forum du cercle maux d'auteurs Forum Index

forum du cercle maux d'auteurs
Ouvert à tous les passionnés de lecture et d'écriture!

 FAQFAQ   SearchSearch   MemberlistMemberlist   UsergroupsUsergroups   RegisterRegister 
 ProfileProfile   Log in to check your private messagesLog in to check your private messages   Log inLog in 

Expulsare

 
Post new topic   Reply to topic    forum du cercle maux d'auteurs Forum Index -> ARCHIVES générales -> Archives des jeux d'écriture -> Critiques constructives Jeu N°178
Previous topic :: Next topic  
Author Message
cab
Conjonction volubile

Offline

Joined: 09 Aug 2013
Posts: 998
Féminin Lion (24juil-23aoû) 鷄 Coq

PostPosted: Sun 8 Mar - 20:16 (2020)    Post subject: Expulsare Reply with quote

Expulsare
Cela faisait bientôt une demi-heure que Léa s'acharnait sur le rhododendron. Elle avait beau enfoncer sa bêche, faire levier, tirer, recommencer, l’insoumis résistait. Des larmes de rage affluèrent et inondèrent ses joues. Elles ruisselaient, stériles, alors que lui, il s’enferrait, enraciné dans cette terre qu'elle avait tant aimée. Elle se savait à bout de forces mais pour rien au monde elle ne l'aurait laissé là. Il devait quitter sa terre mère, comme les forsythias, les weigélias, la lavande et les laurières.
En dix belles années, elle avait donné vie à l’enclos jusqu’alors oublié, le peuplant de souvenirs vivants d’errances bucoliques, fragiles pousses prélevées pour renaître en sa terre bien-aimée. Les laurières racontaient les visages étonnés des petits devant leur mère ourlant son jardin de « petits bouts de bois » leur promettant que ces dérisoires sentinelles deviendraient de fières frondaisons. Les roses trémières, graines grappillées au hasard de l’été, chuchotaient l’océan, transperçant, magnifiques rebelles, le goudron de l’allée, habillant le muret, portant toujours plus haut leurs fleurs multicolores. Le rhododendron, jadis frêle bouture, s’était nourri de sa nouvelle terre, prospérant puis se multipliant, créant un nouvel arbre. Celui-ci, enfant sage, n’avait opposé aucune résistance mais le rhododendron mère restait là, insensible aux efforts de Léa qui maintenant sanglotait.
Entre ses dents, la bouche close, elle lui hurla de venir, jura qu'elle pourrait mourir là de rage et d’épuisement, mais qu'elle ne l’abandonnerait pas. Elle prit conscience de la portée de ces mots : Oui, elle aurait voulu mourir à cet instant, dans son jardin.
Elle attendit, rassemblant ses forces pour ce qu'elle voulait être le dernier assaut. La bêche s'enfonça de nouveau. Les yeux brûlés par le sel de ses larmes, elle implora aveuglément le ciel et un long cri s’élança de son corps, un cri de damnée, un cri qui la glaça mais décupla ses forces. L’indomptable vacilla. Sidérée, elle le sortit de terre et s'effondra à genoux, insensible au fait que quiconque pourrait la voir, telle une folle pleurant devant une plante, la remerciant de l'accompagner.
Elle se releva et contempla le jardin saccagé par ses soins et, en contrebas, derrière la maison, chaque arbre pieusement rempoté avec sa terre. Elle prit le rhododendron, descendit l'escalier de lauzes récupérées au gré de ses échappées. Il ne faudrait pas les laisser là, elles non plus. Et les pierres. Chaque été, Léa rapportait du Grand Ouest, telles des amulettes, des galets de toutes tailles qu'elle replaçait religieusement dans son jardin, comme si c'était pour demeurer ici que l'océan les avait charriés tant d'années.
Ce jour-là, chaque plante, pierre, lauze, jeune pousse, bulbe, fut descendu dans l'allée. Tous partaient chez ses parents, seule terre à leur donner.
De son jardin du bonheur, il ne restait plus qu'un champ dévasté dont elle ne prit même pas la peine de reboucher les trous.
Chassée, expulsée, déracinée de ce jardin, de cette maison dont elle avait longtemps rêvé qu'ils pourraient être siens, elle émigrait pour quatre murs de béton, seul refuge qu’elle pouvait offrir à ses enfants, dépourvu de toute âme, sans toit ni terre, juste quelques jardinières pour fleurir les fenêtres.
Mais en elle chantait le credo d’un futur rayonnant, promesse d’une nouvelle terre où s’enracineront et danseront ses chères exilées, aujourd’hui exhumées, autour de l’hôte-roi, le fier rhododendron.
_________________
Tant va la cruche à l'eau qu'à la fin elle apprend à nager.
Back to top
Yahoo Messenger
Publicité






PostPosted: Sun 8 Mar - 20:16 (2020)    Post subject: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Back to top
Silicate
Conjonction volubile

Offline

Joined: 18 Jul 2016
Posts: 2,902
Localisation: Hauts de France
Féminin

PostPosted: Sun 8 Mar - 20:32 (2020)    Post subject: Expulsare Reply with quote

Quelle force, quels symboles dans cette histoire pourtant banale de plantes transplantées d’un jardin à un autre. « Expulsare », comme un accouchement, pour une autre naissance, le début d’une autre vie, pas forcément plus belle, mais dont au moins le meilleur de l’ancienne sera préservé.

Comme je la comprends, Léa, moi qui ai déménagé avec quantité de pots, de sacs pleins de mottes de terre entremêlée de racines de vivaces, de boutures et marcottes pour ce qui ne pouvait plus être transplanté, et aussi, oui, … des galets rapportés de vacances !

Et quelle image que celle-ci : « … elle lui hurla de venir, jura qu'elle pourrait mourir là de rage et d’épuisement, mais qu'elle ne l’abandonnerait pas… » Alors le rhododendron a obtempéré, il est venu (et il devait déjà être d’une taille très respectable pour résister ainsi, car les racines sont assez superficielles).
Ça ne coûte rien d’essayer la « pensée magique », après tout. On ne sait pas tout des plantes, leur langage n’est pas le nôtre, mais elles comprennent. Sinon pourquoi après avoir fait sa mauvaise tête pendant plusieurs années la glycine s’est elle brusquement mise à fleurir quand ma mère, excédée, l’a menacée de l’arracher ? Hasard ? Peut-être. Mais peut-être pas… Qui sait ? Qu’est-ce que ça coûte d’y croire ?

Histoire pleine de sens, qui m’a fait écho, et servie par un style superbe.
Back to top
Lemmingway
Conjonction volubile

Offline

Joined: 27 Jun 2019
Posts: 1,113
Localisation: Alsace
Masculin

PostPosted: Sun 8 Mar - 23:22 (2020)    Post subject: Expulsare Reply with quote

Je n'ai pas été pris par cette histoire pourtant bien écrite.
Je crois que c'est dû à mon total désintérêt des plantes : je ne me suis pas senti concerné.
Je n’avais d'ailleurs rien compris à la première lecture. Pourquoi déterrer ces pauvres créatures ?
_________________
Ne pas confondre fromage de tête et calcul emmenthal
--------
https://xavierlhomme.blogspot.com/
Back to top
Visit poster’s website
cab
Conjonction volubile

Offline

Joined: 09 Aug 2013
Posts: 998
Féminin Lion (24juil-23aoû) 鷄 Coq

PostPosted: Mon 9 Mar - 06:27 (2020)    Post subject: Expulsare Reply with quote

Lemmingway wrote:
Pourquoi déterrer ces pauvres créatures ?


Eh bien la pov'dame est expulsée de chez elle, mais elle ne peut pas partir sans ses plantes. C'est vital, elles font partie d'elle-même: Chassée, expulsée, déracinée de ce jardin, de cette maison dont elle avait longtemps rêvé qu'ils pourraient être siens, elle émigrait pour quatre murs de béton, seul refuge qu’elle pouvait offrir à ses enfants, dépourvu de toute âme, sans toit ni terre, juste quelques jardinières pour fleurir les fenêtres.

Silicate, merci pour ton commentaire qui me touche. Tu dis On ne sait pas tout des plantes, leur langage n’est pas le nôtre, mais elles comprennent
on a vu ce que ça donnait pour ta Suzanne
_________________
Tant va la cruche à l'eau qu'à la fin elle apprend à nager.
Back to top
Yahoo Messenger
Alain Kotsov
Conjonction volubile

Online

Joined: 25 Jan 2016
Posts: 1,859
Localisation: Paris
Masculin

PostPosted: Mon 9 Mar - 13:44 (2020)    Post subject: Expulsare Reply with quote

Dans chaque nouvelle il y a une histoire, et la façon de la raconter. Dans celle-ci le scénario, banal et attendu, se résume au rempotage d’une plante. Mais il y a le style, et c’est ce qui fait toute la différence avec un texte banal. La lutte de la vieille dame contre la terre rebelle a des accents hugoliens, le cadre est planté ( !) avec un luxe de descriptions qui imposent au lecteur des images, comme l’arrière-plan d’un film. C’est cette qualité d’écriture et la richesse du vocabulaire qui m’ont conduit à placer ce texte fort sur la deuxième place de mon podium.

PS : hier, sur une chaine du service public était rediffusé « Léon » de Luc Besson, alors même que je pensais à la rédaction de cette critique. Le snipper solitaire interprété par Jean Reno n’a pour seule compagnie, avant de rencontrer la fillette qu’il va recueillir, qu’une plante verte qui joue le rôle de fil conducteur ; et qui sera transplantée par sa jeune protégée dans la terre d’un parc où elle pourra planter ses racines. Amusante coïncidence.
_________________
La terre est plate ?
Pour liseuse et ordi, en Epub, en mobi, mes textes gratu-its.
Back to top
Visit poster’s website
Silicate
Conjonction volubile

Offline

Joined: 18 Jul 2016
Posts: 2,902
Localisation: Hauts de France
Féminin

PostPosted: Mon 9 Mar - 13:57 (2020)    Post subject: Expulsare Reply with quote

Alain Kotsov wrote:
...La lutte de la vieille dame...

Vieille dame ? Mais pas du tout ! Surprised Elle a des enfants à charge et des parents encore à même de cultiver un jardin. Je lui donne trente-cinq ans, à tout casser.
Tu as vite fait de tourner la page de la jeunesse, toi dis donc ! Mr. Green
Back to top
aimard
Conjonction volubile

Offline

Joined: 05 Nov 2012
Posts: 1,147
Localisation: Montreuil (93)
Masculin Gémeaux (21mai-20juin)

PostPosted: Mon 9 Mar - 23:29 (2020)    Post subject: Expulsare Reply with quote

Ecriture sans faute. Titre annonciateur en phase avec la suite de l’histoire. L’histoire véhiculée force l'admiration tel un hymne à la récompense de l’effort et de la pugnacité. Au pied de mon podium mais en bonne place dans ma liste des éligibles.
_________________
Si tu trouves une route qui est sûre, suis la pendant longtemps.
proverbe Haoussa (Nigéria)
Back to top
Pierre
Conjonction volubile

Offline

Joined: 05 Jun 2010
Posts: 710
Masculin

PostPosted: Wed 11 Mar - 08:08 (2020)    Post subject: Expulsare Reply with quote

Quelle magnifique écriture. La bataille homérique de Léa avec son rhododendron, est si bien rendue ! (il m’est arrivé de souffrir, je crois, autant qu’elle pour déplacer quelque plante un peu massive du jardin, ça sent le vécu tout ça…) En revanche je suis passé à côté du sens de cet effort titanesque. Si j’ai bien compris la destination de toutes ces plantes, c’est juste en contrebas, chez les parents de Léa ? Bien sûr, Léa est expulsée, elle ne veut rien laisser de son jardin. Mais si elle aime tant les plantes, elle prend le risque de les tuer en les déplaçant de quelques mètres. Non ?
_________________
La vérité est dans les romans
http://pierremangin.eklablog.com/?logout
Back to top
Visit poster’s website
Silicate
Conjonction volubile

Offline

Joined: 18 Jul 2016
Posts: 2,902
Localisation: Hauts de France
Féminin

PostPosted: Wed 11 Mar - 09:55 (2020)    Post subject: Expulsare Reply with quote

Pierre wrote:
Si j’ai bien compris la destination de toutes ces plantes, c’est juste en contrebas, chez les parents de Léa ? Bien sûr, Léa est expulsée, elle ne veut rien laisser de son jardin. Mais si elle aime tant les plantes, elle prend le risque de les tuer en les déplaçant de quelques mètres. Non ?

Ah ben moi je n'ai pas compris ça. "En contrebas", c'est juste là où elle a regroupé ses plantes rempotées en attente de les emporter et de les transplanter chez ses parents, non ?
Ceci dit, imaginons que ses parents habitent juste à côté : moi ça me ferait mal de voir mon ancien jardin occupé par quelqu'un d'autre, avec toutes mes plantes et le risque que les nouveaux occupants, de toutes façons, ne s'en débarrassent. Ben oui, une pelouse et des thuyas/lauriers palme/autres trucs qui poussent vite, ça fait plus "propre", même si c'est une galère à entretenir.
Silicate, tais-toi, tu te fais du mal ! - Ben oui, mais quand je pense à mon pêcher -coupé ! Shocked - à mon cerisier -coupé ! Crying or Very sad -(et en plus ils donnaient des fruits !), et à ce que je ne peux pas voir derrière la haie, je préfère ne plus passer dans cette rue...
Et je suis bien contente d'en avoir sauvé le maximum !
Back to top
cab
Conjonction volubile

Offline

Joined: 09 Aug 2013
Posts: 998
Féminin Lion (24juil-23aoû) 鷄 Coq

PostPosted: Wed 11 Mar - 10:34 (2020)    Post subject: Expulsare Reply with quote

Bien vu Silicate! Tout bon! Les parents habitent assez loin et là, au moins, elle pourra voir ses plantes. Bon bien sûr Léa c'est moi...et je suis revenue dans cette rue, je suis passée devant la maison. Je n'aurais pas dû mais cela m'a permis de ne pas regretter d'avoir transplanté mes trésors. Des années plus tard, je les ai re-déplacés, comme promis, du jardin de mes parents dans mon nouveau jardin.
Je vois que nous avons le même amour de notre jardin...
Pierre, comme tu dis, ça sent le vécu Okay
Merci à tous pour vos critiques plus que constructives
_________________
Tant va la cruche à l'eau qu'à la fin elle apprend à nager.
Back to top
Yahoo Messenger
chuchoterie
Conjonction volubile

Offline

Joined: 26 Dec 2018
Posts: 233
Localisation: Grand Est
Féminin

PostPosted: Wed 11 Mar - 17:23 (2020)    Post subject: Expulsare Reply with quote

Texte bien écrit. Mais je trouve qu'il manque un crescendo, on est d'emblée dans le tragique. Du coup je n'ai pas été envahie par l'émotion que pourrait/devrait susciter une telle situation.
Back to top
Pierre
Conjonction volubile

Offline

Joined: 05 Jun 2010
Posts: 710
Masculin

PostPosted: Wed 11 Mar - 17:37 (2020)    Post subject: Expulsare Reply with quote

Je comprends mieux les plantes en contrebas ! Ce n'est qu'une étape. Du coup le texte s'éclaire. Il faudrait peut-être mieux poser le plan de Léa Cab. Je me suis un peu embrouillé l'esprit dans ce passage, et du coup j'ai moins profité de ce superbe texte !
_________________
La vérité est dans les romans
http://pierremangin.eklablog.com/?logout
Back to top
Visit poster’s website
Donaco
Conjonction volubile

Offline

Joined: 10 Oct 2018
Posts: 374
Féminin

PostPosted: Wed 11 Mar - 18:05 (2020)    Post subject: Expulsare Reply with quote

C'est vrai que ce texte est un hymne aux plantes et ses très belles énumérations rendent le texte très visuel. Sont évoqués aussi avec force et intérêt, les efforts de la protagoniste pour les déterrer. je n'ai pas compris tout de suite quelles étaient les intentions du personnage, probablement parce que le rhododendron est personnifié avec ce "Il" et cet "Insoumis". Du coup, j'ai vraiment apprécié l'éloquence de la dernière phrase : "Mais en elle chantait le credo d’un futur rayonnant, promesse d’une nouvelle terre où s’enracineront et danseront ses chères exilées, aujourd’hui exhumées, autour de l’hôte-roi, le fier rhododendron." Et ce vieux rhododendron devient un totem, l'âme tutélaire de ce jardin expatrié. Un très beau texte !
Back to top
Visit poster’s website
MamLéa
Administrateur

Online

Joined: 06 Sep 2014
Posts: 6,080
Localisation: Lorraine (54)
Féminin Bélier (21mar-19avr) 鼠 Rat

PostPosted: Wed 11 Mar - 19:31 (2020)    Post subject: Expulsare Reply with quote

Un beau texte superbement écrit, au pied de mon podium.
J'ai bien aimé ce Rhodo qui refuse de partir, et Léa qui s’acharne, pour le "sauver".

Que deviendra mon jardin, ce fouillis, quand je devrai le quitter ? En tout cas, il n'y aura pas de thuya à tailler, ni de belle pelouse à entretenir.
_________________
“Il écrit si bien qu'il me donne envie de rendre ma plume à la première oie qui passe.”
Fred Allen
Back to top
Visit poster’s website
lecrivaillone
Conjonction volubile

Offline

Joined: 01 Apr 2013
Posts: 369
Localisation: oise
Féminin

PostPosted: Fri 13 Mar - 14:40 (2020)    Post subject: Expulsare Reply with quote

cette histoire de plante dont on ne peut se séparer, je crois que tous les amoureux de la nature l'ont vécu ou envisagé un jour !très bien raconté on peine avec elle on l'encourage ! très jolie façon de traiter du mal que l'on se donne quand on aime. Texte dans mes premiers choi x
Back to top
ptit lu
Administrateur

Offline

Joined: 05 Jun 2010
Posts: 8,156
Localisation: Grenoble
Féminin

PostPosted: Tue 17 Mar - 15:59 (2020)    Post subject: Expulsare Reply with quote

Belle idée, bien écrite. Au milieu de tous ces textes, il fallait choisir et en relisant le texte, je pense que j'ai juste moins accroché... A part cela, il y a un petit côté fantastique très intéressant !
Back to top
Display posts from previous:   
Post new topic   Reply to topic    forum du cercle maux d'auteurs Forum Index -> ARCHIVES générales -> Archives des jeux d'écriture -> Critiques constructives Jeu N°178 All times are GMT + 1 Hour
Page 1 of 1

 
Jump to:  

Index | Create my own forum | Free support forum | Free forums directory | Report a violation | Cookies | Charte | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group