forum du cercle maux d'auteurs Forum Index

forum du cercle maux d'auteurs
Ouvert à tous les passionnés de lecture et d'écriture!

 FAQFAQ   SearchSearch   MemberlistMemberlist   UsergroupsUsergroups   RegisterRegister 
 ProfileProfile   Log in to check your private messagesLog in to check your private messages   Log inLog in 

PARASITES, de Bong Joon Ho

 
Post new topic   Reply to topic    forum du cercle maux d'auteurs Forum Index -> COIN CULTURE -> Allons au théâtre ou au cinéma
Previous topic :: Next topic  
Author Message
ysiad
Conjonction volubile

Offline

Joined: 11 Jun 2010
Posts: 328
Féminin Balance (23sep-22oct) 鼠 Rat

PostPosted: Mon 8 Jul - 07:59 (2019)    Post subject: PARASITES, de Bong Joon Ho Reply with quote

Soit deux familles coréennes aux antipodes : la première vit à quatre dans un sous-sol sordide avec vue sur la rue sale, la deuxième vit également à quatre mais cette fois dans une sublime maison d’architecte avec vue sur un grand jardin aéré. Le père riche est patron d’usine, la mère parfaitement oisive, quant aux enfants, la fille est perdue dans son adolescence, et le fils joue aux indiens le jour et la nuit, caché dans son tipi. Riches égoïstes, braqués sur leur bien être…

Quant aux pauvres, le père ne fait rien, la mère bricole, la fille glande autant que le fils, tous sont à l’affut de petites combines… Pauvres pitoyables mais débrouillards, par la force des choses. Par l’intermédiaire du fils pauvre, la famille va s’infiltrer lentement dans l’univers de la famille riche, se rendre indispensable, virer tous les employés gêneurs, dont une gouvernante dévouée et méritante, parasiter l’espace de la maison, le temps d’une soirée, en se bourrant la gueule… Scène forte où le spectateur en vient à détester ces parasites sans foi ni loi, alors que dans la première demi-heure du film, c’était la famille pauvre qui attirait la sympathie, et les riches, la détestation… Et puis tout bascule à l’occasion d’un orage diluvien. Coups de tonnerre, coup de théâtre, bim bam boum : d’autres parasites vont se faire jour dans la sublime maison. A partir de là, l’engrenage est en marche. Le film tourne au thriller, le spectateur ne sait plus qui va sauver sa peau, ni quand, ni comment. De scène en scène, le réalisateur nous entraîne vers un peu plus d’horreur, d’absurdité, de répugnance.

Les acteurs sont excellents. Mes préférés sont la fille de la famille pauvre dans son rôle de roublarde qui n’a pas froid aux yeux, et la mère de la famille riche, entre extrême futilité et grande fragilité intérieure, frôlant parfois la folie. Certaines scènes qui dépeignent la grande naïveté de la famille riche sont extrêmement drôles et cruelles, d’autres renvoient à la fascination des Coréens pour l’Amérique.

Un film qui dérange et révèle une réflexion profonde sur la définition du parasite : la famille riche n’est pas du tout à l’origine de la belle maison : elle s’est contentée de s’y installer après le départ d’un architecte réputé qui l’avait bâtie, cette découverte ouvre une nouvelle piste de réflexion sur les parasites que nous sommes…
Back to top
Publicité






PostPosted: Mon 8 Jul - 07:59 (2019)    Post subject: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Back to top
MamLéa
Modérateur

Offline

Joined: 06 Sep 2014
Posts: 4,772
Localisation: Lorraine (54)
Féminin Bélier (21mar-19avr) 鼠 Rat

PostPosted: Mon 8 Jul - 10:16 (2019)    Post subject: PARASITES, de Bong Joon Ho Reply with quote

J'avais repéré ce film qui avait de très bonnes critiques.
_________________
“Il écrit si bien qu'il me donne envie de rendre ma plume à la première oie qui passe.”
Fred Allen
Back to top
Visit poster’s website
Donaco
Conjonction volubile

Offline

Joined: 10 Oct 2018
Posts: 231
Féminin

PostPosted: Tue 9 Jul - 06:58 (2019)    Post subject: PARASITES, de Bong Joon Ho Reply with quote

Tout à faut d'accord avec ysiad qui résume bien ce film !

Ce qui est inattendu dans ce film, c'est le mélange de genre, on ne s'y attend pas du tout. Pourtant, en tant que spectateur, on sent que le film bascule à un moment précis. Un sentiment d'étrangeté se déclenche et on commence à "s''inquiéter" un peu, éventuellement à appréhender ce qui peut suivre... C'est étrange et super réussi.

Pour ceux qui l'auront vu, il y a deux fins possibles selon moi.
A discuter ultérieurement.
Back to top
Visit poster’s website
Contenu Sponsorisé






PostPosted: Today at 12:53 (2019)    Post subject: PARASITES, de Bong Joon Ho

Back to top
Display posts from previous:   
Post new topic   Reply to topic    forum du cercle maux d'auteurs Forum Index -> COIN CULTURE -> Allons au théâtre ou au cinéma All times are GMT + 1 Hour
Page 1 of 1

 
Jump to:  

Index | Create my own forum | Free support forum | Free forums directory | Report a violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group