forum du cercle maux d'auteurs Forum Index

forum du cercle maux d'auteurs
Ouvert à tous les passionnés de lecture et d'écriture!

 FAQFAQ   SearchSearch   MemberlistMemberlist   UsergroupsUsergroups   RegisterRegister 
 ProfileProfile   Log in to check your private messagesLog in to check your private messages   Log inLog in 

Métamorphose

 
Post new topic   Reply to topic    forum du cercle maux d'auteurs Forum Index -> ARCHIVES générales -> Archives des jeux d'écriture -> Critiques constructives du jeu 167B (prose)
Previous topic :: Next topic  
Author Message
Alain Kotsov
Conjonction volubile

Offline

Joined: 25 Jan 2016
Posts: 1,518
Localisation: Paris
Masculin

PostPosted: Fri 5 Apr - 15:31 (2019)    Post subject: Métamorphose Reply with quote

Métamorphose

Ce 17 novembre fut pour Lise Pilon marqué d’une pierre noire. Elle intégra la seconde 11 S du lycée Voltaire d’une façon qu’elle eût souhaitée bien plus discrète. Elle fit son entrée dans la classe juste avant la fin d’un cours de maths, accompagnée par la directrice. Une entrée très remarquée ! Après avoir bredouillé un timide bonjour, que son appareil dentaire rendait ridiculement chuintant, elle claudiqua en s’aidant de sa canne jusqu’à l’allée centrale, sous les regards étonnés de ses futurs condisciples, et interrompit sa marche quand Mme Luc entama de sa voix éraillée un discours de bienvenue :
« Faîtes bon accueil à votre nouvelle camarade… »

Elle n’osait bouger, de peur de voir se fixer sur elle des regards qu’une politesse hypocrite avaient détournés vers la directrice. Pourtant, elle avait conscience d’être le centre d’attraction de ce groupe d’adolescents qu’elle allait devoir côtoyer pendant des mois. Un animal de zoo ! L’eau de pluie dégoulinait de son imperméable et brouillait sa vision en mouillant de larmes ses lunettes rondes, dissimulant heureusement son œil tuméfié, mais rendant luisants ses nombreux boutons d’acné. Elle aurait donné n’importe quoi pour gagner la chaise vide qui semblait l’attendre au fond de la classe ; ou pour se trouver transportée n’importe où, ailleurs, surtout très loin.

Lise accueillit avec soulagement la conclusion du discours : « … donc nous souhaitons la bienvenue à Mlle Pilon. » signalant la fin proche de son martyre. Elle rabattit sa capuche trempée, découvrant ses nattes rouquines nouées en chignon, et boitilla vers le mur du fond, sentant fixés sur elle des yeux moqueurs, ainsi qu’un chef vaincu lors du triomphe d’un empereur romain.

La découverte du discriminant de l’équation ne suscita aucun intérêt. On se retournait furtivement, on murmurait. Le bruit strident de la cloche sonnant midi eut pour Lise la beauté d’une symphonie. Elle sortit la dernière, délivrée de son statut de bête curieuse.

Dans la cour elle se tint à l’écart. Heureusement personne ne lui prêtait attention. Jusqu’à ce que s’approche d’elle Frank, un grand garçon timide, maigre et boutonneux, semblant partager avec elle le statut de paria. Quelques minutes de conversation maladroite furent la seule accalmie dans cette terrible journée. Quand s’ouvrit la porte de la cantine, elle retourna en enfer.

Pendant ses vacances dans le Jura Lise avait fait une mauvaise chute à vélo. Astragale fracturée, hôpital, plâtre, rééducation. Elle obtint, moyennant un travail personnel, son admission en seconde avec 8 semaines de retard. Les gâteaux et sucreries qu’elle ingérait avec excès, clouée sur son lit, s’ingéniaient à remplir de matière organique les zones de son corps les plus malvenues : jambes, cuisses, hanches, joues… Si bien que lors de sa rentrée différée Lise était une petite fille boulotte, disgracieuse, boulimique, et ultra-complexée.

En mars, suite à des complications, elle fut de nouveau hospitalisée. Puis fut envoyée en convalescence en Corse.

Quand elle revint après les vacances de Pâques, elle était transfigurée. Elle avait gagné 10 cm, un bronzage doré, des formes harmonieuses. Plus d’appareil, plus d’acné, démarche féline, jambes fuselées, opulente chevelure de feu. La plus belle fille de la classe, et même du lycée. Tous les garçons lui tournaient autour. Elle dédaignait leurs avances, n’accordant ses faveurs, qu’à Frank, toujours aussi timide et boutonneux ; mais qui en terminale devint le play-boy du lycée.
_________________
La terre est plate ?
Pour liseuse et ordi, en Epub, en mobi, mes textes gratu-its.
Back to top
Visit poster’s website
Publicité






PostPosted: Fri 5 Apr - 15:31 (2019)    Post subject: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Back to top
chuchoterie
Conjonction volubile

Offline

Joined: 26 Dec 2018
Posts: 158
Localisation: Strasbourg
Féminin

PostPosted: Sun 7 Apr - 09:03 (2019)    Post subject: Métamorphose Reply with quote

Ce thème serait tout à fait adapté à un roman, pour un texte aussi court ça paraît difficile. Pour gagner du temps, il a fallu demander au lecteur de supposer que Lise est harcelée parce qu'elle a toutes les tares des "ado" : appareil dentaire, acné, coiffure ridicule, timidité maladive et en plus elle est rousse et boiteuse.

Mais si on lit le texte sans a priori :
Tout se passe dans la tête de Lise. Les seules indices de l'attitude des autres sont : "On se retournait furtivement, on murmurait", puis " Heureusement personne ne lui prêtait attention". Quant à Lise : "Elle n’osait bouger, de peur de voir se fixer sur elle des regards qu’une politesse hypocrite...", elle se sent un animal de zoo, elle se tient à l'écart. Elle retourne à la cantine, qu'elle ressent comme l'enfer.
Miracle, un jeune homme surgit et lui parle. Une rencontre qui va être déterminante. En sortant de l'âge ingrat, les 2 ado sont devenus très beaux. Est-ce que Lise prend conscience de sa métamorphose ? Est-ce que Lise est consciente de la métamorphose de Frank ? On ne sait pas.

3500 caractères c'est vraiment trop court. Même une longue nouvelle, ça serait trop court. Par contre, il y a tout pour faire un roman, avec ce début que je trouve magnifique :
"Ce 17 novembre fut pour Lise Pilon marqué d’une pierre noire. Elle intégra la seconde 11 S du lycée Voltaire d’une façon qu’elle eût souhaitée bien plus discrète."
Back to top
MamLéa
Modérateur

Offline

Joined: 06 Sep 2014
Posts: 4,502
Localisation: Lorraine (54)
Féminin Bélier (21mar-19avr) 鼠 Rat

PostPosted: Sun 7 Apr - 16:50 (2019)    Post subject: Métamorphose Reply with quote

D’accord avec Chris sur le fait que cette histoire est à l'étroit dans 3500 caractères, et que, du coup, la métamorphose est trop brutale.
Il aurait fallu ménager un peu de suspense pour son retour de Corse, ne pas dire de suite qu'elle était transfigurée, le suggérer par la réaction de ses camarades de classe.

La métamorphose de Frank est un peu de trop.

Rien à redire sur la qualité de l'écriture... même si ce n'est pas une "critique constructive".
_________________
“Il écrit si bien qu'il me donne envie de rendre ma plume à la première oie qui passe.”
Fred Allen
Back to top
Visit poster’s website
Contenu Sponsorisé






PostPosted: Today at 03:44 (2019)    Post subject: Métamorphose

Back to top
Display posts from previous:   
Post new topic   Reply to topic    forum du cercle maux d'auteurs Forum Index -> ARCHIVES générales -> Archives des jeux d'écriture -> Critiques constructives du jeu 167B (prose) All times are GMT + 2 Hours
Page 1 of 1

 
Jump to:  

Index | Create my own forum | Free support forum | Free forums directory | Report a violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group