forum du cercle maux d'auteurs Index du Forum

forum du cercle maux d'auteurs
Ouvert à tous les passionnés de lecture et d'écriture!

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

La mue du serpent

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    forum du cercle maux d'auteurs Index du Forum -> CRITIQUES CONSTRUCTIVES DES JEUX D'ECRITURE -> Critiques constructives Jeu 160
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Jodie
Conjonction volubile

Hors ligne

Inscrit le: 21 Juil 2011
Messages: 1 725
Localisation: Forêt profonde
Féminin Scorpion (23oct-21nov) 虎 Tigre

MessagePosté le: Lun 15 Oct - 12:42 (2018)    Sujet du message: La mue du serpent Répondre en citant

La mue du serpent

L'homme que je ne connais pas a déclaré aux autorités que je lui ai volé sa vie ; volé, au sens cambrioleur du terme. Depuis trois heures que ces gens, accusateur et gendarmes, ont sonné à ma porte, que, profitant de mon épuisement ils m'ont embarqué, j'entends une histoire absurde, celle d'un usurpateur que je ne suis pas... ne sais pas que je suis ?
Que ne saurais-je pas ? Selon cet homme au physique caméléon, j'ai dérobé sa beauté, sa réussite et ses amours. Il paraît que cela remonte à longtemps, que nous avions dix ans... La rentrée des classes : passé le portail de l'école, il me vit, moi, le nouveau, serein et déjà roi du préau ou plus exactement, mon accusateur Se vit, tel qu'il était en réalité, nonobstant le mensonge des miroirs. J'étais le serpent qui l'avait dévalisé, lui abandonnant sa mue. « J'examinais chez ce gamin mon superbe visage, racontait le plaignant, mes cheveux brillants et la vie riche que j'aurais dû détenir. J'écoutais ma voix sourdre de la gorge de ce voleur. » Pendant que je subis la narration d'un mauvais Kafka, je ne parviens pas à me rappeler quelqu'un qui, à l'école, ait ressemblé à ce fou. Ce fou, dont la logorrhée n'a pas d'issue. Devrais-je l'étrangler ?
Vingt ans qu'il me surveille, explique-t-il, ou plutôt qu'il ne me perd pas de vue pour ne pas égarer sa vie subtilisée, pour la protéger de mon venin. Même lycée, même université, même diplôme, même employeur. Nos maisons : en face à face. Et là, j'explose, apostrophe les hommes en bleu « Mais enfin, intervenez ! Ce type est aliéné total ! Je fréquente mes voisins et il n'est pas l'un d'entre eux ! » L'accusateur grimace, « Voyez comment le serpent ment », siffle-t-il. Je rêve, sans doute. Le monde est en inversion carnaval, peut-être. Et soudain, je m'interroge : connais-tu tes voisins ? Bien sûr que non, tu en ignores tout et ce cinglé a pu te frôler pendant vingt ans sans que tu l'aies remarqué, car les insignifiants, tu ne les as jamais regardés.
Il énumère maintenant nos voyages, hôtels en commun... avec violence, il évoque les êtres convoités que je lui ai pris, et allons donc ! Quand lui butait sur le seuil du platonisme, je me livrais à la luxure grâce au corps parfait qui est le sien et dont il aurait fait meilleur usage. Il pleure, ce gnome... le culot ! Il déplore mes perversités et je réalise que le voyeur a espionné de A à X mon intimité. Et ce serait moi, le voleur de vie ?
Il confie enfin ses matins conquérants, quand une idée qui le rendrait enviable au bureau l'avait visité la nuit. Il terminait sa journée entre haine et rancœur car le serpent voleur, moi, avait déjà présenté son innovant concept à notre staff, durant la réunion à laquelle j'avais exprès omis de le convier. Je m'indigne « J'ignore jusqu'au nom de cet homme ! Il n'est pas mon collègue ! » L'autre ricane.

Plus personne ne rit. Devant moi, les preuves jetées par l'accusateur : j'aurais tué ses parents qui allaient avoué comment j'avais tout enlevé à celui qu'ils avaient élevé. Il exigeait que l'on prévienne les miens, de parents. Il fallait avertir ces gens que, lui, leur véritable enfant les aimerait, une fois le serpent en prison. Je sens quelque chose lâcher et fuir en mon cerveau, car, penché sur la table, je regarde des photos - prises par le gnome trop terrorisé alors pour intervenir, s'est-il défendu - photos sur lesquelles j'assassine un homme et une femme qui me ressemblent trait pour trait et que, pourtant, je jure ne pas connaître.
_________________
God as a dead robin ; God as the eye of a dead robin ; God as your barely visible reflection in the eye of a dead robin
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Lun 15 Oct - 12:42 (2018)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
BB1
Conjonction volubile

Hors ligne

Inscrit le: 28 Mai 2017
Messages: 197
Localisation: Alpes Maritimes
Masculin

MessagePosté le: Lun 15 Oct - 13:35 (2018)    Sujet du message: La mue du serpent Répondre en citant

Texte écrit avec brio, comme toujours chez Jodie.
Un fou qui poursuit un pauvre innocent jusqu'à ce que, à la fin tout s'embrouille.
Ce devrait être parfait.
Pourtant justement, à la fin on ne comprend plus et c'est pourquoi je n'ai pas retenu le texte. Si l'auteur est lui même fou et s'il a tué les parents, si sa raison vacille, plus rien n'a de sens … Jodie, voudrais tu éclaircir un peu la chose ?
_________________
Je boirai du lait quand les vaches brouteront du raisin
Toulouse Lautrec
Revenir en haut
MamLéa
Modérateur

En ligne

Inscrit le: 06 Sep 2014
Messages: 3 797
Localisation: Lorraine (54)
Féminin

MessagePosté le: Lun 15 Oct - 14:25 (2018)    Sujet du message: La mue du serpent Répondre en citant

Je n'ai pas tout compris non plus, désolée. Pourtant, quelle belle écriture !
_________________
“Il écrit si bien qu'il me donne envie de rendre ma plume à la première oie qui passe.”
Fred Allen
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
danielle
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 21 Mai 2010
Messages: 11 653
Localisation: St Etienne
Féminin Poissons (20fev-20mar)

MessagePosté le: Lun 15 Oct - 17:35 (2018)    Sujet du message: La mue du serpent Répondre en citant

Hélas, hélas ! J'aurais aimé classer ce texte pour la virtuosité de l'écriture mais le sens m'a échappé et ça, ça me fiche en rogne !
_________________
Rêve de grandes choses, cela te permettra d'en faire au moins de toutes petites. J. Renard
http://danielle.akakpo.over-blog.com/
Revenir en haut
Armorique
Conjonction volubile

Hors ligne

Inscrit le: 05 Juin 2010
Messages: 4 219
Localisation: Dinan
Féminin

MessagePosté le: Lun 15 Oct - 20:40 (2018)    Sujet du message: La mue du serpent Répondre en citant

Comme les trois personnes précédentes je n'ai pas bien compris ce qui était raconté , ce qui est une bonne raison pour ne pas avoir voté pour ce texte... Avec de plus grandes explications cette histoire serait certainement plus compréhensible.
_________________
Il vaut mieux qu'il pleuve aujourd'hui qu'un jour où il fait beau. Pierre Dac
Revenir en haut
Pierre
Conjonction volubile

Hors ligne

Inscrit le: 05 Juin 2010
Messages: 311
Masculin

MessagePosté le: Lun 15 Oct - 22:26 (2018)    Sujet du message: La mue du serpent Répondre en citant

Un très bon texte, inquiétant à souhait ! Belle écriture, joli mystère, voilà un usurpateur bien campé ! Attention : qui allaient avouer. J’ai longtemps hésité à hisser ce texte sur la première marche de mon choix… Mais bon, il faut bien finir par se décider… Peut-être la coquille a t-elle fait pencher la balance.
_________________
La vérité est dans les romans
http://pierremangin.eklablog.com/?logout
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Silicate
Conjonction volubile

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juil 2016
Messages: 2 055
Localisation: Hauts de France
Féminin

MessagePosté le: Mer 24 Oct - 22:10 (2018)    Sujet du message: La mue du serpent Répondre en citant

Je n’en reviens pas de n’avoir pas reconnu Jodie. Pourtant, ses univers à la limite du réel m’ont souvent parlé, même quand il n’est pas besoin de « comprendre », seulement de se laisser porter et de « ressentir ».
Mais là, ça n’a pas marché. Jusqu’au dernier paragraphe, j’ai suivi. C’est ce dernier paragraphe qui m’a laissée avec un gros nœud dans les neurones. Perdue.
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 16:24 (2018)    Sujet du message: La mue du serpent

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    forum du cercle maux d'auteurs Index du Forum -> CRITIQUES CONSTRUCTIVES DES JEUX D'ECRITURE -> Critiques constructives Jeu 160 Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | creer un forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com