais. La forme du début est dépassionnée, et pour la suite, la lettre, j’utiliserais le même adjectif. L’expression est correcte, mais alambiquée. J’y lis un exposé là où j’attendrais un cri.

Quant au titre, oui il est un peu plat. J’en proposerais bien un autre, mais avec un texte différent.

Que ces propos ne soient pas interprétés comme une critique uniformément négative, mais une réhabilitation en seconde lecture, car, je le répète, l’idée est très intéressante.
_________________
La terre est plate ?
Pour liseuse et ordi, en Epub, en mobi, mes textes gratu-its.
Back to top
Visit poster’s website
aimard
Conjonction volubile

Offline

Joined: 05 Nov 2012
Posts: 1,142
Localisation: Montreuil (93)
Masculin Gémeaux (21mai-20juin)

PostPosted: Thu 9 Apr - 18:12 (2020)    Post subject: Le questionnement Reply with quote

Alain Kotsov wrote:


...Que ces propos ne soient pas interprétés comme une critique uniformément négative, mais une réhabilitation en seconde lecture, car, je le répète, l’idée est très intéressante.


Alain : La résonance entre tes propos et ceux des autres me conforte dans l'idée que l'ensemble ces critiques sont constructives, et c'est à mes yeux un intérêt majeur de ce forum et du jeu d'écriture en particulier.J'ai pour cela ouvert un cahier de relevés de mes textes avec les critiques reçues et inscrit un encart "Retravail textes" à mon emploi du temps. Merci encore à tous. :
_________________
Si tu trouves une route qui est sûre, suis la pendant longtemps.
proverbe Haoussa (Nigéria)
Back to top
MamLéa
Administrateur

Offline

Joined: 06 Sep 2014
Posts: 5,809
Localisation: Lorraine (54)
Féminin Bélier (21mar-19avr) 鼠 Rat

PostPosted: Thu 9 Apr - 21:53 (2020)    Post subject: Le questionnement Reply with quote

Un thème très délicat, traité dans un style quasi scientifique. Une belle défense de l'euthanasie. Sujet peut-être un peu trop sérieux pour avoir été placé sur mon podium.
_________________
“Il écrit si bien qu'il me donne envie de rendre ma plume à la première oie qui passe.”
Fred Allen
Back to top
Visit poster’s website
Display posts from previous:   
Post new topic   Reply to topic    forum du cercle maux d'auteurs Forum Index -> ARCHIVES générales -> Archives des jeux d'écriture -> Critiques constructives Jeu N°179B (prose) All times are GMT + 2 Hours
Page 1 of 1

 
Jump to:  

Index | Create my own forum | Free support forum | Free forums directory | Report a violation | Cookies | Charte | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group