forum du cercle maux d'auteurs Index du Forum

forum du cercle maux d'auteurs
Ouvert à tous les passionnés de lecture et d'écriture!

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Un goût de trahison

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    forum du cercle maux d'auteurs Index du Forum -> CRITIQUES CONSTRUCTIVES DES JEUX D'ECRITURE -> Jeu 161
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
janis
Conjonction volubile

En ligne

Inscrit le: 05 Juin 2010
Messages: 3 886
Localisation: bretagne
Féminin

MessagePosté le: Lun 5 Nov - 17:28 (2018)    Sujet du message: Un goût de trahison Répondre en citant

Un goût de trahison

Ils sont restés secrets, préservés pour toujours,
Tous ces moments volés, nos rendez-vous d'amour…
J'allais te retrouver dès que tu m’appelais,
Oubliant en chemin, le mensonge et la crainte
D’être surpris, jugés, mais redoutant la plainte
Qui lézardait ta voix lorsque je te quittais…

Nous avions, l’un sans l’autre, organisé nos vies,
Connu des jours heureux, découvert des pays,
Aimé, rêvé, pleuré, vu grandir des enfants,
Réparé des jouets, égrené des comptines,
Remis sur nos « Teppaz », de vieux airs, en sourdine,
Pour enfin nous revoir, après plus de trente ans.

L'anse de tes bras durs me ceinturait la taille,
Et ta barbe très drue égratignait mon cou
Lorsque tu m'annonçais, le regard en bataille :
« J'ai préparé le feu dans la chambre, pour nous».

Nos mains s'étaient creusées, nos doigts s'étaient durcis ;
Nos fronts s'étaient ridés, nos jambes alourdies,
Mais nos cheveux brillaient, souples casques d'argent,
Et nos corps se tendaient, vibraient en s’accordant
Dans la chaude cachette à l'écart du village
Où nous nous abritions, éperdus et sauvages.

Nous vivions un bonheur au goût de trahison ;
Submergés de désir, nous perdions la raison...
Après l'amour, souvent, nous parlions des années
Qui nous avaient tenus l’un de l’autre éloignés.
J’écoutais tes serments doux comme des onguents
Qui caressaient ma peau pour effacer le temps…

Nous allions ramasser des noix dans le jardin,
Et, lorsque nous lavions nos mains tachées de sombre,
Des bulles d'arc-en-ciel retombaient sur le thym,
Et nos rires, sans honte, étincelaient dans l’ombre.

Bientôt, la nuit tombait , je devais m'en aller
Pour retrouver celui qui me croyait fidèle.
Ta femme t'attendait, tu retournais vers elle...
Nous nous serrions très fort, tristes de nous quitter ;
Jusqu’au dernier moment, tu retenais ma main
Et tu me répétais « Reviens, reviens demain... »

Je revenais toujours, me grisant des mots tendres
Qui coulaient de ta bouche en effleurant mes seins…
Hélas ! Je ne pourrai plus jamais les entendre:
Tu dors seul sous le marbre, à l’ombre d’un grand pin.
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Lun 5 Nov - 17:28 (2018)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Alain Kotsov
Conjonction volubile

Hors ligne

Inscrit le: 25 Jan 2016
Messages: 1 399
Localisation: Paris
Masculin

MessagePosté le: Lun 5 Nov - 18:25 (2018)    Sujet du message: Un goût de trahison Répondre en citant

Une première place au général montre que ce texte rimé n’a pas souffert du handicap qui défavorise habituellement les poésies. Et c’est tant mieux ! Je l’ai classé quatrième. Pourquoi pas mieux ? (mais quatrième sur dix ce n’est tout de même pas mal !) Parce que je lui trouve certains défauts ; la forme 6-6-4 6-6-4 6-4 , AABCCB, AABBCC, et ABAB correspond-elle à un schéma prédéfini, comme la balade ou le sonnet ? Je l’ignore, mais elle produit une certaine harmonie, là-dessus rien à dire. Mes critiques négatives, et constructives j’espère, portent sur deux aspects :

1. La forme : les rimes sont pauvres, du moins la majorité. C’est dommage.
2. Le fond : le thème général, l’adultère interdit, bien que dans le sujet, est banal, comme le titre. J’aurais aimé une histoire plus originale, plus surprenante.

Mon petit point, qui n’était pas nécessaire pour la médaille d’or, a quand même participé au score qui l’a placée sur la première marche.
_________________

Invitation aux voyages
Pour liseuse et ordi, en Epub, en mobi, mes textes gratu-its.
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
BB1
Conjonction volubile

Hors ligne

Inscrit le: 28 Mai 2017
Messages: 197
Localisation: Alpes Maritimes
Masculin

MessagePosté le: Lun 5 Nov - 21:44 (2018)    Sujet du message: Un goût de trahison Répondre en citant

Quand je ressens de l'émotion en lisant un texte, il y a de grandes chances que je le mette en haut du podium. C'est ce qui s'est produit avec cette poésie pleine de délicatesse.
Le bonheur était grand, il est perdu, l'explication dans les deux derniers vers, seule la mort pouvait séparer les deux amants.
_________________
Je boirai du lait quand les vaches brouteront du raisin
Toulouse Lautrec


Dernière édition par BB1 le Mar 6 Nov - 12:48 (2018); édité 1 fois
Revenir en haut
Donaco
Adjectif enthousiaste

Hors ligne

Inscrit le: 10 Oct 2018
Messages: 69
Féminin

MessagePosté le: Lun 5 Nov - 22:19 (2018)    Sujet du message: Un goût de trahison Répondre en citant

Moi, j'ai ressenti un paradoxe émouvant : poésie conventionnelle et bien carrée (malgré les fautes rimiques que Alain Kotsov a soulevées) mêlée à un thème non conventionnel (l'adultère). C'est cette forme bigarrée qui m'a permis d'apprécier le propos de ce poème (je n'aime pas beaucoup la poésie). C'est extrêmement fluide en plus d'être touchant. Au dernier vers, on a de l'empathie pour l'amante solitaire, sa nostalgie nous touche.
Revenir en haut
janis
Conjonction volubile

En ligne

Inscrit le: 05 Juin 2010
Messages: 3 886
Localisation: bretagne
Féminin

MessagePosté le: Mar 6 Nov - 00:50 (2018)    Sujet du message: Un goût de trahison Répondre en citant

Pour ce jeu -que je n'ai pas considéré comme une concours de poésie- j'ai voulu privilégier l'expression de l'émotion en utilisant la poésie régulière contemporaine qui permet de ne pas être soumis aux règles strictes de la versification classique. Je ne me suis pas appliquée à produire des rimes riches, comme le souligne Alain K, et je n'ai pas recherché la perfection dans l'organisation des strophes . Mais le rythme de l'alexandrin est respecté et j'ai souhaité que cette métrique serve de support à l'expression d'une passion simple, sincère, profonde et sans sophistication. Merci à tous ceux qui ont permis que ce texte arrive en tête du podium. C'est toujours une grande joie pour moi de réussir à toucher le plus grand nombre de mauxdauteuriens par le truchement des textes que ces jeux m'inspirent. Merci particulièrement à Armorique d'avoir proposé ce beau sujet qui a servi de tremplin à l'imagination des participants.
Revenir en haut
Pierre
Conjonction volubile

Hors ligne

Inscrit le: 05 Juin 2010
Messages: 311
Masculin

MessagePosté le: Mar 6 Nov - 07:48 (2018)    Sujet du message: Un goût de trahison Répondre en citant

Les rimes ne sont pas riches, c’est vrai, ce qui parfois nuit à la musicalité du texte. Néanmoins le rythme unique de l’alexandrin est là, bien présent, et rend la lecture agréable.
Quelques belles rimes, quelques jolies trouvailles aussi. Ce goût de trahison ne fait pas partie de mon podium cependant. Même si je ne suis peut-être ne suis-je pas très sensible à la poésie je n’ai pas boudé mon plaisir à la lecture.
_________________
La vérité est dans les romans
http://pierremangin.eklablog.com/?logout
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Jodie
Conjonction volubile

Hors ligne

Inscrit le: 21 Juil 2011
Messages: 1 725
Localisation: Forêt profonde
Féminin Scorpion (23oct-21nov) 虎 Tigre

MessagePosté le: Mar 6 Nov - 09:08 (2018)    Sujet du message: Un goût de trahison Répondre en citant

Mon premier. Du version Janis comme je l'aime. La passionnée qui sait me parler. "Submergés de désir, nous perdions la raison..." oui, voilà, c'est ça, et tout le reste n'a plus lieu d'être. D'ailleurs, je me tais, moi aussi raison perdue.
_________________
God as a dead robin ; God as the eye of a dead robin ; God as your barely visible reflection in the eye of a dead robin
Revenir en haut
MamLéa
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 06 Sep 2014
Messages: 3 800
Localisation: Lorraine (54)
Féminin

MessagePosté le: Mar 6 Nov - 12:45 (2018)    Sujet du message: Un goût de trahison Répondre en citant

Du très beau Janis…
Pour la forme, je ne suis pas capable de juger, mais je me suis laissée prendre par l'émotion qui se dégage de ce poème.
Sur la seconde marche de mon podium, mais aurait pu être sur la première : entre mes deux préférences, il a fallu choisir.
_________________
“Il écrit si bien qu'il me donne envie de rendre ma plume à la première oie qui passe.”
Fred Allen
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
ptit lu
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 05 Juin 2010
Messages: 6 762
Localisation: Grenoble
Féminin

MessagePosté le: Mar 6 Nov - 14:56 (2018)    Sujet du message: Un goût de trahison Répondre en citant

Très beau, classique mais intemporel ! Et j'ai apprécié que la culpabilité soit à peine évoquée pour mieux se consacrer à l'amour unissant ces deux êtres. Je ne suis pas fleur bleue, mais j'ai vraiment apprécié la nostalgie de ce poème, l'histoire qu'il me contait. Merci Janis
Revenir en haut
Armorique
Conjonction volubile

Hors ligne

Inscrit le: 05 Juin 2010
Messages: 4 225
Localisation: Dinan
Féminin

MessagePosté le: Mar 6 Nov - 19:13 (2018)    Sujet du message: Un goût de trahison Répondre en citant

Mon numéro 3. Encore un beau poème qui raconte une jolie histoire d'amour. Cela ferait une belle chanson d'amour, il faudrait mettre un air là-dessus...
_________________
Il vaut mieux qu'il pleuve aujourd'hui qu'un jour où il fait beau. Pierre Dac
Revenir en haut
janis
Conjonction volubile

En ligne

Inscrit le: 05 Juin 2010
Messages: 3 886
Localisation: bretagne
Féminin

MessagePosté le: Mer 7 Nov - 01:06 (2018)    Sujet du message: Un goût de trahison Répondre en citant

Pour ne pas décourager les poètes en herbe et ceux que les règles de prosodie strictes rebutent, je voudrais signaler que s'il y a une hiérarchie reconnue en poésie classique entre rimes riches, rimes suffisantes et rimes pauvres, le fait de choisir des rimes pauvres dans un poème n'est pas une "faute" en soi. C'est juste une question de "qualité" de la rime, comparée au "niveau " d'excellence recherché en poésie classique, et l'on peut noter que nombre de grands poètes usent de rimes pauvres sans que leurs textes en soient pour autant dépréciés. Ainsi La Fontaine dans La cigale et la fourmi; qui "se trouva fort dépourvue, /Quand le bise fut venue ". Et plus loin :"C'est là son moindre défaut... Que faisiez-vous au temps chaud?" On peut remarquer que ces "rimes pauvres" se rencontrent dans les chansons populaires destinées à faire naître l'émotion et dans lesquelles on fait rimer avec bonheur, amant avec Saint-Jean, feu avec Dieux. Finalement en parlant de la qualité des rimes en poésie on utilise le vocabulaire de l'analyse sociologique. Etonnant, non?
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 00:53 (2018)    Sujet du message: Un goût de trahison

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    forum du cercle maux d'auteurs Index du Forum -> CRITIQUES CONSTRUCTIVES DES JEUX D'ECRITURE -> Jeu 161 Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | creer un forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com