forum du cercle maux d'auteurs Forum Index

forum du cercle maux d'auteurs
Ouvert à tous les passionnés de lecture et d'écriture!

 FAQFAQ   SearchSearch   MemberlistMemberlist   UsergroupsUsergroups   RegisterRegister 
 ProfileProfile   Log in to check your private messagesLog in to check your private messages   Log inLog in 

Suzanne

 
Post new topic   Reply to topic    forum du cercle maux d'auteurs Forum Index -> ARCHIVES générales -> Archives des jeux d'écriture -> Critiques constructives Jeu N°178
Previous topic :: Next topic  
Author Message
Silicate
Conjonction volubile

Offline

Joined: 18 Jul 2016
Posts: 2,769
Localisation: Hauts de France
Féminin

PostPosted: Sun 8 Mar - 18:27 (2020)    Post subject: Suzanne Reply with quote

Suzanne

Parce qu’elle avait les doigts verts, on savait toujours comment lui faire plaisir.
— Viens donc voir ce qu’on m’a offert, me dit-elle.
Au jardin, une jolie liane à fleurs jaunes attendait dans un pot qu’on s’occupe d’elle.
— La Suzanne aux yeux noirs. C’est une tropicale, il faudra la rentrer l’hiver mais un petit stage en pleine terre lui fera du bien. Tiens, passe-moi le seau, là.
Elle y déversa diverses substances plus ou moins puantes qu’elle mélangea avec vigueur.
— Fumier déshydraté, sang séché, corne broyée, que du biologique. Avec ça à son pied, ma Suzanne sera en pleine forme.
De fait, richement nourrie et placée contre une pergola qu’elle couvrit de fleurs en un temps record, sa croissance fut spectaculaire.

Une fois l’été passé, je vins aider au déterrage et à la mise en pot.
— Désolée pour tes bains de soleil, Suzanne, il faut rentrer. En Europe tu as un mauvais moment à passer qui s’appelle l’hiver.
— Mais pourquoi tu lui parles comme ça ? m’amusai-je.
— Parce qu’elle comprend, les plantes ça communique, tu sais. Même qu’elle adore quand je lui chante « Suzanne t’emmène, écouter les sirènes, lali lali lala ».
En fredonnant du Graeme Allwright, nous avons ensuite attaché les longs rameaux dans la véranda et sous ce dais or maculé de noir, nous avons bu du thé au jasmin.

Quand je la revis au cours de l’hiver, la Suzanne faisait grise mine, fleurs en berne et tiges à demi flétries.
— Normal, elle s’est gavée en pleine terre alors être en pot, c’est un peu la prison pour elle. Mais je lui chante sa chanson, c’est bon pour son moral !
J’en doutai et j’avoue qu’à ce moment l’état de la plante me causa un vague malaise. De plus, prendre le thé sous cette liane languide n’avait plus du tout le même charme alors quand une partie s’est détachée et m’est tombée dessus, c’est stupide, je sais, mais j’ai cru à un tentacule me saisissant aux épaules. Je l’ai arraché en criant comme une folle.
— Pardon, bafouillai-je, je ne sais pas ce qui m’a pris.
— Pas grave, de toute façon je vais la tailler. Elle est trop ramollie, ce sera le mieux à faire.
Et là, je l’ai vu, une affreuse convulsion a tordu le morceau de liane tombé à terre.

Je revins le lendemain, inquiète je ne savais pourquoi. Le seul silence répondit à mon coup de sonnette. Je fis le tour. Depuis l’escabeau dressé dans la véranda, les tiges de la Suzanne, effondrées sur les marches, guidèrent mon regard vers une masse sombre étendue à terre. Je me souviens avoir hurlé.

Les plantes comprennent, avait dit celle qu’on tentait en vain de ramener à la vie et dont le teint livide ne pouvait être dû à une hémorragie interne. Dans un coin, prostrée, hagarde, je balbutiais des mots incohérents. Choc nerveux, ont dit les secours.
S’ils avaient regardé au fond de mes yeux, ils auraient vu.
L’image. Fixée. À jamais.
La liane, palpitante d’un mince flux de sève rougeâtre, infiltrée dans les narines, forçant les lèvres exsangues, enlaçant le corps pour mieux l’immobiliser.
Je me suis souvenue du mélange bio enrichi de sang, ce sang dont la plante dépendante s’abreuvait sous mes yeux. Je les ai vues, les tiges, s’extraire et se rétracter dans l’apparence de la fanaison quand sont arrivés les voisins alertés par mes cris. Je les ai vues encore, ces pâles fleurs délavées tournant vers moi la noirceur de leur prunelle.

Dans un cauchemar tout s’est brouillé. Yeux noirs menaçants et paroles obsédantes.
« Suzanne t’emmène, écouter les sirènes »
Celles qui m’ont transportée à l’hôpital.
Là où je passe une nuit sans fin.
Back to top
Publicité






PostPosted: Sun 8 Mar - 18:27 (2020)    Post subject: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Back to top
Alain Kotsov
Conjonction volubile

Online

Joined: 25 Jan 2016
Posts: 1,759
Localisation: Paris
Masculin

PostPosted: Sun 8 Mar - 18:32 (2020)    Post subject: Suzanne Reply with quote

Quatrième sur mon podium aux marches très resserrées. Une plante portant un doux prénom (elle existe, j’ai vérifié), en accord avec une chanson, encore plus douce, et dont les yeux noirs démentent l’innocence, et c’est voulu. Voilà un texte qui évoque différents thèmes en rapport les uns avec les autres, qui se chevauchent au cours de la lecture. Le point de départ c’est ce végétal au nom bizarre, qui y puise une forme d’humanité, assortie d’une caractéristique visuelle on ne peut plus humaine. La chanson qui tient lieu de bande originale coule de source, en lien avec la disparition récente du chanteur qui l’interprétait. Quant aux sirènes, les chanteuses de charme de la mythologie et de la balade moderne, elles trouvent l’écho de leur chant dans celui de l’ambulance.

Du troisième personnage, celui qui n’est ni la narratrice ni la plante, on ne connaitra pas le nom, peut-être pour renforcer l’aspect humain de la plante, qui tient le rôle principal.

Une histoire à l’aise dans son format, bien écrite et bien racontée, avec une progression dramatique bienvenue, de la cohérence, et un titre… parfait !
_________________
La terre est plate ?
Pour liseuse et ordi, en Epub, en mobi, mes textes gratu-its.
Back to top
Visit poster’s website
cab
Conjonction volubile

Online

Joined: 09 Aug 2013
Posts: 910
Féminin Lion (24juil-23aoû) 鷄 Coq

PostPosted: Sun 8 Mar - 20:36 (2020)    Post subject: Suzanne Reply with quote

Ce texte possède une intensité dramatique qui nous prend malgré nous dès le début. Tout est beau, tout est rose (ou vert) mais on sent que quelque chose se trame. L'intensité augmente au fil du récit jusqu'à la fin cauchemardesque.
C'est tellement bien écrit que le texte en est flippant. C'est digne d'une nouvelle de Stephen King (que je vénère).
Sur mon podium, évidemment.
_________________
Tant va la cruche à l'eau qu'à la fin elle apprend à nager.
Back to top
Yahoo Messenger
Lemmingway
Conjonction volubile

Online

Joined: 27 Jun 2019
Posts: 965
Localisation: Alsace
Masculin

PostPosted: Sun 8 Mar - 23:18 (2020)    Post subject: Suzanne Reply with quote

J'aurais aimé écrire cette histoire.
_________________
Ne pas confondre fromage de tête et calcul emmenthal
--------
https://xavierlhomme.blogspot.com/
Back to top
Visit poster’s website
Pierre
Conjonction volubile

Offline

Joined: 05 Jun 2010
Posts: 710
Masculin

PostPosted: Mon 9 Mar - 08:13 (2020)    Post subject: Suzanne Reply with quote

Une plante comme je les aime… Calculatrice, sournoise, fourbe, cruelle ! Une plante qui fait, à juste raison, peur. J’ai adoré cette Suzanne, personnage à part entière d’une fiction prenante ! Sur la troisième marche de mon podium.
_________________
La vérité est dans les romans
http://pierremangin.eklablog.com/?logout
Back to top
Visit poster’s website
MamLéa
Administrateur

Online

Joined: 06 Sep 2014
Posts: 5,822
Localisation: Lorraine (54)
Féminin Bélier (21mar-19avr) 鼠 Rat

PostPosted: Mon 9 Mar - 14:10 (2020)    Post subject: Suzanne Reply with quote

Une histoire très surréaliste, qui m'a évoqué la pieuvre géante de 20 000 lieues sous les mers et ce passage de "The wall" https://www.youtube.com/watch?v=a86QgZVgbyQ, dans laquelle il y a une fleur diabolique.
Je mets chaque année une Suzanne dans mon jardin, et ça devient vite grand. J'imagine mal la remporter et la déplacer pour la mettre à l'abri en hiver.
J'ai hésité à mettre ce texte sur mon podium.
_________________
“Il écrit si bien qu'il me donne envie de rendre ma plume à la première oie qui passe.”
Fred Allen
Back to top
Visit poster’s website
Donaco
Conjonction volubile

Offline

Joined: 10 Oct 2018
Posts: 374
Féminin

PostPosted: Mon 9 Mar - 14:33 (2020)    Post subject: Suzanne Reply with quote

Une petite merveille qui a remporté mon vote !
Côté mise en scène : impeccable, stratégique, bien ficelé
Côté écriture : vraiment intéressant et réussi ! Je pense à la description du corps sur le sol et à cette liane vivante qui s'est intruse dans les orifices de la victime...

Coté suspense ! Intense et très effrayant. Ce qui m'a marqué, c'est précisément ceci: "Je les ai vues, les tiges, s’extraire et se rétracter dans l’apparence de la fanaison quand sont arrivés les voisins alertés par mes cris. Je les ai vues encore, ces pâles fleurs délavées tournant vers moi la noirceur de leur prunelle." Ces prunelles qui donnent de vie à cette plante maudite, ce regard reptilien lié à une intelligence criminelle m'a fait froid dans le dos ! Et format si court, ça fonctionne très bien ! Le lexique n'y est pas pour rien, il faut dire, les mots sont percutants et tout ceci est renforcé par le verbe voir. En effet, le témoin a vu et ce n'est pas rien. Quant à la notation de l'engrais bio (du sang séché), alors, là, BRAVO !
Back to top
Visit poster’s website
aimard
Conjonction volubile

Offline

Joined: 05 Nov 2012
Posts: 1,142
Localisation: Montreuil (93)
Masculin Gémeaux (21mai-20juin)

PostPosted: Mon 9 Mar - 23:35 (2020)    Post subject: Suzanne Reply with quote

A deux marches de mon podium, le texte porte la marque d’une plume aguerrie, irréprochable sur différents aspects propres à une bonne écriture. Remarquable le jeu subtil de ce narrateur incarné mais demeurant anonyme.
_________________
Si tu trouves une route qui est sûre, suis la pendant longtemps.
proverbe Haoussa (Nigéria)


Last edited by aimard on Wed 11 Mar - 17:30 (2020); edited 1 time in total
Back to top
chuchoterie
Conjonction volubile

Offline

Joined: 26 Dec 2018
Posts: 231
Localisation: Grand Est
Féminin

PostPosted: Wed 11 Mar - 17:28 (2020)    Post subject: Suzanne Reply with quote

Très bon texte, très flippant.
Back to top
Display posts from previous:   
Post new topic   Reply to topic    forum du cercle maux d'auteurs Forum Index -> ARCHIVES générales -> Archives des jeux d'écriture -> Critiques constructives Jeu N°178 All times are GMT + 1 Hour
Page 1 of 1

 
Jump to:  

Index | Create my own forum | Free support forum | Free forums directory | Report a violation | Cookies | Charte | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group